Nouveau   Répondre

sixela c. verdugo | uc 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
You shall be a restless wanderer
avatar
You shall be a restless wanderer
ASHES YOU WERE

En un mot : alchimiste navrée
Facultés : Tes capacités, tes dons.
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : polly
Célébrité : Chiara Scelsi
Messages : 6
Date d'inscription : 04/08/2018
Crédits : moé, hélas
Ven 10 Aoû - 21:49

Sixela Carmen Verdugo
Date et lieu de naissance
Née le 21 mars 1993, à La Havane, Cuba.

Nationalité
D'origine cubaine & iranienne par son père, sa mère est américaine d'origine grecque, de ce fait elle a la citoyenneté américaine puisque sa mère aura eu l'excellente idée de faire enregistrer sa naissance dans une ambassade américaine, ou un consulat elle ne se souvient plus très bien. Elle détient cependant toujours un passeport cubain, quant à sa validité, à vrai dire il sommeille dans un tiroir depuis presque un an et demi...

Profession
• Étudiante à la Louisiane State University en Langues Anciennes.
• Bibliothécaire à mi-temps à la Shreve Memorial Library.

Lieu d’habitation
Autumn Woods, du moins dans un logement étudiant qui ressemble à un clapier mais qui possède effectivement quatre murs, un plafond et un sol - et donc toutes les qualités requises à une habitation selon Sixela.

Situation financière
Si seulement changer le plomb en or était simple... Mais Sixela ne se plaint pas, elle est une étudiante boursière et sa famille, bien que ne roulant pas sur l'or, l'aide en cas de pépin. Et puis elle n'est pas stupide, elle a pris un boulot étudiant, une bibliothèque ou elle a la joie de côtoyer des livres et du silence.
Donc sauf gros imprévu ou en cas de soldes, elle termine son mois dans un négatif qui dépasse rarement les cent dollars.

Spécificités
Alchimiste (navrée) en formation depuis trois ans.
Il faut aussi prendre en compte que sa famille paternelle, pour une raison ou une autre, pratique le zoroastrisme de façon plus ou moins régulière, c'est plus du domaine de l'idée et du principe que sur l'idée de Foi, avec une majuscule. La doctrine en question se résume grossièrement comme suit : Humata, Hukhta, Huvarshta (bonne pensée, bonne parole, bonne action).

Clan
Aucun, pour le moment.

  • TEMPÉRAMENT
    CaractèreSixela, bien que loin d’être méchante, n’est pourtant pas foncièrement gentille.
    Mais ça, c’est ce qu’elle dit d’elle-même, ce n’est donc pas foncièrement vrai non plus, c’est compliqué de décrire un tempérament – d’expérience, elle aurait tendance à dire que tout évolue et fluctue et que seuls les principes demeurent. Comme tout le monde donc, Sixela est quelqu’un qui semble au premier abord calme et paisible, souriante, polie – normale, est sûrement le mot que vous cherchez.

    L’éducation de son père l’a profondément marquée, doctrine pleine de sens qui devrait figurer sur les murs de beaucoup de villes dans le monde : bonne pensée, bonne parole, bonne action. Sixela essaie d’être positive, lorsqu’elle pense aux autres du moins, juger qui que ce soit revient à tuer une petite part de soi-même en quelque sorte, elle n’aime pas ça et quoi qu’elle use et abuse parfois de sarcasme elle tente toujours de la faire avec bienveillance. Bien sûr que parfois elle a le moral dans les baskets, comme beaucoup de gens au final, mais elle tente toujours de remonter la pente par elle-même – et si ça ne marche pas, on trouve toujours un bon bouquin dans une bibliothèque !

    Sixela aide donc toujours son prochain, ne fait jamais de mal à qui que ce soit physiquement – par acte détourné, direct ou prémédité. Elle essaie de toujours proférer des paroles positives aux gens qu’elle croise et ne retourne sa frustration et sa colère que contre elle-même, jamais contre les autres. Parce que l’un de ses grands drames c’est qu’elle ne sache pas extérioriser ce qu’elle ressent, elle ne sait pas l’exprimer, alors elle le comprime, l’enferme, l’intériorise, jusqu’au moment où elle explose et passe une soirée à vociférer dans une oreille amie toute sa rage – les amis restent rarement amis après avoir subis la tempête en question. En résumé, c’est quelqu’un de « bien », en quelque sorte, du moins c’est ce qu’elle aime laisser paraître et ce qui lui permets de gérer sa timidité au mieux – et surtout que personne ne découvre ses mauvais côtés…

    Ce serait un joli portrait s’il était si simple, mais il ne l’est pas.

    Sixela est dévorée de complexes et de frustrations – elle n’apprend pas assez vite, pas assez bien, n’est pas assez douée, n’est pas assez ceci ou cela. Elle trouvera toujours quelque chose à se reprocher même si ce n’est qu’un détail à vos yeux ça deviendra le pire défaut du monde pour elle. Tout le monde a ses complexes, mais elle les décuple, se rendant malade à la moindre témérité mettant en péril ses objectifs et idéaux – ulcère à l’estomac dans le pire des cas, en général une simple nausée et des migraines. Sa frustration elle l’évacue dans l’alcool, les cigarettes et les livres, recluse seule dans une pièce – sa paie disparait en majorité dans des clopes, de l’alcool et des piles de bouquins qu’elle entasse partout dans son logement. Ses relations sociales sont chaotiques, jalouse de l’aisance des autres – pire si vous êtes son ami, elle peut en venir à vous haïr, puis finalement à se détester encore plus en réalisant la bêtise de cette sensation. Elle tente de garder à quai ses émotions, elle essaie d’avoir des relations saines et stables mais en s’impliquant le moins possible dans ces dernières, instaurer une distance de sécurité rassurante pour elle – parfois déroutante pour les autres. Elle envie ces autres, terriblement, de mener leur existence avec tant de maîtrise alors qu’elle semble flotter dans une distorsion de ses propres rêves d’enfant – elle trouvera toujours ce que vous faites de mieux plus vivant et visible que les défauts que l’on pourrait y trouver.

    La méchante petite bête au fond de sa tête est insatiable, littéralement.

    Souvent sous une apathie teintée de sarcasme, Sixela espère être plutôt invisible – mais sa manie de porter son aide dès qu’elle en a l’occasion la rend parfois malencontreusement inoubliable. Elle est tellement ponctuelle, appliquée et passionnée qu’on a tendance à la porter aux nues – puis on oublie qu’elle souffre de ce complexe qui la rend si facilement fragile et qui la pousse à abandonner ce qu’elle ne réussit pas parfaitement. Elle a beau essayer d’être silencieuse – écouteurs enfoncés dans ses oreilles, qu’elle finit par faire partie du paysage et au final on s’accommoderait bien de ses tempêtes si elle acceptait l’idée de consulter pour soigner sa dépression latente.
  • UNE JOURNÉE DANS VOTRE PEAU
    Réveille matin cinq heure.
    Une tête émerge de sous la couette épaisse et duveteuse – on ne plaisante pas avec le sommeil, les cheveux en bataille semblent doté d’une vie propre, Sixela n’a pas besoin de se voir dans un miroir pour savoir que le temps qu’elle consacre à se préparer sera majoritairement tourné à dompter sa crinière. Les yeux piquent un peu quand elle se traîne hors de son lit, elle a veillé tard – comme souvent, penchée sur un antique ouvrage et une cigarette soudée à sa main gauche, comme toujours elle n’a pas éteint son mac, il est en veille et ça doit bien faire au moins un an qu’elle ne l’a pas éteint pour de vrai, comme toujours il y a une bouteille de rhum blanc presque vide sur ce qui sert de bureau à la jeune femme. Le volume poussiéreux est rangé, sagement, sur une pile de consorts qui partage la petite table avec des livres plus récents traitant de linguistique indo-européenne à l’Âge de Fer.
    Sixela étudie l’avestique, son chargé de thèse hésite encore sur le sujet qu’elle devrait présenter, elle prépare donc un plan B. Un sac à dos en toile kaki et sangles de cuir un peu râpeux reçoit donc dans le désordre : le mac, bardé d’autocollants (au nombre de vingt-sept), trois carnets à reliure de cuir de teintes différentes (de cinquante, soixante-dix et cent pages), une poignée de stylos noir (deux à plumes, trois à billes), un thermos contenant 500ml de café noir aussi (le thermos est turquoise), une boîte de cachet pour la migraine (contenant au total seize pilules), un paquet de cigarettes (il en reste douze dedans, c'est le troisième depuis hier matin), deux briquets (un n’est jamais assez), un couteau suisse, son trousseau de clé (il y a cinq clés dessus, dont une qui ne lui sert pas à Shreveport), deux livres de cours, un roman à l’eau de rose bardé de post-it (cinquante deux) et finalement, le dernier objet utile un paquet de mouchoirs (dix mouchoirs en papier, blancs). Si le sac est lourd ? Un peu, moyennement, un mac n’est pas si lourd, le sac est solide et Sixela est habituée à avoir toute ses petites affaires avec elle et à les compter scrupuleusement. La météo est clémente mais elle rajoute son parapluie dans son sac tout de même en enfilant ses baskets, quand il s'agit de cours Sixela fait rarement attention à sa mise, un jean troué ou non, des t-shirts ou des sweats, une veste en toile kaki qu'elle a brodée avec une applique en forme de calavera, surtout les baskets, essentielles pour courir et être ponctuelle.

    Les cours se suivent et se ressemblent un peu, elle va s’assoir avec les mêmes personnes et discuter avec les mêmes personnes dans une routine savamment étudiée. Pendant les cours magistraux elle se cache dans un coin de l'amphithéâtre, elle note scrupuleusement chaque mot sur l'un de ses carnets, son pc ouvert devant-elle se sentant alors glorieusement inutile. Elle prendra les mêmes pauses cigarettes aux mêmes endroits du campus – quoi qu’elle les intervertit selon la météo, se retrouvera sûrement à cours de café avant neuf heure du matin et râlera copieusement parce qu’elle aura encore oublié sa monnaie dans le petit panier en osier posé sous son applique murale. Non pas que la routine soit mortelle ceci dit, on trouve toujours de quoi égayer ses journées et pour Sixela il suffit d'une musique découverte au hasard d'un shuffle ou d'un café en terrasse.

    Sur la fin des cours, elle rallie la Bibliothèque, elle prend son poste aussi vite que possible et enquille le plus d’heure possible avant de pointer sa feuille de temps, elle range des caisses de livres rendus en retard, elle fait la liste des ouvrages manquants, s’assure de la présence de doublons dans les rayonnages et le cas échéant s'occupe des emprunteurs et remplis des fiches de restitution. De deux à cinq heures par jour, sept heures le samedi, ça assure un salaire raisonnable et en plus ça occupe l’esprit.

    Jusqu’à ce que ne sonne l’heure de ses cours du soir, du lundi au samedi – rien à voir avec des cours de langue, quoi que vous vouliez sous-entendre avec ça. Ses cours du soir sont assurés par son directeur de thèse, Richard Wesson – un alchimiste, un quinquagénaire philanthrope et amusant si on omettait sa propension à donner ses conseils un whisky à la main. Sixela ne s’est pas retrouvée par hasard sous sa tutelle, mais presque. Pendant des heures, Sixela entendra les mêmes remarques, râlera sur les mêmes choses et rêvera aux mêmes progrès. Mais sa motivation reste sans borne, pour une raison ou une autre, elle a abandonné le dessin, la peinture et la musique – râlant de son manque de talent, mais pourtant l’alchimie semble toujours renouveler des sortes de vœux.

    La motivation se renouvelle et ne se perd jamais…

    Quand elle rentre elle vite de nouveau son sac sur sa table-bureau-secrétaire-bibliothèque, des piles de bouquins s'amoncellent sur le sol, devenant parfois meubles d'appoint. Elle plonge son nez dans un ouvrage, relis ses notes, parcours ses écrits et se sert un verre de rhum pour se donner du courage, ça dure longtemps en général, une fois dans un bouquin elle perds le fil de ses pensées et du temps, en général il est presque minuit quand elle se décide à se doucher et à aller s’effondrer dans son lit en se jurant que le lendemain elle ferait mieux qu'aujourd'hui mais moins bien qu'après-demain/
  • Caractéristiques de race
    Sixela est alchimiste, enfin c’est peut-être un peu arrogant de le mentionner comme ça, en vérité elle est en formation depuis trois ans, en formation sérieuse, avant ça c’est au sein de sa famille que l’on parlait d’alchimie. Mais ce qui se disait dans sa famille tenait plutôt du mythe, une légende qui devait transmettre une idée de transformation et de continuité – son oncle étant considéré comme un illuminé avant la Révélation, ce qu’il disait n’était pas important et on recommandait à Sixela et son frère aîné de ne pas trop écouter ce qui se disait de sa bouche.

    Sixela avait néanmoins toujours été une enfant rêveuse et l’idée de monstres et de créatures fantastiques la fascinait grandement, c’est pour ça d’ailleurs qu’elle apprécie autant son oncle – qui n’a jamais considéré ses questions ou ses rêves comme naïfs.
    Sur une note singulière, sa famille pratique le zoroastrisme depuis plusieurs générations – pratiquer est peut-être une exagération, il s’agit plutôt d’éducation basée sur les principes du culte, pas sur son dieu ou ses entités. Cet héritage vient des ancêtres iraniens de son père, et donc de son arrière-arrière-grand-mère iranienne. Religion perse, adaptée du mazdéisme, qui dura jusqu’en 651 – année de la mort du dernier roi zoroastrien, qui a laissé sa marque puisque de nos jours les fêtes zoroastrienne sont toujours fêtée, ou du moins considérées avec respect par la population.

    On vit d’ailleurs la date de naissance de Sixela comme bon signe, étant née lors du nouvel an zoroastrien – fêté le 21 mars. Ce qui fut moins bien vu c’est sa stérilité, considérée comme une malédiction – et un drame par sa mère. Cet aspect a énormément pesé sur la jeune femme durant une grande partie de son adolescence, sa mère cherchant à régler médicalement le problème dans un vain espoir de satisfaire les beaux-parents.

    Lors de ses quinze ans, elle eut le jour de son anniversaire la célébration d’une fête particulière qui consista à recevoir en cadeau une tunique blanche nouée à la taille par une ceinture en laine. C’est une fête qui marque l’entrée dans l’âge adulte chez les pratiquants – l’idée des prières et la symbolique de la tunique furent perdues par sa famille, elle le découvrit bien plus tard par ses recherches, dans sa famille c’était simplement une déformation d’entrée dans l’âge adulte et accepter les responsabilités venant avec.

    Là où tout semble se lier, c’est la considération horrifique portée sur la mort par le zoroastrisme – on dit même que la décomposition des corps est due au Démon – selon les textes ils sont plusieurs démons ou il est un seul responsable, là encore c’est un sujet de recherche pour Sixela. L’oncle paternel de cette dernière est d’ailleurs alchimiste, il a hérité de ses connaissances par la famille de son épouse – dont le décès il y a vingt ans le poussa à plonger ses recherches vers l’immortalité, une idée que certains semblent apprécier, d’autres la trouvent horrifique et/ou farfelue.

    Les détails portent sur le mode de vie de sa famille, qui abandonne l’idée un peu sectaire des pratiquants originels pour simplement se baser sur des principes simples :

    • Ils sont végétariens, faire du mal ou tuer un animal est proscrit – voire même considéré comme un crime aussi affreux que de tuer l’un de ses semblables.
    • Les femmes et les hommes sont égaux en tout point.
    • Révérer un bien matériel est également proscrit, le corps est le temple de l’esprit.
    • Chacun doit vivre de ses efforts et pouvoir bénéficier de sa propre récolte, la paresse est donc proscrite.
    • L’esclavage et la soumission sont rejetés, comme l’oppression.

    Enfin le mode de vie reposant sur les préceptes Humata, Hukhta, Huvarshta (bonne pensée, bonne parole, bonne action). Chez les Verdugo, on inspire ça assez simplement, il faut être aussi patient avec les autres qu’avec soi-même, ne jamais humilier ou rabaisser quiconque (l’inverse est même apprécié, tirer vers le haut et encourager son prochain), chaque acte à son important, faire le bien devient alors essentiel puis automatique (ramasser un déchet par terre, aider quelqu’un à porter ses courses, qu’importe l’importance).

    L'idée de Dieu et d'entité est totalement abandonnée depuis des années, celle de "démon" et d'esprit "démoniaque" est maintenue dans une sorte de folklore de grand-mère.
  • AFFILIATION ET OPINIONS
    Est-ce que c’était un poisson d’Avril ou une vaste manipulation médiatique ? Au début certes, c’est assez légitime de se le demander, le folklore personnel passe encore mais des vampires, c’est quand même une sacrée nouvelle ! Au sein de sa famille la nouvelle a été accueillie avec une stupeur modérée, passée les premiers temps ses parents ont rejoint l’idée que ces créatures n’avaient pas leur place dans le monde des humains – Sixela et son frère, cependant n’avaient pas d’opinion arrêtée encore, c’était trop récent.

    Par la suite, Sixela forgera ses propres idées, mais cela prendra du temps et il s’avère qu’elle ne cherche pas spécifiquement à côtoyer cette population surnaturelle – même quand son oncle l’entraînera dans l’alchimie elle se concentrera sur ce qu’elle admet comme tangible. L’alchimie lui semble une science comme les autres, une science néanmoins fondée sur des bases ésotériques car il serait idiot de l’ignorer. C’est là qu’elle comprend que ce qui lui semble aujourd’hui logique, est peut-être complètement farfelu à l’idée d’autres personnes.

    Normal is an illusion. What is normal to the spider is chaos to the fly. C’est Morticia Addams, de la famille du même nom et une série qu’elle a adoré regarder enfant qui lui donne sa propre réponse, c’est une illusion, une idée forgée par sa propre expérience que la normalité. Forte de cette certitude, elle décide de quitter le cocon familial pour s’éloigner des idéaux un peu extrêmes de ses parents, elle obtient une bourse et décide de rejoindre Shreveport.

    La milice l’effraie, elle a étudié l’histoire, ce genre de groupe finit toujours par causer plus de mal que de bien, deux entités qui s’opposent finissent toujours par tuer des innocents, c’est encore à la télé qu’elle l’a appris, lors d’une tirade d’un personnage de la série M*A*S*H, après tout même si son discours concernait la guerre, Pierce n’avait pas tort sur ce point. L’Enfer est l’Enfer, la Guerre est la Guerre, ceux qui vont en Enfer le méritent, ceux qui meurent durant un conflit ne sont souvent que des innocents.

    Sixela est une solitaire, elle est en apprentissage et n’a pas vraiment envie de crier sur les toits qu’elle est alchimiste, elle se contente de vivre une vie normale en attendant de comprendre ce qui pourrait arriver par la suite. Elle n’a pas peur, elle est humaine et considère ainsi qu’elle ne risque rien – même si dans le fond c’est sûrement faux. La plupart des clans lui sont inconnus et on l'a bien mise en garde quant à la perception qu'on avait des alchimistes sur certains point. Quant à la religion… Disons qu’elle a des relations compliquées avec l’idée de Dieu, pour elle ça ne fait pas de sens en soi, ce qui confirme que sa famille ne fait qu’entretenir de vieilles traditions en ayant perdu le sens profond de sa signification.

    Sixela n’existe donc que sur le bas-côté de cette nouvelle route, passive et observatrice curieuse qui se demande ce que cette révélation va véritablement changer dans sa petite vie ordonnée et terriblement normale… Enfin normale, jusqu’au moment ou elle dessine à la craie sur son plancher.

  • Singularités
    BONUS Sixela est tatouée, si ses phalanges son couvertes de runes scandinaves, elle a aussi sur l'omoplate gauche une représentation d'une feuille de tabac • Ses cheveux indomptables sont parfois lissés, mais croyez que ça demande tant de temps et d'énergie qu'elle le fait le moins souvent • Sixela n'a pas de réelle notion d'argent, elle est généreuse, même si parfois ça la met un peu dans la panade • Sixela parle espagnol, elle le lit également, pour ce qui est du grec elle ne fait que le parler mais très peu, elle le comprend surtout, l'anglais est sa seconde langue maternelle en quelque sorte • Sixela a toujours voulu avoir un animal de compagnie, mais s'en est toujours empêchée par respect pour les animaux • Sixela fume trois marques de cigarettes qu'elle alterne dans un ordre bien précis en raison du prix du paquet et de son humeur • Elle ne manque jamais de cours dans la mesure du possible, parce que ça coute cher et qu'elle n'aime pas manquer un rendez-vous • Elle tient en horreur les haricots, de quelle que sorte que ce soit ! • A très peu de connaissances sur le surnaturel • Aime fumer dans son lit et fixer son plafond • Sa boisson favorite est le café glacé maison
Who am I ?
Je suisun inventé Blasepolly Visage Chiara Scelsi Sagesse25. Découvertemoteur de recherche forumactif ! (il gagne des points quand même du coup ?) Présencesurtout le week-end pour rp (mais parfois quand même en semaine hein), en semaine surtout pour flooder et me tenir à jour. Avisje le redis, quand même parce que vous méritez, le forum est très joli et l'univers est merveilleusement vivant, bravo ♥️ Créditsmoé, hélas. Mot de la finraisin.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
You shall be a restless wanderer
avatar
You shall be a restless wanderer
ASHES YOU WERE

En un mot : alchimiste navrée
Facultés : Tes capacités, tes dons.
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : polly
Célébrité : Chiara Scelsi
Messages : 6
Date d'inscription : 04/08/2018
Crédits : moé, hélas
Ven 10 Aoû - 21:50

Asha Vahishta
Everything we are is a myth
On the dotted line, I exist

BIOLa forme vous appartient. Vous pouvez écrire votre histoire en tableaux rp, en chronologie narrée, sous forme de journal ou de lettre… Tout est permis, du moment que vous exposez qui vous êtes. - 500 mots minimum

Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue.
CHRONOLOGIE
21 mars 1993 Naissance de Sixela Carmen Verdugo à La Havane, Cuba.

dateDate importante pour le perso avec l'évènement correspondant. C'est un résumé, soyez bref. Lorem ipsum dolor sit amet.

dateDate importante pour le perso avec l'évènement correspondant. C'est un résumé, soyez bref. Lorem ipsum dolor sit amet.

dateDate importante pour le perso avec l'évènement correspondant. C'est un résumé, soyez bref. Lorem ipsum dolor sit amet.

dateDate importante pour le perso avec l'évènement correspondant. C'est un résumé, soyez bref. Lorem ipsum dolor sit amet.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Dead is the new alive
avatar
ADMIN ۰ Dead is the new alive


CHASED FOR A SOUL


En un mot : Fake Human.
Qui es-tu ? : Accomplie de 181 ans.
Oriente les crocs naissants
Guide les vampires âgés
Conseille l'Essaim sur les éphémères
Aura dissimulée, immortalité inavouée
Facultés : Obténétration | Auspex | Présence
Thème : Snap out of it - Arctic Monkeys
DARK VITALITY


Pseudo : Asleth
Célébrité : Imaan Hammam
Double compte : Miša Novak
Messages : 352
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : (Ava) Didi (Sign) Zadig
Ven 10 Aoû - 22:57

Bienvenue officiellement !
Après le petit brainstorm en zone invités, je suis curieuse de voir ce que tu vas nous pondre :coucou:
Bon courage pour ta fiche et n’hésite pas à nous relancer ici ou dans le topic en zone invités si tu as des questions !
Voir le profil de l'utilisateur


Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
avatar
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Amant des ombres.
Facultés : Tes capacités, tes dons.

ASHES YOU WILL BE

Pseudo : LUNAR.
Célébrité : O'Connell.
Double compte : Dillon, veuve noire & Mac, gamine de la lune.
Messages : 179
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : CARNAVAGE (A) | excelsior - VOCIVUS (sign/gifs) | BONNIE (icons), Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde (quotes)
Mar 14 Aoû - 15:24

J'ai lu le brainstorm de loin et je trouve ce qui profil franchement intéressant !
Et voilà une plume très agréable à lire :aww:
Je ne connaissais pas la trombi mais qu'est-ce qu'elle est belle, je fonds :baav:
(elle me rappelle un peu Sasha Kichigina avec sa chevelure bouclée et le visage :heart2: )
J'ai hâte d'en savoir plus sur elle, en tout cas et bienvenue parmi nous ! :keur:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ When witches don't fight, we burn
avatar
ADMIN ۰ When witches don't fight, we burn
SMALLTOWN BOY

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? : • Connard égocentrique obsessionnel compulsif.
• Second de l'Irae.
• Mentor de Marlow Havenford.
• Victime des caprices de Yago Mustafaï.

Dark days.
Darker nights.
Facultés : • Magie rouge.
• Télépathie (infiltration, communication).
• Empathie (désordre émotionnel et hormonal).
• Herboriste né, excellente maîtrise des potions.
• Magie de protection et de défense.
• Chercheur invétéré des mystères du Temps et de la Chair.
Thème : The Way /// Zack Hemsey.



Pseudo : Le Tueur de Fun
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro.
Messages : 478
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Tag (ava') / Exception (signa')
Mar 14 Aoû - 21:40

Bienvenue officiellement sur le forum ! (C'est Sanford !)
Je suis pas encore totalement sorti de ma période de vacances mais je m'occuperai de ta fiche à l'heure, ne t'en fais pas !
En attendant, je suis ravi de voir que tu as pu disposer des précieux conseils de Lexie et Vinzent. N'hésite pas à nous sonner en cas de besoin, et bon courage pour la suite !
Voir le profil de l'utilisateur



I'm gonna tell you something you don't want to hear
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
avatar
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Poupée en kit
Facultés : Champs de force niv. 1
Attendrissement niv. 100
Thème : This is me • Keala Settle
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Delrya
Célébrité : Saoirse Ronan
Messages : 136
Date d'inscription : 27/05/2018
Crédits : Schizophrénic
Mer 15 Aoû - 17:23

Quel début de fiche prometteur :yeah:

Soit la bienvenue dans les parages, j'espère que tu te plairas parmi nous :leche:

Bon courage pour ta fiche en attendant :superman:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ That kid you called a weirdo
avatar
ADMIN ۰ That kid you called a weirdo
ASHES YOU WERE


En un mot : Catastrophe montée sur deux pieds
Qui es-tu ? : Une outre aux pouvoirs de Médium complètement paumée. Une victime idéale. Un sacrifice ambulant. Une haptophobe. Une gamine du guetto. L'élève d'Eoghan Underwood. Son souffre douleur aussi. Une détraqueuse de sorcier. Une boule de peur.
Facultés : LA PORTE - Point d'ancrage entre le plan matériel et le plan astral, Marlow est garante de l'équilibre entre les deux mondes, au même titre que plusieurs Médiums et arcanistes dans le monde. (Enfin, on suppose qu'elle est pas seule.) L'étendue de ses pouvoirs est encore un mystère pour beaucoup. Ce qu'on sait pour l'instant, c'est qu'elle peut voir les esprits et qu'ils sont attirés par elle. On sait qu'elle peut canaliser l'énergie d'un plan et le relâcher dans l'autre. On sait qu'elle peut faciliter les rituels de nécromancie moyennant un peu de sang. On sait qu'il existe un rituel pour ouvrir la porte et faire venir temporairement une âme du plan astral, ou faire voyager une âme du plan matériel dans l'autre plan. L'histoire ne dit pas encore cependant si elle peut le faire sans le rituel. Une légende prétend cependant qu'on peut récupérer l'énergie de la porte pour ressusciter quelqu'un, c'est-à-dire qu'on sacrifie la petite quoi. Mais la légende dit aussi qu'une ouverture trop prolongée de la porte peut perturber l'équilibre et personne ne sait ce qui arrivera vraiment dans un tel cas (en dehors du chaos.) Bref, c'est la porte, mais c'est aussi la cible des arcanistes fous chaotiques. Pouvoir pas très bien maîtrisé.

LES AURAS - Marlow développe peu à peu la lecture des auras. En cours d'apprentissage.
Thème : Help, I'm alive - Metric

ASHES YOU WILL BE

☽ O ☾


"She is brave and strong and broken all at once. As she speaks it is as if her existence is no longer real to her in itself, more like a living epitaph to a life that was." - Anna Funder

Pseudo : Heda
Célébrité : Lindsey Morgan.
Double compte : Barbra Landgraf.
Messages : 74
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : MITTWOCH (avatar) - ANESIDORA (signature) - tweek (icons)
Sam 18 Aoû - 22:45

J'A-DO-RE, du choix de la bouille à celui du perso qui se profile, ça sent bon le personnage prometteur. :moh:
Bienvenue par ici en tout cas et bonne continuation pour ta fiche ! :gni:
Voir le profil de l'utilisateur


† How could it be? 20 something all alone still, not a thing in my name, ain't got nothin', runnin' from love. Only know fear.



Revenir en haut Aller en bas
You shall be a restless wanderer
avatar
You shall be a restless wanderer
ASHES YOU WERE

En un mot : alchimiste navrée
Facultés : Tes capacités, tes dons.
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : polly
Célébrité : Chiara Scelsi
Messages : 6
Date d'inscription : 04/08/2018
Crédits : moé, hélas
Dim 26 Aoû - 13:01

Merciiiii tout le monde ♥️
vous êtes adorables, juré je me dépêche, j'ai un gros rush fin de congés au boulot mais j'oublie pas !
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dead is the new alive
avatar
Dead is the new alive
PRINCE DU DESERT.

En un mot : Ombre des toits de Stoner Hill.
Qui es-tu ? : Infant de Salâh ad-Dîn Amjad, Renégat dégénéré.
Emissaire du Chaos à la psyché défragmentée.
Autiste invétéré.
Facultés : Chimérie (Illusions portant sur les cinq sens) ; Occultation (Capacité à se dissimuler dans les ombres).
Voleur aguerri et redoutable chasseur, d'artefacts ou de calices.
Stalkeur level max.
Thème : Opium / Dead Can Dance

PREMIERE DAME DU CHAOS.

Pseudo : Scrabs.
Célébrité : Gaspard Ulliel.
Double compte : Serguey Diatlov.
Messages : 166
Date d'inscription : 15/07/2017
Crédits : Schizophrenic.
Dim 26 Aoû - 19:29

Quelle jolie bouille :cute:
Et ces origines perses :baav: Me gusta mucho. :dildo: (rare bribe de souvenir de mes cours d'espagnol :arrow:)

Dépêche-toi de finir ta fiche qu'on puisse te bizuter convenablement :pedobear:
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MJ ۰ When witches don't fight, we burn
avatar
MJ ۰ When witches don't fight, we burn
A Spirit Wasting Away

En un mot : Gnomus.
Qui es-tu ? : ♦️ Indiana Jones en plus petit, avec moins de blagues mais plus de serpents.
♦️ Stéphane Bern de la magie, avec moins de portes à pousser mais plus de bouquins chelous.
♦️ Casanova moderne, avec moins de conquêtes immorales mais avec plus de rituels sympas.

♠️ Juggler's Bazaar. Artisan, vendeur et chasseur d'artefacts (lieu : Tesseract).
♠️ Propriétaire d'une vieille demeure isolée, à quelques kilomètres au nord de Shreveport.
Facultés : ♦️ Don inné : télékinésie intrasensitive. Agit sur la matière et dans la matière.
♦️ Tradition : sorcellerie.
♦️ Couleur : rouge.
♦️ Prédilections : cristaux, potions, enchantements.

♠️ Formé pour devenir chasseur de CESS (a délaissé cette voie cependant).
♠️ Expérience d'une quinzaine d'années dans la chasse aux artefacts.
Thème : King Dude - "Deal With The Devil" ; Jozef van Wissem & Jim Jarmusch - "The Mystery of Heaven"
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Mina-Ligeia / Minou
Célébrité : Erik Danielsson
Messages : 755
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : Mina-Ligeia (avatar, icons). Frimelda (code sign). The Devil's Blood, "... If Not A Vessel ?" & "I Was Promised A Hunt" (quote).
Lun 27 Aoû - 14:34

Comment ça j'ai pas posté ici ? :eyes:

Je réitère mes vœux de bienvenue et c'est un plaisir de voir la manière dont ce personnage se construit ! C'est chouette de lui avoir ajouté une tradition familiale zoroastrienne, et j'ai hâte d'en savoir plus sur ses compétences en alchimie. On aura bien l'occasion de se croiser, du moins j'espère. :coucou:

Bonne suite de rédaction et encore une fois, si tu as la moindre hésitation, besoin d'aide pour trouver des infos dans les annexes, on est là !
Voir le profil de l'utilisateur


[ PLAY ► ]


Oh la belle bann ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alastor Verdugo (fini)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
-
Nouveau   Répondre
Sauter vers: