-61%
Le deal à ne pas rater :
SEB Yaourtière multifonction : yaourtière, fromagère, desserts ...
39.49 € 99.99 €
Voir le deal

Le Clan du Chaos : voix nouvelle, nouvelle voie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Le Clan du Chaos : voix nouvelle, nouvelle voie.  O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Le Clan du Chaos : voix nouvelle, nouvelle voie.  REjIVMI
Messages : 456
Date d'inscription : 24/03/2017
Dim 21 Fév - 10:45 (#)

Le Clan du Chaos
Mind if I cut in?
Racines orientales
Le clan, initialement fondé par l’immortel Salâh ad-Dîn Amjad au début du siècle dernier, a connu une construction aussi minutieuse qu’aléatoire, vouée aux affinités tissées par son créateur. Déterminé à régner sur une partie de l’Orient, cet ancien sorcier issu d’une vieille lignée de magie noire a pendant plusieurs décennies cherché à constituer une masse de fidèles et d’adorateurs. Son but : profiter du champ libre accordé par une région du monde bien plus désorganisée que l’Europe rigoriste aux Essaims bien installés. Constituant sa cour d’autres Antiques mais également d’arcanistes afin de conserver un lien avec son essence perdue, il a rapidement cherché à laisser son empreinte sur la politique liée à la Mascarade. Son tempérament destructeur le pousse à céder à l’envie de créer le contrepied des clans plus traditionnels dans les Essaims surveillant le monde surnaturel. Au gré de ses pérégrinations, il rencontre Aliénor Bellovaque au début du siècle dernier ; immortelle retorse, ancienne corsaire au profit de Louis XV dont les motivations restent floues et disparates pour la plupart de ses interlocuteurs. À défaut de fonder là une amitié tangible, les deux créatures trouvent une résonnance agréable et un fond de discours commun : les règles imposées par leur propre communauté pèsent sur eux, ainsi que sur leurs ouailles respectives. Leur alliance aurait pu donner lieu à une avancée spectaculaire dans ces projets relevant, à l’époque, de la folie pure. Elle ne verra cependant jamais le jour.
Tous deux s’attachent au même mortel à Jérusalem : Yago Mustafaï. Si Aliénor obtient son affection qu’elle se verra obligée de refuser par décence et principe personnel, Salâh, lui, attribue cette rencontre au destin et crée avec l’outre contrariée une relation aussi tortueuse que passionnée, fusionnelle et malsaine, le conduisant à faire de lui son Infant.


Entre fantasme et réalité : une opposition à la Mascarade
Dans les années trente, Salâh ad-Dîn commence à rechercher des vampires autres que la Française partageant son idéologie douteuse, celle-ci ayant en effet pris comme un affront les actes de son ancien allié. Pendant tout le reste du XXe siècle, Amjad prêche sa doctrine, voit ses délires enfler et continue de rassembler des adeptes, principalement dans le monde oriental. Il faudra attendre la Révélation à Shreveport en 2011 pour inciter enfin le maître en Chimérie à s’installer dans une société capitaliste et consumériste qu’il hait cordialement. Il jette son dévolu sur un motel du North, le Lucky Star, et colonise ce coin de Louisiane qui, rapidement, attire l’œil de par son aspect surprenant, notamment via l’installation d’un souk tape à l’oeil. Ouvert aux quatre vents et placé sous la surveillance de la cohorte de sorciers loyaux envers leur chef, Salâh et Yago s’imposent comme le duo phare de ce nouveau refuge de renégats dans un paysage politique déjà encombré.

En mai 2018, Aliénor Bellovaque provoque les retrouvailles entre eux trois, et se place en apparence sous leur étendard, avec pour crédo l’évidence : ils sont les seuls, sur le territoire américain et en plein épicentre d’une actualité bouillante, à se revendiquer comme autre chose que de purs renégats isolés. Accueillie froidement mais avec politesse, elle jouit d’une réputation de souveraine oubliée, après avoir défié en vain l’Essaim de France pendant la Seconde Guerre mondiale, et contrainte de s’exiler outre-Atlantique. En vérité, elle demeure haineuse et déterminée à renverser Salâh dont elle se voit finalement déçue par des ambitions jugées trop maigres à son goût, dispersées et fantasques. De plus en plus rebutée par l’environnement frivole des lieux, elle profite de l’absence de Salâh pendant l’été 2020, trop occupé à maintenir en ordre ses légions en Orient, pour prendre le contrôle du motel. Les arcanistes laissés en poste sont massacrés, ainsi que les mortels attachés aux vampires pro-Amjad. Une nouvelle alliance d’antiques s’installe, composés à la fois de fidèles à la Bellovaque et de nouveaux conquis ratissés parmi des renégats malléables ou avides de sang neuf.

Yago Mustafaï est épargné, incité à rallier le Clan du Chaos, qu’Aliénor est déterminée à faire compter comme un nouveau mouvement fort, crédible et convaincu auprès des autorités dirigeantes. Son ambition : pointer du doigt la Révélation et ses innombrables conséquences pour conduire enfin le monde vampirique à embrasser une nouvelle voie. Près d’un millénaire après l’instauration des règles de la Mascarade, le Clan souhaite un assouplissement réel sur les nombreuses lois encadrant leurs mœurs. S’estimant victime d’infantilisation et soulignant que des liens trop serrés n’inciteront qu’une multitude de Caïnites à vouloir s’en défaire, Aliénor Bellovaque décide de jouer sur deux tableaux : chercher à faire entendre raison à ceux qui les gouvernent tout en offrant à ses pairs comme à elle-même un terrain de jeu plus propice à certaines dérives encore trop durement sanctionnées. Un entre-deux aussi délicat que complexe et dangereux à manier, qui ne pourra s’achever autrement qu’en la mort de sa prédicatrice ou en la réussite d’une entreprise… chaotique.



Informations complémentaires

  • Le Clan est ouvert à tous les renégats souhaitant intégrer leurs rangs, sous condition d’une rencontre avec Aliénor elle-même au préalable. L’entrée ne garantit cependant pas la liberté d’actions extrêmes sans son aval, afin de conserver une certaine bonne foi vis-à-vis du Régent. Les exactions ne seront couvertes et protégées que si une discrétion maximale a été appliquée. Quelques-uns parmi les plus fidèles dans l’entourage de l’Immortelle assurent le relais avec les fidèles en son absence au besoin.
  • Le motel a retrouvé une apparence plus occidentale, malgré les visages qui y circulent, la plupart imprégnés de sang Arabe ou Perse. Les humains y sont les bienvenus quels qu’ils soient : marqués, calices ou clients excentriques. Arcanistes et outres en revanche, doivent montrer patte blanche et sont sévèrement surveillés.
  • Le Clan revendique en particulier un mode de vie moins rigide, comme par exemple ce qui relève de la création d’Infants. Par sa démarche et sa position ferme, il s’attend à ce que l’Essaim en place daigne entamer une réflexion plus profonde pour la suite à venir en vue d’une évolution des codes adoptés jusqu’à présent pour la Mascarade.  
  • Une certaine cohésion est recherchée, dépassant de loin ce qui pourrait être vu comme une provocation (à commencer par le nom du groupuscule). Au travers du motel, Aliénor cherche à recréer les conditions d’un Nid à la fois intime et ouvert sur le monde, et où les vampires jeunes ou égarés peuvent bénéficier d’une surveillance bienveillante, en appelant ainsi à la responsabilisation et l’autonomie de ses membres. .




The Mother who reigns over the bounty of nature and the rhythms of the Earth. The Crone that brings us death and the end of the cycle. She is now the Winter-time of our life.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clan : l'Irae
» Clan : l'Ordre des Purificateurs
» Clan : l'Eglise Wiccane
» Clan : le Juggler's Bazaar
» A huis clos - Nouvelle Orléans [Ft Yago - Salâh]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: