Pratiques de la magie & co 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
avatar
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL


En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE

Messages : 276
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:51

Pratiques de la magie
Il ne suffit pas de dire abracadabra


De tout temps, les arcanistes ont eu recours à un matériel ainsi qu'à une base de travail inhérents à l'usage de la magie. Celle-ci obéit à des règles plus ou moins strictes, et surtout adaptées au type de praticien. Un chaman ne disposera évidemment pas d'une méthode identique à celle d'un sorcier blanc, voire encore à celle d'un vaudou, etc. Toutefois, on peut parler d'une sorte de « tronc commun » rassemblant tous les courants et traditions de l'ésotérisme, notamment en ce qui concerne l'herboristerie, certaines manipulations, et/ou incantations.
Les apports culturels de par le monde sont nombreux. L'univers des éveillés n'a en effet pas échappé à un processus de globalisation favorisant les échanges, ainsi que la multiplication des savoirs et un accès parfois simplifié aux ingrédients fondamentaux ou plus superflus des individus concernés.
Néanmoins, cette vaste communauté n'échappe pas aux débats parfois houleux, opposant les partisans d'une modernisation conséquente dans la pratique des disciplines, aux conservateurs par excellence, sans compter ceux qui ont choisi d'allier l'ancien au nouveau. Ces désaccords, aussi vieux que l'Histoire de la sorcellerie elle-même, ont pour avantage de brasser un panel riche de profils variés, d'apporter une remise en question régulière des pratiques à travers le monde, et par la même, une personnification des pratiques occultes ou spirituelles.

Si la magie peut être utilisée à peu près n'importe où pour peu que l'arcaniste sache utiliser les ressources à sa disposition, il est courant de posséder un terrain propice à l'exercice de son art, appelé sanctuaire, ou laboratoire, situé loin des regards indiscrets. Une pièce isolée, une cave, un grenier, mais pourquoi pas un bâtiment désaffecté ou à l'abandon, un abri naturel... : toutes ces configurations sont envisageables, et peuvent être collectives ou individuelles, tant qu'elles conviennent à l'éveillé. Compte tenu de l'importance d'un tel lieu, il est quasiment systématique de protéger ce « territoire » par des sortilèges susceptibles d'éloigner les intrus et autres indésirables, de toutes natures et de toutes races.  
La sécurité reste un élément préoccupant pour ceux qui se sont longtemps employés à cacher leurs activités, et la Révélation n'a pas changé grand-chose à cette manie persistante de protéger jalousement ce qui se cache au-delà des barrières de protection.
PRATIQUES
BénédictionPrononcée en langue commune ou ancienne, il s'agit de formules propres à chaque arcaniste qui, destinées à un individu, un objet ou un emplacement en particulier, sont censées les entourer d'une aura de bonne fortune. Elle peut être énoncée en guise de simple salutation comme dans le cadre d'un réel rituel. Il n'est pas rare que certaines herbes comme la sauge soit brûlée, dans ce cas précis.

CercleUtilisé par un ou plusieurs arcanistes, un cercle de magie est tracé à l'aide de craie ou de sang (voire dans certains cas de cire fondue). Ses bords délimités servent à y concentrer magie et puissance psychique. Si le cercle est rompu, le sort ou le rituel qui y était appliqué se brise. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves, selon leur nature, s'ils sont stoppés net sans crier gare.

CharmeUn charme est en réalité un rituel des plus simplistes. N'importe qui peut les utiliser, même les non-sorciers. Il suffit simplement d'en respecter les conditions à la lettre.

IncantationComposante orale d'un acte surnaturel. Il s'agit de l'usage d'un vocabulaire ésotérique, aidant l'arcaniste à transgresser les lois de la réalité. Dans le chamanisme, les incantations font souvent référence à la mythologie.

FumigationPurification d'un lieu ou d'une personne à l'aide d'une fumée d'herbes sacrées (cf. Herboristerie).

InvocationUne invocation est l'action de demander de l'aide, du secours par une prière à un saint, une divinité, un génie, un esprit, un démon… Ce terme fort est surtout utilisé dans un contexte religieux ou spirituel.

Malédiction Les malédictions sont en grande partie responsable de la mauvaise réputation des arcanistes (bien souvent des sorciers ou des tziganes) auprès de certaines espèces en particulier, comme les thérianthropes. En fonction de la puissance et des aptitudes de l'individu, la malédiction pourra s'abattre à court ou long terme, et ses effets pourront tout aussi bien durer une heure qu'un siècle, voire s'étaler sur plusieurs générations. Elle peut être de toute nature : transformation, maladie, et autres maux destinés à diminuer, affaiblir et humilier la victime désignée. Néanmoins, un arcaniste éduqué comme il convient évite d'user et abuser de ces recours, jugés exceptionnels dans le monde des arcanes : ils sont souvent considérés par la communauté comme capricieux et issus d'un emportement trop vif.

PentacleUn pentacle est une amulette utilisée dans les invocations magiques, généralement faite de parchemin, de papier ou de métal, sur laquelle le symbole de l'esprit ou de l'entité invoqué est dessiné. Il est souvent porté autour du cou, ou placé à l'intérieur d'un cercle de magie. Des symboles de protection peuvent également être ajoutés (parfois au verso), l'un des plus courants étant la fameuse étoile à cinq branches. Deux branches vers le haut sont souvent synonymes de magie noire.

PhiltreUn philtre est une boisson à laquelle sont attribuées des propriétés miraculeuses, souvent de nature aphrodisiaque.

PotionUne potion est un breuvage principalement destiné à être consommé, versé ou étalé, et dont les effets peuvent être guérisseurs ou destructeurs, impacter la chair comme l'inanimé.

Réanimation Chez les nécromanciens, terme officiel pour désigner le fait de relever les morts.

RituelUn rituel est l'ensemble des pratiques extrêmement codifiées, de caractère sacré ou symbolique, permettant d'atteindre au résultat désiré.

RunesL'alphabet runique était autrefois utilisé par les peuples germains, scandinaves et anglo-saxons. On leur attribue une valeur éminemment magique, propre à certains rituels parmi les plus complexes et les plus dangereux. Quiconque s'est vu enseigner l'idiome riche et complexe pourra accéder à un niveau plus élevé de pratique. Néanmoins, et ce malgré cet apprentissage, il demeure indispensable de disposer d'un carnet, sur lequel sont consignées les formules les plus susceptibles d'être utilisées par l'arcaniste.

SabbathLe Sabbath est souvent défini comme étant « l'assemblée que les sorciers tiennent la nuit (généralement durant la pleine lune) pour célébrer les rites les plus mystérieux de leur art infernal, rendre hommage à leur maître, et se livrer entre eux à tous les emportements de leurs passions. » La réalité n'est pas si différente, quoiqu'un peu plus complexe. Toutes les communautés ne célèbrent pas cette date importante, pratiquée une à deux fois dans l'année (et notamment durant les fêtes de Samain, le 31 octobre). Le temps qui passe et la modernité n'ont rien ôté au caractère fondamentalement violent du Sabbath, souvent du fait des mages et sorciers rouges et noirs. Il s'agit là de se livrer à des cérémonies importantes pour le groupe ou la secte concernés, et ce en respectant les traditions et les usages habituellement observés. Certains poussent le vice jusqu'à s'adonner à ce que l'on pourrait nommer « orgies », à travers les sacrifices humains ou les débauches et excès en tout genre.

Sortilèges/SortsArtifice du sorcier par excellence, un sortilège prononcé de la bouche d'un arcaniste s'appuie sur une formule, parfois secondée d'une potion ou d'un philtre. Originellement considéré comme un maléfice, le terme de nos jours caractérise toute action semblant entachée de magie.

MATÉRIEL ÉLÉMENTAIRE
Les éléments présentés ci-après ne sont pas exhaustifs, ni utilisés par l'ensemble de la communauté des éveillés. Il s'agit simplement de rappeler les fondamentaux et les outils que l'on est susceptible de trouver dans les tiroirs d'un arcaniste, en fonction de ses orientations, de ses talents particuliers, et autres spécialisations.
AmuletteOn trouve plusieurs formes d'amulettes. Certaines relèvent de la superstition pure, de la valeur affective, quand d'autres peuvent se voir pourvues de véritables qualité, les élevant quasiment au rang d'artefacts. Diverses techniques de fabrication sont employées à travers le monde, certaines plus connues que d'autres. On pourra donc par exemple trouver des azkha (ou azakah), sortes d'amulettes égyptiennes supposées supprimer la douleur et aux effets bénéfiques cumulatifs, comme des amulettes taillées dans des ossements humains. Ces dernières sont principalement conçues en Europe ou en Amérique du Nord ; on les porte comme un signe de reconnaissance entre sorciers d'une même lignée, quelle que soit sa grandeur ou son degré de célébrité dans le monde des arcanes.

AthaméLame rituelle, arme traditionnelle. On les reconnaît principalement à leurs manches noirs. Elles sont utilisées pour tracer les cercles magiques, les pentacles, ainsi que pour contrôler et bannir les esprits. Les sorciers et les mages blancs évitent de les souiller de sang, contrairement à leurs semblables rouges ou noirs : il s'agit en effet d'une hérésie à leurs yeux.

AutelTable sacrée servant au sacrifice rituel ou au dépôt d’offrandes. Fondamental pour les chamans, tous les autres arcanistes peuvent y avoir recours.

Bolline (ou boline)Couteau blanc, éventuellement utilisé lors des rituels mais dont la fonction première demeure artisanale. En effet, on s'en sert le plus souvent pour la récolte d'herbes et de plantes à destination de la fabrication des potions. Les bollines se distinguent par une lame droite, en forme de croissant, et à la poignée traditionnellement blanche. Leurs ancêtres ne sont autre que les serpes druidiques.

Bols d'offrandeUtilisés pour les cérémonies et les hommages rendus aux dieux des multiples religions et courants de croyances ésotériques.

CaliceCoupes rituelles servant à contenir vin, sang et autres potions.

Chaudrons/ContenantsLa modernisation des pratiques a conduit à une diversification des matériaux adoptés. Selon la position de l'arcaniste, la potion désirée et les ingrédients à sa disposition, les chaudrons de fonte peuvent encore être maniés, consacrés depuis les premiers âges. De l'avis de certains alchimistes, le résultat obtenu ne dépendra donc pas uniquement de l'habileté du sorcier, mais tout autant du matériel utilisé et de l'intention portée dans sa fabrication. C'est pourquoi l'on débusque aisément d'autres types de pièces, faites de céramique, ou encore composées d'une verrerie pouvant renvoyer aux accessoires de chimie actuels. Il n'existe aucune directive précise : chaque individu travaille en fonction de l'éducation qu'il a reçu, des traditions de son environnement, voire de sa nature profonde.

Cire/Chandelles/Bougeoirs/ChandeliersAu-delà du symbole bien connu qu'elles représentent, les chandelles sont souvent utiles dans les rituels, notamment pour consolider un cercle tracé par le sorcier, voire pour tirer un peu de l'énergie émanant des flammes, sans parler de leur usage lors des cérémonies présentes dans de nombreuses cultures.

CraieIl est souvent conseillé d'en posséder toujours un peu sur soi, pour tracer les cercles ou pentacles sur un sol approprié, voire pour graver les runes si nécessaire.

DagydesUne dagyde est une figurine de petite taille (15 cm). Elle peut être faite en cire, en feuille de maïs (voir ci-contre), en terre glaise ou en argile, et permet d'agir sur un individu à distance, à la condition d'y avoir introduit des éléments corporels lui appartenant (cheveux, sang, etc.) Elle sert à envoûter, mais aussi à se protéger des envoûtements. Les vaudous sont célèbres pour leur utilisation, mais contrairement à la rumeur, tous les types d'arcanistes peuvent y avoir recours.

EncensoirsL'encens est fondamental dans la pratique de la magie, élément récurrent et parfois indispensable à certaines entrées en transe, afin d'élever son esprit et son extra-lucidité à un rang supérieur.

EncresCertaines encres sont fabriquées à partir de sang humain ou animal. Elles peuvent être utilisées dans le cadre de malédictions, notamment pour semer la discorde et la zizanie.

GrimoiresFaut-il encore définir les grimoires ? Recueils indispensables à toute pratique et pour n'importe quel arcaniste, y sont conservées les notes de celui-ci, agrémentant l'ensemble de ses travaux, pour peu qu'il soit assez méticuleux pour les y consigner. Ils peuvent être protégés par des sorts, mais sont surtout systématiquement codés, de manière à ce que personne hormis son possesseur ne puisse les consulter et en piller les secrets. Il n'y a là encore pas de règle stricte à observer : chaque sorcier s'y prend à sa manière pour y étaler pensées, recherches, fragments de vie, sans oublier les formules, runes, et recettes...

Mortiers/pilons/balancesLe mortier et le pilon sont deux outils indispensables à la pratique des potions, notamment pour réduire en poudre herbes et ingrédients nécessaires à la préparation. On peut en trouver en n'importe quel type de matériau (marbre, pierre, bois, etc.).

PenduleLe pendule est souvent dénigré, considéré comme une « science de médium », et pourtant. Certains sorciers en conservent dans leur laboratoire, et de nombreux chamans le voient comme un précieux moyen de communication et d'information. En effet, le pendule facilite les sorts de localisation, voire le diagnostic d'un individu atteint d'un mal encore inconnu, et sans symptôme apparent.

VOCABULAIRE COMPLÉMENTAIRE
CowanTerme péjoratif pour désigner un non-arcaniste.

ÉgregoreIl s'agit d'une "masse" énergétique formée par la pratique, la foi ou la concentration d'une ou plusieurs personnes autour d'un thème commun. L'usage récurrent d'un cercle de magie composé des mêmes individus peut, à terme et avec suffisamment d'intention et de volonté, donner lieu à un égregore. Il demande une grande rigueur de la part de ses auteurs, et surtout, une régularité visant à l'alimenter en énergie, rendant ainsi l'association d'arcanistes plus efficace encore.

GoétieArt de l'invocation démoniaque.

Projection astraleElle désigne l'impression que l'esprit se dissocie du corps physique pour vivre une existence autonome et explorer librement l'espace environnant.  

ThéurgieForme de magie permettant de communiquer avec les « bons esprits » et d'invoquer les puissances surnaturelles à des fins louables et spirituelles. Opposée à la goétie.


Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
avatar
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL


En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE

Messages : 276
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:51

Herboristerie
Les ingrédients de la réussite


Les herboristes et apothicaires ont vu leur essor croître dès l'époque médiévale. Partout en Europe, les échoppes plus ou moins discrètes selon les périodes et la tolérance religieuse en vigueur ont ainsi fourni en abondance les doux rêveurs en mal d'espérance, les vaniteux ou les empoisonneurs en puissance. De nos jours, ces produits peuvent toujours être directement cueillis ou récupérés par l'alchimiste, ou bien acheté via le réseau commercial du Juggler's Bazaar, sous des formes multiples (état naturel, poudres, onguents et même spray). S'il est impossible de recenser absolument toutes les plantes utilisées par les spécialistes en décoctions, vous trouverez ici une liste plutôt complète des propriétés que les arcanistes leur reconnaissent, réparties en cinq catégories.

NBCette liste doit vous servir de modèle, mais non pas de référent absolu. Il ne s'agit que d'un tremplin pour votre imagination, néanmoins basée sur quelque chose de solide, tangible et un minimum crédible et en accord avec l'univers du forum que vous pouvez utiliser, certes, mais qui ne doit pas être considéré comme une prison pour vos élans créatifs.

Médicinales & homéopathiques
AigremoineUtilisée en cas d'insuffisance veineuse, elle lutte également contre les problèmes digestifs ou circulatoires des membres inférieurs, ainsi que contre les affections dermatologiques.

AilRéputé protéger contre la peste, certains s'en servent encore aujourd'hui pour aider à la cicatrisation de micro-blessures, ou pour certaines décoctions combattant les inflammations telles que l'hépatite.

BelladoneUtile pour combattre les maladies infectieuses. Elle peut servir de poison en cas de surdose, particulièrement redoutable pour le cœur ; elle entraîne également la paralysie et l'accommodation. Son contre-poison est l'angélique.

BétoïnePlante appréciée dans l'Antiquité. Utilisée pour d'éventuelles désintoxications (drogues douces), mais également en remède contre la goutte et les ulcères.

Cataire (ou herbe à chat)Elle favorise la transpiration utilisée en infusion, et se prête particulièrement au traitement des grippes, des fièvres et de l'énervement.

EucalyptusEncens de guérison, qualités germicides.

Framboisier(feuilles) Utilisées pour les sorts de guérison ; peut faciliter le sommeil. Calme les douleurs.

Gingko(feuilles) A une longue histoire d'utilisation médicinale ; elle s'utilise pour parer aux faiblesses de concentration et à la nervosité.

Lapacho(écorces) Utilisée par les tribus d'Amérique du Sud, elle est employée de nos jours pour la guérison de nombreuses maladies, du fait de ses propriétés antifongiques et anti-tumorales.

LinÀ ajouter aux potions de guérison, lors des rituels.

MarronnierProtège des fièvres épidermiques, des vertiges, des rhumatismes, mais également des maux de dos et de l'arthritisme.

Menthe(feuilles) Frottées sur les tempes, elles sont réputées pour soigner les migraines.

MuscadeUtilisée traditionnellement contre les problèmes respiratoires et rhumatismaux.

NoyerApaise les souffrances dues aux rhumatismes.

OliveSous forme d'onguent, aide à la guérison des plaies, mais également contre les migraines sous forme de potion.

Pavot(graines et fleurs) Utilisées dans des mélanges pour aider à trouver le sommeil ou lutter contre l'anxiété.

Sauge Grise(feuilles) Herbe chamane pour les nettoyages rituels, elle débarrasse le corps des énergies persistantes.

Trèfle rougeUtilisée contre les troubles intestinaux, les éruptions cutanées et le soin des muqueuses endommagées.

ThymUtilisé dans les rituels de guérison une fois brûlé.

Vervaine(jus) Appliqué sur le corps, il s'agit d'une herbe importante de guérison, censée guérir les maladies et prévenir d'autres futurs problèmes de santé.

Protection & défense
AbsintheTrès efficace pour contrer les ondes négatives.

Angélique(racines) Protège des magies négatives, éloigne les esprits malveillants. Favorise l'estime de soi.

ArmoiseConsidérée autrefois comme sacrée, utilisée de nos jours pour se protéger lors des travaux de voyance.

Chêne(copeaux) Utilisé depuis l'Antiquité comme ingrédient aux mélanges d'encens, pour lutter contre les influences négatives.

ChrysanthèmeProtège des esprits malins et des influences négatives.

CitronUtilisé pour nettoyer les amulettes, les bijoux et les autres objets magiques de seconde main, afin d'en chasser toutes les énergies négatives accumulées.

CuminBrûlé et répandu sur le sol, parfois avec du sel, permet de chasser les démons.

Dictame(jus) Éloigne les bêtes venimeuses, appliqué sur le corps.

Fumeterre(feuilles) Utilisée depuis des siècles pour chasser les esprits maléfiques.

Genévrier(baies) Il s'agit de l'une des plus anciennes plantes magiques. Elle a été brûlée comme encens par tous les chamans de l'hémisphère nord et protège contre les vibrations négatives.

Girofle(clous) Ajoutée traditionnellement aux bâtonnets d'encens en Asie, la fumée éloigne les mauvais esprits et les insectes nuisibles.

HouxExcellent contre-poison.

LierreLié au houx et réputé protéger contre les catastrophes, il sert surtout à parer les énergies négatives.

LisPlanté dans un jardin, il éloigne les fantômes et les démons, protège contre le mauvais œil et repousse les visiteurs indésirables.

MarrubeUtilisé dans des sachets de protection, le porter sur soi peut aider à se protéger contre la sorcellerie, et même parfois contre l'hypnose vampirique, pour les plus jeunes des caïnites.

Mauve(feuilles) Macérées et transformées en onguent, ce dernier, frotté contre la peau, chasse les démons et protège contre les effets néfastes de la magie noire.

Mélisse(feuilles) S'utilise pour se protéger contre les influences négatives dans les rituels d'amour et de guérison.

MuguetPlacé dans une pièce, en chasse les esprits.

OriganProtège contre les envoûtements et les philtres d'amour, et plus globalement contre les sorts et philtres vénusiens ; réputé pour sa capacité à clarifier l'esprit.

Sang de dragon(jus) Encens de contre-attaque, très efficace pour renvoyer tout mauvais sort à son expéditeur.

Valériane(racines) Chasse les mauvais esprits.

Vétiver(racines) Brûlées pour renvoyer les mauvais sorts à leur expéditeur.

Purification & Méditation
Anis étoiléFacilite la clairvoyance. Utilisée comme encens pour la méditation.

BasilicHerbe brûlée pour s'attirer prospérité et chance. Utilisée dans de nombreux rituels et charmes.

BenjoinBrûler du benjoin permet la purification bienvenue d'une pièce, voire d'une demeure entière.

Camomille(fleurs) Favorise la chance, crée calme et équilibre, favorable à la méditation.

CannelleUtilisée pour la spiritualité et la réussite.

Cèdre(poudre) À brûler comme encens, elle renforce la confiance, connue pour ses effets régularisant, tonifiant, purifiant et harmonisant.

Épicéa(aiguilles) Utilisées comme encens de purification et de désinfection.

Fenouil(graines) Brûlées comme encens pour désenvoûter et lors des rituels de purification.

HysopeUtilisée pour la purification.

Lavande(fleurs) Comme son nom l'indique (dérivé du latin « lavare »), elle s'ajoute parfaitement dans les encens de purification.

Lilas(fleurs) Aide à purifier une maison hantée.

Marjolaine(feuilles) Purifie l'aura, effet calmant et apaisant. Elle redonne équilibre, force et courage.

Myrte(feuilles) Utilisée pour la concentration.

Pin(aiguilles) Brûlées pendant les mois d'hiver, elles purifient et nettoient énergétiquement une maison.

Romarin(feuilles) Plante purifiante et protectrice.

Santal(écorces) Le bois de santal rouge exerce un effet calmant et favorise la méditation, en plus de ses propriétés purifiantes.

Usage actif & offensif
BouleauPlante purifiante par excellence, elle est utile dans les premières phases d'un exorcisme, pour libérer les esprits des personnes voire des animaux en proie à une possession.

CamphreAide à élever la conscience vers des plans plus élevés ; utile en divination ainsi que pour les rêves prophétiques, brûlée sous forme d'encens.


Chardon bénitBouilli en chaudron, sa vapeur aide à entrer en contact avec les esprits, ainsi qu'à les convaincre plus aisément à répondre aux questions.

ChèvrefeuilleAugmente les capacités psychiques.

ChicoréeDans une lointaine époque, elle était réputée pour rendre son possesseur invisible. En réalité, et de nos jours, une potion à base de chicorée permet d'ouvrir n'importe quelle porte, parmi les serrures les plus inviolables.

CyprèsÀ utiliser avec réserve, porté sur soi et principalement en tant de crise, il soulage l'esprit et allège la peine lors des funérailles d'un proche ou d'un ami.

Églantier(fruits) Fournit de l'énergie supplémentaire à tous les envoûtements et supporte toutes les actions magiques.

FougèreSéchée et jetée sur des charbons ardents, elle exorcise les mauvais esprits.

Galanga(poudre) Brûlée pour briser les sorts et les envoûtements.

Gingembre(racines) Dissout les blocages et les durcissements psychiques ; stimule le flux d'énergie.

Grande Aunée(racines) Utilisée en sachet ou en fumigation pour la divination et augmenter les pouvoirs para-psychiques.

Laurier(feuilles) Favorise la voyance.

MaïsLes bractées qui entourent l'épi et les stigmates sont de très bons matériaux pour confectionner les dagydes, pour pallier les autres matériaux.

Mandragore(racines) Augmente les pouvoirs psi. Herbe démonofuge, elle agit sur la sensibilité extrasensorielle.

MillepertuisProtège de la foudre, aide contre les troubles mentaux et combat les travaux en nécromancie.

MyrrheSa fumée est utilisée pour purifier, consacrer et bénir les talismans, amulettes et autres outils magiques.

OlibanUtilisé dans de nombreuses formes de magie, de la cérémonielle à la sorcellerie, seul ou dans des mélanges de plantes et d'encens. Il est apprécié pour augmenter le niveau vibratoire, aider au voyage astral, aux visions et à bon nombre d'exercices magiques.

Palo Santo(écorces) Utilisée pour les rituels d'exorcisme.

Pissenlit(racines) Torréfiées comme le café, on peut en faire un thé, dont l'infusion est censée améliorer les pouvoirs psychiques.

Réglisse(racines) Utilisée pour dominer lieux, individus, et rester maître de sa demeure.
Usagé spécialisé
Magie blanche
AubépineÀ base de multiples concoctions pour favoriser la fertilité.

Echinacée(feuilles) Employée en fumigation pour renforcer les rituels.

FrêneSon bois peut servir à confectionner des amulettes protectrices puissantes, surtout sculpté en forme de croix solaire.

GuiPlante sacrée, symbolisant la continuité de la vie et de la fertilité, prisée pour les rituels de magie blanche.


Magie rouge
Baume de Gilead(bourgeons) Utilisés pour les potions de magie rouge dans la concoction de breuvage dit « d'amour ».

Cardamome(gousses) Très puissante pour les rituels de magie rouge. Augmente l'énergie du corps.

Catuaba(écorces) Plante aphrodisiaque, elle augmente la libido et améliore la créativité, tout en faisant office d'un très bon anti-dépresseur et d'une régulatrice parfaite pour le système nerveux.

CentauréeHerbe "gri-gri", favorise la chance en amour ; se porte sur soi.

Chanvre indienAuparavant souvent utilisée en magie, les lois restreignant son utilisation et sa vente dès les années 30 ont réduit de beaucoup sa commercialisation et son accessibilité. Pourtant, certains parviennent toujours à s'en procurer, notamment pour bon nombre de rituels à vocation amoureuse ou passionnelle.

Coriandre(poudre) Puissant aphrodisiaque.

DamianaUtilisée dans les infusions et les sortilèges d'amour charnel (peut servir à concocter des vins ou autres alcools aphrodisiaques).

Ginseng(racines) Aide à conserver la puissance sexuelle et la beauté.

Hibiscus(fleurs) Favorise le désir et la sexualité.

Oignon(fleurs) Plante « gri-gri ». Portée en sachet pour renforcer le bonheur conjugal.

Oranger(fruit) Lié à l’amour, à la fécondité et à la prospérité. L’écorce d’orange est ajoutée aux poudres, encens et mélanges stimulant les sens. Accommodée dans d'autres rituels, l'orange renforce l'action des autres composants et attire les vibrations positives.

Ortie(graines) Plante couramment utilisée lors de nombreux rituels rouges.

Patchouli(feuilles) Suscite le désir sexuel.

Quebracho(boutons) Malgré sa réputation souvent raillée, elle demeure à la base de plusieurs et très simples philtres dits « rouges ».

Violette(fleurs) Puissant stimulant amoureux et sexuel.


Magie noire
DaturaUtilisée en onguent, en philtre ou en fumée, elle provoque la déconnexion du réel, les hallucinations, voire le sommeil. Elle est surnommée : l'herbe aux fous.

Rue-des-jardins ou Rue-fétideUtilisée pour ses propriétés emménagogues (fluidité accrue du sang dans les organes génitaux) et abortives. Poison souvent utilisé dans le cadre de malédictions.


Chamans & Vaudous
GuimauveRéputée comme aimant à esprits bénéfiques, elle est souvent utilisée lors des rituels vaudous.

Herbe des rêves(feuilles) Destinée à la guérison spirituelle, on la nomme également « la feuille des dieux ». Elle permet de clarifier les sens, augmente la lucidité et provoque les rêves prémonitoires.

High John(racines) Permet la fabrication de talismans.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magie des hommes-lézards
» Magie orc-question sur un sort
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Magie du Rat Cornu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: