Politique internationale vampirique  

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
avatar
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL


En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE

Messages : 276
Date d'inscription : 24/03/2017
Mer 12 Juil - 0:12

La politique internationale
the killing playground
Introduction
Les vampires souillent les quatre coins du monde, traînant leurs carcasses immortelles même dans les coins les plus reculés. Et tout comme pour les humains, les plus nomades d'entre eux ont pu observer de nombreuses différences culturelles entre les différentes régions gouvernées par les vampires. Il est important déjà de préciser que les frontières humaines ne s'appliquent pas aux territoires vampiriques. Parmi les immortels, nombreux seront les cartographes à proposer leurs propres plans du monde et leur propre division des pays et des régions selon la politique des vampires.

Si aux États-Unis, on observe une organisation plutôt similaire à celle de l'Europe de l'Ouest (articulée autour d'un Essaim et d'une coalition entre différents clans) il existe bien d'autres régions du monde où les lois sont autres ou n'existent tout simplement pas. Il n'existe pas d'instance internationale veillant sur la communauté de la nuit ou punissant leur comportement.  Les différentes autorités vampiriques ont une liberté totale sur la région qu'ils gouvernent et ne rendent compte à personne au-dessus d'eux. Bien sûr, des accords tacites existent entre ces différentes régions et ils reposent sur des siècles d'application, mais au-delà, il n'existe pas de règles universelles englobant toutes les régions.

Dans chaque région, il peut y avoir une ou plusieurs autorités vampiriques. Ils cohabitent autour d'un ensemble de conventions et de lois qu'ils ont établi eux-mêmes, selon leurs traditions et leur mode de vie. Il peut arriver que dans certaines régions, il n'existe tout simplement pas de règles. C'est souvent le cas dans les régions très peu occupées par les vampires, comme l'Amérique du Sud et l'Afrique équatoriale. Ainsi, d'une région à une autre, se nourrir d'humains peut être autorisé comme cela peut-être interdit, et la hiérarchie peut être solide et structurée comme elle peut être totalement inexistante.

L'Europe de l'Ouest
Sur le vieux continent résident les vampires les plus anciens, ceux qui ne connaissent même pas leur propre âge. Les règles et les alliances sur le territoire européen sont anciennes et profondément ancrées et les changements n'y sont pas au goût du jour. C'est sur ces territoires qu'on trouve les hiérarchies les plus compliquées et les lois les plus strictes, surtout depuis la Révélation.
Les vampires sont réunis sous l'égide de différents Essaims. Tous les Essaims sont liés et forment un réseau qui communique beaucoup et qui observe les mêmes règles et applique la même étiquette: la Mascarade.(nom pas définitif, terme à débattre) Au sein de chaque Essaim, il existe un Maître qui est souvent le plus vieux vampire faisant partie du conseil d'action. Il préside ledit conseil où il reçoit l'aide d'une petite élite de vampires dévouée à la Mascarade. Auparavant, ils étaient les gardiens du secret, mais depuis la Révélation, leur rôle est plutôt de surveiller et de s'assurer du respect des règles et de la cohabitation avec les humains et autres créatures.
L'Essaim est une cour bien organisée, à laquelle est alliée la plupart des vampires de ces territoires. Mais il existe d'anciens clans vampiriques ayant refusé depuis toujours la Mascarade, et dont l'influence est suffisamment considérable pour ne pas avoir à ployer face à l'Essaim. Il existe entre le Maître et les chefs de ces clans des coalitions et des traités de bonne entente, et très peu d'incidents graves ou d'actes de trahison sont à recenser jusqu'à maintenant. Mais le territorialisme des clans et de l'Essaim ne laissent cependant que peu de place aux nouveaux aspirants désirant s'installer sans prêter allégeance ou pire encore, s'installer pour monter leur propre clan.
Il est impératif de choisir un camp si on désire s'adapter sur ces territoires, où on devient rapidement un risque ou une cible.

Les clans et Essaims de l'Europe de l'Ouest ont plutôt bien accueilli l'initiative de Révélation venue d'Amérique, et ont travaillé avec les Essaims américains pour pouvoir la mettre en oeuvre sans débordement. Ce mouvement risqué leur a cependant attiré des problèmes avec des clans plus à l'est, absolument contre cette initiative. Le succès mitigé de la Révélation n'a pas vraiment aidé à apaiser les tensions qui persistent parfois entre les autorités des régions occidentales et orientales.

Aperçu des règles
La hiérarchie des Essaims et des clans fonctionnent beaucoup à l'ancienneté. Les plus anciens ont le plus de privilèges et le plus de pouvoir dans les décisions et le respect envers ces vampires est primordial.  
Il est interdit de tuer ou de se nourrir jusqu'à la mort d'un autre vampire. Ils se considèrent comme une race supérieure et mettre à mort un vampire doit être une décision réfléchie et utile à tous. Il existe des audiences, tels des procès, pour juger celui qui pourrait avoir tué un des leurs. Il en ressort toujours une sentence, même lorsque la mise à mort est justifiée.
Ravir la vie d'un humain, bien que jugé moins sévèrement, doit également être un acte réflechi et justifié. Principe qui remonte déjà à l'Inquisition, il est remis au goût de jour depuis la Révélation. Selon certains cas, les vampires peuvent également être punis. Mais en général, des vampires de l'Essaim sont chargés de couvrir les traces de leurs pairs.

Les Terres de l'Est
Beaucoup moins cléments que leurs voisins de l'Ouest, les vampires de l'Est sont les plus cruels connus. Ils campent une position de suprémacistes avec peu d'égard pour les humains et beaucoup plus de mépris encore pour les autres races surnaturelles. C'est au centre de ces territoires que sont nées les plus célèbres histoires de vampires, comme Dracula. Si le comte a vraiment existé, c'est un mystère bien gardé mais les lieux décrits dans le roman existent et sont bel et bien le foyer d'anciens vampires.
Toute tentative d'instaurer une politique unique a largement échoué sur ces terres et les vampires s'organisent selon leur bon vouloir en différents clans. Mais ici aussi, les plus vieux vampires semblent déjà avoir le monopole et on retrouve plutôt des lignées entières établies au même endroit, si bien qu'on parle de famille dans leur cas. Ces vieilles familles vivent d'alliances et de conflits depuis des décennies voire des siècles, si bien qu'ils se connaissent presque tous entre eux. Et pour calmer les tensions entre eux, ils trouvent toujours un moyen imparable : s'allier contre d'autres régions et surtout les régions de l'Ouest dont ils exècrent la politique d'intégration.
Ils cultivent un amour particulier pour le sang, si bien qu'ils organisent souvent sur leurs terres de grands festivals où des humains par centaine sont hypnotisés pour donner leur sang aux crocs les plus avides. C'est l'occasion d'une trève entre toutes les familles qui se réunissent en Roumanie pour profiter de ces orgies de sang.

Les vampires de ces régions sont maîtres de nombreuses pommes de sang qu'ils réduisent à l'état de servant humain. Leur influence s'évalue ainsi au nombre d'humains qu'ils possèdent et surtout aux domaines d'activité dans lesquels ces humains exercent. Chaque famille compte parmi leurs servants des personnes souvent influentes en politique, en affaire ou en droit et bénéficie par ce biais d'un certain contrôle sur les humains des pays établis sur leurs territoires.
Il existe très peu de règles, si ce n'est la loi du plus fort. La justice passe principalement par des règlements de compte violents.

Les Royaumes scandinaves
Lorsqu'on parle de ces territoires, on doit impérativement parler de royaumes, car l'organisation des vampires y est semblable à une monarchie. On reconnaît ainsi une élite vampirique et privilégiée et une classe moins riche ou moins noble, au service de la dite élite.
Tout comme dans les monarchies humaines, c'est le lignage qui va déterminer si un vampire devient noble ou non. Les scandinaves distinguent des disciplines royales et des disciplines bâtardes qui vont donner une certaine fonction au vampire dans la société. On parle ici évidemment de la discipline dominante du vampire, celle qu'il maîtrise le mieux. Sans surprise, les vampires capables de Domination sont ceux amenés à occuper la position de roi. Ils dirigent et organisent leur cour selon leur bon vouloir et leur marge de manœuvre est large, voire infinie. Les autres disciplines nobles sont Augure, Chimérie, Présence, Vicissitude et Voie du sang. Il faut maîtriser à la perfection une de ces disciplines pour espérer avoir une place à la cour. Des lignées entières s'emploient à transmettre un de ces dons en capacité dominante pour espérer avoir le sang le plus noble.
Les monarchies vampiriques sont en très bons termes avec les institutions politiques humaines en Scandinavie, et les vampires sont parfaitement bien intégrés parmi les humains. Par ailleurs, les royaumes scandinaves sont le seul territoire où les vampires exercent toujours une fascination immense sur les humains. Les idéologies anti-CESS ont très peu de place ici.
Les relations entre CESS y sont aussi très cordiales, à tel point que de nombreux sorciers sont aussi au services des monarques.

Les vampires scandinaves sont largement encouragés à occuper des fonctions et à travailler. C'est leur façon de payer la protection assurée par les monarques. De façon générale, les vampires sont très bien traités, qu'ils soient nobles ou non. Les privilèges des nobles sont bien sûr l'accès à des fonctions plus hautes et d'être proches des monarques. Ils participent également beaucoup à la vie mondaine et ils échappent bien plus facilement à la justice. En effet, c'est même le rôle des vassaux de couvrir les traces des nobles.
À cause de ce système élitiste, des tensions ont déjà éclaté sur les territoires, mais souvent les vampires fauteurs de troubles étaient étaient rapidement capturés et envoyés en exil. Et malgré les quelques débordements et la séparation entre les vampires nobles et les bâtards, les royaumes scandinaves demeurent plutôt paisibles et agréables pour les Immortels en général.
Ces terres ont tellement attiré d'Immortels qu'il faut maintenant une autorisation de séjourner dans un des cinq royaumes. Une fois l'autorisation obtenue, il faut ensuite avoir la confiance d'un monarque ou avoir un garant parmi les nobles pour pouvoir s'installer définitivement. Cela passe obligatoirement aussi par l'étape de l'allégeance envers un monarque.

Les rois sont désignés parmi les Infants des vampires au pouvoir. Immortalité oblige, les successions sont rares, mais quand elles se produisent, elles donnent lieu à des mois entiers de cérémonie et de festivités où le nouveau monarque va rencontrer chacun des vampires de son royaume pour qu'ils renouvellent leur allégeance.
Les royaumes scandinaves sont en bons termes avec toutes les autres autorités vampiriques et avaient tenu à la neutralité lors de la Révalation. Ils avaient cependant très bien préparer cette Révélation, ce qui explique largement leur place importante dans la société.

Tout comme les Essaims de l'Europe de l'Ouest, chaque royaume a une étiquette plutôt stricte et qui place les relations au centre. En dehors de la politesse et des bonnes apparences à tenir, il est interdit de tuer, que ce soit un vampire, un humain ou un autre CESS. L'obéissance est également très importante, surtout pour les vassaux qui n'ont pas les mêmes passe-droits que les nobles. Il existe également quantité de règles avant de pouvoir marquer ou infanter, et les vampires doivent introduire leurs humains à la cour avant de pratiquer la marque ou l'étreinte. Par ailleurs, un humain doit obligatoirement être marqué et vivre une certaine période dans cette condition (vingt ans minimum) avant de pouvoir être transformé. Enfreindre ces règles est puni d'exil pur et simple.

L'Empire de Russie
L'empire de Russie n'a d'empire que le nom, réminiscence des temps où les humains vivaient sous le règne des tsars. Les vampires russes n'obéissent qu'à une seule loi, celle du chacun pour soi. Les vastes territoires russes sont appréciés des vampires qui ne supportent pas l'autorité et qui veulent établir leur propre clan. Ici, guerres d'expansion sont une habitude et les vampires ont intérêt à avoir de bons réseaux pour assurer leur pérennité. C'est principalement pour cela que les clans vampiriques locaux sont très liés à la mafia, à travers laquelle ils tirent des ressources et une forme de protection.
Les humains sont aussi extrêmement méfiants des CESS, et la chasse étant largement autorisée, les vampires sont des cibles de choix. Comme dans les terres de l'Est, tout ici se règle avec la violence et dans le sang. Les vampires s'entretuent également sans scrupules. L'empire est l'endroit propice à la libération de la Bête vampirique même.

La vie en harmonie n'est pas vraiment le maître mot local, de sorte que les vampires russes sont souvent mal vus des autres autorités et sont automatiquement catégorisés parmi les renégats.

L'Afrique subsaharienne
Historiquement, les pays d'Afrique étaient des terres d'exil pour les vampires punis. Ils y étaient envoyés dans des prisons magiques où ils subissaient toute sorte de punition, dont des expositions partielles au soleil. Mais depuis les vagues de colonisation, ces pays sont devenus des lieux d'échappatoire pour les vampires désireux s'éloigner des règles un moment pour se laisser aller à leur nature. Grands terrains de chasse pour les vampires avides de petits massacres, l'Afrique subsaharienne était presque une destination de "vacances" pour les Européens.
Mais leurs passage laissaient des traces et quelques Infants indésirables étaient laissé à l'abandon, sans aucune connaissance de leur nature. C'est ainsi que les premiers clans de vampires africains furent créés. Il s'agissait de petits cercles de jeunes vampires ignorants complètement l'existence d'autres comme eux, ou même de nouvelles créatures surnaturelles.
Aujourd'hui, la plupart de ces vampires a pris connaissance de l'existence des CESS, mais ils demeurent quand même isolés du reste des sociétés vampiriques à cause de leur manque de contrôle. En effet, l'apprentissage des disciplines et de la maîtrise de soi n'a jamais été au coeur de leurs priorités, et ce n'est que depuis le XX ème siècle qu'ils tentent de combler ces lacunes pour tenter d'élargir leurs territoires.

La Chine
La Chine est une région unique où contre toute attente, de très nombreux vampires vivent. Autrefois le refuge des vampires souhaitant échapper à l'Inquisition, le pays est ensuite devenu le paradis des vampires solitaires fatigués des règles européennes. C'était une terre propice au développement d'une nouvelle culture pour les Immortels.
C'est là-bas qu'ils ont commencé la culture du sang et du raffinement, une idéologie qui pousse à chercher le calice précieux et à le sacraliser. Ils ont également placé les sciences et les avancées au coeur même de leur ordre. En effet, ils se refusent à toute organisation politique qui pourrait mettre à mal leur quête et la paix relative du territoire. Mais la principale raison d'un tel rejet de la politique est aussi la place importante que les arcanistes ont en Chine depuis les millénaires. Pionniers de la médecine chinoise, ils sont les CESS les plus nombreux et régulent la vie surnaturelle du territoire. Les arcanistes se portant garants de la sécurité de toutes les créatures surnaturelles, les défier est donc loin d'être à l'ordre du jour, et les vampires préfèrent donc s'occuper de leurs affaires dans leur coin.
Ils ont néanmoins largement contribué à la Révélation, car c'est à eux et à leurs connaissances approfondies de la science qu'on doit le True Blood.

La Chine est également devenu un pôle commercial pour les vampires. La surpopulation humaine leur profite et les réserves de sang sont quasiment inépuisables. Ainsi, quand certaines autorités vampires d'autres régions doivent se montrer discrets par rapport aux humains, ils commandent des stocks de sang directement de Chine.
Cette région est donc le territoire propice pour les amoureux du raffinement mais aussi pour les entrepreneurs véreux. L'absence d'autorité vampirique et donc de surveillance encourage à tous les vices, mais il est aisé de cacher toute sorte de dérapage aux yeux des autorités humaines.

L'Amérique du Sud
Les pays d'Amérique du Sud sont considérés comme les nouveaux bagnes pour vampires. Les kilomètres de terres inhabitées abritent de nombreuses prisons magiques où les hors-la-loi sont envoyés en exil.
D'un commun accord, toutes les autorités vampiriques ont interdit à leurs vampires d'habiter cette région du monde afin de préserver le mythe et la terreur autour des lieux d'emprisonnement. Cependant, l'Amérique centrale et les plus grandes villes des pays plus au sud sont devenus une sorte d'eldorado pour les Immortels. Ils organisent souvent des chasses et des massacres sur ces territoires, loin des règles strictes de leurs terres d'origine.

Les conventions internationales
Pour rappel, il n'existe aucune organisation internationale visant à réguler l'ensemble des vampires. Il y a déjà eu des tentatives de créer un Consortium, mais les profondes divergences entre chaque région ont rendu les accords communs impossibles. Trop ancrés dans leurs traditions, il était impossible pour certaines régions d'accepter toute autre forme d'autorité. Il en est néanmoins ressorti des accords pour préserver au minimum la bonne entente.

Tout vampire désirant s'installer pour une durée de plus d'un an sur un territoire doit se présenter à l'autorité gouvernante et exposer ses origines et son but.
S'il souhaite s'installer définitivement, il doit obligatoirement prendre partie à un des clans, quand cela s'avère nécessaire. Il renonce alors aux règles de son territoire d'origine pour se soumettre sans conditions à celles du territoire où il souhaite s'installer.
Tout vampire voyageur doit respecter le plus possible les règles d'un territoire avec la possibilité d'une et une seule effraction. Au-delà d'une effraction, il peut soit être renvoyé aux autorités de son territoire d'origine, soit être puni par les autorités locales.
S'il arrive malheur au vampire voyageur, des émissaires de son territoire d'origine sont autorisés à venir enquêter.
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» LA METEO POLITIQUE HAITIENNE ET LE JUDEO VODOU !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: