Les anti-CESS : les Shepherds 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
avatar
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL


En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE

Messages : 300
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:39

Les Shepherds
La haine comme solution



En un mot
   

Manifestants pacifiques le jour, milice armée la nuit, les Shepherds sont une organisation à deux facettes. Publiquement bien sous tout rapport, elle organise réunions et processions pro-humaines et dénoncent les agissements des CESS et le manque de contrôle qui les entoure. Ils sont nombreux à faire entendre leur voix anonyme sur internet, à diffuser des vidéos incitant à la violence contre les créatures maudites, à coller des affiches anti-CESS dans toute la ville. Plus grave, ils se regroupent durant la nuit, masqués, pour combattre les créatures qui croisent leur passage, les éloigner de leur quartier... une facette que beaucoup des membres diurnes ignorent.

Tribuns de la plèbe
Les Shepherds jouissent d'une organisation propre et carrée, qui ne laisse que très peu de place à l'improvisation. Contre l'ennemi, ils sont ligués et résolus. Une détermination qui s'exprime notamment à travers le visage qu'ils tournent vers le monde, une facette polie qui ne reflète que très peu leurs véritables actions. Ce sont des centaines de petites mains qui s'affairent à travailler une communication bien rodée, et bien plus encore qui œuvrent en coulisse.

Il est primordial pour les individus à la tête des Shepherds de jouir d'une grande publicité. Et elle doit être bonne, elle doit intéresser sans pour autant donner matière à gamberger auprès d'éventuels détracteurs. Et puisque les Shepherds ne sont liés que par la haine envers les créatures maudites, aucun lien social ne les unissant, l'éventail des événements qu'ils organisent sont larges : galas de charité, ventes aux enchères, kermesses de famille... Par la même occasion, la récolte de fonds est essentielle ; il leur faut s'équiper à mesure que les rangs du groupe gonflent.
Ils se plaisent également beaucoup à organiser de grandes manifestations à Shreveport, dont le but est de réunir tous les sympathisants à leur cause des environs. Elles sont en général de belle ampleur, et tous y sont invités ; il est donc commun d'y voir des familles entières, protestant en faveur d'un quotidien sûr et vertueux pour les générations à venir. Drapeaux, banderoles et discours enflammés y sont légion, afin de s'opposer à la montée en puissance du surnaturel.

De la même manière, cette ouverture est appuyée par divers outils de communication, tels qu'un petit journal qui ne paie pas de mine et se borne à inviter curieux et sympathisants à diverses réunions, elles-mêmes organisées sous l’œil suspicieux des autorités. Il ne s'y passe en réalité pas grand-chose, et chaque recrue potentielle sera approchée plus tard, dans l'intimité. Les Shepherds ont également un site internet officiel, régulièrement mis à jour – ils y dénoncent certains actes répréhensibles commis par ceux qu'ils nomment des « monstres » et asseyent leur position vis-à-vis d'eux, sans jamais franchir la ligne de la diffamation. Pour beaucoup, les Shepherds disent tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Ils se font la voix de tous les inquiets de la Révélation, tous les conservateurs qui craignent pour le règne humain, tous les intolérants qui refusent le changement.

Les Shepherds s'en tiennent à tout ceci et réfutent toute attaque quant à leur haine supposée, à leur intolérance présumée. Leur bouclier est simple : ça n'est pas qu'ils soient particulièrement contre ces créatures, ils sont surtout pro-humains. Et ces derniers sont le cheval de bataille du groupuscule. S'ils font tout cela, c'est bien pour les humains ; pour les protéger, pour les mettre en avant, pour ne pas qu'on les oublie, pour ne pas que l'on voit en eux des êtres faibles et sans défense. De fait, les Shepherds sont les adversaires directs des créatures surnaturelles.
C'est leur ligne directive principale et officielle, et les organes officiels du groupe s'en tiennent toujours à des discours modérés, relatant le plus souvent des critiques générales vis-à-vis des créatures surnaturelles. Publiquement, ils font surtout figure d'individus réactionnaires et conservateurs, mélancoliques d'une époque où la nature humaine était unique.

Cette facette dévoilée au public rassemble des individus de tout âge et de toute catégorie socio-économique et se veut ouverte au monde. Parmi les organisateurs et les participants de ces diverses manifestations pro-humaines, on retrouve beaucoup de familles entières, des grands-parents aux enfants, et les collectes de fonds sont souvent l’occasion aux mères de famille de se rejoindre pour vendre des cookies à la sortie des écoles. Malgré les opinions intolérantes de groupe, il règne souvent une ambiance bon enfant et il est aisé de croire que les Shepherds n’ont rien à voir avec les activités plus sombres qui se déroulent en secret.

Propagande haineuse
Mus par la haine, ils le sont pourtant. Et cela se révèle dans l'ombre, dans les coulisses d'une publicité trompeuse et enjolivée. Chacun de leur outil dispose de son versant obscur ; presse clandestine, radio-pirate, forte présence sur le « dark web ». Les Shepherds sont conscients de l'époque dans laquelle ils évoluent et n'hésitent pas une seconde à se servir de tous les moyens qui sont à leur portée pour développer leur réseau et grossir leurs rangs. Il va de soi que ces outils ne sont pas gérés par les gros poissons du groupe, soucieux de ne pas tomber dans les filets des autorités.
De la même manière, de nombreux sympathisants se lancent dans la création de vidéos sur internet, la mise en place de blogs et autres sites non-officiels peu modérés. Le soutien que leur portent les Shepherds est donc publiquement inexistant et ils se défendent régulièrement de partager ces opinions trop extrêmes.

Opportunistes de la religion, beaucoup n'ont d'ailleurs pas la foi mais sont empreints d'une spiritualité certaine et d'un rapport étroit aux rites chrétiens. Ceux qu'ils combattent sont à leurs yeux des créatures maudites, et cela les rapproche inexorablement des cultes, quels qu'ils soient. Ainsi, il leur arrive régulièrement d'organiser des processions dans les bourgades de Mooringsport et de Haughton – de longues marches qui s'étendent sur plusieurs heures, durant lesquelles le silence est de marbre. Les processions organisées par les Shepherds sont sacrées : chacun porte son aube, se drapant ainsi d'un anonymat presque parfait, et se doit de progresser dans un profond mutisme.
Ces lentes processions, de longues marches entre trois églises, font écho à une tradition plus ancienne. Conscients ou non de reprendre le chemin de leurs aïeux, les cortèges réguliers ont réveillé les triangles de protections ancestraux. La marche sacrée entre trois églises est alimentée par la Foi des pèlerins, qui délimite une zone de protection contre le mal à l'intérieur de ce triangle. (en savoir plus sur la Foi). Cela résulte donc en deux zones de non passage pour les créatures maléfiques (vampires, Princes démons et Incarnés, ainsi que certains arcanistes usant de magie noire ou les Engeances les plus sombres) visés par les prières des ascètes. Assez nouveaux, ces Triangles de Foi rétablis par les processions ont commencé à être remarqués, par les créatures qui ne peuvent les franchir d’abord, et par quelques Shepherds qui se doutent de la corrélation entre les marches et les protections invisibles.

Les Shepherds insistent grandement sur l'intérêt de ces processions, qui sont nombreuses tout au cours de l'année : c'est le meilleur moyen pour eux de se réunir en nombre, de montrer aux créatures impures que certains humains se refusent encore à accepter une domination qu'ils jugent imposée. De plus, de nombreux hommes présents camouflent sous leur vêtement ample de quoi se défendre en cas d'attaque. Certains décideraient même, après les processions, de partir ensemble à la « chasse » aux créatures, galvanisés par une réunion spirituelle.

La violence masquée d'une grande famille
S'il y a bien quelque chose qu'il faut reconnaître aux Shepherds, c'est la cohésion dont ils font preuve. Leur fonctionnement est carré mais pas mécanique ; rapidement liés dans la peur, en réalité, qu'ils ressentent vis-à-vis des créatures surnaturelles, ils font facilement preuve de compassion et de solidarité les uns envers les autres et se serrent les coudes dans ce qui représente pour eux la catastrophe du 21ème siècle.
Ces traits ne sont connus que des Shepherds, représentant véritablement le cœur de leur mouvement. Ainsi, ils ont mis en place quelques structures et associations, telles qu'une association d'aide à la réinsertion d'anciens condamnés et détenus de prison. Elle est fondamentale à leurs yeux. Publiquement, ils les aident à retrouver un logement, un emploi, une vie sociale saine. Dans l'ombre, ce sont pour la plupart les recrues idéales à envoyer sur le terrain. Les rôles étant précis et déterminés au sein du groupe, il est rare que n'importe qui n'ayant pas fait ses preuves y soit envoyé. Les femmes notamment n'y sont pas représentées – elles chapeautent davantage les groupes de jeunesse, la communication, les événements sociaux.

Les familles sont de plus en plus nombreuses à rejoindre les rangs du groupe, les parents craignant pour la vie de leurs enfants, les Shepherds se sont adaptés à cette jeune génération de futurs combattants. Car c'est bien ce qu'ils sont à leurs yeux, et ils n'hésitent pas à créer des réunions de lecture et d'entraide de travail ou associations de scoutisme dans lesquelles les enfants apprivoisent les armes blanches, techniques de défense et autres apprentissages des faiblesses des créatures. Plus spécifiquement, il y est enseigné la défense contre tout type de créatures connu ainsi que les moyens de les abattre, même si ces enseignements sont adaptés à la tranche d'âge des enfants. Les adolescents de plus de quinze ans sont considérés comme étant des quasi-adultes et bénéficient donc d'enseignements pratiques particulièrement violents.

Du reste, de multiples conséquences naturelles sociales se tissent au sein du groupe, trop peu répandues pour être généralisées cependant. Ainsi, nombreux sont ceux qui estiment qu'il est bon pour deux Shepherds de s'unir, par amour bien sûr, mais surtout par cohésion. Ceux qui désirent se rapprocher géographiquement de leurs comparses ne sont pas rares, et l'on trouve ici et là plusieurs membres du groupe habitant dans le même quartier, le même immeuble. Ces quelques exemples démontrent d'une affection globale et d'un sens de la camaraderie au sein du groupe qui, pourtant, n'ont rien de rassurant.

Les plus déterminés des Shepherds ont pris à cœur la sécurité et la défense de leur territoire, et ont créé une sorte de milice, un groupe de combattants anonymes repoussant toutes les créatures surnaturelles loin de leur famille, de leurs enfants. Les plus extrêmes n’hésitent pas à tuer les CESS qui croisent leur chemin la nuit, dans une rage aveugle qui ne nécessite ni preuve, ni soupçon, seulement la différence. Ces pères de famille sont accompagnés de miliciens haineux, des hommes motivés par l’inimitié que leur inspire les créatures ou parfois simplement par le désir de faire du mal. On peut les trouver dans les quartiers huppés de Pinecrest, et jusqu’à Downtown et même Mansfield certains soirs.
Ces combattants, nul ne doit savoir qu’ils appartiennent au mouvement des Shepherds. La communication bien rodée du groupe souffrirait des actions violentes commises la nuit par des membres assidus. La plupart des participants aux réunions diurnes n’ont aucune idée que certains membres s’adonnent à de telles activités le soir venu, et c’est un secret que cette milice amateur compte bien garder. Mais le groupe enfle et attire toujours plus de violence et ils sont beaucoup à souhaiter que les actions extrêmes éclipsent les protestations pacifiques.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Club anti-mathématiques ! =3
» L'Anti-seiche du Poulpe. 10/09 Septembre 2011.
» Noveau plan anti-drogue des USA dans la Caraibe
» Inventaire Anti-Arachnide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: