Paranormal and Supernatural Activities World Watch (Pasua) 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
avatar
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL


En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE

Messages : 280
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:45

Paranormal and Supernatural Activities World Watch
I suppose I see a different world than you do.



En un mot
   

Quelques gouvernements, en Europe et Amérique du Nord, avaient une agence secrète, une police du surnaturel qui existait avant la Révélation. Auto-gérées, ces branches sont souvent restées secrètes au sein même de leur pays et de leur gouvernement. Les agences des différents pays sont liées par une coopération, créant une sorte d’Interpol du surnaturel, nommée Paranormal and Supernatural Activities World Watch (PSA2W), et abrégée Pasua. Depuis la Révélation, ces agences sont devenues la référence en matière de CESS et forment les polices locales à gérer les affaires surnaturelles.
ORIGINES
Si la Révélation a ouvert les yeux des humains, leur apportant la preuve de l’existence du surnaturel, certains en savaient déjà long sur le sujet. Depuis toujours, des familles d’humains se transmettent le secret de génération en génération, qu’ils soient sympathisants ou au service des CESS, ou au contraire qu’ils soient hostiles à leur cause.

A la fin du XVIIIe siècle, le chaos entraîné par la révolution française fait craindre à l’une de ces familles un coup d’état orchestré par des CESS, à qui rien ne barre la route. Cette famille grimpe habilement les échelons sociaux en profitant de la Terreur. Veillant dans l’ombre à ce qu’aucune créature surnaturelle n’occupe de place à la tête de l’Etat, cette famille attend son heure et voit son opportunité dans l’avènement du nouvel Empereur. Ils éveillent la curiosité de Napoléon et l’initient à leurs secrets. L’Empereur créé alors en secret un ordre dont le but est l’étude du surnaturel et la protection de l’Empire contre les CESS. Au fil de ses conquêtes, il installe différentes branches de son organisation autour de la Méditerranée et en Allemagne. Plus tard, les jeux d’alliance et les rapports diplomatiques changent, permettant à d’autres pays d’établir des organisations semblables, sur le conseil de leurs alliés, ou en entamant une réflexion similaire de leur côté.

Rapidement, ces cellules nationales ont entamé une coopération solide, poussées par l’exemple donné par les branches françaises et méditerranéennes.
LES CELLULES DE PAR LE MONDE
Evoluant au fil des ans et des gouvernements se succédant, les cellules ont finalement adopté leur forme définitive. Elles sont au nombre de sept branches interconnectées en Europe et en Amérique du Nord, mais il est possible que des cellules secrètes existent sur d’autres continents.

En Europe
Unité spéciale d’investigation du surnaturel (USIS)en France et dans la péninsule Ibérique. Son opinion envers les CESS est neutre mais elle vise davantage aujourd’hui à un contrôle des CESS en vue de leur assimilation totale à la société.

Night’s Eye Special Agency (NESA)au Royaume-Uni. Elle possède un alignement neutre envers les CESS mais sa complaisance envers certains criminels jugés utiles est reconnue. Suite à la fermeture de l’agence Scandinave après la Révélation, la NESA opère parfois dans les pays du Nord et compte de nombreux agents scandinaves qui ont perdu leur précédent poste.

Bureau parascientifique d’observation et d’intervention (P2B)en Allemagne, et dans les pays germanophones et limitrophes en Europe centrale (Autriche, Suisse, Pologne, Tchéquie…). Son alignement est neutre mais strict envers les CESS.

Union Méditerranéenne Indépendante de Recherches sur le Paranormal (MRU)en Italie et en Grèce, mais elle est en contact permanent avec les branches cousines de la bordure méditerranéenne comme la Turquie, Israël, l’Égypte, le Maghreb. Son alignement est neutre vis-à-vis des CESS. Il s’agit principalement d’une cellule orientée vers la recherche.

Bureau de Défense de la Vraie Nation (UIN)en Russie et dans quelques pays de l’ex-URSS (Ukraine et pays baltes). Son alignement anti-CESS est induit par la longue suprématie des vampires dans ces régions.
En Amérique du Nord
Free Company for the Nation’s Righteous Defense (NRD)aux Etats-Unis. Créée dès le XVIIIe siècle pour faire face aux menaces surnaturelles pesant sur les colonies américaines, elle réunissait des financeurs privés et des hommes de main indépendants, et avait pour but de réunir les initiatives locales en la matière pour faciliter la circulation des moyens de défense. La NRD a travaillé seule jusqu’à la Révélation et a rejoint depuis peu la coopération mondiale. Son alignement anti-CESS tend à se radoucir depuis qu’elle travaille avec les cellules européennes.

Supernatural Head Intelligence, European Link Department (SHIELD)au Canada. A l’initiative des colons français, cette cellule basée dans la province du Québec était au départ une antenne de l’ancêtre de l’USIS censée faire « bouclier » contre les menaces surnaturelles du Nouveau-Monde ; elle s’étend aujourd’hui à tout le pays. Son lien avec le bureau français s’est globalisé aux autres bureaux européens, d’où son nom. Son alignement est neutre, voire pro-CESS.

PRESENCE ET INTERCONNEXION
Amérique du Nord et Europe sont donc des territoires relativement bien gardés par l’organisation, qui y a des implantations fortes. L’Amérique du Nord ne saurait toutefois être maintenu sans la présence des deux factions, en raison du vaste territoire qui les compose (un contrôle mis à mal par l’immigration importante de créatures surnaturelles, notamment issues d’Europe, qui profitent de cet équilibre précaire dans ce pays présentant les avantages d’un fort développement).

Si elle est l'une des plus anciennes, l’agence américaine est cependant restée longtemps isolée. Elle a été créée à l’origine pour défendre les colons de l’immigration massive de CESS sur le Nouveau-Monde, puis a pratiqué la chasse activement pour que les CESS ne puissent pas s’installer avant les humains sur les nouveaux territoires de la conquête de l’ouest. Préférant tirer d’abord et poser les questions ensuite, l’agence américaine a toujours rechigné à mettre en place études, recherches, ou recensement des créatures surnaturelles. Cependant, la Révélation a montré à la NRD que son isolation a entravé son développement et limité ses capacités. Cette prise de conscience a incité l’agence américaine à rejoindre la coopération euro-canadienne, afin de partager informations et savoir-faire.

Le NRD rejoint ainsi le Paranormal and Supernatural Activities World Watch (PSA2W), souvent abrégé Pasua par ses membres. Les agences européennes, et plus récemment canadienne, fonctionnent de pair depuis longtemps. Dans un système similaire à celui d’Interpol, que certains pensent basé sur celui du Pasua, les agences échangent informations et savoir et permettent la libre circulation des agents dans tous les pays de la coopération. Les agents peuvent faire appel à leurs collègues étrangers s’ils souhaitent une expertise ou un savoir-faire qu’ils ne maîtrisent pas.
MISSIONS & MODE OPERATOIRE
La mission première des agences, à l’origine de sa création, fut de préserver l’emprise des humains sur le monde, afin d’éviter que les CESS ne prennent le pouvoir en se hissant à des postes gouvernementaux. Si cette mission a depuis évolué, la protection de l’hégémonie humaine reste un enjeu important pour la coopération.

Avant la Révélation, l’une de leurs missions principales était de préserver le secret de l’existence du surnaturel. Si les CESS ont toujours eu l’habitude de couvrir leurs traces, certains accidents pouvaient leur échapper ; une agence intervenait alors. Le Pasua prenait également en charge les affaires criminelles dans lesquels le surnaturel était impliqué, les substituant discrètement aux yeux de la police et des médias, ou maquillant la vérité. Les CESS arrêtés étaient rendus à leur communauté pour être jugés par les leurs, ou était enfermés, réhabilités ou tués par les agents.

Leur mission est restée presque inchangée après la Révélation : défendre l’humanité contre les créatures surnaturelles. La notion de « Mal » a toutefois été plus ou moins perdue au profit d’un souci de la défense des humains contre leurs prédateurs, à savoir essentiellement les vampires et les garous et métamorphes carnivores ou responsables d’accidents.

Les différentes branches du Pasua ont beau réunir des informations concernant les CESS depuis quelques décennies, elles ignorent encore l'existence des démons. Certains agents savent mais gardent un secret hérité de leur famille, tandis que d'autres, confrontés à ce qu'ils ne peuvent comprendre, se posent des questions.

Chaque agence a ses propres méthodes pour mener à bien ses missions et gérer la menace surnaturelle.

L’USIS, en France et dans la péninsule Ibériquepréfère travailler sur l’intégration des CESS à la société et à la création d’une harmonie imitant celle établie en Scandinavie. Pour cela, elle a de nombreux consultants CESS, qui apportent leur expertise sans toutefois faire partie de l’agence. Malgré les ambitions de l’USIS, l’agence n’est pas prête à engager formellement des CESS, que les agents considèrent encore comme une menace à contenir ou comme des races inférieures aux humains. L’agence franco-ibérique possède néanmoins des liens forts avec les leaders des clans régionaux afin de créer une coopération solide entre CESS et humains. Ces contacts permettent à l’agence de posséder un carnet d’adresses important, qu’elle peut prêter à la coopération.

La NESA, au Royaume-Unia toujours placé l’efficacité au premier plan. Dans ce but, elle n’hésite pas à prendre des décisions radicales. Elle est ainsi connue pour ses deux extrémités : pour sa politique de réhabilitation et l’embauche de criminels, humains ou CESS, qui peuvent lui apporter informations ou talents ; ainsi que pour sa sévérité envers les éléments menaçants, qu’elle n’hésite pas à abattre.

La P2B, en Allemagne et Europe Centralea fait de sa spécialité les menaces magiques. Ainsi, elle compte dans ses membres un certain nombre d’arcanistes, et a endossé le rôle de gardien contre la malveillance d’origine magique. Les créatures invoquées par les nécromanciens agressifs, les sorciers noirs malveillants et autres démonistes sont systématiquement chassés, et souvent tués. Son expertise en matière de magie est renommée et ses membres voyagent souvent dans les autres agences pour proposer leur aide.

La MRU, autour de la Méditerranéeest une cellule qui pratique la recherche plus que l’action de terrain. Ses connaissances concernent tous les sujets, mais elle est particulièrement avancée dans l’étude des thérianthropes. Elle est peu à peu devenue la référence en matière d’informations concernant garous ou métamorphes, et est une des seules agences connaissant véritablement la différence entre les deux races. La MRU répond à toutes les demandes d’études et donnent ses informations à la coopération, mais ne dispense aucun conseil d’ordre moral ou éthique, se cantonnant à son rôle neutre de chercheur.

L’UIN, en Russie et pays limitrophesa toujours eu un rôle agressif. L’agence a été créée par l’une des nombreuses familles de chasseurs qui écument le pays, et son rôle a longtemps été uniquement l’élimination des CESS, coupables ou non de crimes. L’une des cibles principales de l’UIN sont les vampires, car l’agence craint qu’ils ne s’introduisent dans les hautes sphères de la société comme ils l’ont fait en Europe de l’Est. Depuis la Révélation, l’agence s’est alliée aux chasseurs afin que ceux-ci leur livrent les CESS capturés, dans le but de les étudier et de les utiliser par la suite. L’UIN participe à la coopération dans une moindre mesure que les autres, et n’admet que peu d’agents étrangers sur son territoire.

La NRD, aux Etats-Unisn’est une agence gouvernementale que depuis une dizaine d’années et elle fait partie du Pasua depuis moins de temps encore. La NRD ne comptait jusque-là aucun CESS dans ses membres et peu d’experts du surnaturel. Ce n’est que depuis son ouverture à la coopération qu’elle bénéficie du savoir-faire des agents européens et canadiens. Très axé sur la défense du territoire, la NRD a toute autorité pour agir en cas de menace surnaturelle sur la sécurité nationale, grâce à une ordonnance similaire au Patriot Act. Elle peut invoquer cette loi pour enfermer ou tuer un CESS soupçonné de crimes.

Le SHIELD, au Canada est basé sur un système similaire à celui de l’USIS. L’agence  est géographiquement la mieux placée pour aider la NRD, mais ses opinions pro-CESS sont peu appréciées aux Etats-Unis, qui préfèrent faire appel aux agents européens.
AUX YEUX DU MONDE
Pré-RévélationChacune des agences nationales et le Pasua n’avait aucune existence légale avant la Révélation. Leur existence et leurs missions était connues de très peu, même au sein des hautes sphères de l’état. Autogérées et indépendantes, les agences avaient l’air de sortir du cadre de la loi, mais étaient en réalité encadrées par un certain nombre d’ordonnances et de lois, signées par les plus hautes autorités et tenues secrètes.

Les membres avaient, et ont toujours en partie, une interdiction formelle de parler de l’agence ou de leur travail. Le secret absolu qui couvre l’organisation en est la première règle : il est parfaitement exclu de révéler l’existence du réseau à qui que ce soit. Les agences se servent de leurs hautes connexions et de leurs importants moyens pour échapper à toutes situations menaçant le secret de leurs missions.

Post-RévélationDurant la Révélation, certaines agences se sont révélées au sein de leur gouvernement, afin de faciliter la transition et de proposer leurs connaissances en ces temps troubles de désinformations. Cela a permis à certains pays de reconnaître plus rapidement l’existence des CESS, comme ce fut le cas de la Suède. En signe de bonne foi pour un processus d’intégration et d’harmonie entre humains et créatures surnaturelles, la Scandinavie a ensuite dissous son agence nationale, ses membres se dispersant en Europe et plus particulièrement au Royaume-Uni.

Les différentes agences sont désormais semi-connues. Leur rôle et leur mission reste flou pour la plupart, et tous pensent que ces organisations sont des nouvelles structures, créées après la Révélation. Seule l’agence UIN, de Russie, est restée dans l’ombre et n’a pas dévoilé son existence.

Pour les masses, et même pour les polices régionales, ces agences sont des sortes de FBI du surnaturel. Si les départements de police régionaux sont en charge de toutes les affaires par défaut, ces cellules peuvent être appelées pour apporter leur soutien, leur expertise ou leur savoir-faire, ou pour prendre le relai si l’affaire est épineuse. Elles forment également les unités de police pour qu’ils apprennent à gérer le surnaturel.

HIERARCHIE ET SYSTEME
Le Pasua est le traité de coopération que les agences suivent, elle ne correspond pas à une autorité supérieure. Les agences nationales gèrent leurs membres et leurs territoires. Elles peuvent faire appel à l’aide des autres organisations, mais n’ont d’autorité que dans les pays qu’elles représentent.

Chaque agent est ainsi sous les ordres de son organisation nationale. Il peut néanmoins être détaché à une autre agence afin d’aider sur une enquête ou pour être formé sur des sujets que ne maîtrisent pas son agence. Dans ce cas, il est sous l’autorité de l’agence auquel il est rattaché.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Supernatural World
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: