Le Deal du moment : -25%
Couette tempérée 300gr/m² ...
Voir le deal
14.99 €

Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 ITyQW0C Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 Hsq1vAQ
Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 GCVSGRo Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 E6Ee1DL
Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 3kUbKvN Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 Tenor
Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 218613bc57f08de7ff13efdde385de34

Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 Sl0vXfE

Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 DKLcAHw

Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~ - Page 2 J0tnGs8

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 525
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Sam 18 Juin - 3:13 (#)


- C’est vrai que l’on aurait pu connaître pire comme supérieur.

En vrai, Barrois était un chic type. Un passé de soldat, il possède la droiture des humains aux cadres strictes, mais qui avait eu l’opportunité de se remettre en question. En tête des agents du PASUA, il n’était pas tout à fait insensible à la cause des CESS. Puis, comme il était un des rares à connaître les vraies modalités contractuelles entre Kaidan, le MRU et le PASUA, le métamorphe avait l’impression que le vétéran de l’armée faisait ce qu’il pouvait pour ne pas lui rendre la chose encore plus contraignante.

Il prend une pause avant de continuer. Son regard se concentre un instant sur le petit contenant de gelato qui se vide à chacune de ses bouchées. Il ose un sourire mielleux en relevant ses prunelles pour les laisser accrocher à celle de Medea :

- Pourquoi ne souhaiterais-je pas faire plaisir à mes merveilleux collègues du bureau ?

Le ton était teinté de sarcasme. Parce que oui, faire plaisir à Medea, la voir s’allumer sous cette nouvelle information, cette nouvelle possibilité, avait quelque chose de palpitant. Ça l’empêcherait aussi de trop penser au lien qu’il avait avec sa Némésis. Elle aurait de quoi à se mettre sous la dent, enfin. Après toutes ses années à éplucher un folklore et les données cumulés en secret par des organisations douteuses à propos des thérianthropes. Comment un garou pouvait être insensible à l’argent.

Comment ?
Un sortilège ?
Un grigri puissant ?
Une malédiction différente ?
Un descendant d’une meute de garous rare ?

Cuillère de retour entre ses lèvres avec les dernières bouchées de gelato délicieux qui fond sur sa langue, il se permet de simplement hausser les épaules dans ce geste universel qui signifiait son indifférence. Non, il n’avait pas confiance en sa nature altruiste. Pas tout à fait. Pas maintenant. Il savait qu’elle faisait preuve d’un grand selfcontrol pour ne pas lui arracher les informations qu’elle croyait qu’il pouvait lui donner. Après tout, il était la dernière personne dans son entourage à avoir vu Carlisle sans se faire tuer et pendant plus de quelques minutes. Elle devait voir Kaidan comme la clé d’un puits à renseignement tant attendu.

Et pourtant…

Ensuite vient une opportunité auquel il ne s’attendait pas. Rejoindre son équipe, changer d’échelon et passer à une autre vitesse pour le type de dossier et le travail sur le terrain. Moins de moments dans ce bureau à l’air moisi et assujetti par les décolletés grossiers de sa secrétaire cockée. Moins besoin de justifier ce qu’il fait de son temps puis libérer de son chaperon désespéré aux sentiments ambivalents. Le regard de merlan frit d’Otto était insupportable. Autant que l’agent du MRU était prêt à écraser et évincer, tout ce qu’il fallait pour monter les paliers de sa carrière et de sa valeur, autant que la turpitude de la condamnation de ce qu’il considérait comme un ami et un allié dans la voie de May était lamentable. Il sera toujours son lien avec le MRU, jusqu’à se qu’on lui impose une autre gouvernante de l’Union méditerranéenne Indépendante de Recherches sur le paranormal. Une personne pour prendre des notes, lui poser des questions indiscrètes sur son moral, ses transformations, ses envies, son horaire, ses activités, ses rencontres et ses pulsions. Le mesurer. Le peser. Sa température. Sa pression. Inspecter ses blessures et ses marques. Mesurer son souffle. Écouter son cœur. Compiler le Data. Envoyer le tout à la maison mère et recommencer le mois prochain.

Soudainement, Kaidan se sent las. Se rappelant que cette journée qui avait commencé avec une mission effectuée avec grand succès et sans morts n’était pas terminée et que demain, il retournerait dans cet infernal train-train quotidien épouvantable. Comme la ciguë de son éternité.

Il pousse un soupire et dépose la cuillère devant lui. Sans piger dans cette tarte à la lime à la couleur irréelle, il laissera fondre le gelato dans son contenant. Le poids de la réalité semblait soudainement voiler la réussite de cette journée.

- Je vais y penser. dit-il sans rien promettre.

La réputation de Medea au sein de l’organisation être aussi un obstacle à ses propres objectifs. Être traité comme le prochain échec de la profileuse lui promettait des embuches. Il en avait déjà assez. Passer son temps à faire ses preuves et se battre contre vent et marré pour faire oublier à tous ses collègues qu’il pouvait les tuer d’une main était lourd. S’il devait en plus combattre les rumeurs d’être le nouveau mignon de Medea, cela ne rendait service à personne.

Encore moins à elle.
Quoi que… qu’est-ce qu’elle devait au NRD ?

Doucement il se relève et replace sa chaise sous la petite table.

- Allons-y, répondit-il sans s’obstiner. Clé de la voiture en main, il rapporte poliment les derniers couverts de la table, salut chaleureusement la dame derrière elle comptoir et complimente la qualité de la nourriture. Il rejoint Medea à la voiture et conduit en silence jusqu’au motel. Il ouvre la porte à sa collègue puis referme derrière eux. Lentement, il enlève ses souliers et se retrouve pieds nus sur la moquette beige. Il se dirige vers le petit canapé et s’y allonge en grimaçant sous la blessure qui tirait un peu en guérissant. Le ventre plein, l’adrénaline le quittant aussi, il annonça :

 - Je vais me reposer un peu. Ne te gêne pas pour faire du bruit. Si ya quoi que ce soit, réveil moi.

Puis il s’installa tant bien que mal, trouvant une position confortable, un bras sous la tête, un croisé sur son ventre. Il poussa un long soupir et observa Medea à ses affaires une dernière fois avant de fermer les yeux et de relaxer jusqu’à s’endormir profondément.

Il se réveillera en sursaut dans la noirceur, aux petites heures de la nuit. La lumière de chevet éclaire à peine le visage de Medea qui dort sous les couvertures du lit. En silence, il s’étire et grogne, endolori. Kaidan se relève sans un mot, s’étire encore une fois, frôlant sa blessure pansée sous son t-shirt. Il défait le bandage et sur sa peau, qu’une marque rougie qui allait disparaitre d’ici la fin de la journée. Dans son sac de sport, il récupère l’ordinateur portable auquel il ne prenait pas soin du tout et le dépose sur la table ronde près de la fenêtre. Jusqu’au matin, il remplira à son tour son rapport. Ira chercher des cafés puis laissera conduire Medea sur le retour à Shreveport.
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'affaire Brittany Rose | Kaidan & Selma
» Neuromancien • Kaidan
» Cent ans de solitude • Kaidan
» I licked it, so it's mine // Kaidan Archos
» Fil de RP : War, it's just a shot away [Heidi, Elinor, Kaidan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: