-40%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
29.99 € 49.99 €
Voir le deal

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
When witches don't fight, we burn
Andy Yilmaz
Andy Yilmaz
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Assis
Qui es-tu ? : It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Giphy.gif?cid=ecf05e47yk0dav4785ozo4695my24bab0044zyd93thcfadc&rid=giphy
Facultés : Artificier sans matériel, avec lui vous aurez toujours les pieds au chaud.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=SSDr8p24oNY
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Yushe
Célébrité : Shah Rukh Khan
Double compte : Nicola Alighieri et Hay-Lin Blake
Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2022
Crédits : ***
Mer 24 Aoû - 22:28 (#)

Andy Yilmaz
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Drkh
Date et lieu de naissance
Dallas, Texas, 13 juin 1984

Nationalité
D’origine indienne par sa mère, amérindienne par son père

Profession
Actuellement comptable chargé des recouvrements, de formation chasseur de vampires

Lieu d’habitation
Dans le quartier de Mansfield, The Corner, dans un appartement au rez-de-chaussée avec un tout petit jardin.

Situation financière
En ce moment, il boucle ses fins de mois sans problème particulier grâce à son emploi stable. Rompu à une vie de nomade, il met de côté régulièrement. Son bien le plus précieux est probablement sa voiture.

Apprentissage
Tous les mages répondront qu’un apprentissage n’est jamais terminé, qu’il est l’œuvre de toute une vie. Néanmoins, maintenant, Andy se considère et est considéré comme un des maîtres de la manipulation de l’élément feu.

Magie
Mage utilisant la magie blanche, sensible à l’élément feu.

Clan
Il se méfie des clans et s’en tient à une distance de sécurité. En revanche, il est ouvert à la discussion et échange volontiers sur la magie.


  • TEMPÉRAMENT
    CaractèreArrogant || Ambitieux || Calme || Charismatique || Charmeur || Cynique || Dur || Froid ||Intelligent || Méthodique || Opiniâtre || Résiliant

    En général, l'adjectif favori des gens pour le désigner, c'est "connard".

    C'est murmuré, la plupart du temps. Y'a des petits malins qui font semblant de tousser, persuadés qu'il ne comprendra pas. Parfois, des courageux le lui hurlent.

    C'est un connard parce qu'il fait son boulot correctement, en suivant les règles, en rendant des comptes et en tenant à jour ses documents. Et ça, ça vaut aussi bien pour le taf' de comptable que de chasseur "exotique". Suivre les processus mis en place par les aînés, suivre les consignes de sécurité, suivre le règlement intérieur, obéir aux lois fédérales. Tout est bien défini, donc facile à suivre, et ça, Andy adore. Ce n'est pas un "esprit libre", comme disent les gens qui pensent ce qualificatif comme une bonne chose. Les esprits rebelles, c'est par eux qu'arrivent la plupart des emmerdes. Alors que le conformisme ? Parfait. La meilleure manière de se fondre dans la masse et d'accomplir ses devoirs en toute tranquillité.

    C'est un connard parce que son non est non. Inflexible, les règles sont les règles. Il n'y a pas moyen de l'amadouer ou de l'acheter : si c'est contraire aux règles, c'est non. Et peu importe qu'on pleure ou qu'on tempête, aucun argument ne l'atteint, rien ne vient entamer sa détermination de fer. C'est comme ça. Point final.

    Trois mots terribles, une phrase qui sonne comme le marteau d'un juge rendant son verdict. C'est comme ça.

    Il est dur, ce connard de Andy. Et difficile à remettre à sa place, puisqu'il s'appuie sur des règles écrits en noir sur blanc, avec un sourire suffisant, qui vous crie plus fort que les mots eux-mêmes que si lui est un connard, vous, vous êtes un gros con. Parce que vous ne savez pas lire, apparemment. Ou compter.

    Ou que votre existence seule est un affront et que vous êtes une abomination contraire à la première loi immuable : chaque chose naît, vit et meurt.

    Et désobéir aux règles, c'est un affront qu'il ne pardonne pas.

    Mis à part cette rigidité du code moral, Andy est un homme du monde. Il apprécie les gens, et est apprécié de ceux qui ne défient pas sa nature procédurière. Calme, bien élevé, respectueux, charmant même, l'homme est bon avec autrui, généreux à ses heures et, tenez-vous bien, drôle. Quand on apprécie l'ironie et le sarcasme.

    Ce n'est pas les mots, qu'il manie, mais le sourire. A quoi sert d'user de sa salive quand un rictus peut tout dire ?
  • UNE JOURNÉE DANS VOTRE PEAU
    Comptable, c’est un beau métier. Il suffit d’être organisé et méticuleux, et accessoirement, de s’incliner devant la toute puissance des tableurs en sacrifiant des dosettes de café. Andy, sans grande surprise, est chargé du recouvrement. Il travaille pour un cabinet d'avocats, plutôt occupés par des cas de mauvaises co-propriétés que de crimes à part entière, il est juste un petit rouage dans le système. Il n’est qu’en CDD. Le temps de se remettre et de repartit à l’assaut des… recouvrements plus musclés.

    Avant de revenir dans le civil, comme il aime dire, c’est-à-dire il y a six mois, Andy vivait des récompenses sur les contrats de « régulation ». Chasseur, il débarrassait la population de vermine autrement plus dangereuse que les rats ou les cafards. C’était une vocation, une tâche familiale, qui date d’avant que la famille n’émigre aux États-Unis, d’avant son arrière-arrière-grand-père, d’il y a plus de deux-cents ans. Les gens de sa famille chassent. C’est ainsi. C’est leur mission.

    Et que chassent-ils au juste ? Les vampires.

    Andy est en convalescence, pour le moment. Coincé dans un fauteuil roulant, il aurait bien du mal à faire face à une de ces menaces du fond des âges. Alors pour le moment, pour continuer à vivre, il est revenu parmi les civils, les bienheureux pour qui il se bat, pour qui il affronte ces cauchemars suceurs de sang.

    Est-ce qu’il aime « chasser » ? Oui. Est-ce qu’il aime la mise en mort ? Non. C’est supportable car il a le sentiment réconfortant du devoir accompli, devant le feu qui brûle et nettoie ce qui peut rester d’un vampire mort-mort. Ça reste des aberrations de la Nature, se convaint-il devant le brasier. Des parasites qui trompent la Mort elle-même, ça sort tout droit des limbes de l’Enfer.

    Il commence à préférer la lueur de ses écrans à celle des brasiers qu’il allume.
  • Caractéristiques de race

    Très jeune, il a démontré une sensibilité particulière à l’extra-ordinaire. Il sentait la nature de manière plus forte que ses frères et sa sœur. Sans être le seul de la fratrie à se montrer réceptif à la magie, Andy avait un talent inné dans ce domaine, une sorte de compréhension instinctive qui faisait défaut à ses frères et sa sœur. Et le feu… Le feu exerçait sur lui une fascination qui inquiétèrent rapidement les adultes autour de lui.

    Un gamin de trois ans qui pique des colères terribles pour obtenir le jouet de ses rêves capable de démarrer des incendies en vengeance d'un "Non", ça n'enchante aucun adulte en charge de ce-dit enfant.

    Coupable de plusieurs départs d’incendie, ses parents comprirent alors la nature du lien qui l’unissait à cet élément lorsque, sous le coup de la colère, Andy manqua d’incendier la voiture familiale. Leur petit chasseur en devenir allait disposer d’une arme supplémentaire pour combattre la lie de l’humanité.

    C’est sa mère qui pris en charge son éducation en matière de magie. Sans posséder cette affinité particulière pour l'élément feu, elle avait les connaissances nécessaires pour le guider, et les relations qui pourraient palier à ses lacunes le cas échéant Trouver des mages maîtrisant cet élément capricieux fut relativement aisé lorsqu'il fallut se pencher sur le cœur du sujet, avec toutes ses spécificités. Qu'il soit un arcaniste ne surprit personne, puisque tout le monde dans cette famille l'était. Dès ses quatre ans, il eut droit à des entraînements divers et variés permettant de progresser et d’affiner sa maîtrise de l’élément. Puis, au fil de son adolescence, on l’envoya auprès de différents maîtres, toujours dans l’optique d’en faire un maître le plus rapidement possible.

    Andy se montra un élève assidu et passionné, mais uniquement pour les choses de nature concrète. Cela l’empêche d’accéder aux porte de l’esprit, mais qu’importe : il est efficace malgré cette lacune. Encore aujourd’hui, il continue à travailler sa maîtrise, à jouer avec ses propres limites. Il a développé sa propre technique : la thermo-régulation. Modifier la chaleur émise par les objets semble être un passe-temps insignifiant, mais face à des ennemis redoutant le feu, la combustion spontanée de ce qui les entoure est une arme fatale. Oh, certes, cela requiert une grande concentration, que la cible reste immobile quelques longues secondes et une étincelle de sa part auparavant, mais c’est un effort minime à fournir quand on peut détruire de la sorte un monstre assoiffé de sang. Et puis, si jamais cela venait à échouer, ses bombes artisanales feraient le reste.

    Il doit en revanche faire preuve de prudence dans l'utilisation de cette technique, car elle peut causer des changements brutaux de température corporelle, qui le laissent soit frigorifié, à la limite de l’hypothermie, ou bien provoquer des brûlures douloureuses pouvant aller jusqu'au second degré profond. Ses mains et ses avant-bras portent quelques cicatrices témoignant de ces occasions où il a présumé de ses forces.

    Jamais encore il n'est allé jusqu'au bout de ses celles-ci : la perspective d'être brûlé au troisième degré, ou pire, de sacrifier ses bras, représente un frein très efficace.


    Sa magie est blanche, et cette couleur fait sa fierté. Il considère œuvrer pour le bien commun, et son don est une arme bien utile pour mener ce combat contre les monstres de la nuit. Sa magie sert à défendre les non-Eveillés, les personnes les plus fragiles dans un monde où le surnaturel est partout. Grâce à ce qu’il fait, à ce que sa famille a choisi comme mission, il sait que des vies sont sauvées. Il œuvre pour la sauvegarde de l’humanité.

    Alors qu’importe qu’il ressente un pincement au cœur lorsqu’il met un terme aux nuits d’un vampire au regard trop humain.

    Il fait ça pour sauver les gens.


  • AFFILIATION ET OPINIONS
    En soi, la Révélation, c'était une bonne idée. Révéler à la population que le danger rôde, qu'il y a des loups dans la bergerie, c'est la chose juste à faire. Les gens ont le droit de savoir, c'est pour mieux les protéger, bla bla bla... Eh bien ça a surtout rendu son travail plus compliqué.

    Pas le boulot de comptable, hein.

    Chasser les vampires, c'est une activité qui se fait à l'ombre, dans le secret de la nuit, loin des yeux des potentielles victimes. Les gens ne passent pas de coup de téléphone pour demander à ce qu'on s'occupe de ce "problème" parce qu'un vampire, ça ressemble à un voisin qu'on ne croise jamais dans les couloirs et qui ne fait pas de bruit la nuit, parce que de toute façon, il est dehors la nuit, ou à un habitué d'un bar qu'on fréquente, ou encore à un richissime magnat qui ne perd pas de temps avec le commun des mortels. Maintenant, quand les vampires se lient d'amitié avec leurs proies, ils annoncent la couleur. Les humains savent qu'ils se nourrissent de sang pour perdurer encore et encore. Il y en a même qui cherchent ouvertement leur compagnie.

    Alors la Révélation, ça n'a que rendu plus difficile de faire son travail discrètement. Maintenant, les vampires sont des citoyens à part entière. Dans le sens où la justice des Hommes considère leur meurtre comme un crime. Il ne faut plus seulement se méfier de leur Essaim, il faut maintenant aussi passer sous le radar de la Justice. Ce qui veut dire éviter de se faire repérer par des humains comme lui lorsqu'il met un terme à l'existence anormalement longue d'un caïnite. Les humains, qu'il défend, sont prêts à le dénoncer lui, à l'accuser de meurtre, alors qu'il les protège d'une menace mortelle. Rendez service.

    Et puis, puisque la loi de Murphy est probablement la plus belle maxime de l'Humanité, il y a eu cette fête d'Halloween catastrophique. Du style, "destruction d'un hôpital et nombreux blessés" catastrophique. Andy blâmerait bien les vampires, par principe, cependant... Il était là, lors de cet Halloween. Les souvenirs qu’il garde de cet événement lui glacent encore le sang lorsqu’il se les remémorent. Ce sont les sensations surtout… La magie noire, partout, terrible, l’atmosphère lourde pulsant comme un cœur humain autour de lui, l’impression d’étouffer… Il a perdu connaissance rapidement. Lorsqu’il s’est réveillé, il était sous des décombres. Un bon réveil, vraiment, qui donne un avant-goût de ce que ça sera d’être enfermé dans un cercueil.

    Depuis cet événement, les choses bougent dans le paranormal. Les gens s’agitent pour trouver le responsable, sans grand succès pour le moment. 2020 est passée, avec son lot de rumeurs et de semblants de réponses. Cependant, le chasseur, qui maintient à l'écart des clans pour éviter de se retrouver pris à parti, est loin d'avoir le fin mot de l'histoire. Ce serait un coup de l'Irae, apparemment. Andy trouve l'idée crédible, mais en l'absence de certitudes... Il préfère attendre une réponse officielle issue d'un consensus.

    2021 est arrivée, on crève de chaud sous le soleil de la Louisiane cet été. Ça doit stresser les vampires, car dans les ruelles et les bars cachés, on parle d’une potentielle guerre de clans. Y’a du changement dans l’air au niveau de la hiérarchie, et ça, c’est bon pour les affaires. Profiter de la zizanie dans les rangs de l’ennemi pour frapper, c’est une stratégie vieille comme le monde.

    Andy a voulu en profiter, justement. C'est ce qui lui a valu de se retrouver en fauteuil roulant. Une onde de choc lui a fait perdre le contrôle de sa voiture, direction le feu de signalisation et voiture qui emboutit l'arrière en supplément. Maudits pouvoirs magiques de maudits caïnites.

    Bon, la vampire est morte. C’est déjà une petite satisfaction en soi.

    Va falloir faire preuve de patience cet été pour ranger les roues et se remettre à la chasse à pied à la rentrée.

  • Singularités
    BONUS
    • Monsieur Yilmaz est passe-partout. Pas de tatouages, pas de piercings (ou en tout cas, seulement la petite marque de rebellion adolescente sur l'arcade sourcilière gauche), et même pas de barbe. Andy prend soin de son apparence, conscient qu'elle est son premier atout pour inspirer le respect.

    • Quelques traces et cicatrices dûes à des brûlures parsèment ses mains et ses avant-bras, mais si vous lui posez la question, c'est à cause de ses bidouilles pas toujours habiles sur les moteurs des voitures qui lui ont appartenues.

    • En revanche, si son apparence est tout à fait lisse, ses habitudes le sont un peu moins. Il écoute sa musique très fort, permettant à tout son étage et celui du dessus de profiter de ses goûts musicaux éclectiques. Jamais à des heures indûes, néanmoins.

    • Il hait avec passion les betteraves et la mayonnaise, mais ne refusera jamais les pâtisseries à la rose de sa mère. Fin gourmet, même si la nécessité fait qu'il mange de tout sans se plaindre, monsieur Yilmaz aime aller dans les restaurants régulièrement, ce qui fait qu'il vit principalement de plats à emporter ou de plats préparés. Il cuisine assez peu, mais sait apprécier l'art.

    • Cet homme conduit extrêmement bien. A croire qu'il ne fait qu'un avec sa voiture. Plus jeune, pour gagner un peu d'argent, il participait à des courses clandestines et des concours de drift. C'est une des seules entorses aux lois qu'il ait jamais fait de sa vie.

    • Il ne parle pas hindi, et cela le complexe beaucoup. Maintenant qu'il est cloué dans sa chaise roulante pour un bon moment, il pense à suivre des cours pour combler cette lacune.

    • Vous le trouverez facilement à la salle de sport, même dans son état actuel. Pas question de se laisser aller.

    • Ah oui, un dernier détail... Debout, il mesure 1m90. Attendez un peu qu'il puisse se déplier.


Who am I ?
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Giphy.gif?cid=790b761141e49533575648d8cb025b12c9c41a5af17a0f5a&rid=giphy
Je suisun inventé Blase Toujours Yushe Visage Shah Rukh Khan Sagesse Toujours le quart de siècle. DécouverteJ'y suis arrivée via un Top Site initialement. PrésenceHebdomadaireAvisEh bien, si j'arrive avec un TC, c'est que je l'aime d'amour. Crédits Malheureusement, elles sont trouvées sur Pinterest, je n'ai pas de sources précises à citer Mot de la finAllumez le feeeu !
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Andy Yilmaz
Andy Yilmaz
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Assis
Qui es-tu ? : It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Giphy.gif?cid=ecf05e47yk0dav4785ozo4695my24bab0044zyd93thcfadc&rid=giphy
Facultés : Artificier sans matériel, avec lui vous aurez toujours les pieds au chaud.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=SSDr8p24oNY
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Yushe
Célébrité : Shah Rukh Khan
Double compte : Nicola Alighieri et Hay-Lin Blake
Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2022
Crédits : ***
Mer 24 Aoû - 22:32 (#)

Don't make an ennemy out of me.
Tout passe, les heures, les nuages dans le ciel, la vie des hommes, emportés de la naissance vers la mort.

été 2021
Ah, les ragots de la machine à café… Un rite chez l’homme moderne. N’est-ce pas ce qui fait le sel de la bureaucratie ? Dans chaque boite, on trouve une radio potins, tenue par des animateurs dévoués et écoutée religieusement par un certain nombres de collègues, sincèrement curieux ou simplement désireux d’allonger leur temps de pause. Quelle merveilleuse excuse, on « s’informe », on « réseaute » !

Aujourd’hui, Andy est absent, mais son nom est sur toutes les lèvres. La rumeur se répand comme une flammèche sur un filet de gasoline. Enfin, quelqu’un saurait ce qui l’a cloué à ce fauteuil roulant. C’est une interrogation à laquelle beaucoup avaient renoncé d’obtenir une réponse.

Cependant, aujourd’hui, le mystère cesse. Marthe va tout révéler sur Radio Potins, le rendez-vous de la machine à café de l’étage onze à dix heures.

Les collègues en oublient leur tasse.

- « Je suis tombée sur un article dans un journal, un torchon que mon fils adore, qui se spécialise dans les nouvelles du « surnaturel », pour tous ces gens un peu bizarres. En fait, j’allais jeter sa pile de magazines puisqu’ils dataient d’il y a deux mois, et là… J’ai vu, sur une des couvertures, Andy, salement amoché. Vraiment.
- Merde, il s’est fait attaquer par un CESS ?
- Pourquoi ne suis-je pas étonnée ?
- J’ai ouvert le magazine, forcément, et j’ai lu l’article : Andy a été récupéré dans une voiture explosée contre un feu rouge, à l’envers sur le capot, avec une autre voiture qui l’a emboutie à l’arrière. Je continue à lire, et vous savez ce que je lis ? Ce serait un incident dû à la magie !
- Hein ? Mais les mages ont pas leur propre police ou je ne sais pas quoi pour gérer leurs débiles qui s’en prennent aux gens normaux ?
- Eh ! Ma tante est arcaniste !
- Désolé… Tu vois ce que je veux dire.
- Vu Andy, le mage a du griller un feu rouge devant ses yeux et le mec est allé lui expliquer le code de la route. Il a pas du apprécier le sermon.
- Je le vois tellement bien descendre et toquer sur la vitre de l’autre avec son regard de tueur…
- C’est grave, il a fini en fauteuil roulant, il aurait pu mourir !
- Eh, je n’ai pas fini ! - s’agace Marthe, bien décidée à aller jusqu’à la fin de son histoire. Le petit groupe se tait et elle reprend, un peu sèchement. - Les flics ont dit qu’il s’agissait d’une course-poursuite qui s’était mal finie.
- Andy, qui dépasse les limites de vitesse ? Non !
- C’était pas lui au volant à tous les coups !
- Laissez-moi finir ! Ils étaient deux dans la voiture, le conducteur est mort, et Andy à peine vivant… Et le pire… Le pire, c’est que le conducteur a été vidé de son sang.
- Heu, pour courir aussi vite qu’une bagnole, faut au moins être vampire…
- Sans blague, c’est pas le coup du sang qui t’a mis sur la voie ? Donc un vampire déteste Andy...
- Ou Andy déteste tellement les infractions qu’il n’a pas hésité cinq secondes à aller expliquer la vie à un vampire capable de le vider de son sang et ça a mal fini.
- Putain.
- Je ne sais pas vous, mais j’ai plus envie de l’emmerder, ce mec. »

***

Il détourne les yeux, refusant catégoriquement de croiser les regards des autres personnes autour de la table. Il n’aurait pas du accepter l’invitation, il aurait du se douter que ce serait un guet-apens… Son whisky ne chasse pas le goût amer sur sa langue. Et en plus, Dylan hésite ! Pour la peine, il lui file un bon coup de coude dans les côtes et lui répond vertement :

“Vas-y, t’as commencé. Fais pleurer dans les chaumières.”
“J’t’emmerde Andy... Alors... Un soir, je suis trop beurré pour prendre le volant et je viens de me faire passer à tabac. J'appelle Andy, qui prévient Dennis, son grand-frère, et ils sautent dans la voiture tous les deux. Dennis a toujours conduit très vi- Eh, ça va ?” s'interrompt Dylan, posant une main réconfortante sur l'épaule de son ami, qui garde obstinément les yeux baissés. Il finit par les fermer, et après un long moment de silence, parle d'une voix grave et enrouée, évitant soigneusement de les regarder.
“Ouais, super. Vas-y.”
“Il a toujours conduit trop vite, toute la famille l'a toujours dit. Mais il conduisait très bien, à part ça, bien mieux que n'importe qui. Sauf que j'ai rappelé Andy, qui a paniqué en entendant ma voix d'outre-tombe, ce qui a déconcentré Dennis… ”
Il est obligé de se taire, sa gorge subitement trop sèche pour pouvoir continuer. Les autres ont la décence d’ignorer Dylan qui se frotte les yeux pour y déloger la poussière qui s'est soudainement coincée dans l'un des deux. Alors Andy reprend à sa place la version pour Moldus.

Il a la haine de mentir sur ce qui a réellement coûté la vie de son frère aîné. Heureusement que l’autre salope de vampire est morte, sinon…

“Deux jours après, on enterrait Dennis. Je suis resté dans le coma deux semaines.”
“Deux semaines à roupiller pendant qu'on se faisait un sang d'encre, salopard.”
“T'étais dans un état quand t'es venu me voir... T'avais quoi, une jambe dans le plâtre ? Tu ne ressemblais plus à rien. Et t'étais tellement mal...”
“Ouais, on pourrait l'être pour moins, espèce de sans cœur. On a fait notre rééducation ensemble et-”
“Il a pu se remettre à marcher gentiment pendant que je restais cloué sur mon fauteuil, comme maintenant. Super époque, dont je passe les détails, mais puisque je vois que ça te brûle les lèvres : fracture de deux vertèbres lombaires et rachis lombaire qui a bien morflé, avec un poignet cassé en prime. Et encore, je me considère comme le chanceux du trajet. Après être sorti, jai dû payer l'assurance de l'autre voiture qui nous a heurtés parce que nous étions en tort, j'ai quitté mon job, mon super appart' plus du tout adapté... Et pour couronner le tout, je vous laisse imaginer ma réputation dans la famille... C'est franchement mal passé.”

Il sourit, d’un de ses fameux sourires qui signifie « arrêtez de m’emmerder avec ce sujet », et les gens préfèrent s’intéresser de nouveau à Dylan. Il a toujours été plus sympathique que lui, ça doit être le côté ado attardé…

L’homme termine son verre et en commande un suivant. Il n’a accepté de sortir que pour Dylan.

La vérité, c’est que Dennis a été saigné à blanc par la vampire qu’ils tentaient de fuir. La voiture n’a pas su se montrer assez rapide… Faut dire que l’onde de choc qu’elle leur a balancé n’a pas aidé. Dylan, qui conduisait la voiture qui a embouti la sienne, s'est retrouvé coincé dans l'habitacle, mais c'est probablement ce qui lui a sauvé la vie. De son côté, la violence du choc l’a assommé sur le coup, il n’a repris ses esprits que trop tard, lorsqu’elle terminait sa basse besogne. Il savait qu'il aurait dû conduire : des deux, ça avait toujours été lui l'as du volant.

La rage l’a consumé. Ses cris d’agonie alors qu’il augmentait encore et encore la température autour d’elle jusqu’à ce que son corps s’enflamme et disparaisse, la chair, les muscles et les os rongés par les flammes ronflantes résonnent à ses oreilles alors qu’il goûte son nouveau verre. Whisky français. Pas mal du tout.

Dylan le couvre, parce qu’on ne sait jamais. Il peut y avoir un proche de vampire dans leur entourage. Quelqu’un prêt à le mettre en danger pour venger un suceur de sang. Son regard froid balaye les visages des quatre amis de Dylan. Un traître, un vendu… Ils peuvent être partout.

Et il devrait arrêter l’alcool pour ce soir. Cette merde, ça exacerbe son côté parano.

Il redresse l’oreille lorsque l’un des quatre demande comment ils se sont rencontrés. Dylan adore évoquer leur jeunesse, et l’alcool aidant, il risque de trop en dire. D’ailleurs, il ne lui accorda même pas un regard avant de se lancer dans son récit, trop content de pouvoir repenser et parler du monde d'avant.

“On a grandit dans le même quartier de San Francisco, même classe chaque année, et on s'est tapé dessus un bon moment avant de devenir inséparables. Il me suivait partout, m'adulait comme-” Dylan fut coupé par une expiration nasale de son ami, qui avait retrouvé son sourire moqueur. Il sourit aussi et accepta gracieusement de corriger son affirmation en reprenant “D'accord, c'est moi qui l'adulait. Il était fort en tout, et réussissait à donner l'impression de ne pas travailler pour ça. Là où j'ai rapidement décroché, il a continué, a eu son diplôme – ta mère était tellement fière, elle avait fait de quoi nourrir tout le quartier, tu te souviens ?”
“On a eu des restes pendant des jours... Tu ne t'es pas privé pour venir nous aider.”
“Tu me connais, la nourriture gratuite... Mais j'ai dû me battre avec tes frères ! Tu te souviens, comme Johnny et Elvis se jetaient dessus ? On aurait dit que vous les affamiez !”
“Dit celui qui venait piquer dans nos plats ? Tes parents m'ont toujours fait peur, je le savais que je pouvais faire confiance à mes tripes, tu ne mangeais pas !”
“Aha, au moins ma famille n'était pas dinguo, elle !
“Pas aussi dingue que la tienne, j'en ai bien peur...”
“Attends, de vous cinq, il n'y avait que ta sœur de normal parmi les enfants. Sangeeta, la perle, le miel, la déesse-”
“Ma soeur.”
“Herm. Merveilleuse soeur en tout cas. Monsieur est le second fils, après Dennis, puis il y a Johnny et Elvis. Et Sangeeta, merveille du quarti- ”
“Eh, pas de diversion les mecs, je veux la suite de son histoire à lui, pas son arbre généalogique. Après le diplôme ?”
“Etudes de compta. Passionnant.”
“Merde, t'es comptable ?” s’exclama avec surprise une des femmes de l’assistance. Apparemment, l'imaginer assis derrière un bureau à parler chiffre d'affaire et déficit du mois est difficile pour madame. Andy eut face à son étonnement cette expression charmante qui lui avait valu à la fois la haine et l'affection de plusieurs femmes, qui consistait à pencher la tête sur le côté avec un sourire crâneur en la fixant droit dans les yeux.
“Quoi, tu as des soucis financiers, Joanna ? Pas d’autre verre alors j’imagine...”
Cette remarque suscita l'hilarité de Dylan pendant que Joanna se renfrognait, vexée. Ses mains sur les roues de son fauteuil, il fit mine de s'en aller, mais son ami le retint négligemment par l’épaule.

Il ne couperait pas à cette soirée en compagnie de civils bienheureux dans leur ignorance.

Quelle existence paisible.

2017

Le brasier ardent qui rugissait cinq minutes plus tôt dans l'entrepôt désaffecté n'est plus qu'un petit feu de camp.

Le vampire, un petit tas de cendres.

Andy agite ses mains. La sensation de chaleur est intense. Pas au point d'être insupportable, c'est simplement des picotements qui parcourent le bout de ses doigts, allant même jusqu'à créer des crépitements au creux de ses paumes. S'il le voulait, il pourrait faire exploser cet endroit.

L'homme secoue ses mains plus fort et tourne le dos au feu qui s'éteint lentement. Son partenaire de toujours, Dennis, l'observe à bonne distance. Lui, il a toujours eu peur de cet élément incontrôlable et violent. Il a une meilleure affinité avec l'air : c'est aussi pour cela qu'ils fonctionnent bien ensemble. L'air peut aider n'importe quel feu à prendre.

Son frère aîné lui sourit, sans pour autant bouger de son point d'observation. C'est à Andy de se rapprocher, les mains toujours parcourues de ces crépitements.

"Quelle heure est-il ?"demande-t-il. Il est surpris d'entendre la fatigue dans sa voix. Son frère regarde sa montre.
"Deux heures. Ce sera tout pour ce soir."
"Attends, il y en a probablement un autre, c'est-"
"Non. Ce sera tout. On rentre au motel, t'es pas en état."
"Je n'ai pas envie de rester plus longtemps dans cet endroit minable Dennis, plus vite on s'occupera de la vermine, plus vite on pourra partir."
"Pour aller où ? Toujours plus loin de Denver ?"

Les deux hommes s'affrontent du regard. Andy pose ses mains sur ses hanches pour aussitôt les retirer à cause de la chaleur. Son frère lui lance un regard équivoque.

"Ne tire pas sur la corde. Ce n'est pas à toi que je vais expliquer l'impact des émotions sur la magie."
"Mais ça va ! C'est pas grave, que ça se soit fini entre nous, c'est même mieux ! Regarde, je suis bon dans ce putain de boulot d'assassin, mieux que dans mon boulot de comptable minable avec une petite vie bien rangée !"
"Andy..."
"Je suis très bien à vivre sur les routes comme un clodo, à dormir dans des motels pourris dans des patelins pourris, à être payé au lance-pierre quand je suis payé, pour avoir risqué ma vie pour des gens qui préfèrent continuer à se voiler la face parce que ces putains de vampires leur vendent la vie éternelle, c'est vraiment la vie dont j'ai toujours rêvé !"

L'homme tourne le dos à son frère aîné, les larmes aux yeux, la gorge serrée. Il ne peut même pas se frotter les yeux, ses mains commencent à lui faire mal. Alors pour se débarrasser du trop plein d'énergie, il embrase des débris de palettes dans un coin de l'entrepôt. La température autour de lui est bien trop élevée pour une nuit d'hiver, à deux heures du matin. On frise les trente degrés.

"Andy..." recommence son frère, la voix chargée de peine. "Tu n'es pas obligé de reprendre cette vie par défaut."
"Et je dois faire quoi alors ? Laisser tous les autres chasseurs dans leur merde pour vivre une petite vie tranquille ?"
"Tu étais prêt à le faire pour elle. Tu peux le faire juste pour toi."
"Je ne peux pas. Dennis, à chaque fois que ma journée commençait, quand j'allumais l'ordinateur et que je réchauffais mon café, je pensais à vous. Face à ces monstres. Et moi, assis devant un ordi, bien à l'abri, pendant que vous risquez vos vies. Je ne pouvais pas continuer."
"Alors qu'est-ce qui te touche autant ? C'est toi qui l'a quittée, non ?"
"Non... Non, c'est elle qui est partie. Je lui ai dit que je ne pourrais pas continuer, elle a dit qu'elle ne supporterait pas de vivre avec moi si je la faisais mener cette vie. Cette vie."

Andy soupire profondément. Il se remémore la façon dont elle a prononcé ces mots, comme s'il lui proposait une vie d'esclavage. Pour la première fois, il avait compris ce que la vie qu'il avait toujours connue avait de terrible. Il s'identifiait aux militaires, aux pompiers, aux policiers... Il avait conscience du poids qui pesait non pas seulement sur ses épaules, mais sur tout son entourage. Et si tu ne reviens pas, qui reste derrière ? Il l'avait prévenue, il pensait que c'était ça, la principale raison de ses réticences, mais...

"Elle m'a traité d'assassin. Alors que ce qu'on fait là, c'est pour que des gens comme elle puissent continuer à vivre leur petite vie tranquille. Elle pense que les vampires sont des êtres humains comme les autres. Et moi, en faisant ce que je fais... C'est moi, qui suis un monstre."
"Tu as déjà bu le sang de quelqu'un ?"
"Quoi ? Non !"
"Tu as déjà promis la vie éternelle à des personnes inquiètes pour qu'ils t'offrent leur sang ?"
"Non."
"Tu te sens supérieur à tes semblables ?"
"Non."

Dennis quitte son poste et vient poser sa main sur l'épaule de son frère cadet.

"Ton cœur bat ?"
"Oui."
"Alors toi, tu es un humain. Et eux, ce sont des humains qui sont morts depuis longtemps. Ils ont eu leur chance, il est temps de quitter cette terre. Et si elle n'a pas été capable de comprendre cette différence fondamentale... Heureusement que ça s'est fini."
"Mais... Et si..."
"Andy. C'est dans l'ordre des choses : on naît, on vit, on meurt. Ce n'est pas on vit, on meurt, et on re-vit. Si ça devait être le cas, on serait tous ainsi, et ils n'auraient pas besoin de sang humain pour survivre aux années. On fait la bonne chose."

Au ton de sa voix, Andy sait que son frère est absolument convaincu de ce qu'il dit. Il hoche la tête, sèche ses yeux humides et se redresse. Ils font la bonne chose.

Tant pis si ça lui coûte une vie normale.

CHRONOLOGIE
13 juin 1984Naissance du second fils des Yilmaz à San Francisco

17 juillet 1988Après la colère "explosive" de trop, l’apprentissage de Andy concernant son don commence, pour préserver la maison d'une possible implosion.

mars 2001Première chasse, avec sa mère et son frère aîné Dennis. Cette expérience marque durement Andy et modèle l'adulte inflexible qu'il deviendra.

2004 Maintenant qu'il a vingt ans, il chasse en binôme avec son frère.

2005 Grâce à l'argent des récompenses, il s'achète sa première voiture.

2009 Il termine ses études de comptabilité, qu'il a suivi par correspondance, à 25 ans. C'est une solution de repli pour les jours où les récompenses ne suffiront plus.

2011 La Révélation a lieu. Le public est choqué, mais il n'y a pas de grande chasse aux CESS. Andy n'arrive pas à déterminer si cette révélation est une bonne chose pour le long terme.

2012 Sa voiture est bonne pour la casse, pas à cause des chasses, mais des courses illégales. Sans moyen de transport, il doit se contenter de chasser dans Denver et ses alentours, en attendant de mettre assez de côté pour s'en racheter. Il occupe un poste de comptable dans une petite entreprise qui ne pose pas de questions.

2013Une voiture flambant neuve est garée devant chez lui, mais Andy n'est pas pressé de se remettre en route. Il est amoureux et espère se marier. C'est peut-être l'occasion de quitter cette vie de nomade...

2016 Son couple n'a pas fonctionné. Il quitte Denver sans se retourner et reprend la chasse en compagnie de son frère Dennis le plus souvent, parfois avec d'autres chasseurs, jamais seul.

31 octobre 2019 Il se reposait d'une chasse intense à Shreveport lorsque la catastrophe frappa la ville. Mauvais endroit au mauvais moment. Il la quitte avec un terrible sentiment d'angoisse au fond de son ventre et sent, au plus profond de lui, que quelque chose de grave vient de se produire.

février 2021 Le hasard le ramène à Shreveport pour une chasse particulièrement longue. Il se fait engager comme comptable dans un cabinet d'avocats, conscient qu'il va devoir rester dans cette ville de Louisiane plusieurs mois. Son frère Dennis le rejoint.

avril 2021 Le prix à payer pour la réussite de leur mission est très élevé. Dennis est tué lors de cette terrible chasse et Andy très gravement blessé.

juin 2021 Ses blessures physiques se résorbent. Bientôt, lui promet-on, il pourra marcher à nouveau. Il fait donc preuve de patience. Que faire d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Propriété d'Eli-chan & Caprisun (enfin consommé) de Shreveport
Heidi Janowski
Heidi Janowski
Propriété d'Eli-chan & Caprisun (enfin consommé) de Shreveport
NE M'OUBLIE PAS

En un mot : TROUBLE
Qui es-tu ? : ­­It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] WHGHcJS3_o
≡ Humaine ­­de 25 automnes, beaucoup moins dans sa tête
≡ (ex(ex))Trompettiste professionnelle autoproclamée
≡ Marquée de la Reine d'AA, miss Elinor Lanuit elle-même
≡ Cousine de la démoniaque experte en chantage, Anna "la s****e" Janowski
≡ Mordue au littéral comme au figuré

Facultés : ≡ Surnaturellement agaçante
≡ Maîtresse du sarcasme et de l'ironie
≡ Balbutiements du tout premier niveau de Présence vampirique tout fraichement héritée

Thème : 'Round Midnight - Miles Davis
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] 9mSwE8c1_o
QUAND J'AURAI SOMBRÉ

Pseudo : Pourpre
Célébrité : Gaia Weiss
Double compte : feue Helena
Messages : 2169
Date d'inscription : 01/09/2020
Crédits : vava: pourpre ; sign : drake ; pic: LUNAR.
Jeu 25 Aoû - 1:36 (#)

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Ki9z5p

Bon, il va nous falloir un lien monsieur Yilmaz (même si j'entends déjà Elinor râler). :eyes:



Une lecture très chouette, un personnage très chouette, j'ai hâte de le suivre dans ses aventures de civil pas si civil It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] 2135486406
Re-rebienvenue parmi nous :gni:
Revenir en haut Aller en bas
Classism and the City - Fifty Shades of BURN THEM AAAAALL (supplément mojito sans alcool et sans aspartame)
Jake Hamilton
Jake Hamilton
Classism and the City - Fifty Shades of BURN THEM AAAAALL (supplément mojito sans alcool et sans aspartame)
ASHES YOU WERE

En un mot : Make America Great Again
Facultés : Alchimie
Thème : Noir désir - l'homme pressé
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Jake Hamilton
Célébrité : Alexander Skarsgård
Messages : 2138
Date d'inscription : 11/10/2020
Crédits :
Jeu 25 Aoû - 10:25 (#)

Toi, je t’aime :heart: :heart: :heart:
Que c’est bon de voir un tel personnage débarquer sur le forum! Je ferais bien une petite danse de la joie, mais j’ai peur de froisser le costume.

*lui tend une carte des Shepherds, et l’invite au prochain rassemblement.*

Clay A. Yilmaz a écrit:
Ou que votre existence seule est un affront et que vous êtes une abomination contraire à la première loi immuable : chaque chose naît, vit et meurt.
Et désobéir aux règles, c'est un affront qu'il ne pardonne pas.

Clay A. Yilmaz a écrit:
Des parasites qui trompent la Mort elle-même, ça sort tout droit des limbes de l’Enfer.

Que c’est bon à lire. Je jubile.


Un peu comme Heidi, je suis fasciné par le feu. Je rêverais de voir exécuter une combustion spontanée de vampires. Quel beau spectacle cela doit être!
En tant qu’alchimiste, le feu est l’une de mes bases de travail, et j’ai quelque talent pour le “modifier”, mais rien d’aussi impressionnant et enthousiasmant que ce don phénoménal. Ça m'intéresserait d’en savoir plus…



Rebienvenue à toi avec ce nouveau personnage
Comme toujours, c'est une très belle fiche. J’ai pris beaucoup de plaisir à te lire, et pas seulement parce que la cause anti vampire nous unit. Tu as du talent avec les mots, l’histoire est très bien amenée, et le personnage est bien construit, surprenant. Enfin voilà, j’applaudis. Clay a beaucoup de potentiel. Hâte de lire la suite.


:mouton:
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Andy Yilmaz
Andy Yilmaz
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Assis
Qui es-tu ? : It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Giphy.gif?cid=ecf05e47yk0dav4785ozo4695my24bab0044zyd93thcfadc&rid=giphy
Facultés : Artificier sans matériel, avec lui vous aurez toujours les pieds au chaud.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=SSDr8p24oNY
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Yushe
Célébrité : Shah Rukh Khan
Double compte : Nicola Alighieri et Hay-Lin Blake
Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2022
Crédits : ***
Jeu 25 Aoû - 12:29 (#)

Hiiiii merci pour vos commentaires, je suis tellement contente de voir ces retours positifs !

J'ai hâte de le voir vous rejoindre en jeu, je suis sûre que nos persos auront beaucoup de choses à se dire... *accepte la carte de monsieur Hamilton et jette un regard entendu à la demoiselle Janowski, qu'il va falloir tirer des griffes de sa vampirette*
Revenir en haut Aller en bas
NAPALM ROACH : j'adore l'odeur du non-respect au petit matin
Alexandra Zimmer
Alexandra Zimmer
NAPALM ROACH : j'adore l'odeur du non-respect au petit matin
FULL DARK NO STARS
En un mot : We're all mad here. I'm mad. You're mad.
Qui es-tu ? :
- Infréquentable et associable à l’esprit encombré de mots, de mauvaises humeurs, d'ironie cinglante et d'indifférence, cachant une âme noire et liée aux enfers.
- Allergique à l’autorité avec une langue trop bien pendue pour sa propre sécurité, elle cherche à fuir ce monde humain dans lequel elle se sent étrangère.
- Écrivaine autrefois invisible dont seul le site internet attestait de son existence, elle est l'auteur anonyme d'un livre étrange et dérangeant, dicté par son propre père.
- Américaine et pourtant guère attachée au moindre patriotisme, elle erra longtemps sans attaches ni allégeances, avant d'être l'alliée forcée du plus terrifiant des Princes.
- Une antre modeste dans les Kingston Buildings masque ses noirceurs, ses poches trouées, ses écrits en vrac et une Honda 350 récemment achetée.

Facultés :
- Fille longtemps ignorante du Prince Hornet, l’ombre de celui-ci a influé sur sa vie, en étouffant une à une les dernières lueurs de son âme.
- Au gré des rencontres, des créatures de la nuit et du rêve d'une sorcière noire, ses perceptions se sont aiguisées et lui ont révélé bien des choses.
- Faculté répugnante, la forme du cafard l'habite depuis toujours, bientôt sublimée et portée à son paroxysme par l'influence d'Hornet.
- Remarquable plume, ses mots sonnent justes, acérés, et empreints d'une ombre beaucoup plus grande qu'elle-même.
- Une insupportable teigne dont les répliques teintées de fiel déclenchent vexations, colères et peines autour d'elle.

Thème : Nick Cave & The Bad Seeds : Red Right Hand
You'll see him in your nightmares
You'll see him in your dreams
He'll appear out of nowhere but
He ain't what he seems
You'll see him in your head
On the TV screen
Hey buddy, I'm warning
You to turn it off
He's a ghost, he's a god
He's a man, he's a guru
You're one microscopic cog
In his catastrophic plan
Designed and directed by
His red right hand


It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] I6cMOY6Z_o
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] R1ndMi7p_o
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] IUwhKdSP_o
Pseudo : Achab
Célébrité : Rooney Mara
Double compte : Elinor V. Lanuit, Selma Weiss
Messages : 1247
Date d'inscription : 28/03/2019
Crédits : Nick Cave & The Bad Seeds ; Avatar par TAG
Jeu 25 Aoû - 12:46 (#)

Je te dis re-bienvenue, mais on sait tous que tu es chez toi depuis le temps. Tu as bien raison de chasser ces choses bizarres, on veut être en sécurité moi et les gens normaux. :sisi:

Pour la fiche, les mots me manquent. Quel style, quelle plume, quel personnage, quels abdominaux.

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] AeSs

Oui m'sieur, je serai sage.
Revenir en haut Aller en bas
Fear is the mind killer
Ethan Roman
Ethan Roman
Fear is the mind killer
ASHES YOU WEREIt's a family business, you wouldn't understand [Terminé] 17108d3795a212ee3f0bb504818a4fc5

En un mot : Humain
Facultés : Aspirateur à emmerdes
Thème : Ohne Dich / Rammstein
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] D6dd48e081c6577698f75ee0c7798f83
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Ethan Roman
Célébrité : Jared Leto
Double compte : Salâh Ad-Dîn Amjad // Blanche de Lantins
Messages : 777
Date d'inscription : 22/01/2021
Crédits : Heidi/pinterest
Ven 26 Aoû - 10:38 (#)

Il y a un an et demi, Ethan aurait été heureux de s'allier à Clay, mais voilà les choses changent (Et on va pas s'mentir, on va dire que tu n'y es pas vraiment pour rien dans ce petit changement :D, qui n'est pas pour me déplaire, bien au contraire).

Que dire de plus sur cette fiche qui n'a pas déjà été dit sur Discord. Je suis fan de ta plume, de ton écriture, je ne le répèterai jamais assez. Vraiment ravie de voir ce chasseur prendre vie sous ton "commandement".

Et il va de soi que je quémande un petit lien !

Finalement oui, je crois que tu as bien de choisir cette tête-là, il est parfait ton gaillard.

Salâh va se tenir bien loin de ce monstre incandescent. D'ailleurs, je l'entends déjà marmonner à l'encontre de Clay. Il a même déjà une question pour Clay : Si nous autres Vampires, sommes des monstres, qu'êtes-vous donc, Monsieur Yilmaz ? Vous qui parvenez à faire naître les feux de l'enfer autour de vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Mommy, la randonnée c'est ma vie (et mes collines ne demandent qu'à être explorées)
Medea Comucci
Medea Comucci
Sugar Mommy, la randonnée c'est ma vie (et mes collines ne demandent qu'à être explorées)
I will stop at Nothing

En un mot : Humaine. Profiler pour le FBI et consultante pour la NRD
Qui es-tu ? : A cinquante ans, je rassemble les bris de ma carrière explosée dix ans plus tot. Travailleuse acharnée, animée par un désir de vengeance qui me couple le souffle. Je ne m'arrêterais que lorsque ma Némésis sera morte ou sous les verrous. En parallèle, à la tête d'une cellule spéciale, je suis chargée d'incarcérer les CESS qui s'imaginent au dessus des Lois.
Facultés : J'attire les ennuis. Très facilement. Et souvent, je vais à leur rencontre.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=EUY2kJE0AZE
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Medea510
ASHES YOU WILL BE
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Mood10
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] 200.gif?cid=95b2794409d646be60a21e5e3ecc82c3d7e8c5cf8a51849c&rid=200
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Xmas_111
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] JgCo1RY
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] MmicoYd
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Product_11433288h


Pseudo : Mea
Célébrité : Morena Bacarrin
Double compte : Wynonna
Messages : 1539
Date d'inscription : 16/06/2021
Crédits : Kaidan/Heidi/Dillon
Ven 26 Aoû - 10:45 (#)

Ho, voilà un monsieur qui va mettre un nouveau coup de pied dans la fourmilière et l ordre établi!
Hâte de voir comment tout ça va tourner
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Andy Yilmaz
Andy Yilmaz
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Assis
Qui es-tu ? : It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Giphy.gif?cid=ecf05e47yk0dav4785ozo4695my24bab0044zyd93thcfadc&rid=giphy
Facultés : Artificier sans matériel, avec lui vous aurez toujours les pieds au chaud.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=SSDr8p24oNY
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Yushe
Célébrité : Shah Rukh Khan
Double compte : Nicola Alighieri et Hay-Lin Blake
Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2022
Crédits : ***
Ven 26 Aoû - 14:42 (#)

Aaah non mais ce gif magnifique @Alexandra Zimmer, c'est parfait 🤣🤣

Merci beaucoup d'accueillir ce nouveau perso avec autant d'enthousiasme, ça me fait vraiment plaisir, je suis vraiment ravie d'être tombée sur ce forum, il n'y a que des joueurs en or 🥰
Revenir en haut Aller en bas
That kid you called a weirdo
June Washington
June Washington
That kid you called a weirdo
ASHES YOU WERE

En un mot : State of Decay
Facultés : Biokinésie
- Au toucher, June est capable de sonder le corps d'une personne, d'une bête, de n'importe quel être vivant et constitué de matière organique. Elle peut déterminer tous les éléments du corps avec précision, ainsi que ressentir les éléments malades, les corps étrangers, les variations inhabituelles qui provoquent une réaction dans le corps qu'elle ausculte.

- A distance, June est capable d'influencer les corps organiques vivants, d'augmenter ou de réduire des symptômes déjà présents, d'accélérer les processus de pousse, de guérison physique (coupures, ampoules, etc...).

- Elle n'est pas capable de créer ou de détruire de la matière, n'influe que sur les symptômes, mais pas sur les causes.

- Elle ne peut pas agir sur la matière organique morte, ou les matériaux inertes.
Thème : Liability - Lorde
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Eac6e44059e5054a5df498e16459ed959995dbb5
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Mofa
Célébrité : Zendaya
Messages : 52
Date d'inscription : 11/08/2022
Crédits : wingardum
Mar 30 Aoû - 15:31 (#)

Re-bienvenue par ici ! La plume est toujours si plaisante à lire, et ce personnage, j'ai hâte de le voir dans les rues de Shreveport, ça ne promet que des aventures rocambolesques !

(et au pire, on se fera une p'tite grillade entre voisins à The Corner ! :feu: )
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] 1E5CfUE It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] AoZyjkn It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson, compagnon des crimes et des nuits de Yago Mustafaï. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
37 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] KOVXegv It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] WZKlL7H It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; tâche de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] ZfHtADc It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Jq60QrG It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] MaP8TbX

"Before I die alone."

It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5606
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Tag (ava') ; Amiante (signa')
Mer 31 Aoû - 20:18 (#)

TU ES VALIDÉ(E)
Let the RP games begin

J'avais complètement oublié que tu devais nous revenir avec un troisième compte, et encore une fois, tu as fait dans l'originalité ! Un mage de feu pratiquant la magie blanche et chasseur de vampires en plus, c'est le combo parfait pour Ashes. J'aime aussi le côté inédit de la bouille, et retrouver ta plume dynamique et qui sait camper à peu près n'importe quel personnage, j'ai l'impression. Je souhaite à Andy de retrouver rapidement l'usage de ses jambes. J'te proposerais bien une partie de chasse à la sangsue avec Ian, mais j'ai l'impression que le côté arcaniste ça va le refroidir un peu. :face: Quoi qu'il en soit, je te souhaite de t'éclater avec cette nouvelle bouille, et je t'ouvre de nouveau avec plaisir les portes du jeu. Re-bienvenue à la maison !


Voilà, tu es officiellement dans la famille et ça implique de grandes responsabilités mais aussi beaucoup de fun. (Mais pas trop, Eoghan risque de le tuer.) Bref, tu as maintenant accès à tout le forum, ce qui veut dire que tu peux créer ta fiche de liens pour te faire plein d'amis ! Tu peux aussi nous tenir au courant des avancées de ton personnage dans un carnet d'évolution, mais c'est facultatif. Si tu es pressé d'écrire et que tu n'as pas encore de partenaires, n'hésite pas à poster dans les demandes de RP ou à te lancer dans l'aventure du fil rp ! Et si tu te sens seul, tu peux lancer ton propre scénario ou créer des pré-liens. Tu as sûrement constaté que nous avons un système de points sur AA, nous t'invitons à découvrir comment en gagner et surtout, comment les dépenser.
D'ailleurs, si tu as pris un prédéfini ou un scénario comme personnage, tu peux d'ores et déjà réclamer tes premiers points dans Collecter vos points.

Si tu as des questions, le staff est toujours à ta disposition pour y répondre. Et si tu veux un aperçu de la bonne humeur (pour ne pas dire folie) de nos membres, n'hésite pas à venir voir sur la CB ou à participer au flood ! Mais si on te fait un peu peur, n'hésite pas à demander l'aide d'un parrain ou d'une marraine pour t'intégrer. Ce sont des membres dévoués aux nouveaux !

Tout le staff d'Ashes Arise te souhaite donc la bienvenue dans ses rangs et à très vite pour les prochaines aventures !


Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Andy Yilmaz
Andy Yilmaz
When witches don't fight, we burn
ASHES YOU WERE

En un mot : Assis
Qui es-tu ? : It's a family business, you wouldn't understand [Terminé] Giphy.gif?cid=ecf05e47yk0dav4785ozo4695my24bab0044zyd93thcfadc&rid=giphy
Facultés : Artificier sans matériel, avec lui vous aurez toujours les pieds au chaud.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=SSDr8p24oNY
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Yushe
Célébrité : Shah Rukh Khan
Double compte : Nicola Alighieri et Hay-Lin Blake
Messages : 15
Date d'inscription : 24/08/2022
Crédits : ***
Mer 31 Aoû - 20:33 (#)

Merci encore pour votre bienveillance et votre enthousiasme pour mes personnages, ainsi que vos compliments, qui me vont droit au coeur ! Je suis bien contente de vous avoir trouvé les petits amis :heart:

Allez, tonton Andy va vous mettre le feu !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Business is business [Pv : Dana]
» Why so serious ? | Ty [Terminé]
» Rachel Callum [Terminé]
» [Modo!] SANTIAGO REYES - DONT'GO GENTLE INTO THAT GOOD NIGHT (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: