Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar REjIVMI
Messages : 388
Date d'inscription : 24/03/2017
Jeu 7 Nov - 21:00

The Sabbath : le Grand Cauchemar
Ashes, Ashes. We all fall down.

31 octobre 2019, Shreveport.

Les autorités sont à cran. Peut-être ont-elles raison de l’être. Le soir d’Halloween est connu pour propager chaos et actes de violence dans le pays. En Louisiane, plus encore. Et comment pourrait-il en être autrement, lorsque la capitale du surnaturel, celle vers laquelle l’œil de tous les médias converge, s’apprête à faire de cette nuit un moment inoubliable ? Un de plus. Les pontes de l’Église Wiccane n’auraient manqué l’occasion pour rien au monde. Artemis Edwards a remué ciel et terre, pour les fêtes de Samain. En diplomate accomplie, oratrice populaire et éloquente, avocate retorse, elle a trouvé les mots pour convaincre les siens de marquer un point supplémentaire dans l’opinion. Pas de cachotteries. Pas de quoi laisser les imaginations humaines galoper, en s’imaginant de quoi peuvent avoir l’air les cérémonies arcanistes, en l’honneur de leurs fêtes ancestrales. C’est un véritable appel que les journaux ont relayé. Un appel au cœur de la ville, au beau milieu de Downtown, validé par le Gouverneur de l’État de Louisiane, et par la mairie de Shreveport. Une entente aussi parfaite est rare, exceptionnelle. Conviant badauds, touristes ou locaux à assister au grand rassemblement de la congrégation blanche, l’Église souhaite marquer un grand coup, sous couvert d’une transparence illusoire, mais nécessaire. Montrer sa bienveillance, renforcer les liens entre la communauté et les non-Éveillés, faire la démonstration de leur capacités inoffensives. Ils n’ont rien à voir avec les dérives sectaires de quelques fous rendant hommage à leurs dieux oubliés.

La cérémonie est un succès. La foule est venue en nombre se masser près des « barrières » de protection, instaurées davantage pour rassurer le shérif que par réelle inquiétude. Les quelques mouvements anti-CESS ont bien tenté de protester et d’ordonner des recours pour annuler un décorum jugé au mieux groteste, au pire offensant. Rien n’y a fait. Artemis exulte. Elle peine à cacher la joie réelle qui l’envahit, au-delà des manipulations politiques dont elle se veut l’instigatrice. En cet instant, les menaces et les mauvais coups d’Uther Richardson semblent lointains et dérisoires. Son regard croise celui de la petite Victoria Osborne. Responsable des apprentis les moins avancés, la jeune fille s’en tire à merveille et obtient un sourire resplendissant et admiratif de la part de son aînée. Karl Mathison a fait du bon travail. En cette survivante, c’est tout l’avenir de son clan qu’elle lit, portée par des valeurs de ténacité, de persévérance et d’une forme de pureté que les sévices endurés ne lui ont en rien enlevé.

La fête bat son plein.
Il n’est pas tout à fait minuit, quand Circé van derr Ven lâche ses propres molosses. La meneuse de l’Irae s’est pourvue d’un calme de rigueur. Un calme dont elle a contaminé ses propres fidèles. Un dernier regard à son bras droit, avant qu’Eoghan Underwood ne s’éloigne, Nephtys Klein sur ses talons. Ils veillent à éviter le cordon de sécurité humain qui patrouille, aux abords de l’événement. Depuis les rues les plus discrètes du centre chaud de Shreveport, les voix des Wiccans résonnent, répercutées par les hauts-parleurs qui répandent leur bonne parole. Le sorcier est nerveux, mais décidé à en découdre. Il sait qu’il n’y aura plus de retour en arrière possible. Il s’efforce de ne pas penser à Vinzent Henkermann, à Yago Mustafaï. À la trahison qu’il s’apprête à commettre. Car c’est ensemble, qu’ils ont découvert l’objet du cauchemar qu’il transporte avec précaution. La prêtresse de l’Irae, intuitive, finit par le devancer légèrement, menant la voie vers l’un des buildings. Il n’a pas été choisi par hasard. Son sommet domine, parmi les plus hauts. Pas de flics embusqués, ici. Juste les bourrasques tièdes, et les échos toujours prononcés de la fête en contrebas. Les uns après les autres, les membres survivants de la secte massacrée les retrouvent sur le toit balayé par les vents nocturnes. Le cercle se forme, et les esprits échauffés se tiennent coi, pour encore quelque temps. Nephtys va-et-vient, multipliant les bénédictions, proférant ses premières incantations. Elle laisse son Essence toucher et se mêler à celles des mages et sorciers réunis. Beaucoup de noir, teinté de rouge. Alessio Davis peine à contenir son excitation. Sebastian Crowe a compté les mois, depuis celui d’avril, de l’an 2018. Enfin prêt à tenir la promesse d’une vengeance aussi âcre que la fumée dont il a inspiré les effluves toxiques. Aussi sanglante que les déchirures ayant transpercé les siens. Sylia Mulligan-Underwood est là, elle aussi, prenant la place d’Elian Reed, demeurée auprès de Circé et de Saul Hillman. Quelques membres intronisés à la suite de l'attaque sont venus grossir ainsi les rangs de ceux qui étaient là.

Enfin, le cercle s’ébranle. La promesse d’une malédiction sans précédent enfle, et les forces des pratiquants se joignent à l’influence néfaste de l’artefact, déposé en leur centre. Les murmures sinueux et vipérins de leur prêtresse se transforment en invocations terribles, toutes destinées au même couple parmi les déités qu'ils honorent. À Ereshkigal, elle implore d’ouvrir les portes de ses Enfers, conjointe à la parenthèse créée par Samain, espace hors-du-temps. À Nergal, elle supplie, l’enjoignant à relâcher les pires fléaux, à crucifier de morts violentes ceux qu’ils estiment être les responsables. Leurs assassins.
Le cercle s’avance encore. Les souffles et les prières constituent bientôt une rumeur bourdonnante, inquiétante, pour qui pourrait l’entendre. L’artefact est prêt à s’ouvrir, boîte de Pandore sinistre. Le bois se fissure, gémit et se craquelle, réchauffé par la magie mauvaise. Il faut de longues minutes d’une transe acharnée, d’une communion acérée. Le Mal enfermé à l’intérieur s’apprête à sortir et à se répandre.

Quelque chose a frémi, dans l’air. Certains Wiccans l’ont senti. Parmi les chants de leurs propres rituels, au-delà des fumigations et du parfum de l’encens qui plane dans l’atmosphère. Les voix se sont faites hésitantes, jusqu'à se taire presque totalement. Un courant froid est venu transpercer la chaleur moite de la nuit louisianaise. Artemis a perdu son sourire. Elle cherche à comprendre. À mettre le doigt sur ce qui a provoqué le sentiment d'alerte, que son inconscient croit entrevoir. Elle se retourne et pivote encore, jusqu'à finir par distinguer au loin la figure de Seth Adkins, bousculant quelques spectateurs pour s’approcher d’elle. Paniqué. Lorsque les premiers hurlements résonnent dans les artères et les rues alentour, il est déjà trop tard.    
Car la Terreur enfermée depuis si longtemps dans cette boîte de malheur a déjà laissé filer illusions, hantises, spectres ; la folie collective répand son fiel sur les quatre coins de Shreveport, alimentée par les maléfices de l’Irae.

Personne ne rentre.
Personne ne sort.

Ashes, Ashes.
We all fall down.



Règlement de l'event:
 





The Mother who reigns over the bounty of nature and the rhythms of the Earth. The Crone that brings us death and the end of the cycle. She is now the Winter-time of our life.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar REjIVMI
Messages : 388
Date d'inscription : 24/03/2017
Jeu 7 Nov - 21:13

La catégorie du flood réservée spécialement pour l'event est accessible ici ! On vous y attend nombreux :face:


The Mother who reigns over the bounty of nature and the rhythms of the Earth. The Crone that brings us death and the end of the cycle. She is now the Winter-time of our life.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
Le mauvais oeil
Le mauvais oeil
Forgive me, Father, for I am sin
SHUFFLE THE CARDS

Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar YXpWPvj
En un mot : An eye for an eye leaves the whole world blind
Thème : Witchcraft - Akira Yamaoka
WITHER AND DIE

Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar I2XukXq
Messages : 168
Date d'inscription : 27/03/2017
Sam 9 Nov - 13:25



Got the evil eye. You watch every move, every step, every fantasy. I turn away but still I see that evil stare. Trapped inside my dreams I know you're there. First inside my head, then inside my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
Le mauvais oeil
Le mauvais oeil
Forgive me, Father, for I am sin
SHUFFLE THE CARDS

Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar YXpWPvj
En un mot : An eye for an eye leaves the whole world blind
Thème : Witchcraft - Akira Yamaoka
WITHER AND DIE

Intrigue n°1 : The Sabbath • Le Grand Cauchemar I2XukXq
Messages : 168
Date d'inscription : 27/03/2017
Sam 30 Nov - 15:29

Chers suppliciés,

Venez tenter votre chance dans la fabrique du destin ici.


Got the evil eye. You watch every move, every step, every fantasy. I turn away but still I see that evil stare. Trapped inside my dreams I know you're there. First inside my head, then inside my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: