-61%
Le deal à ne pas rater :
SEB Yaourtière multifonction : yaourtière, fromagère, desserts ...
39.49 € 99.99 €
Voir le deal

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
When witches don't fight, we burn
Ithan N. Kawhena
Ithan N. Kawhena
When witches don't fight, we burn
I FEEL MY ANCESTOR IN MY BLOOD

En un mot : People suck. Plants are better.
Qui es-tu ? : You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Jnws4iBT_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] XbLgRSRE_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] MtCf9VNo_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] JPFyyhQ9_o
Facultés : Guérison ▬ Projection Astral ▬ Transe ▬ Voyance ▬ Herboriste ▬ Magnétiseur
Thème : To Build A Home - The Cinematic Orchestra
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 190679915acc14aacb7d51412a763315
THEY ARE ASKING NOT TO BE FORGOTTEN

Pseudo : Akira
Célébrité : Jason Momoa
Double compte : Hélix L. Moxley
Messages : 48
Date d'inscription : 02/09/2019
Crédits : Awona (ava) | Magma (signat) | Awona (Aest.)
Ven 30 Oct - 18:44 (#)

You really are some goblincore woman, aren't you ?
Evy & Ithan
Il n’y a rien de plus cruel que la solitude lorsque l’on n’est pas soi-même un solitaire. Heureusement pour toi, tu ne l’étais que par intermittence et tu t’en faisais pour les gens autour de toi. Pour ta famille, tes amis, les âmes errantes parfois de Shreveport et même l’esprit de tes ancêtres que tu savais auprès de toi à chaque fois que le vent venait soulever les feuilles devant ton porche. Tu mordillais l’embout de ta pipe tranquillement sur ta chaise, tandis que tu lisais tranquillement un livre, ton téléphone à côté de toi, négligemment posé là. Tu n’avais jamais été un très grand fan de technologie, déjà un grand-père avant l’heure. Les réseaux sociaux ? Un monde trop complexe et sûrement nocif pour toi. La seule personne que tu devais connaître aussi allergique de toi à ce monde-là de dehors, ça devait être Evangéline. Et c’est pour ça que tu gardais ton portable proche de toi. Cela faisait plus d’une semaine que tu l’avais appelé, deux sms par jour depuis sans aucune réponse depuis. Et cela commençait à t’inquiéter sérieusement. Tu sais qu’elle allait mieux, bien mieux. Que ces plans se concrétisaient. Que sa force revenait à elle. Mais un silence pareil ? Vu son passif ? Tu craignais qu’il ne lui soit arrivé quelque chose.

Tu sifflais en te relevant pour appeler le chien sauvage qui t’accompagnait partout où tu allais, celui sans aucun nom. Peut-être qu’un jour, dans un rêve, il viendrait te le murmurer à l’oreille. Mais ce jour n’était pas encore venu. Tu fermais négligemment la porte de ta maison, jamais à clé après avoir attrapé un sac avec un présent à l’intérieur. Tu sautais les deux marches du palier avant d’entrer dans ta voiture pour te diriger vers chez ton amie et ton ancienne patiente, l’animal sur l’autre siège, observant la route silencieusement, alors que tu ne peux plus fumer ta pipe. Cela devait se fumer au calme et sans rien faire d’autre, il ne fallait pas bouger le reste du temps. Il ne faut pas une éternité pour aller jusqu’à chez elle. Moins d’une vingtaine de minutes de voiture plus tard, tu finis par te garer devant chez elle. Tu éteins le moteur, mais reste à l’intérieur. Tu observes la maison silencieusement, frottant ta barbe un instant avant de sortir. Cet endroit est vide de présence humaine. Tu peux sentir quelques émanations magiques ici et là, mais rien d’autre.

Tu toques à la porte, il n'y a que le silence qui te répond et peut-être quelques pies et oisillons dans les arbres autour de la maison. Tu attends presque dix minutes devant la maison, toujours le même silence. Tu poses ton regard sur ton compagnon assis un peu plus loin « Je crois qu'il faut qu'on aille la chercher. Tu me donnes un coup de main ? » La bête t'observe avant de s'ébrouer avant de commencer à jogger tranquillement au travers des arbres, pour vous enfoncer ensemble dans le bayou. C'est vrai, pourquoi tu n'y avais pas pensé plus tôt. Mais depuis tout ce temps ? Cela te semblait quand même étrange. Avancé avec prudence, tu inspires et expires de façon régulière, laissant la terre et la bête, ton intention et les énergies guider tes pas. Pour retrouver Evy avant de réellement te demander si elle n'avait pas péri sous quelques racines que ce soit. Ironique, elle qui était une fervente protectrice de la terre. Les bruits de la nature continuent de t'accompagner un moment alors que tu continuais de t'enfoncer un peu plus loin.
« Tu es incroyable. Tu sais que tu n'es pas un goblin à ce que je sache ma chère ? » Après plus d'une demi-heure de marche, tu finis enfin par l'apercevoir. Elle se tenait-là, entre les racines d'un arbre, partiellement couverte de boue, d'herbes et tu crois même voire aussi de la mousse. Tu observes l'étrange vision avec une pudeur tout à fait chamanique, une sorte d'Ophélia endormie dans les eaux terrestres. Tu es partagé entre le sentiment d'inquiétude de ces derniers jours qui s'évapore et une sorte de fascination par l'étrangeté de la scène que tu découvres. Tu t'approches de quelques pas, restant à une certaine distance, tandis que le chien-loup qui t'accompagne reste assis à sa place, visiblement lui aussi confus de par la scène. D'ici, tu peux voir qu'elle porte visiblement des vêtements, ou plutôt des tissus en mauvais état. Mais qu'est-ce qui se passait ici ? « J'étais inquiet pour toi. Ça fait des jours que tu es injoignable. Je commençais à me dire qu'un alligator t'avait croqué un bout de jambe. »
BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) -
Evangeline O'Callaghan
Evangeline O'Callaghan
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) - "Répare ma clôture t'auras d'la confiture"
☽ Souffler finalement☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 3fkb You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Emj9 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Lak1

En un mot : Nature & Cristal Witch
Qui es-tu ? :
☽ Et pourrir dans la terre ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Gwag You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Osc1 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Xn94

Mage baignant dans l'énergie de la terre, Evangeline est douce, craintive et délicate. Aspirant au calme plus que tout, elle ne se mêle pas volontiers aux autres et préfère se perdre en pleine nature plutôt que d'aller se balader en ville. Passionnée par son travail, elle se laisse souvent happer par ses projets et perd parfois le contrôle de sa magie, se laissant fasciner par les pierres qu'elle tient entre ses doigts, allant parfois jusqu'à l'évanouissement. Ne se confiant pas facilement, elle écoute cependant volontiers les gens et a toujours une tasse de thé à offrir pour consoler une âme en peine. Traumatisée par la violence de son ex-fiancé, elle fuit les relations amoureuses et désire plus que tout une vie tranquille en pleine nature.
Facultés :
☽ Et renaître encore ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Ag1d You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Uvzt You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Drmv

Magnéto-kinésie et phytokinésie, mais surtout déterminer l'énergie retenue dans chaque pierre et ses qualités magiques.

Capable de détecter les minéraux et à déterminer leur nature sans les voir, son pouvoir s’étend sur une portée de dix mètres. Lorsque ses yeux avides se posent sur tes trouvailles, elle peut juger avec précision de leur qualité et de leur « énergie », et cela mieux encore lorsqu'elle les tient entre ses mains tremblantes. Ainsi elle est capable de repérer les pierres les plus précieuses, même non taillées, même emprisonnées dans une gangue de calcaire. Elle sait d’instinct quel cristal renferme le plus d’énergie et quel type. Son pouvoir s’étend au métal, qu'elle tord selon sa volonté pour fabriquer ses amulettes. Elle l’attire, elle le repousse à volonté jusqu’à quatre mètres autour d'elle.
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Tumblr_po3k3mkT4d1rkpdeto5_400
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Moony
Célébrité : Doutzen Kroes
Messages : 2205
Date d'inscription : 23/09/2019
Crédits : avengedinchains| frimelda | eiwhaz
Ven 30 Oct - 22:09 (#)

You really are some goblincore woman, aren’t you ?
Ithan & Evangeline


« Oh bordel de m... » Tu t'interromps, secouée par une énième vague de nausée et tu te plies en deux, vomissant le contenu de ton estomac, encore une fois. Ça faisait quelques temps déjà que retourner en ville t’était pénible, mais cela a pris désormais des proportions effrayantes. Incapable de supporter la ville plus de quelques heures, tu avais au départ associé tes migraines et ton état fiévreux au fait que fréquenter tes semblables te stressait beaucoup trop. Bon gré, mal gré, tu t’étais forcée à y retourner, pour effectuer de menus achats et déposer tes créations à la boutique. Chaque retour en ta demeure au cœur du bayou était un véritable soulagement et te blottir contre le tronc d’un arbre calmait bien vite ces symptômes étranges qui s’évanouissaient en quelques heures seulement. Mais aujourd’hui, c’est pire que tout. Monter dans ta voiture t’avait mise immédiatement mal à l’aise, sans savoir pourquoi et à peine arrivée aux abords de Shreveport tu avais dû t’arrêter d’urgence. La sueur qui coule le long de ton cou est glacée sur ta peau brûlante et tu rejoins ton siège en tremblant. Tu dois rentrer à la maison. Ta tête te semble sur le point d’exploser et un sanglot t’échappe alors que les larmes roulent sur tes joues. Une peine qui n’est pas la tienne t’envahit, une souffrance étrangère et familière t’emplit. Cet environnement nocif semble te tuer à petit feu et c’est avec hâte que tu retournes au bayou.

Quelques jours plus tard...

Des battements de cœur à l’unisson. Tu baignes dans un cocon rassurant, dans des ténèbres confortables et familières. A travers tes paupières closes, tu perçois des filaments colorés s’entrelaçant en un motif harmonieux pour former une sorte de corde rayonnante. Non, une veine plutôt. Veine battante au rythme d’un organisme complexe et parfait, auquel tu t’es naturellement accordée. Assimilée, symbiose apaisante, tu te sens à ta place. Là où tu reposes, dans le refuge des racines d’un arbre, tu t’es bien vite plongée dans un sommeil profond, une transe immobile et guérisseuse. Au contact de la terre pure et vierge de pollution, tu songes, tu te laisses avaler par la nature sauvage du bayou. Ta peau opaline maculée de boue s’orne de mousse, autour de tes doigts s’enroulent des brins d’herbe. Sur ta bouche se pose une libellule, l’espace d’un instant parfait. Tu n’es plus Evangeline. Tu es une part de cet élément qui t’a toujours protégée, toujours choyée, qui t’a rappelée. Echo de la souffrance de la terre, tu l’as rejointe pour finalement céder à la tentation de devenir elle. Tu t’effaces peu à peu à mesure que le temps passe, laissant la nature recouvrir ta carcasse endormie. Depuis combien de temps es-tu perdue dans tes songes ? Tu ne te souviens pas. Et puis, qu’importe ? Ta conscience n’est plus vraiment tienne, assimilée par ce qui t’entoure, tu n’es plus un, tu es un tout. Pourtant quelque chose bourdonne à la limite de tes pensées. Une présence étrangement familière. Pas végétal, pas animal, du moins pas ceux qui t’entourent depuis des jours. Evangeline s’ébroue, du moins tente de bousculer cet esprit endormi. Qui est Evangeline ? Tu ne te rappelles plus. Qui est cet intrus qui ose troubler votre repos ? Tu t’interroges. La présence s’approche et tu te surprends à te tendre vers cette énergie douce et chaleureuse, amicale.

« J'étais inquiet pour toi. Ça fait des jours que tu es injoignable. Je commençais à me dire qu'un alligator t'avait croqué un bout de jambe. » Inquiet ? Des jours ? La sorcière s’agite à l’intérieur de toi mais tu ne daignes pas ouvrir les yeux. Elle s’agace, fulmine et trépigne. Tu fronces à peine les sourcils, agacée que l’harmonie apaisante soit dérangée par cette manifestation de colère. Mais que veut-elle à la fin ? Evangeline… quel nom familier. Sans doute celui de la sorcière qui vit à l’intérieur de toi ? Tes paupières frémissent et la créature que tu es devenue ouvre les yeux. Tes pupilles d’un bleu d’azur ont pris de discrets reflets d’émeraude et tu fixes l’intrus d’un air circonspect. Familier. Rassurant. La sorcière semble satisfaite mais s’agite encore, regagne une parcelle de ta conscience. Et tes lèvres s’ouvrent, laissant passer une voix croassante de n’avoir parlé pendant des jours. « Je ne suis pas un gobelin. » Ton regard se fait défiant et s’emplit pourtant d’une vague de tendresse. Tu trônes là dans le bayou, dans les racines d’un arbre centenaire. Bientôt tu seras comme lui. Déjà liée à ce réseau complexe d’énergie, tu te complais dans un immobilisme réparateur. Tu ricanes, hilare. « Les alligators ne sont pas végétariens. Je ne risque rien. Toi par contre, tu ferais un beau morceau à dévorer Ithan. »

code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Ithan N. Kawhena
Ithan N. Kawhena
When witches don't fight, we burn
I FEEL MY ANCESTOR IN MY BLOOD

En un mot : People suck. Plants are better.
Qui es-tu ? : You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Jnws4iBT_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] XbLgRSRE_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] MtCf9VNo_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] JPFyyhQ9_o
Facultés : Guérison ▬ Projection Astral ▬ Transe ▬ Voyance ▬ Herboriste ▬ Magnétiseur
Thème : To Build A Home - The Cinematic Orchestra
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 190679915acc14aacb7d51412a763315
THEY ARE ASKING NOT TO BE FORGOTTEN

Pseudo : Akira
Célébrité : Jason Momoa
Double compte : Hélix L. Moxley
Messages : 48
Date d'inscription : 02/09/2019
Crédits : Awona (ava) | Magma (signat) | Awona (Aest.)
Sam 28 Nov - 19:01 (#)

You really are some goblincore woman, aren't you ?
Evy & Ithan
Tandis que ton amie semble chercher dans les méandres de son esprit qui tu peux bien être, tu observes par quel miracle elle s'est retrouvée dans cet état. Cela n'a aucun sens pour les yeux d'un être humain à part entière, voyant simplement là une femme ayant perdu la raison et se prenant pour une racine. Tes sentiments sont partagés. Tu ressens d'abord une certaine fascination pour ce que tu es en train d'être témoin, Evangéline qui semble avoir trouvée un moyen de se connecter à son moi intérieur, plus élevé que sa position en tant que femme, humaine, un être connecté à la Terre et à l'univers tout entier. Tu avais déjà expérimenté cette sensation et cet état, notamment lorsque tu méditais ou que tu te laissais happer par tes projections astrales. Tu l'avais rencontré ce « grand toi », celui qui savait mieux, celui qui était le mieux connecté aux énergies avec lequel tu jouais encore comme un petit garçon. Et puis il y a le sentiment d'inquiétude qui est présent. Qu'Evangéline s'accorde une retraite spirituelle, c'est une chose, seule encore plus. Tu faisais la même chose de ton côté parfois. Et c'était même nécessaire pour un chaman de savoir prendre du recul et de se ressourcer.

Mais ça ? C'était dangereux de ne pas connaître sa propre limite. Et de tomber dans un excès tel. Elle n'était pas un arbre. Elle n'était pas les énergies que toi-même, tu pouvais palpiter autour de toi. Elle était un vaisseau, une faiseuse de fils comme les Moires chez les Grecs jouant des fils du destin. Se perdre là-dedans, c'est commencer à se perdre soi-même. Tu connaissais le désir, sans avoir eu besoin de le dire à voix haute de la jeune femme de se retrouver, de se reconnecter à elle-même après toutes les épreuves qu'elle avait pu traverser. De se sentir puissante, en confiance avec ces pouvoirs, hors d'atteinte. Dans un tel état, personne ne pourrait lui faire du mal, elle ne pourrait ne rien ressentir comme ressent la peau et les organes d'un humain. Alors, tu continues à matraquer son prénom. « Evangéline, tu n'es pas cet arbre. Il y a une différence à être en harmonie avec lui et faire corps avec. » Ne pas la laisser être séduite par cet état quasi-végétatif. Sans compter qu'elle doit être déshydratée et affamée. Mais cet état second lui fait oublier que son corps en a besoin.

« Tu es faite de chair. Si un alligator veut te dévorer, il le fera. Car tu n'es pas faite d'écorce, de racine et de sève. » Tu vas la mettre sûrement en colère, mais tu t'en fiches un peu. Comme cet état second n'est pas vraiment celle que tu connais. Elle aura tout le temps d'être entière avec l'esprit de cet arbre lorsque cette vie sur cette terre s'arrêterait pour de bon. Tu es le protecteur des tiens principalement, mais aussi de tes proches. Et actuellement, tu essayes d'appeler celle qui dort dans cet entrelacs de racines, de terre humide, de mousse et de quelques insectes sûrement qui trouve l'endroit très confortable pour y loger. Tu n'as aucune envie d'utiliser les mains pour la sortir de-là et ça pourrait même être dangereux pour toi et pour elle. Tu finis par t'accroupir tranquillement pour être un peu plus à son niveau, essayer de rencontrer clairement ses yeux et son regard, chercher ton ami au plus profond de son être.
Tu passais une main dans tes cheveux en soupirant, avant de te laisser finalement tomber sur tes fesses, laissant un soupire quitter tes lèvres. Le chien-loup un peu plus loin jappe et grogne sans quitter sa position, visiblement alerte à ce qu'il se passe autour de vous, mais non-inquiet par la scène. C'était bon signe si un animal ne sentait rien de dangereux déjà. C'était simplement... une nouvelle quête à accomplir pour toi. « Allez Evangéline, ne me force pas à venir te chercher de l'autre côté. » Aller la chercher par le plan astral ne te semblait pas être une mauvaise idée si elle se montrait trop récalcitrante.
BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) -
Evangeline O'Callaghan
Evangeline O'Callaghan
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) - "Répare ma clôture t'auras d'la confiture"
☽ Souffler finalement☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 3fkb You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Emj9 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Lak1

En un mot : Nature & Cristal Witch
Qui es-tu ? :
☽ Et pourrir dans la terre ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Gwag You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Osc1 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Xn94

Mage baignant dans l'énergie de la terre, Evangeline est douce, craintive et délicate. Aspirant au calme plus que tout, elle ne se mêle pas volontiers aux autres et préfère se perdre en pleine nature plutôt que d'aller se balader en ville. Passionnée par son travail, elle se laisse souvent happer par ses projets et perd parfois le contrôle de sa magie, se laissant fasciner par les pierres qu'elle tient entre ses doigts, allant parfois jusqu'à l'évanouissement. Ne se confiant pas facilement, elle écoute cependant volontiers les gens et a toujours une tasse de thé à offrir pour consoler une âme en peine. Traumatisée par la violence de son ex-fiancé, elle fuit les relations amoureuses et désire plus que tout une vie tranquille en pleine nature.
Facultés :
☽ Et renaître encore ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Ag1d You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Uvzt You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Drmv

Magnéto-kinésie et phytokinésie, mais surtout déterminer l'énergie retenue dans chaque pierre et ses qualités magiques.

Capable de détecter les minéraux et à déterminer leur nature sans les voir, son pouvoir s’étend sur une portée de dix mètres. Lorsque ses yeux avides se posent sur tes trouvailles, elle peut juger avec précision de leur qualité et de leur « énergie », et cela mieux encore lorsqu'elle les tient entre ses mains tremblantes. Ainsi elle est capable de repérer les pierres les plus précieuses, même non taillées, même emprisonnées dans une gangue de calcaire. Elle sait d’instinct quel cristal renferme le plus d’énergie et quel type. Son pouvoir s’étend au métal, qu'elle tord selon sa volonté pour fabriquer ses amulettes. Elle l’attire, elle le repousse à volonté jusqu’à quatre mètres autour d'elle.
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Tumblr_po3k3mkT4d1rkpdeto5_400
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Moony
Célébrité : Doutzen Kroes
Messages : 2205
Date d'inscription : 23/09/2019
Crédits : avengedinchains| frimelda | eiwhaz
Ven 25 Déc - 17:59 (#)

You really are some goblincore woman, aren’t you ?
Ithan & Evangeline

« Evangeline, tu n'es pas cet arbre. Il y a une différence à être en harmonie avec lui et faire corps avec. » Le ricanement qui t’échappe s’élève vers les branches, aigrelet. Elles semblent frémir à ton hilarité, accompagner ton rire qui se laisse emporter par la brise légère du bayou. Il ne comprend pas, pataud et attaché à cette prison de chair qui l’embarrasse. Tu es immobile et pourtant bien plus libre que tu ne l’as jamais été. Tu es là et ailleurs, ici et courant le long des veines d’énergie plongeant profondément dans l’humus et la roche. Il ne peut pas comprendre. Ton corps meurtri et affaibli dans son berceau de vert se régénère petit à petit. Il ne veut pas comprendre. Là tu te sens forte. Là tu n’es plus une victime. Là tu es toute puissante. Les racines forment un lit confortable et réconfortant, un berceau dans lequel tu te loves avec délectation. Ton sommeil à peine troublé par le monde extérieur, te voici enfin en paix. Et il voudrait t’arracher à tant de perfection ? « Tu es faite de chair. Si un alligator veut te dévorer, il le fera. Car tu n'es pas faite d'écorce, de racine et de sève. » Un rire à nouveau, moqueur et attendri, défi à cette créature bipède que pourtant tu aimes tant. « Ce n’est qu’un corps Ithan. Je ne suis pas que cela. Je pensais que toi au moins, tu pouvais comprendre. » Une moue faussement contrariée étire tes lèvres. « Je suis déçue. »

Oh tu devrais lui pardonner. C’est n’est qu’un homme après tout. Cette pensée te fait rire, toi la créature, toi la sorcière ? Tu ne sais pas, tu ne sais plus. Vos consciences entremêlées ne formeront bientôt plus qu’une et cela vous réconforte curieusement. Plus jamais seule, plus jamais à la merci de cette solitude effrayante et douloureuse. Vos êtres s’entremêlent et la sorcière t’étreint de toute son âme, si tu oses t’exprimer ainsi. « Que quelqu’un comme toi s’attache tellement à des considérations bassement matérielles… Enfin je ne peux t’en vouloir, je suis superbe n’est-ce pas ? » A nouveau ce rire aigrelet, comme deux voix dans un duo joyeux et dansant. Tes yeux trouvent les siens et tu soutiens calmement son regard. Tu es sûre de toi. Vous êtes sûres de vous. Ce choix est le bon. Enivrée, la sorcière sourit et ta main se tend lentement vers cet ami qu’Evangeline aime tant. Tes doigts effleurent sa joue avec tendresse, une caresse légère et fraîche, comme un baiser papillon. Si seulement il pouvait comprendre. Tu avais mal, si mal. Une douleur tellement présente qui t’aveuglait. Une faiblesse évidente qui te condamnait. Mais là, maintenant, tu te sens bien. Une évidence, tu as trouvé ta place. La magie qui dormait enfouie en Evangeline s’est peu à peu réveillée, souvenir de Louisiane profondément enterré. Son attachement à sa terre de naissance révélé, quel choix te restait-il ? Vous deviez être ici, vous rencontrer et enfin vous compléter. Comment Ithan pourrait-il comprendre ?

« Allez Evangeline, ne me force pas à venir te chercher de l'autre côté. » Un soupir. Puis un éclat de malice dans vos yeux. Et vos lèvres s’étirent en un sourire joyeux. Ce n’était pas une mauvaise idée en fin de compte. Qu’il vienne. Après tout, il comprendrait. La sorcière émet un doute, fronce les sourcils. Vous vous fixez, vous vous défiez un instant. Le doute est de courte durée. Déjà vos rires s’entremêlent à nouveau, petite chanson obsédante alors que les brins d’herbe se courbent en réponse à votre manifestation de joie quasi enfantine. « Viens nous chercher de l’autre côté du tunnel alors. Peut-être qu’après tout je ne peux pas rentrer toute seule. » Tu minaudes, euphorique et grisée par ces sensations nouvelles. Evangeline danse à l’intérieur de votre tête, glisse sur les courants d’énergie lumineuse. Il doit voir. Il doit vous voir danser et sourire. Alors il comprendra peut être. Qu’enfin vous êtes heureuses, qu’enfin vous n’avez plus peur. Que vous avez laissé votre peau de victime derrière vous, abandonné les souvenirs douloureux pour ne plus les regarder qu’avec le détachement qui convient. Est-ce si difficile ? Non. Il comprendra. Peut être même qu’il vous rejoindra. Ou pas. Après tout il peut être si borné quand il le veut. Une montagne de muscles au cœur d’or, têtu comme une mule. Vous souriez. Il sera obligé de comprendre.

Ta main saisi la sienne et vos doigts s’entremêlent. Peau laiteuse contre peau dorée, vos yeux rivés l’un à l’autre. Un sourire en guise d’invite, de défi muet. Le vent se lève, souffle plus fort et fait voler vos mèches folles, tissage de terre et de lumière. Tu es sûre de vous. Il comprendra. Aucun doute n’est permis. Il est déjà trop tard.

code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Ithan N. Kawhena
Ithan N. Kawhena
When witches don't fight, we burn
I FEEL MY ANCESTOR IN MY BLOOD

En un mot : People suck. Plants are better.
Qui es-tu ? : You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Jnws4iBT_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] XbLgRSRE_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] MtCf9VNo_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] JPFyyhQ9_o
Facultés : Guérison ▬ Projection Astral ▬ Transe ▬ Voyance ▬ Herboriste ▬ Magnétiseur
Thème : To Build A Home - The Cinematic Orchestra
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 190679915acc14aacb7d51412a763315
THEY ARE ASKING NOT TO BE FORGOTTEN

Pseudo : Akira
Célébrité : Jason Momoa
Double compte : Hélix L. Moxley
Messages : 48
Date d'inscription : 02/09/2019
Crédits : Awona (ava) | Magma (signat) | Awona (Aest.)
Dim 7 Mar - 15:31 (#)

You really are some goblincore woman, aren't you ?
Evy & Ithan
Tu te retrouvais un peu démuni. Impossible pour toi de la faire revenir sur Terre. Et malgré tout le respect que tu dois à cette entité qui semble en coalition avec la jeune femme, tu n'apprécies pas le fait qu'elle la prenne et en fasse quelque chose qui n'est pas ce qu'elle est censée être. On peut vivre avec les esprits et les créatures qui ne sont pas de notre plan, tu l'entendais parfaitement, travailler avec eux, tirer leurs pouvoirs et leurs énergies pour en faire quelque chose. Mais ce qui se passait avec Evangeline n'était pas bon. Sa place n'était pas là-haut. Un corps matériel ne peut pas prendre le poids de deux entités, a moins qu'il se dégrade au bout d'un moment d'une façon ou d'une autre. Il suffisait de voir comment cela se passait avec les démons et les esprits qui venaient parasiter les êtres humains et ceux qui voyaient au-delà. Alors, imaginons un instant, un esprit de la nature ou quelque chose ayant une essence aussi complexe. Tu te fichais bien de savoir si dans la demi-conscience ou non d'Evy, elle était d'accord ou non. Mais il était de ton rôle de ramener les âmes perdues sur le bon plan de l'existence.


Les mots de cette entité sont entendus et en même temps glissent sur toi. Tu entendais ces mots et tu n’étais pas convaincu. Ce n’était pas Evangéline, pas dans son entièreté. Il fallait aller la chercher à présent. Lorsqu’elle glisse ses doigts autour des tiens, tu sais ce qui t’attend. Tu sais que tu ne vas pas ressortir indemne de ce voyage, mais tu ne serais pas un chaman si tu n’étais pas prêt à prendre un risque. Et puis, tu savais qu'esprits, nature et ancêtres étaient avec toi. Il n’y avait aucune raison pour laquelle tu devais craindre pour ton intégrité physique. Peut-être spirituel, certes. Mais on ne devenait pas chaman et protecteur des siens sans prendre les plus grands risques, sans avoir conscience de ce qui t’attendait. Tu viens lier tes doigts plus fortement, prêt à répondre au défi qu’on te lance. Tu n’as pas l’indécence de dire que tu peux challenger cette chose qui est plus puissante que toi, mais tu connais aussi les manœuvres et les esquives pour obtenir ce que tu veux quand tu l’entends. Quand le vent souffle plus fort, tu n’es déjà plus là. Et le monde devient comme un décor que tu ne verrais plus clairement du fond de la salle d’une salle de spectacle. Tu n’es déjà plus là.

Aucun mot terrestre ne peut décrire parfaitement ce que c'est que d'entreprendre un voyage astral. Il y a des couleurs, des formes, des choses qui ne sont pas visibles à l'œil nu. Différentes sensations, c'était comme à la fois être expulsée, montant un immeuble de plusieurs centaines d'étages à une vitesse folle tout en glissant sur un flot continue d'énergies. L'imagine te fait penser à cette série un peu vieille maintenant, Stargate, mais qu'il t'arrivait de regarder par inadvertance toi qui n'étais pourtant pas un grand fan de la télévision et de ses programmes. Et puis comme un flottement, tout s'arrête. Pour la découvrir, Evangéline, glissant sur les énergies de la terre et des cieux. Tu n'as pas besoin de la voir pour comprendre qu'elle se sent bien ici, là-haut. La présence de l'autre entité veille, mais peut-être est-elle trop prise de garder le contact avec le corps terrestre. C'est le moment d'en profiter. Bien sûr que tu comprends la sérénité. La tranquillité. Ici, rien ne peut vous toucher. Votre seul point faible : celui d'être trop charmé et y rester.

« Il faut rentrer Evangéline. » Ici, le concept de la parole n'a pas lieu d'être. Il suffit de penser pour que cela vienne. Tu la regardes, flottant, proche d'elle. On pourrait dire que tu es celui qui vient mettre la mauvaise ambiance en soirée. Et c'était aussi ton rôle de savoir rendre les choses équilibrées. Et cet équilibre entre ton amie et la terre était rompue ou en tout cas, basculait dangereusement comme il ne le fallait pas. « Ta place n'est pas ici. Et tu le sais aussi bien que moi. » Elle était loin d'être bête, très loin même. Mais tu te doutais bien, qu'elle ne serait pas de cet avis, dans le déni. « Ton corps va périr. Ton esprit devenir un tout avec cette énergie. » Ce qui n'est pas une mauvaise chose en soit. Mais tu ne la laisserait pas commettre un suicide spirituel par mégarde. « Rentre avec moi s'il te plaît. Ton heure n'est pas encore venue pour être une avec l'univers. » Un jour, quand elle aura menée une longue vie, alors elle rejoindrait les flux de mère nature. Mais ce moment n'était pas encore-là.
BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) -
Evangeline O'Callaghan
Evangeline O'Callaghan
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) - "Répare ma clôture t'auras d'la confiture"
☽ Souffler finalement☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 3fkb You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Emj9 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Lak1

En un mot : Nature & Cristal Witch
Qui es-tu ? :
☽ Et pourrir dans la terre ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Gwag You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Osc1 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Xn94

Mage baignant dans l'énergie de la terre, Evangeline est douce, craintive et délicate. Aspirant au calme plus que tout, elle ne se mêle pas volontiers aux autres et préfère se perdre en pleine nature plutôt que d'aller se balader en ville. Passionnée par son travail, elle se laisse souvent happer par ses projets et perd parfois le contrôle de sa magie, se laissant fasciner par les pierres qu'elle tient entre ses doigts, allant parfois jusqu'à l'évanouissement. Ne se confiant pas facilement, elle écoute cependant volontiers les gens et a toujours une tasse de thé à offrir pour consoler une âme en peine. Traumatisée par la violence de son ex-fiancé, elle fuit les relations amoureuses et désire plus que tout une vie tranquille en pleine nature.
Facultés :
☽ Et renaître encore ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Ag1d You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Uvzt You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Drmv

Magnéto-kinésie et phytokinésie, mais surtout déterminer l'énergie retenue dans chaque pierre et ses qualités magiques.

Capable de détecter les minéraux et à déterminer leur nature sans les voir, son pouvoir s’étend sur une portée de dix mètres. Lorsque ses yeux avides se posent sur tes trouvailles, elle peut juger avec précision de leur qualité et de leur « énergie », et cela mieux encore lorsqu'elle les tient entre ses mains tremblantes. Ainsi elle est capable de repérer les pierres les plus précieuses, même non taillées, même emprisonnées dans une gangue de calcaire. Elle sait d’instinct quel cristal renferme le plus d’énergie et quel type. Son pouvoir s’étend au métal, qu'elle tord selon sa volonté pour fabriquer ses amulettes. Elle l’attire, elle le repousse à volonté jusqu’à quatre mètres autour d'elle.
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Tumblr_po3k3mkT4d1rkpdeto5_400
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Moony
Célébrité : Doutzen Kroes
Messages : 2205
Date d'inscription : 23/09/2019
Crédits : avengedinchains| frimelda | eiwhaz
Dim 11 Juil - 20:33 (#)

You really are some goblincore woman, aren’t you ?
Ithan & Evangeline

Tu danses comme tu dansais autrefois dans la lande irlandaise, légère et bondissante, tes pieds touchant à peine le sol. Ici, tu parcours des veines d’énergie d’un vert profond et changeant, flottant et caracolant comme une fée enivrée par sa course. Tu ris et chaque son est une note de musique qui cascade et t’entraîne encore plus loin sur cette route aux multiples choix. Ici tu te sens enfin libre, à ta place. Comme si tout ce que tu avais vécu ne menait qu’ici. Tes doigts effleurent les racines comme les cordes d’une harpe et soudain, une voix… non, le concept de voix n’existe pas ici. Quelque chose vient t’interrompre. « Il faut rentrer Evangeline. » Ithan. Sa présence te fait sourire et ton esprit s’enroule étroitement au sien, comme une étreinte chaleureuse. Tu fais mine de ne pas comprendre, riant à son oreille puis tu t’éloignes en dansant, revenant auprès de lui et t’éloignant, encore et encore. Tu ne veux pas comprendre. « Ta place n’est pas ici. Et tu le sais aussi bien que moi. » A nouveau tu l’ignores. Ta cavalcade effrénée t’entraîne loin de lui, mais étrangement chaque chemin te ramène toujours à ton ami. Une moue agacée étire tes lèvres mais à nouveau tu souris, saisissant les mains d’Ithan pour l’entraîner dans ta danse.

« Moi je crois que je suis à ma place. Tu le sens Ithan ? Je n’ai jamais été aussi heureuse ! » A nouveau tu l’étreins, de toute ton énergie solaire et chaleureuse, aimante. Tu souris encore et toujours. « Je n’ai plus mal ici, je peux courir et danser à nouveau. Ithan, j’ai l’impression de revivre enfin. » En paix et heureuse, enivrée et incontrôlable, avide de liberté, tu veux laisser derrière toi les chaînes si lourdes de l’autre monde. Peut-il comprendre cela ? Tu tentes de lui insuffler ton enthousiasme, mais il reste curieusement calme et maître de lui. Curieuse, tu te rapproches, alignant ton énergie contre la sienne alors qu’il tente de te raisonner à nouveau. « Ton corps va périr. Ton esprit devenir un tout avec cette énergie. » Mais… n’est ce pas précisément ce que tu veux ? Être libre ? Ne plus être seule ? Pourquoi ne veut-il pas comprendre ? Que ton être se décompose dans la boue, dévoré par les vers, ta conscience diluée dans le grand tout, devenir à ton tour un courant d’énergie pure… Est-ce réellement ce que tu veux ? Maintenant ? « Rentre avec moi s’il te plaît. Ton heure n’est pas encore venue pour être une avec l’univers. » A ces mots tu t’éloignes vivement de lui. Il ne veut pas comprendre. Ton énergie se fait agitée, disharmonieuse. Pourquoi ? Pourquoi n’est-il pas comme toi ? Tu veux t’enfuir, mais à nouveau tu es ramenée vers lui, encore et toujours, incapable d’échapper à ces mots qui te transpercent.

Alors tu cries. Un hurlement perçant, mêlé de colère et de tristesse. La sensation d’être seule te saisit à la gorge et ton corps éthérique se gonfle encore et encore. Tu voudrais tout recouvrir, tout absorber, lui et tout le reste. Tu voudrais… est-ce que tu voudrais ? Ton énergie tremble, instable. Que voudrait Evangeline ? Elle court toujours sur les ruisseaux verdoyants et ses mains se tendent vers Ithan. Son sourire est triste et joyeux à la fois, doux-amer, délicat et fragile. Tu te figes. Mais tu es Evangeline n’est-ce pas ? Qu’est ce que tu veux réellement ? La fée s’avance et t’étreint. Plus jamais seule. Tu es Evangeline. Vous l’êtes. Jamais tu ne ferais de mal à celle qui te serre contre elle à ce instant.
code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Ithan N. Kawhena
Ithan N. Kawhena
When witches don't fight, we burn
I FEEL MY ANCESTOR IN MY BLOOD

En un mot : People suck. Plants are better.
Qui es-tu ? : You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Jnws4iBT_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] XbLgRSRE_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] MtCf9VNo_o
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] JPFyyhQ9_o
Facultés : Guérison ▬ Projection Astral ▬ Transe ▬ Voyance ▬ Herboriste ▬ Magnétiseur
Thème : To Build A Home - The Cinematic Orchestra
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 190679915acc14aacb7d51412a763315
THEY ARE ASKING NOT TO BE FORGOTTEN

Pseudo : Akira
Célébrité : Jason Momoa
Double compte : Hélix L. Moxley
Messages : 48
Date d'inscription : 02/09/2019
Crédits : Awona (ava) | Magma (signat) | Awona (Aest.)
Sam 28 Aoû - 16:56 (#)

You really are some goblincore woman, aren't you ?
Evy & Ithan
Cette chaleur qui t’entoure, il y a un véritable sentiment de paix ici. Dans la périphérie de ta vision, tu peux apercevoir la silhouette presque translucide d’Evangéline danser sur les milliers de courants d’énergies. La vision est apaisante, douce, quasiment utopique. Tu peux sentir la plénitude et quelque chose en toi te dit de la laisser ici, de détourner ton regard et faire comme si la situation était insolvable. Pourquoi la ramener dans un monde où la souffrance est quotidienne ? Où le danger guette à chaque coin de rue ? Où son esprit et son corps ont été brisés mille fois par les mains des hommes ? « Vous n’êtes pas Evangéline. Qui que vous soyez, au nom de mon amie et de moi-même, je vous remercie du cadeau que vous voulez lui offrir. Mais elle ne peut pas l’accepter pour l’instant. » Tu inclines diligemment la tête et une partie de ton corps astral pour montrer ton plus grand respect et dévotion. Silencieusement, tu laisses l’entité prendre chaque mot comme elle l’entend. Tu la perturbes, tu le sens. Les énergies changent autour de toi. Tu deviens le perturbateur. Et cette entité n’accepte pas ton refus.

La puissance de son cri fouette ton visage, tes cheveux volent en arrière, tu te sens même repoussé. Tu places tes mains devant toi comme pour te protéger de ce vent furieux et destructeur. Cela t'éloigne, essaye de te chasser de cet endroit. Tu n'étais plus le bienvenu ici. Si tu ne veux pas te laisser aller dans la complaisance de la noirceur de ton esprit, de comprendre que tout était mieux que le plan terrestre, alors c'était ta perte et tu devais t'en aller. « Evangéline ! » Ta voix claque enfin dans l'espace astral, captant son attention, la faisant détourner de son étreinte pour que capter son regard. Il est temps de rentrer à présent. Tu sais qu'elle te comprend. Tu sais qu'elle n'est pas cette entité. Il ne faut pas l'être. Le temps était compté, d'une façon ou d'une autre. Si cet instant pouvait durer quelques minutes ici, alors qu'ici-bas, plusieurs heures étaient peut-être déjà passées. Tu te rapproches de nouveau d'elle et de cette chose qui l'a maintien contre elle. Un pas à la fois. On se rapproche lentement, mais sûrement. Finalement, tu frôles dans un premier temps son avant-bras. Puis finalement, tu lui saisis avec la plus grande délicatesse dont tu es capable dans tes mains de géant.

Ta main se glisse finalement dans la sienne. Pour finalement l'arracher à la créature qui se remet à hurler contre vous. Tu murmures quelques mots dans une langue que seuls les tiens peuvent comprendre. Une énergie vient vous envelopper, des esprits alliés qui viennent vous protéger. Il fallait que tu la guides jusqu'à son corps. Tu sentais une partie de son âme qui te résistait tandis que l'autre désirait te suivre. « Tout va bien se passer, je te le promets. Tu es plus forte que tu ne le penses. » Ta voix est chaude, enveloppante. Il fallait qu'elle te fasse confiance. Tu patientes, tu laisses les esprits continuer à vous garder. Finalement, tu sens la fragilité te prendre. Elle aussi. Et vous plongez ensemble. Le voyage est à la fois lent et d'une rapidité sans limite. Incalculable. Le temps et l'espace se croisent et s'entrecroisent, finissent par exploser et c'est le vide entier. Puis la vie reprend son chemin en toi. Et le souffle de la vie reprend vos poumons et votre être tout entier. « Evy ? T'es avec moi ? ».

Tu remarques que tu tiens toujours sa main. Tu lui rends tranquillement, sans mouvement brusque. Un silence s'installe entre vous. Avant que tu ne passes ta main dans tes cheveux, soupirant. C'était épuisant. Tu remarques enfin que le soleil a décliné. On se rapproche d'un début de soirée, d'une fin d'après-midi. « Je suis fière de toi, Evangéline. Mais ce que tu as fait, c'était dangereux. Il faut apprendre tes limites si tu veux devenir plus pour cet endroit. » Tu la juges silencieusement, rien de négatif. Simplement une histoire de la jauger. De la lire. Tu ne l'invites pas à parler immédiatement, simplement à ce qu'elle t'écoute. Pour une fois dans ta vie, tu t'imposais en tant que chaman, en tant que connaisseur. Elle était encore une enfant. Puissante à en devenir, mais une enfant. « Et je peux t'aider. Mais d'abord, sortons d'ici. Tu as besoin de repos et d'une bonne douche. Si ce voyage m'a fatigué, je n'imagine pas pour toi. » Tu te redresses enfin avant de lui tendre la main. « Let's go home. »
BY CΔLΙGULΔ ☾
Revenir en haut Aller en bas
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) -
Evangeline O'Callaghan
Evangeline O'Callaghan
La Winx du Bayou qui met des paillettes dans ta vie (faut pas lécher les cailloux ça fait tousser) - "Répare ma clôture t'auras d'la confiture"
☽ Souffler finalement☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] 3fkb You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Emj9 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Lak1

En un mot : Nature & Cristal Witch
Qui es-tu ? :
☽ Et pourrir dans la terre ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Gwag You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Osc1 You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Xn94

Mage baignant dans l'énergie de la terre, Evangeline est douce, craintive et délicate. Aspirant au calme plus que tout, elle ne se mêle pas volontiers aux autres et préfère se perdre en pleine nature plutôt que d'aller se balader en ville. Passionnée par son travail, elle se laisse souvent happer par ses projets et perd parfois le contrôle de sa magie, se laissant fasciner par les pierres qu'elle tient entre ses doigts, allant parfois jusqu'à l'évanouissement. Ne se confiant pas facilement, elle écoute cependant volontiers les gens et a toujours une tasse de thé à offrir pour consoler une âme en peine. Traumatisée par la violence de son ex-fiancé, elle fuit les relations amoureuses et désire plus que tout une vie tranquille en pleine nature.
Facultés :
☽ Et renaître encore ☽

You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Ag1d You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Uvzt You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Drmv

Magnéto-kinésie et phytokinésie, mais surtout déterminer l'énergie retenue dans chaque pierre et ses qualités magiques.

Capable de détecter les minéraux et à déterminer leur nature sans les voir, son pouvoir s’étend sur une portée de dix mètres. Lorsque ses yeux avides se posent sur tes trouvailles, elle peut juger avec précision de leur qualité et de leur « énergie », et cela mieux encore lorsqu'elle les tient entre ses mains tremblantes. Ainsi elle est capable de repérer les pierres les plus précieuses, même non taillées, même emprisonnées dans une gangue de calcaire. Elle sait d’instinct quel cristal renferme le plus d’énergie et quel type. Son pouvoir s’étend au métal, qu'elle tord selon sa volonté pour fabriquer ses amulettes. Elle l’attire, elle le repousse à volonté jusqu’à quatre mètres autour d'elle.
You really are some goblincore woman, aren't you ? [Evy] Tumblr_po3k3mkT4d1rkpdeto5_400
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Moony
Célébrité : Doutzen Kroes
Messages : 2205
Date d'inscription : 23/09/2019
Crédits : avengedinchains| frimelda | eiwhaz
Mer 13 Oct - 13:13 (#)

You really are some goblincore woman, aren’t you ?
Ithan & Evangeline


« Evangeline ! » Sa voix mâle et puissante résonne à travers les bourrasques de la tornade qui vous entoure. Vous fermez les yeux, vous ne voulez pas l’entendre. L’étreinte de vos énergies colorées qui se fondent l’une à l’autre, baiser mélancolique et promesse future, s’apaise peu à peu. Tu captes enfin le regard d’Ithan qui s’approche de toi à pas prudents, de vous. Il ne comprend pas. Ou peut être qu’il comprend mieux que toi ce que tu t’apprêtes à faire. Sa main saisit la tienne, poigne de géant d’une douceur inimaginable qui mêle ses doigts aux tiens. Son énergie est comme un feu de cheminée, une lueur dorée et réconfortante contre laquelle tu voudrais te blottir éternellement. Tu n’es pas encore prête à abandonner cela, cette chaleur humaine qui t’a manquée pendant près d’une décennie. Pas prête à abandonner ton ami qui, tu le pressens, aura sans doute besoin de toi tôt ou tard. Tu as une dette envers lui. Alors tu cèdes, tu te blottis contre son âme, hochant la tête à ses paroles rassurantes. Il ne comprend pas. Tu n’as pas peur. Tu sais que ta place est ici. D’une façon ou d’une autre.

Indifférente aux esprits vous entourant, tu plonges ton regard dans le sien. Fugace sourire, à la fois triste et reconnaissant. Vous lui souriez, prémisse d’un futur sur lequel il n’aura pas de prise. Vous lui souriez, ignorant que bientôt un chevalier rouge serait témoin de votre parfaite union. Mais pour l’instant, pour lui, ton ami si précieux, tu consens à revenir. Alors seulement tu regagnes ton corps en un instant et une éternité, couloir de lumière et d’ombre, avant d’ouvrir les yeux. « Evy ? T’es avec moi ? » Tu ne réponds pas immédiatement, reprenant possession de ta carcasse et de tes douleurs avec une grimace de dépit. Était-ce trop tard pour repartir ? Ton dos craque alors que tu te redresses et un chapelet de jurons t’échappe dans un irlandais rapide et familier. Tes doigts toujours serrés autour de ceux d’Ithan, tu papillonnes des yeux, te réhabituant peu à peu à la lumière du jour qui pourtant commence à baisser. « Je suis fier de toi, Evangeline. Mais ce que tu as fait, c'était dangereux. Il faut apprendre tes limites si tu veux devenir plus pour cet endroit. »

Ton regard happé par un scarabée, tu écoutes ton ami d’une oreille attentive tandis que tu aides l’insecte à se dépêtrer de ta crinière emmêlée et boueuse. Apprendre tes limites… Alors que tu ignores complètement comment tu en étais arrivée là, si ce n’était mue par un instinct quasi animal, un instinct de survie qui t’avait poussée à te réfugier là où tu étais le plus à ta place. En sécurité. Peut-être bien qu’Ithan a raison. Peut-être que tu devrais apprendre tes limites, à contrôler… Tu as envie de rire. Tu n’as jamais été dans le contrôle, plutôt dans l’illusion de ce dernier. Tu ne sais pas faire. Enfin ton regard se plonge dans celui du chaman. Lui il sait. Alors tu saisis sa main, muette à ses paroles mais hochant la tête avec un sourire timide. Tandis que vous cheminez lentement vers ta demeure, l’un blottit contre l’autre, un éclat vert passe sous tes paupières baissées. Sous la boue, l’argent parsemant l’or de ta chevelure a retrouvé son éclat d’antan. Dans ta bouche, tu sens encore le goût du bayou et de son baiser. Ce n’est que le commencement.
code by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» God is a Woman - Rayna & Aurora
» hell has no fury like a woman scorned ~Uc~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: