Le Deal du moment : -33%
Pokémon Diamant Etincelant ou Perle ...
Voir le deal
29.99 €
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 Zénith ...
Voir le deal

Schism - Alastair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Anonymous
Invité
Invité
Mer 15 Sep - 17:39 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Savourer le contact d'Holden était un plaisir qui lui avait manqué, pendant ces longues semaines d'isolement qu'ils avaient vécues. Comment même avait-il pu se passer de ses mains sur lui à un moment donné, il ne parvenait pas à se l'expliquer. En tout cas, pas maintenant qu'il les retrouvait, qu'il sentait à nouveau son corps contre le sien, ses caresses et ses baisers. Et là, il n'avait plus envie que d'une seule chose : oublier ce qui s'était passé. Il voulait oublier la peine, la douleur, les maux, les cris et juste essayer d'accepter ce qu'il ressentait pour lui, ce qu'il y avait au fonde de lu iet qui était si difficile à comprendre ou à exprimer. Mais là tout de suite, il n'avait pas besoin, il pouvait juste savourer ce moment, l'eau chaude de la douche, les caresses pour le laver complètement avec douceur...Il appréciait chaque geste, chaque attention que lui portait le vampire, il aurait voulu que ça ne s'arrête jamais. Il avait ri légèrement, en l'entendant murmurer, et répondit un sourire les lèvres : « Tu...Le tien aussi... » Petit marmonnage, parce qu'il n'était pas certain d'assumer totalement encore, d'accepter tous les désirs qu'il avait dans le crâne à cet instant...

Alastair avait fermé les yeux, en sentant les mains passer sur sa peau, se saisir de lui, de sa gorge. Son coeur s'accélérait, comme son souffle, sa peau devenant électrique comme à chaque fois qu'il lui faisait éprouver ce désir violent. Son souffle se faisait de plus en plus haletant, alors qu'il avait laissé sa tête retomber en arrière, se poser contre le corps d'Holden. Chaque baiser, chaque mouvement, chaque pression qu'il ressentait, qui ne faisaient que l'amener toujours un peu plus vers le plaisir, vers la délivrance...Et son souffle se bloqua dans sa gorge, autant du fait d'Holden qu'à cause de l'extase qui l'emportait, qui faisait battre son coeur à tout rompre et céder ses jambes sous son propre poids. Epuisé par le plaisir, épuisé par les événements de la veille et de la soirée, mais qu'importait, parce qu'il y avait le vampire dans son dos pour le soutenir, pour l'empêcher de partir complètement. « Si tu savais à quel point je tiens à toi... souffla-t-il, les yeux toujours fermés, complètement appuyé sur lui. »

Lentement, son souffle reprenait un rythme normal, comme son coeur qui ralentissait peu à peu. Il ouvrit les yeux, la tête toujours en arrière, levée vers Holden, et le regarda ainsi, juste pour revoir une nouvelle fois son visage. Il était infiniment plus doux que précédemment, tellement plus calme. Il aimait le voir ainsi, le voir juste paisible. Si seulement il pouvait toujours être ainsi... « J'aimerais tellement que tu n'ais pas à ressortir...Qu'on reste juste comme ça tous les deux... avait-il murmuré doucement, ses yeux toujours posés sur lui. Je te promets de plus...faire comme si...comme si j'aimais pas ça...Pardonne moi d'être si nul... » Il pensait chaque mot, même si il ne pouvait pas encore vraiment dire les autres qu'il avait en tête, qu'il avait dans le coeur. Plus tard, cela viendrait peut-être, quand la frénésie de cette soirée se sera calmée, que les choses seront retombées...En attendant, il ne voulait que savourer un peu plus longtemps sa peau contre la sienne.

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Mer 15 Sep - 21:11 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Alastair ne devait pas se douter de l'effet que lui faisait ces mots, ce qui se cachait un peu derrière, sinon il ne les aurait peut-être pas dit. Lui aussi tenait à lui, bien plus qu'à tout le reste, bien plus qu'à lui-même. Plus encore, mais il ne redirait pas ces mots-là même s'ils lui brûlaient les lèvres, se rappelant de l'effet qu'ils avaient eu sur l'homme la dernière fois. Plus tard, quand son ami serait un peu plus ouvert à la chose, à ce qui se passait entre eux et à ces sentiments, qu'il qualifiait de contre-nature quelques semaines auparavant. Pour le moment il se satisfaisait largement de la sensation de son corps dans ses bras, de sa peau contre la sienne, et de ce qu'il y avait dans son regard quand il avait levé la tête vers lui. Le baiser léger qu'il avait posé sur son front, lui souriant tendrement. Moi aussi, mais il faut bien. Juste un murmure en réponse au sien, et le serrer un peu plus contre lui.

Le léger froncement de sourcils à la suite, avant de venir mordiller gentiment son épaule. Hey, tu dis pas de mal de meilleur ami! Le faire se retourner avant de le ramener contre lui, et lui faire relever le visage pour qu'il le regarde avant de caresser sa joue. Tu n'es pas nul, loin de là. Et s'il y a quoi que ce soit avec lequel tu n'es pas à l'aise, je veux que tu me le dises, d'accord? Le serrer tout contre lui, ses deux bras dans son dos, et enfouir son nez dans ses cheveux mouillés. Juste l'avoir comme ça contre lui, savoir qu'il pourrait le refaire même quand ils seraient hors de la douche, hors de ces circonstances particulières, lui faisait un bien fou. Si tu tiens vraiment à promettre quelque chose... Promets-moi de ne plus jamais utiliser de javel... Ça me rappelle ce matin-là... Ses lèvres contre le crâne de l'homme, à respirer profondément son odeur qu'il sentait malgré l'eau, pour se calmer. Pas un bon souvenir... Le serrer encore un instant comme ça, à sentir son corps tout contre le sien, et il avait relâché son étreinte. Assez pour qu'ils puissent se rincer correctement, tout en le supportant tout de même un peu, veillant à ce qu'il ne chancelle pas.

Sortir de la douche en premier pour attraper sa serviette et l'enrouler autour d'Alastair, avant de se sécher rapidement. Et quand l'autre eu finit, il l'avait à nouveau soulevé dans ses bras avec un large sourire avant de le ramener dans le canapé et de l'y poser délicatement, déposant de petits baisers dans son cou sur le chemin. Retrouver ses lèvres un instant, trop court, avant de se relever pour aller dans sa chambre, ignorant le chaos pour tirer des vêtements de son placard. Un change pour lui, noir pour des raisons pratiques, son portable aussi, et un de ses vieux tee-shirts de l'université avec un caleçon qu'il avait ramené à Alastair, se penchant par dessus le dos du canapé pour les lui donner. Et l'embrasser sur la joue aussi. Je t'envoie un message quand je suis sur le retour, tu me diras où je dois passer prendre ton repas. Passer ses bras autour de lui et enfouir un instant son visage dans le creux de son cou avant d'embrasser doucement sa peau. A tout à l'heure. Et il s'était relevé avant de disparaitre rapidement par la porte de l'atelier.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 16 Sep - 15:29 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Docilement, Alastair s'était tourné, avant de retrouver le contact du vampire, un petit sourire aux lèvres, un peu amusé par l'exclamation qu'il venait d'entendre. Mais le reste était bien plus sérieux et il acquiesça simplement. Il essaierait de lui dire quand quelque chose n'allait pas, même si ce n'était pas toujours évident, pas toujours facile, parce qu'il ne savait pas forcément lui-même ce qu'il considérait comme "n'allant pas". L'outre déglutit à la demande suivante, il aurait presque voulu se sauver loin, parce qu'il se rappelait parfaitement de tout également et n'en était pas vraiment fier. Alors il murmura doucement : « Je vais essayer, c'est promis... » Une promesse qu'il essaierait sincèrement de tenir, parce qu'il ne voulait pas refaire vivre tout cela à Holden. Il ne voulait pas le revivre lui-même. Bien plus facile à dire qu'à faire, cependant.

Il accepta volontiers la caresse de l'eau, pour se rincer, toujours supporté par le vampire, avant qu'ils ne sortent de la douche. Souriant largement quand il fut entouré de la serviette, il ne pouvait qu'apprécier la douceur de son meilleur ami, les milles et une attentions qu'il mettait pour qu'il se sente bien, pour ne pas le brusquer, pour prendre soin de lui...Il avait ri quand il s'était une nouvelle fois fait soulever sans que l'autre ne semble y mettre le moindre effort. Et il avait glissé un petit : « Je peux quand même marcher tu sais. » Même si il ne savait pas vraiment si c'était le cas, il se sentait bien trop faible à cause de tout ça et la faim commençait à lui ronger le ventre doucement. Et une fois de nouveau dans le canapé, il s'était contenté de sourire au vampire et de rendre ce baiser bien trop court à son goût avant de le voir s'éloigner. Il était resté dans le canapé tranquillement, à attendre qu'Holden revienne et avait encore souri en voyant les vêtements qu'il lui avait ramenés. Ils appartenaient au vampire, bien entendu, et il y avait quelque chose d'amusant à voir qu'il avait ramené ça, à voir qu'il l'habillait avec ses vêtements. Peut-être pour qu'il soit un peu plus à lui ?

Alastair lui avait fait un petit signe en le regardant partir vers l'atelier. Il n'avait pas envie qu'il parte, bien entendu, mais il fallait s'occuper de ce qui se trouvait là-haut, il fallait se débarrasser de cela avant que ça ne devienne un vrai problème. Il avait inspiré profondément, soufflé tout autant, et s'était levé doucement pour s'habiller. Que ce soit le caleçon ou le t-shirt, les deux étaient trop grands pour lui, bien entendu, mais ça le fit rire doucement. Il se sentait étrangement bien, vêtu avec les fringues d'Holden, comme si cela lui apportait un réconfort supplémentaire auquel il ne s'était pas attendu. Des yeux, il se mit à chercher son portable, pour pouvoir commander à manger. Où était ce foutu truc...? Visiblement pas dans le coin. Soupirant déjà, il se dirigea vers la cuisine. Pas là. Quelques pas de plus, pas vraiment rapides, jusqu'à sa chambre. Et voir le téléphone sur la table de chevet. Prendre le portable et chercher un restaurant ouvert, pendant qu'il retournait dans le salon et qu'il se laissait tomber sur le canapé. Affalé là, il avait fait défiler la liste jusqu'à commander du thaï à profusion, envoyant le nom du restaurant à Holden par la même occasion. Et, en attendant que le vampire rentre, il avait attrapé la télécommande et allumé la télé, zappant au hasard, en essayant de trouver un truc moins décérébrant que la moyenne de programmes télé.

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 16 Sep - 23:22 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Une fois les escaliers montés et la porte de l'atelier refermée derrière lui, il s'était mis à agir rapidement. Ramener les corps près de l'ascenseur de service, et fouiller leurs poches à la recherche de clés, parce qu'ils devaient bien avoir un véhicule pour transporter les toiles dont ils avaient voulu s'emparer. C'était dans la poche du second qu'il avait finalement trouvé le trousseau, et il avait appelé l'ascenseur avant de charger les corps dedans. Descendre au niveau de la rue, sortir en vérifiant que personne ne prêterait attention à ce qui se passait, et trouver la petite camionnette garée un peu plus loin, pour la ramener juste devant la porte. Il avait chargé les deux à l'arrière avant de s'assurer que tout était bien fermé, et il était parti en direction des bayous à l'extérieur de la ville, prenant soin de respecter limitations et panneaux. Pas vraiment le moment d'attirer l'attention sur lui. Une fois sur le petit chemin loin de la circulation, il avait baissé la vitre à la recherche d'une odeur en particulier, une qu'il avait fini par savoir reconnaître au fil des années et des corps qu'il avait eu besoin de faire disparaître: celles des alligators qui habitaient ce coin en particulier.

Et quand enfin il l'avait repérée, il avait garé la camionnette le plus près possible de l'eau avant de couper le contact et sortir. Ouvrir la porte et transporter les deux corps au bord de l'eau, avant de s'accroupir pour la partie qu'il aimait le moins. S'entaillant la main avec ses dents, il avait laissé le sang couler le plus possible au creux de sa paume avant de la plonger dans l'eau, remuant pour attirer l'attention des reptiles. Et quand il l'avait eu, il leur avait purement et simplement balancé les deux intrus avant de s'éloigner, regardant les alligators déchiqueter sans efforts les cadavres avant de les engloutir. Remonter dans la camionnette pour aller un peu plus loin, et fouiller le véhicule à la recherche des portefeuilles pour en sortir tout l'argent liquide qui s'y trouvait, ainsi qu'un briquet et un chiffon. Le reste avait été simple, il avait purement et simplement mis le feu à la camionnette avant de s'éloigner sans un regard en arrière pour revenir en ville et attraper un taxi qui l'avait déposé devant le restaurant qu'Alastair avait choisi.

Juste le temps de récupérer la commande et il avait pris un autre taxi, envoyant un rapide message à son meilleur ami pour le prévenir qu'il rentrait, et se faire déposer à quelques rues de chez eux, toujours pour les mêmes histoires de sureté. La porte qu'il avait ouverte, et cette odeur qu'il aimait tant pour l'accueillir, surpassant celle des plats qu'il transportait, collant un sourire doux sur son visage. Je t'apporte tout, bouge pas. Un petit détour par la cuisine où il avait sorti un plateau pour y déposer les plats, et un verre du placard avec une bouteille de jus de fruits qui avaient rejoint le reste, qu'il avait tranquillement porté jusqu'au salon pour le poser sur la table basse devant Alastair. Bon appétit! Et enlever son sweat pour le poser sur le canapé avant de s'asseoir près de lui sans être trop proche. Tu regardes quoi? Le regard qui avait glissé sur lui, ne pouvant s'empêcher de le trouver incroyablement attirant habillé de ses vêtements, ou peut-être à cause de ça justement, et le sourire qu'il lui avait adressé, juste heureux d'être revenu à ses côtés. De le retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Ven 17 Sep - 13:30 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

A force de zapper bêtement sur la télé, il finit par y avoir un truc intéressant sur l'écran. Enfin intéressant, il fallait sans doute le dire vite puisqu'il s'agissait en réalité d'une vieille série télé qu'une chaîne avait décidé de diffuser au milieu de la nuit parce que ça ne devait pas coûter bien cher sans doute. Mais sans vraie raison, Alastair resta scotché devant cette vieille série, The A-Team, qu'il se souvenait même avoir regardé quand il était gamin avec ses frères. Pas forcément grandiose, mais ça occupait l'esprit, ça lui rappelait que gamin il y avait eu des choses bien quand même, ça le faisait même rire un peu et ça faisait aussi juste passer le temps en attendant qu'Holden revienne. Quand il avait reçu le message, déjà, il s'était senti soulagé. Au moins, ça s'était bien passé et on ne risquait plus de prendre sur le fait son ami avec des cadavres sur les bras. Quelque chose de plutôt réconfortant en soi. Et il avait alors gentiment attendu, toujours affalé dans le canapé, que la porte de l'appartement s'ouvre et qu'un Holden la passe. Il s'était redressé et lui avait souri, mais n'avait même pas eu le temps de bouger que le vampire allait déjà dans la cuisine pour sortir la nourriture qui sentait si bon et la ramener avec du jus de fruits en prime.

« Merci, avait-il répondu d'une petite voix, les yeux déjà brillants à l'idée de dévorer tout ça. Je sais pas si on peut dire que je regardais vraiment...J'ai zappé dessus et j'ai laissé. C'est la vieille série là, avec des anciens de l'armée qui défendent des causes perdues, The A-Team. T'as regardé aussi quand t'étais gosse ? » Il s'était assis en tailleur au bord du canapé, trop occupé par les plats pour remarquer les regards d'Holden sur lui. Et il avait commencé à attaquer, justement, à s'empiffrer peut-être un peu. Mais c'était fou de voir à quel point il ne s'était pas rendu compte qu'il avait si faim. Comme si il n'avait pas mangé depuis une bonne semaine. Bon, il n'avait certes pas très bien mangé ces derniers temps. Et puis il y avait eu la perte de sang. Et les efforts divers qu'il avait faits. Peut-être qu'il avait un peu trop tiré sur la corde. Il y avait des chances qu'il dorme aussi bien plus longtemps que d'habitude. D'ailleurs, ce fut à ce moment-là qu'il réagit, la bouffe à moitié pleine, il ouvrit soudain des yeux ronds sous l'effet de la réalisation et s'empressa d'avaler une gorgée de jus pour faire passer sa bouchée. « Hé mais t'as plus de lit ! s'exclama-t-il d'un coup en tournant la tête vers Holden. Faut t'en retrouver un, même si...enfin...même si tu peux dormir avec moi. » Il avait achevé sa phrase peu sûr de lui, il fallait bien l'avouer.

L'outre avait un peu soupiré en regardant vers Holden, parce que c'était tout de même de sa faute tout ça...Bougeant son popotin comme il le pouvait sans se lever, il se rapprocha du vampire et vint se mettre contre lui pour une étreinte bien méritée. « Je suis désolé, c'est ma faute si t'as plus de lit. Faut qu'on voit si les rideaux de ma chambre sont assez épais pour demain matin, que tu finisses pas en poussière hein... avait-il dit, peut-être légèrement en blaguant sur la fin. Faudra remplacer tout ça aussi, et ranger aussi... » Il ne voulait pas l'affoler, mais il était vrai que ses petits tocs avaient tendance à le titiller un peu, là tout de suite. Mais pas parce qu'il se sentait coupable. Juste parce qu'il ne pouvait pas laisser un bordel pareil dans l'appartement. Des affaires, des morceaux de meubles, des objets dangereux et pointus...Si l'envie reprenait à Holden de se mettre un pieu dans le coeur, comme ça pour une raison qui échappait à Alastair, il pourrait parfaitement le faire.

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 18 Sep - 0:42 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Il ne pouvait s'empêcher de le trouver adorable, encore plus en l'entendant expliquer ce qu'il regardait, aussi stupide que ça puisse paraître. C'était un détail, mais c'était Alastair qui lui parlait comme si tout allait bien et qu'ils ne venaient pas de passer des moments difficiles, qu'il n'y avait pas toutes ces choses compliquées entre eux. Je crois que j'ai du tomber une fois ou deux dessus, mais je regardais pas vraiment. J'étais plutôt dessins animés et documentaires à l'époque. Surtout ceux sur l'Afrique, son seul moyen de retrouver ce continent qu'il adorait et lui manquait tant quand il ne pouvait pas y aller vraiment. Et il avait souri un peu plus en voyant son ami se mettre à dévorer la nourriture qu'il avait commandé, l'enviant un peu même s'il pouvait toujours profiter de l'odeur. Profiter de ce moment tout simple, à juste le regarder lui prendre du plaisir à manger. Et se figer quand l'homme s'était tourné pour le fixer, avant de vite détourner le regard. Nan mais... Enfin le matelas est pas touché... Je crois... Je peux dormir dessus... Connu pire...

Il s'était mis à fixer l'écran, sans réellement suivre ce qui s'y passait. Pas vraiment dormir avec Alastair le problème, ça ne serait pas la première fois, c'était l'endroit où ils le feraient. Parce que ça avait toujours été dans sa chambre à lui que ça arrivait, même quand il était encore humain. Qu'il avait toujours considéré celle d'Alastair comme hors de portée, uniquement son domaine, le seul endroit où il ne voulait laisser aucune trace pour que son meilleur ami puisse s'y sentir en sécurité si jamais le besoin se faisait sentir. Il n'y était même jamais entré depuis qu'ils vivaient à Shreveport, même si c'était juste pour déposer quelque chose. Et même si ça allait mieux entre eux, même si l'idée de dormir avec lui lui plaisait, il ne voulait pas outrepasser cette dernière limite. La sensation de son corps contre lui l'avait surpris, mais il avait machinalement passé un bras autour de lu pour le rapprocher un peu plus avant de poser un baiser sur son crâne. C'est pas ta faute, vraiment... Je... J'aurais du me contrôler... Ne pas répondre sur la partie concernant les rideaux, parce qu'il n'y avait de toute façon aucun moyen de savoir s'ils seraient assez pour stopper les rayons du soleil, et qu'il ne comptait pas dormir dans sa chambre s'il pouvait l'éviter.

Un nouveau baiser, alors que sa main remontait sur la nuque de l'homme pour s'arrêter à la lisière de ses cheveux. Je rangerai et nettoierai tout pendant que tu dormiras, ne t'en fais pas. N'y penses pas, demain quand tu te lèveras ça sera comme s'il ne s'était rien passé du tout, d'accord? Dans sa chambre comme dans l'atelier, pour que le besoin de nettoyage de l'homme ne revienne pas trop vite à la charge. Le connaissant, Alastair repasserait sûrement derrière lui parce que ça ne serait pas aussi bien fait qu'il le voudrait, mais il n'y aurait plus de trave de ce qui s'était passé, il ferait le nécessaire pour. De légères caresses sur sa nuque, du bout des doigts, et reculer légèrement le visage pour lui sourire tendrement. On pourra regarder après pour me trouver un nouveau lit si tu veux, mais finis ton repas d'abord. Bien plus important, il avait besoin de manger et de s'occuper de lui, le lit venait largement après. Même s'il aimait assez l'idée qu'il choisisse avec lui, vu qu'il y dormait aussi parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 19 Sep - 13:12 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Il avait eu envie de soupirer, réellement, et de s'agacer un peu à ce que disait Holden, cette espèce de tête de mule qui n'en ferait, de toute façon, qu'à sa tête. Alastair fronça cependant les sourcils, en restant un instant de plus contre le vampire, parce qu'il aimait avoir sa main sur sa nuque de la sorte. Mais encore une fois, ou peut-être plutôt devrait-il dire, comme d'habitude, Holden se remit à penser d'abord à l'outre avant de penser à lui-même. Ce qui était prodigieusement agaçant, maintenant qu'il y pensait, parce que même si il aimait qu'on s'occupe de lui, il n'était pas un enfant, il n'avait pas besoin qu'on le materne ainsi et, surtout, il n'avait pas besoin qu'Holden se néglige pour lui. Non clairement, ça n'était même pas envisageable. Il inspira et se redressa, se détachant à regret du corps d'Holden pour se tourner vers lui, non sans avoir repris de quoi manger au passage. Et entre deux nouvelles fourchettes, il commença à dire : « Pour une fois, tu vas m'écouter. Tu vas pas dormir par terre dans ta chambre détruite, c'est non. Tu vas dormir avec moi, dans un lit, et c'est tout. » Il avait froncé les sourcils et prit sa voix la plus autoritaire.

Encore quelques fourchettes, parce qu'il avait encore bien faim malgré ce qu'il avait déjà ingurgité, et quelques gorgées de jus de fruits pour tout faire descendre, il reprit à nouveau, en gardant cet air sérieux, comme si cela pouvait impressionner Holden. « Ça suffit de toujours me faire passer avant. Tu t'es déjà occupé...du plus important, donc le reste, on fera ça ensemble. » Il s'était levé du canapé et dirigé vers sa chambre, juste le temps de chercher son ordinateur et il était revenu au salon pour se rasseoir en tailleur et installer le laptop sur ses genoux. Quelques clics et il était sur un site de vente de meubles, à regarder les lits et le mobilier de chambre pour remplacer celui qu'Holden avec sciemment détruit avec beaucoup d'application. Vu la taille du bestiau, il avait bien entendu chercher parmi les plus grands lits, pas la peine de regarder du côté des lits une place, il ne tiendrait jamais dedans de toute façon...

« Tiens, ça c'est pas mal, avait-il dit en pointant l'un des lits, la bouche encore à moitié pleine d'une nouvelle bouchée. En tout cas, il a l'air assez grand. Et c'est du métal. Le métal, tu risques pas de l'éclater parce que t'es furax après moi. » Etait-ce une vanne ou un semblant de reproche déguisé, même Alastair s'en savait rien, au fond. Et il tourna de nouveau la tête vers le vampire en soupirant légèrement. « Vraiment, arrête de me faire passer d'abord. Je suis un adulte tu sais, je peux me gérer tout seul sans qu'on m'épargne ou me facilite la vie... » Il avait eu besoin de le préciser, même si il se doutait que ça ne changerait rien, que le vampire allait continuer de tout faire pour qu'il ne lui arrive rien. Il avait envie de lui dire qu'il ne s'appelait pas Nemo, mais il n'était pas certain que la référence passe vraiment avec son ami qui n'aimait que les blockbusters décérébrant. Pas que ce soit non plus vraiment le style de film d'Alastair, mais bon il testait des films différents sans râler, lui au moins.

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 19 Sep - 22:56 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Il s'était figé, sans même réagir au fait qu'Alastair s'éloignait de lui, surpris par sa réaction. Par ses mots, et son ton autoritaire aussi même s'il devait admettre qu'il trouvait ça plus adorable que réellement impressionnant. Un instant interdit, alors que ses propres raisons pour ne justement pas dormir avec lui se bousculaient dans son crâne et au bord de ses lèvres, mais il s'était contenté de juste hocher de la tête doucement. Aucune envie qu'ils se disputent, surtout pas après ces longues semaines à s'éviter, encore moins après ce qui s'était passé ces deux derniers jours. Alors il encaissait les remontrances sans rien dire, tout comme il était resté sagement à sa place quand l'homme s'était levé pour aller chercher son ordinateur et revenir avec. Et regardé l'écran sans rien ajouter de plus, laissant son ami faire défiler les meubles et sélectionner ceux qu'ils aimaient, se contentant de hocher la tête quand il lui avait proposé celui en métal même s'il doutait qu'il serait plus résistant que le précédent.

Le soupir en écho à celui qu'Alastair avait eu, et ses mots qu'il avait cherché, ne voulant pas démarrer une nouvelle dispute tout en sachant qu'il fallait qu'il éclaircisse ce point. Je... C'est pas ça... Enfin si un peu, t'es humain, plus fragile que moi maintenant, c'est normal que je fasse attention à toi, et puis... Enfin... Tu sais... Il voulait pas redire ces mots-là, ne se souvenant que trop bien ce qui s'était passé la dernière fois, et il n'avait aucune envie que ça recommence. C'est normal de prendre soin de ceux qu'on... apprécie... La main qu'il avait passé dans son cou, prenant une grande inspiration pour essayer de rester le plus égal alors qu'il se débattait pour donner un sens à ses pensées. Et puis, tu sais, c'est pas dormir avec toi qui me pose problème, j'adore ça... Même si bon, je dors pas la nuit... Un petit détail que l'homme semblait avoir oublié, mais ça n'était pas vraiment important. Le regard baissé sur ses jambes, pas vraiment gêné ou honteux, mais pas à l'aise non plus. Parce que ce qu'il s'apprêtait à dire, il s'était toujours arrangé pour qu'Alastair ne le remarque pas.

C'est le faire dans ta chambre... Parce que.. Bah c'est TA chambre... Toujours voulu que ça reste un endroit juste pour toi, hors limite pour moi...Que tu puisses t'y sentir en sécurité parce que justement j'y vais pas... Le dernier morceau de leur appartement où il pouvait être hors d'atteinte, y compris de la bête qu'il pouvait devenir. Où il pouvait se réfugier quand il avait besoin d'être seul, de ne pas le voir, ou d'oublier ce qui avait pu se passer entre eux. Aucune trace de lui, où que ce soit, juste sa chambre à lui. Jamais été ici, pareil quand on était à Bâton Rouge... Et je voulais que ça reste comme ça au cas où tu... Il ne voulait pas non plus les dire ces mots-là, parce qu'ils faisaient mal, mais c'était la réalité et il savait ce qui pouvait arriver, parce que c'était déjà arrivé plus d'une fois. Au cas où tu regrettes... Ou que tu réalises que c'est pas ce que tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Lun 20 Sep - 0:09 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Suivre Holden n'avait pas été des plus facile, vraiment. Déjà, parce qu'Alas était concentré sur les meubles, sur la cherche et pas forcément sur ce qu'il disait. Mais il avait quand même relevé les yeux pour écouter ce que le vampire disait. Ou essayait de dire, l'outre ne savait pas trop. Parce que les mots ne venaient pas vraiment facilement. Il avait l'impression de s'écouter bafouiller et se rendait compte que ça ne devait pas être très simple de le suivre non plus, quand il se mettait à douter de tous ses mots de la sorte...Il l'avait regardé, surpris par ce qu'il disait. Pas vraiment surpris, plutôt interloqué. Parce que ce n'était pas des raisons de le protéger à ce point-là. L'explication réelle mettait un temps fou à arriver et quand elle était enfin arrivée, Alastair avait ouvert de grands yeux ronds. Sa chambre ? Un endroit à lui ? Vraiment ? Il n'avait jamais eu cette sensation. Comme il n'avait jamais vraiment eu la sensation d'être en sécurité dans cet appartement quand la Bête était là. Pas que ça le dérange beaucoup. Ses sens l'avertissaient de toute façon...Mais ça, il s'en savait rien...

Alastair soupira, posant l'ordinateur sur la table devant lui avant de se tourner vers Holden. Il avait amené une main à son visage, se touchant le bout du nez de l'index et levant un peu les yeux au ciel, pour réfléchir. Il leva le doigt, ouvrit la bouche, mais se ravisa, prenant son menton dans sa main et fronçant un peu les sourcils. Il cherchait ce qu'il allait dire et ce n'était pas simple, parce qu'il y avait une chose qu'ils ne partageaient pas encore, malgré les années. Il était peut-être temps d'en parler. Après tout, cela faisait longtemps, Holden était un vampire, il pouvait comprendre, pas vrai...? Il reposa les yeux sur son ami et lâcha un nouveau petit soupir. « Je crois que je comprends...Un peu en tout cas, commença-t-il à dire en continuant de chercher ce qu'il allait dire. Mais...Enfin...Il n'y a pas un seul endroit où je ne pense pas à toi. J'ai des dessins de toi, dans ma chambre, ou dans l'atelier. Donc...Enfin...Si je veux t'éviter, il faudrait que je parte d'ici. Et encore...Me reste mon portable avec quelques photos... »

Il avait inspiré fortement, avant de laisser retomber ses épaules, toutes molles, en expirant longuement, pour essayer de se donner du courage. « Ensuite...Il faut que je te dise quelque chose... » Il était temps que ce secret s'envole, définitivement. « Tu sais, je...Je ne suis pas humain, Holden, avoua-t-il en le regardant dans les yeux, en plongeant son regard dans celui si bleu et si beau de son ami. Je suis autre chose, pas très différent d'un humain mais...Avec des...dons, si l'on veut. Je ne sais pas comment l'expliquer vraiment d'accord...? Et j'aurais dû te le dire avant mais...J'ai eu peur que tu...Enfin...Que tu veuilles plus me voir... » Il avait baissé la tête, soupirant à nouveau, il était persuadé qu'Holden allait lui en vouloir, parce qu'il n'avait rien dit, parce qu'il le lui avait caché toutes ces années, alors qu'il aurait pu, qu'il aurait dû en parler...  

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Sep - 0:53 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Les yeux baissés, il s'était contenté d'écouter. De ne pas trop montrer qu'il était surpris d'apprendre qu'Alastair avait des dessins de lui. Il savait que son ami dessinait et peignait, bien sûr, mais pas qu'il lui servait de modèle. Ne pas sourire doucement à cette idée, au reste d'ailleurs, malgré l'envie, parce que quelque part ça lui plaisait que l'autre pense un peu trop souvent à lui, qu'il ait des dessins et des photos de lui. Mais ça ne l'avait pas empêché de froncer légèrement les sourcils en entendant la suite. De relever les yeux, se plongeant dans son regard en essayant de comprendre. Comment ça il n'était pas humain? Il n'était pas un garou ou un vampire, il l'aurait remarqué à l'odeur depuis un moment sans même parler du goût de son sang, mais quoi? Et hausser les sourcils au fur et à mesure que l'homme parlait, qu'il lui donnait les grandes lignes de ce qu'il lui cachait depuis un bon bout de temps apparemment. Depuis qu'ils se connaissaient en réalité, s'il comprenait bien. Hausser un peu plus les sourcils à la fin, quand Alastair avait baissé la tête. Il le connaissait donc si peu que ça?

Sa réaction avait été instinctive, il s'était rapidement déplacé sur le canapé pour combler la distance entre eux et avait posé une main sous son menton pour lui faire relever la tête, lui souriant tendrement. Tu crois vraiment que j'aurais fait ça? Caresser sa joue du bout des doigts, avant de prendre ses mains dans les siennes et de les porter à ses lèvres pour en embrasser doucement le dos. Même avant que je change, ça ne m'aurait posé aucun problème... Juste les serrer dans les siennes en faisant attention de ne pas lui faire mal, et lui sourire un peu plus. T'es mon meilleur ami Alas', et c'est aussi parce qu'on est différents toi et moi. Alors un peu plus, un peu moins... Il s'était un peu penché pour venir poser un baiser sur son front, murmurant contre sa peau. Bon, peut-être un peu plus que "meilleur ami", mais pas le sujet là. L'envie de poser d'autres baisers sur son visage, de retrouver ses lèvres, mais il avait préféré être sage et se retenir, parce qu'ils étaient en train de parler. Et aussi parce qu'il y avait cette curiosité par rapport à ce qu'Alastair avait dit, à ces dons qu'il disait avoir.

Pour autant il n'avait pas vraiment envie de le lâcher, et il l'avait attiré à nouveau contre lui, passant un bras autour de ses épaules avant de s'installer contre l'assise du canapé. Donc tu as des dons... Genre des super-pouvoirs à la X-Men? Parce que clairement c'est pas la super-force ou l'invincibilité, je m'en serais rendu compte depuis le temps. Bien sûr que ça l'intéressait, il venait juste d'apprendre qu'il y avait encore autre chose dans ce monde à part les vampires et les garous, et en plus son meilleur ami en faisait partie. Et... Hm... Tu crois que ça a un effet sur ton sang? Parce que ça expliquerait cette différence qu'il avait déjà remarquée, ce petit détail qui lui faisait un peu trop tourner la tête quand il le mordait vraiment. Parce que... Il a un goût différent... Je saurais pas dire quoi exactement, ça fait un moment que j'ai pas mangé réellement, mais... Il avait réfléchi un instant, essayant de trouver la bonne comparaison, la bonne image qui pourrait éventuellement expliquer, pendant que sa main caressait machinalement le bras d'Alastair. Le sang en bouteille en a juste pas, c'est fade. Les humains "normaux", il y a un goût mais pas vraiment prononcé, un peu comme un plat qu'on aurait pas vraiment assaisonné. Toi... C'est... Je sais pas, comme si je découvrais le sens du goût pour la première fois...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Sep - 16:13 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Pas évident de dire ces choses-là à quelqu'un et, surtout, pas évident d'avouer tout ça alors qu'ils se connaissaient depuis vingt ans maintenant. Il aurait eu l'occasion de le faire avant. Il aurait eu l'occasion de lui parler de ça quand il s'était fait transformer en vampire. Il aurait eu l'occasion de lui parler de ça lors de la révélation des CESS. Mais non, il avait préféré se taire, l'outre, parce qu'il avait eu peur. Maintenant, c'était chose faite et il ne pouvait plus revenir en arrière, il lui avait avoué et il ne restait plus qu'à continuer dans ces révélations. Parce qu'il se doutait bien que ce qu'il avait dit n'était pas très précis. Enfin, si Holden ne se levait pas pour partir et ne plus jamais revenir, trop blessé que son ami lui ait menti et caché quelque chose d'aussi important pendant tant de temps. Mais non, bien entendu que non. Holden n'était pas comme ça. Il s'était déplacé pour lui relever la tête d'une main et lui sourire. Ce regard, ces mots, cette caresse sur sa joue...Tout ça rassura Alastair, réellement et il comprit qu'il n'avait jamais rien eu à craindre. Il s'en voulait encore plus désormais. Mais la dernière phrase le lui fit oublier, créant juste un petit regard niais sur son visage.

Et puis le sourire qui avait laissé la place à un rire, doux et franc, parce que la comparaison le faisait beaucoup rire. Un X-Man, il n'y avait jamais pensé mais ce n'était pas idiot, maintenant qu'il y pensait. Se souvenant encore un peu des films, même si il les avait vus depuis un moment, il s'était redressé légèrement et posa son index et son majeur sur sa tempe et fit semblant de se concentrer en regardant Holden sérieusement. « Humm... fit-il avant de rire à nouveau et d'ajouter : Tant que je ne deviens pas chauve, je veux bien faire partie des X-Men, ouais. » Mais la question suivante soulevée par Holden, et son explication quant au goût de son sang l'interpela. Il avait donc si bon goût que cela...? Il ne s'en était pas rendu compte, pas vraiment en tout cas. Mais cela pouvait peut-être aussi expliquer autre chose qui se produisait quand Holden le mordait...Un autre sujet à aborder ce soir. Beaucoup trop de choses à se dire, il semblait à Alastair qu'à chaque fois qu'ils abordaient un sujet, un autre arrivait sur le tapis. Ils n'en auraient jamais fini...

« Ça pourrait expliquer mon goût, j'imagine oui...Mais je...Enfin...Je ne pensais pas que tu aimais cela à ce point-là, c'est... » Il marqua une pause, rougissant légèrement, parce que ça restait flatteur de lui faire cet effet-là, de provoquer un tel sentiment chez le vampire. « Enfin ça me fait plaisir parce que...Moi j'aime quand tu me mords, je veux dire...Quand tu l'as pas fait là, pendant toutes ces semaines, j'étais pas...j'étais pas bien, tu vois. Comme quand je me retiens trop de fumer, je sais pas, c'était étrange, comme si j'en avais besoin... finit-il par avouer, sans savoir ce qu'allait en penser Holden, ni même si c'était quelque chose de normal ou pas. Probablement pas. Aimer les morsures, même juste entre humains, ce n'était déjà pas quelque chose de très avouable, alors dans ces conditions-là, c'était probablement pire encore. Mais il était comme ça, il aimait ça. Il était accro à cela en fait. Il l'avait compris quand Holden avait arrêté, quand il l'avait remordu la veille, quand il avait éprouvé ce soulagement et ce plaisir infini à sentir les dents du vampire dans sa chair à nouveau...Il en frissonnait rien qu'à y penser...  

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Mar 21 Sep - 20:52 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Il aimait le son de son rire, et ça lui avait tellement manqué ces dernières semaines, autant que ce sourire qu'il avait maintenant, et il n'avait pu s'empêcher de rire aussi quand il l'avait vu imiter le Professeur X. Parce qu'au delà de leurs prises de bec, de la colère et la violence qui étaient arrivées ces dernières années, c'était ça aussi leur relation. Cette entente, cette façon de rire et parler ensemble, malgré leurs différences. Peut-être pour ça qu'il avait aussi abordé le sujet du goût de son sang, parce que ça le concernait aussi après tout. Et être un peu surpris de le voir rougir, d'entendre son cœur s'accélérer légèrement, avant de comprendre pourquoi. Il avait remarqué qu'Alastair aimait quand il le mordait, bien entendu, mais il avait mis ça avec ce que ça lui faisait quand il l'étranglait, juste un type de fétiche, rien de bien grave.

Sauf qu'il y avait autre chose. Un manque. Un besoin. Un que l'homme aimait, s'il se fiait à son cœur qui s'était accéléré un peu plus. Donc, si on résume... Je suis dingue du goût de ton sang et t'es accro à mes morsures... Sa main qui s'était mise à caresser lentement le bras de l'autre, avant de remonter sur son épaule, puis ses cheveux pour l'attirer doucement à lui et poser un baiser sur son crâne. Rien de grave à ça, t'en fais pas. Garder ses lèvres contre son crâne, à réfléchir à la première fois où il avait senti son sang sur sa langue, cette toute première nuit après sa transformation où il avait bien failli le tuer parce qu'il en voulait toujours plus, et la difficulté à chaque fois de ne pas en prendre plus parce qu'il avait si bon goût. La première chose qu'il avait goûté, et probablement la raison pour laquelle tout le reste lui semblait si fade et dénué d'intérêt. Mais je me demande...

D'un geste rapide, il l'avait repoussé sur le canapé pour l'y allonger avant de se placer au dessus de lui, une main près de son visage tandis que l'autre se posait sagement sur son côté, au dessus du tee-shirt, et se pencher pour murmurer à son oreille. De quel genre de morsure on parle? Comme ça? Juste mordiller la peau dans le creux de son cou, prenant soin de ne pas la percer tout en laissant tout de même des marques évidentes de son passage, sa main glissant jusqu'à sa taille pour soulever le tissu et retrouver sa peau. Ou comme ça? Affermir juste un peu sa prise sur sa taille, alors qu'il passait de l'autre côté de son cou, y soufflant doucement avant d'y planter les dents et de faire jaillir le sang. Pas longtemps, pas assez, juste quelques gouttes avant qu'il ne referme soigneusement la plaie du bout de la langue, et laisse échapper un soupir tout contre sa peau. Vraiment, ton goût... T'as vu Ratatouille? Parce qu'il y a un passage qui colle juste parfaitement... Bon, peut-être pas le moment de parler Pixar, mais ça lui faisait vraiment penser à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 23 Sep - 18:50 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Il était un peu mal à l'aise, à l'idée d'avoir avoué à Holden qu'il aimait ses morsures, qu'il y était accro. Parce que ça allait bien plus loin que juste aimer cela, il le savait, il savait ce que ça avait déclenché chez lui quand il n'avait plus eu ses morsures régulières, ses dents dans sa chair...Il sentait son coeur battre un peu plus fort dans sa poitrine à y repenser, à repenser à ce que ça lui faisait quand Holden le mordait. Et il savait aussi qu'il le remarquerait. Le vampire remarquait toujours quand il était perturbé ou excité, ça ne manquait jamais. Et il avait esquissé un sourire en l'entendant souligner qu'ils étaient dingue l'un de l'autre. Alastair était dingue de morsures et Holden trouvait son sang délicieux, comme quoi, les choses étaient bien faites...Mais il n'avait pas vraiment vu venir la suite, l'outre, et fut surpris quand il se fit repousser sur le canapé avant de se retrouver avec Holden sur lui.

Alastair en frémissait, savourant déjà la sensation du corps du vampire sur le sien, le murmurer dans son oreille et ce que cela signifiait...Les petits coups de dent, gentils, il sentait bien que ce n'était qu'un mordillement léger pour lui montrer, pour poser la question, pour l'exciter un peu peut-être...Et ça marchait. Encore plus quand il sentit les dents mordre réellement, se planter dans sa chair et en faire couler le sang. Il avait tremblé, lâché un petit gémissement de plaisir. Ses mains s'étaient promenées sur le corps d'Holden, agrippant les vêtements avant de venir l'embrasser dans le cou, du bout des lèvres. « T'arrêtes pas... supplia-t-il d'une voix soupirante. J'aime beaucoup trop ça... » Il savait qu'il aimait trop ça même pour son propre bien, il savait que ce n'était pas vraiment quelque chose de bon pour lui, mais il n'y pouvait rien. Il aimait beaucoup trop les dents d'Holden dans sa chair...

Il se mit à mordiller à son tour, à glisser ses mains sous les vêtements d'Holden, caressant sa peau et en savourant son contact froid. Il en voulait plus, bien plus encore, il voulait toute sa peau contre la sienne, sentir encore et encore le corps d'Holden contre le sien et se frotta à lui, retrouvant ce contact tant souhaité à travers les vêtements. Ce n'était probablement pas raisonnable, pas alors qu'il était encore fatigué, par alors qu'il y avait eu cette attaque, toutes ces émotions, mais il s'en fichait. Il voulait juste montrer à Holden qu'il voulait de lui, qu'il acceptait cette proximité, qu'il la réclamait même...  

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 23 Sep - 23:34 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Il avait eu la réponse qu'il attendait juste aux réactions de l'homme sous lui. A ses tremblements, aux sons qui lui échappaient, aux battements de son cœur qu'il sentait résonner contre son propre torse. Autant de signes qui l'électrisaient lui-aussi, et il avait du faire preuve de maitrise pour ne pas planter à nouveau ses dents dans le cou offert. Pas tout de suite, surtout pas quand il sentait les mordillements et les mains de l'autre sur sa peau, en quémandant plus. Se presser un peu plus contre lui et prendre ses lèvres en un baiser plus poussé, sa main quittant sa taille pour se glisser dans le bas du dos d'Alastair et le coller un peu plus à lui avant de rompre le baiser. De revenir dans son cou pour mordre encore, jusque quelques secondes, un soupir de plaisir sur ses lèvres tâchées du sang de son amour, avant de refermer toutes traces de son passage.

Il s'était redressé, à genoux sur le canapé, pour se débarrasser rapidement des vêtements qui couvraient son torse et les balancer plus loin avant d'attirer Alastair pour en faire de même avec le tee-shirt qu'il lui avait donné. Il voulait sentir sa peau contre la sienne, sa chaleur, et il s'était allongé tout contre lui en prenant garde de ne pas l'écraser. Couvrir le haut de son torse de baisers alors qu'il se faisait une meilleure place entre ses jambes, mordant parfois sa chair sans réellement la percer. Et revenir dans son cou pour recommencer, encore, quelques gouttes à peine. Parce qu'il savait qu'il devait faire attention, son ami ayant déjà perdu bien assez de sang la veille. Qu'il devait se maitriser, parce que sinon il se laisserait emporter par l'appel de ce goût si parfait, et il ne voulait pas. Juste lui faire plaisir, lui donner ce qu'il aimait, c'était ça qui comptait.

De nouvelles morsures dans le creux de son cou et sur ses épaules, alternant coups de dents et baisers enfiévrés alors qu'il ne pouvait empêcher certains mouvements de son bassin contre celui de l'homme sous lui, encore moins cacher le désir qui brûlait dans ses reins. Tu me rends dingue... Murmuré contre sa peau, rauque de cette envie de lui qui se faisait de plus en plus franche, de plus en plus évidente, alors que l'une de ses mains glissait sur sa cuisse nue pour la passer autour de sa propre taille. Et laisser ses doigts caresser plus, remontant lentement par l'ouverture de la jambe un peu trop large pour lui, et se poser sur le galbe de ses fesses pour l'attirer un peu plus contre lui. Mordre encore, un peu plus longtemps, son goût inondant sa bouche alors qu'il l'amenait un peu plus contre lui. Garder ses dents en place, enfoncées dans sa chair, et presser un peu plus ses hanches contre les siennes, un son entre grondement et gémissement de plaisir lui échappant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Ven 24 Sep - 4:15 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Impossible pour lui de résister, impossible de dire non à quoi que ce soit, parce qu'il était accro aux morsures mais pas uniquement. Il était accro au vampire tout court, à sa présence, à son corps, à la domination qu'il exerçait sur lui tout le temps, à cette amitié qui était la seule qu'il avait...Se laisser faire, rendre les baisers, rendre les caresses, toucher cette peau qu'il aimait tant, même si elle était si froide. Ça n'avait aucune espèce d'importance, il était tout ce qu'il désirait, tout ce dont il avait besoin. Il savourait chaque morsure, chaque coup de dents, laissant échapper soupirs et gémissements, encore et encore, aux mains de son ami, sous son poids, alors que la chaleur grandissait dans ses reins, que son coeur battait à tout rompre, que sa respiration s'accélérait encore. Il ne savait plus où donner de la tête, le moindre contact l'électrisait, le rendait fou, encore plus en entendant la voix d'Holden qui murmurait doucement...

Et puis ne plus penser à rien d'autre qu'à ses mains, qu'à ses baisers, qu'à ses dents qui mordaient sa chair...Frémir encore plus en sentant sa main qui l'attirait encore plus, qui le plaquait contre lui, alors qu'il sentait encore une morsure, plus longue, plus profonde, les dents qui ne quittaient pas la chair, cette fois. Il gémit de plaisir, remontant une main jusqu'à se perdre dans les cheveux d'Holden, les faisant glissant entre ses doigts et les agrippant pour garder sa tête juste là, au creux de son cou. Il en tremblait, il en frémissait, il ne voulait pas que ça s'arrête...Onduler doucement le bassin, frotter autant que possible contre celui du vampire, griffer un peu cette peau et gémir un peu plus. Jusqu'au plaisir qui l'avait emporté, qui lui avait fait lâché un petit cri alors qu'il sentit les dents s'enfoncer un peu dans son cou. Paralysé par l'extase, tremblant contre le corps du vampire, il en avait le souffle coupé et le coeur qui battait à en jaillir de sa poitrine.

Cela lui prit quelques instants de se détendre, de laisser sa prise dans les cheveux d'Holden se desserrer, mais son souffle et son coeur ne se calmèrent pas pour autant. Pas tout de suite. Pas tant qu'il était contre le vampire, à embrasser sa peau. « Tu vois un peu ce que tu me fais, juste en me mordant... soupira-t-il doucement, toute contre la peau du vampire. » Il se retrouvait encore la tête ailleurs, dans un état d'épuisement comparable à celui qu'il avait ressenti dans la douche. Trop faible pour quoi que ce soit d'autre que se laisser faire, se faire manipuler comme une marionnette. Une sensation qu'il aimait malgré tout. Parce qu'il avait bien trop besoin de cette relation qu'il pouvait s'y abandonner complètement, prêt à faire tout ce qu'ordonnerait son ami, peu importait de quoi il s'agissait ou ce que ça pouvait lui coûter... 

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Sam 25 Sep - 2:44 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Sentir ses mains dans ses cheveux, son corps onduler sous le sien, entendre chacun de ces sons qu'il laissait échapper, et les frissons dans son dos, dans tout son corps en conséquence alors qu'il se pressait plus contre lui, qu'il plantait un peu plus ses dents dans sa chair. Se retenir de boire plus de son sang était difficile, parce que ce goût sur ses lèvres et sa langue lui donnait envie de plus, d'en avoir plus, mais il l'avait tout de même fait. Ecouter les battements affolés de son cœur, sa respiration haletante, chaque tremblement, tous ces signes du plaisir qu'il lui donnait, jusqu'à ce petit cri qu'il avait laissé échapper alors que son corps se tendait sous les assauts de l'orgasme. Quelques secondes à garder ses dents plantées en lui alors que les vagues de la délivrance l'emportaient, et il les avait lentement retirées avant d'embrasser doucement sa peau pour refermer la plaie.

Sourire en entendant ses mots, tout contre sa peau, alors qu'il y posait de nouveaux baisers. J'ai cru remarquer un petit quelque chose oui... Remonter du bout des lèvres le long de sa mâchoire jusqu'à sa joue, alors qu'il se soulevait sur ses bras pour peser moins sur Alastair, et la frôler du bout du nez. On refait ça quand tu veux. Il s'était reculé légèrement pour pouvoir le regarder dans les yeux et lui sourire tendrement, contemplant son beau visage sur lequel il pouvait voir les traces toujours présentes du plaisir qu'il avait pris, notamment la rougeur sur ses joues malgré la barbe qui les dévorait à moitié. Et lui sourire un peu plus, avant de poser un baiser sur son front. Mais pas tout de suite, tu vas tomber dans les pommes sinon. Aucune envie que ça arrive, même ce qu'ils venaient de faire n'était pas le mieux vu son état de santé après la veille, mais c'était difficile de résister à ses demandes, encore plus à son sang.

Lentement il s'était mis sur le côté, dos contre l'assise du canapé, et l'avait attiré dans ses bras avant de les refermer autour d'Alastair, enfouissant son nez dans ses cheveux. Peu importait le désir qui brûlait toujours dans ses reins, du moment qu'il pouvait l'avoir comme ça contre lui, à sentir sa chaleur contre sa peau. Caresser doucement son dos, ses doigts traçant de longues courbes, et inspirer son odeur si particulière qu'il aimait tant. Tu sais... C'est pas non plus désagréable quand tu me mords aussi... L'ironie pour quelqu'un qui avait eu sa vie changée par une morsure, mais c'était différent. C'était Alastair, et il était d'accord. Le léger soupir qui avait gonflé son torse, et il avait glissé une de ses jambes autour de celles de l'homme, juste pour l'avoir le plus près de lui possible. Et écouter son pouls, le son hypnotisant, berçant, de son cœur qui battait un peu plus calmement maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 26 Sep - 22:34 (#)



Schism
You just won't let him go Search the river Wonder were he'll be Lost out in the darkness

HOLDEN HUGHES


ALASTAIR AINSLEIGH

Rire doucement quand il avait entendu la voix d'Holden, tout en sentant ses baiser sur sa peau, il essayait de retrouver une respiration normale alors que son coeur se calmait peu à peu. Il regardait le vampire, d'un air tranquille et doux, juste particulièrement heureux d'être là, de l'avoir, qu'il ne soit pas parti comme il voulait le faire...Non vraiment, c'était bien mieux ainsi, avec Holden près de lui, quitte à ce qu'il soit épuisé et qu'il s'endorme là. Pas comme si Holden ne pouvait pas le porter jusqu'au lit pour qu'il dorme réellement, de toute façon. « Non, pas toute de suite s'il te plait... rigola un peu l'outre en soufflant un peu. Tu m'épuises vraiment... » Un autre rire et il s'était laissé attiré dans les bras du vampire doucement, pour s'y blottir et fermer les yeux. Juste sentir son odeur et rester là, à laisser l'homme le caresser, le serrer contre lui, être juste bien.

Il avait relevé la tête, un peu surpris. Enfin pas tant que ça, si il n'avait pas aimé, il l'aurait montré bien avant...Il afficha un large sourire en regardant son ami avant de venir déposer un baiser léger sur ses lèvres. « Le vampire aime se faire mordre donc ? Intéressant ça, je devrais le faire plus souvent alors... plaisanta-t-il en revenant se blottir contre lui doucement. Enfin...Je peux pas vraiment mordre aussi fort que toi. » Quoi que, il pourrait bien essayer de le mordre franchement...Peut-être pas maintenant cela dit, ça pourrait l'exciter un peu trop. Et là, Alastair serait bien mal en point, vu son état de fatigue générale ce soir ! Au lieu de cela, il se contenta de se blottir contre lui, de rester juste là. Fatigué par toutes ces émotions, tous ces moments intenses entre eux, il aurait réellement pu s'endormir là...

« Holden...? interpela-t-il d'une petite voix. Je crois que je suis en train de m'endormir, même si je serais partant pour te croquer la gorge aussi... » Il souriait largement, parce qu'il en avait vraiment envie, il avait vraiment envie de plus, de savourer la peau d'Holden, d'avoir encore son corps sur le sien, de sentir son plaisir et le partager...Mais si il s'endormait ou s'évanouissait au beau milieu, ça ne serait pas une expérience très satisfaisante. Peut-être qu'il ferait mieux de dormir.  

underratedboogeyman
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Lun 27 Sep - 1:25 (#)



Schism
I know the pieces fit 'Cause I watched them tumble down No fault, none to blame It doesn't mean I don't desire To point the finger, blame the other Watch the temple topple over To bring the pieces back together

Le baiser était agréable, et avait aidé à faire passer la plaisanterie. Il savait qu'Alastair ne pensait pas à mal, mais ça n'était pas pour autant qu'il assumait parfaitement l'effet que lui faisait la sensation de ses dents sur sa peau, surtout avec ce qui lui était arrivé. Mais il avait préféré se taire, se disant qu'il essayerait de lui expliquer tout ça plus tard, un autre jour, et le serrer un peu plus contre lui, profitant de ce petit moment tranquille. L'avoir simplement comme ça contre lui, à sentir son corps contre le sien, la sensation de sa respiration sur sa peau, et espérer que ça durerait. Qu'ils referaient ça plus souvent, et pas juste parce que ça suivait une nouvelle engueulade ou un nouvel événement catastrophique dans leur vie. Parce qu'Alastair continuerait de le vouloir comme ça une fois que tout serait revenu à la normale.

Baissant les yeux en l'entendant l'appeler, il avait un peu plus souri au reste. Il commençait effectivement à se faire tard pour lui, aussi spécial soit-il avec ses dons dont il ignorait encore tout, encore plus vu les événements de la soirée et de la veille. Pas obligé que ça soit la gorge hein... Mais on verra ça un autre soir. Il s'était penché pour l'embrasser doucement sur la joue, avant de se redresser et passer au dessus de lui, retrouvant le sol pour s'y agenouiller. Et poser un nouveau baiser sur ses lèvres, en s'attardant un peu parce qu'il aimait vraiment cette sensation, avant de glisser un bras sous ses jambes et l'autre dans le haut de son dos pour le soulever. En attendant, au lit! Prendre le chemin de la chambre de l'homme tranquillement, le gardant tout contre lui sans trop serrer non plus, et s'arrêter devant sa porte avec un sourire amusé. Tu peux ouvrir? J'ai les mains un peu prises là...

C'était étrange de voir l'intérieur de sa chambre, même du pas de la porte, et il était resté immobile un instant à juste regarder ce qu'il pouvait voir de là. Je... Je peux entrer? Alastair lui avait dit que c'était ce qu'il voulait, qu'il n'y avait pas de problème, mais il préférait lui demander encore une fois, juste pour être sûr qu'il n'avait pas changé d'avis entre temps. Et embrassé son front, le nez dans ses cheveux quand il avait eu son accord, soulagé, avant de l'emmener jusqu'au lit et l'y poser délicatement. Juste le temps de se débarrasser de son pantalon et il l'avait rejoint sous les draps, le ramenant tout contre lui. Quelques baisers sages sur son visage et dans son cou avant de se blottir un peu plus contre lui, inspirant son odeur, et attendre que son meilleur ami dorme profondément pour se relever en prenant soin de ne pas le réveiller.

Il lui avait fallu quelques heures pour nettoyer l'atelier et sa chambre, faisant disparaitre bois et sang, puis il était passé au salon où il avait soigneusement rangé tout ce qui trainait avant de préparer ce qu'il fallait pour le petit déjeuner d'Alastair, comme il le faisait tous les soirs. Boire une bouteille de faux sang aussi, en espérant que ça suffirait pour qu'il ne se réveille pas le lendemain en étant affamé, et lui souhaiter une bonne journée sur un post-it qu'il avait laissé sur sa tasse. Juste s'assurer une dernière fois que tout était en ordre, et peut-être laisser un ou deux autres post-it là où il savait qu'Alastair allait passer, et revenir en silence dans la chambre. S'allonger et le sentir venir se blottir contre lui, passer un bras léger autour de sa taille pour le rapprocher un peu plus, et fermer les yeux pour s'endormir, un sourire heureux sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Next to me - Alastair

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: