-62%
Le deal à ne pas rater :
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés- 60×60 ...
14.54 € 37.99 €
Voir le deal

Les garous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Les garous O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Les garous REjIVMI
Messages : 456
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:58 (#)

Les garous
L'homme dans la bête ou la bête dans l'homme



En un mot
Héritiers d'une lointaine malédiction, les garous sont des hommes habités par une Bête, un animal avec lequel ils se battent pour le contrôle. Nés ainsi, maudits, ou contaminés par un autre, les garous ont la capacité de se transformer en un animal unique. Ils peuvent cependant revêtir plusieurs formes entre l'humain et la bête. Forts et bénéficiants d'une longévité allongée, ils sont néanmoins sujets à des faiblesses, comme l'argent ou la douleur de leur métamorphose, en plus d'être esclaves de la lune.
Introduction
Si les thérianthropes, les hommes pouvant se transformer en animaux, sont souvent regroupés en un seul ensemble, sans distinction aucune, garous et métamorphes n’ont en fait que peu de points communs. Le principal étant la faculté de se transformer en animal. Alors, qui sont les garous ?

Parfois hommes, parfois animaux, les garous sont des hommes-bêtes qui ont inspiré de nombreuses légendes et ont alimenté les peurs de populations entières avant même que leur existence ne soit révélée. Ils sont appelés la plupart du temps du nom de leur animal, suivi du terme « garou ». Par exemple : loup-garou, rat-garou, léopard-garou, etc... Il arrive que certains garous préfèrent une appellation plus spécifique à leur forme animale, comme le terme lycanthrope pour les loups-garous.
Origines
Si les légendes concernant les garous et les changeurs de formes en général sont multiples à travers le monde, deux récits principaux peuvent être discernés. L’un deux fait état de spiritisme, de dons de la nature ou de divinités : ils concernent les métamorphes. Le deuxième récit parle de punition, de malédiction et de cannibalisme et on peut y reconnaître les premiers garous. Les légendes sont nombreuses, éparpillées à travers le monde et les âges, mais elles pointent toutes dans la même direction : un humain puni pour ses actes et changé en monstre.

Parmi tous ces écrits et toutes ces transmissions orales, on peut retenir trois mythes. Le premier est celui de Lycaon, roi d’Arcadie, qui servit de la viande humaine à Zeus, bafouant les règles de l’hospitalité et manquant de respect au dieu. Celui-ci le punit donc en le transformant en un monstre, un loup qui doit tuer avec ses propres dents pour survivre.

Une deuxième légende évoque le jé-rouges (yeux rouges) à Haïti, un esprit vengeur qui possède le corps des humains pour les transformer en lycanthropes pendant la nuit. Le jé-rouges se nourrit en enlevant des enfants humains en trompant leur mère. Il tente de transmettre sa malédiction lorsqu’il le peut, en ciblant des hommes mauvais qui méritent de devenir des monstres cannibales.

Un dernier mythe peut être noté, bien qu’il en existe de nombreux autres. Il s’agit de la légende du wendigo. Selon les peuples natifs d’Amérique du Nord, le wendigo est un humain cannibale transformé en un monstre à mi chemin entre l’homme et l’animal. Parce qu’il a consommé de la viande humaine, il est condamné à être changé en une bête affamée qui n’est jamais rassasiée par les proies qu’il chasse durant la nuit. Le wendigo a été humain et c’est son cannibalisme, ou parfois la malédiction d’un arcaniste ou le résultat d’un rituel de transformation, qui le condamne à devenir et demeurer un monstre.

Dans toutes ces légendes on peut relever la notion de punition, de malédiction, d’un fardeau qui est déposé sur le garou, condamné à vivre en tant que bête sauvage, incontrôlable, avide de violence et de chair humaine, une figure à deux facettes en opposition l'une l'autre.
Une bête dans un homme
S’il peut prendre l’apparence d’un animal ou d’un homme, un garou a toujours une Bête en son sein, peu importe la forme physique qu’il revêt. Contrairement aux métamorphes qui ne sont qu'une seule entité pouvant changer d'apparence à volonté, le garou est littéralement double : l’homme et l’animal doivent cohabiter au sein d’un même corps.

Cette cohabitation est vécue différemment si le garou est né ainsi ou l’est devenu par la suite ainsi que selon son âge et son expérience en tant que thérianthrope, mais elle est toujours difficile. La Bête doit être apprivoisée, écoutée, satisfaite. L’humain doit apprendre à maîtriser sa Bête ou la Bête prendra le contrôle, dictant ses actions à l’humainde plus en plus facilement, insinuant inconsciemment et de plus en plus fortement des pensées teintées de violence ou de retour à l’état sauvage.

Même un garou aguerri doit prendre garde à conserver le contrôle. De fortes émotions, telle que la colère ou la peur, ainsi que de graves blessures ou l’enfermement de l’animal, éveillent la Bête et peuvent la mener à la rage de sang. Cet état est rare, mais terriblement dangereux. Il représente l'état de furie ultime le plus sanguinaire, l'expression la plus cathartique de la violence qui coule dans les veines du garou. La Bête prend le contrôle total du corps, elle devient alors destructrice, sanguinaire et s’attaquera aveuglément à tous ceux qu’elle croisera, peu importe qu’ils soient ses proches ou des inconnus. Pendant la rage de sang, presque rien ne peut ramener le garou à la raison. Le seul moyen de stopper un garou durant une telle frénésie est qu’il soit maîtrisé par d’autres garous. Les chefs du clan garous ou les plus puissants ou expérimentés des hommes-bêtes pourront tenter d’apaiser la Bête et de forcer le garou à adopter une forme moins dangereuse, le glabro ou l’homid s’ils le peuvent, afin de retrouver un semblant de raison.

Le garou s’éveillera alors, au bout d’un long moment, sans aucun souvenir, au milieu de son massacre. Cependant, même avec l’aide des leaders de clans, apaiser un garou enragé est une entreprise très difficile voire meurtrière dont l'issue s'avère souvent dramatique car ce retour à la normale passe souvent par l'expression d'une violence sans bornes ou l'épuisement total du garou en rage. Il faut en général en passer par un affrontement physique avec celui-ci, qui lui n'aura aucune retenue, et il faut le blesser suffisamment pour le mettre hors d'état de nuire sans pour autant le tuer, ce qui n'est pas évident.

Échapper à cette nature duale et conflictuelle est impossible pour les garous, car plus ils musèlent et étouffent leur bête profondément, plus celle-ci deviendra folle et resurgira violemment, tôt ou tard, pleine d'une haine farouche à l'égard de l'humain en lequel elle est piégée et envers ses congénères bipèdes. C'est pourquoi il est très important de savoir faire des concessions à sa Bête, d'écouter ses désirs, ses pulsions, et de parfois marcher et courir avec elle dans le même sens empathique. Imaginez, si vous étiez prisonniers de votre propre corps, spectateur impuissant et avec la conscience écrasée en permanence. Ne deviendriez-vous pas fou ? Vos trop rares sorties ne seraient-elles pas le seul moyen d'expurger ce fiel accumulé et condensé en vous en un matériau littéralement explosif ? Un garou ne devrait jamais oublier qu'il partage son corps avec une autre entité et qu'il n'est pas le seul à décider, sous peine de le payer cher. Très cher.
De nombreux avantages physiques… et des faiblesses
La puissance des garous n’est pas limitée à leurs formes animales. Sous la forme homid, c’est-à-dire lorsqu’ils sont humains, les garous bénéficient d’avantages physiques. Ils sont dotés d’une force surdéveloppée, supérieure à la force de la plupart des humains. Leur endurance est également impressionnante, grâce à une forme physique sans failles. S’ils sont légèrement plus rapides que les humains, c’est surtout grâce à la puissance de leurs jambes, plutôt qu’à une origine magique. Leurs sens sont également développés, notamment la vue et l’odorat. Si ces sens sont bien aiguisés sous leur forme humaine, ils sont incomparables sous leur forme animale, tout comme leur force et leur endurance. Attention, pas question cependant de lancer des voitures ou de voir en zoom par mille non plus. Ces caractéristiques peuvent éventuellement changer d'un type d'animal à un autre.

Les garous ont la chance d’être à l’abri de la plupart des maladies.  Leur température corporelle est naturellement plus élevée d'un ou deux degrés que celle des humains. Ils peuvent guérir de blessures très rapidement, en une nuit de sommeil pour un os fêlé par exemple. Une fracture sera ressoudée en quelques jours, selon sa gravité. Si la guérison est efficace sous forme homid, elle est encore plus rapide lors que le garou est transformé. Elle ne permet toutefois pas de faire repousser des membres perdus et ne permet pas tous les miracles non plus : même les garous restent mortels si on leur vide un chargeur en pleine face. Cette régénération impacte aussi la résistance aux toxines, aux drogues et à l’alcool, qui seront éliminés plus vite. Un garou devra donc consommer beaucoup plus pour être saoul ou pour ressentir les effets de la drogue, ce qui peut être dévastateur car cela mène parfois à des comportements de consommation excessifs pouvant être très dangereux pour le garou et son entourage. Cela vaut également pour la nourriture, qui est absorbée par le corps rapidement : un garou mangera sensiblement plus qu’un humain.  

L’espérance de vie des garous est également supérieure, leur accordant une vie plus longue que celle d’un humain et une vieillesse ralentie. Un garou de soixante-dix ans pourra en paraître quarante. Cette longévité peut atteindre de 150 à 200 ans. Elle sera plus proche de 150 ans pour les garous transformés ou maudits au cours de leur vie et pourra frôler 200 ans pour ceux nés ainsi.

Être garou n’a pas que des avantages. Outre la bataille incessante pour dominer la Bête et la menace de la rage de sang, les garous possèdent plusieurs faiblesses.

Tout d’abord, l’argent. Les garous développent une réaction violente à l’argent, qui brûle leur peau au moindre contact et les affaiblit énormément. Se débarrasser de liens en argent sera impossible pour un garou. Ingérer de l’argent réduira un garou au niveau d'un simple humain, faible et presque incapable de se transformer, subissant une intoxication aiguë. Une forte dose d’argent peut même tuer un garou par overdose. Faire ingérer ou disposer de l’argent sur le corps d’un garou l’empêchera également de se régénérer et le privera de sa force, pouvant même aller jusqu'à le plonger dans la confusion, la fièvre ou les coincer sous leur forme actuelle.

Il existe aussi une plante qui, ingérée, a un effet similaire à l’argent sur les garous : il s’agit de l’aconit. Sans aller jusqu’à l’ingestion, ses seules effluves sont toxiques et donnent vertiges et faiblesse aux garous, sapant leur force surnaturelle et pouvant aller jusqu'à les empêcher de se transformer.

Paradoxalement, la transformation est également une des faiblesses des garous. Si celle-ci dote le garou d’une forme puissante presque sans égale, la transformation en elle-même est terriblement douloureuse. Le garou doit se débarrasser de ses attributs humains et sa forme animale doit émerger, avec ses griffes, ses crocs, ses poils et sa taille monstrueuse. Elle est non seulement douloureuse mais aussi longue. Selon la forme adoptée, la phase de la lune, l’expérience du garou, son état physique ou d'autres facteurs, la transformation peut prendre entre cinq et quinze minutes. Pendant ce temps, le garou reste vulnérable et presque incapable de réagir à une menace extérieure.

La transformation est de plus très énergivore : en regagnant forme humaine, le garou pourra ressentir de la fatigue et aura besoin de regagner des forces en consommant beaucoup de calories. Choisir de se transformer ou non n'est donc pas un choix à prendre à la légère dans une situation dangereuse et on ne peut se transformer à tout va toutes les cinq minutes comme on change d'avis. Dans tous les cas, en combinant les meilleurs paramètres et autres facteurs comme l'âge, l'expérience et une émotion très forte, un garou ne pourra jamais descendre en dessous d'une durée minimale optimale de vingt à trente secondes pour changer de forme. En général il s'agit en effet plutôt d'une à deux minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Les garous O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Les garous REjIVMI
Messages : 456
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:59 (#)

Une entité lunaire à formes multiples
La lune comme bourreau
La lune
Les garous sont soumis à l’influence de la lune. Ils peuvent quitter leur apparence d’homme uniquement la nuit. Impossible pour eux de se transformer le jour, alors que la lune disparaît. D’ailleurs, certains garous sont incapables de se transformer à la nouvelle lune, souvent les plus jeunes, moins expérimentés ou moins forts. Si les garous ne sont pas obligés de se transformer toutes les nuits, l’influence de la pleine lune est, elle, incontournable. Rares sont les garous pouvant garder forme humaine lorsque la lune est pleine et c'est souvent l'apanage des très vieux individus, qui n'ont plus rien à apprendre de leur nature. Mais retarder la transformation est déconseillé, car une Bête enfermée trop longtemps dans un corps humain se débattra pour en sortir, jusqu’à finir par prendre le contrôle du corps avec toutes les dérives connues.

Forme animale
Un garou se transforme en un animal unique, le même de son éveil en tant que thérianthrope jusqu’à sa mort. Cette forme est absolument personnelle et inchangeable : si la première transformation du garou le dote de la forme d’un lapin angora avec une tache blanche sur le museau, ce sera la forme exacte qu’il empruntera toute sa vie.

Un garou de naissance héritera du type d'animal de son parent garou. Si ses deux parents sont garous et ont une forme différente, c’est généralement le parent le plus dominant qui transmettra la forme animale. Un garou contaminé adoptera la forme animale du garou l’ayant infecté. Un garou maudit peut être affublé d’un animal choisi par l’arcaniste l’ayant maudit. Si ce choix n'a pas été fait, la forme animale sera déterminée par la malédiction : elle pourra être influencée par la personnalité du maudit, par les animaux qu’il a côtoyé dans sa vie, par l’environnement naturel entourant le maudit lorsque le sort prend effet, par ses actes et la nature de la malédiction, etc…
Forme transformée
Si les garous ne peuvent se transformer qu’en un seul animal, ils peuvent emprunter différentes formes.
Les formes transformées
HomidC’est la forme humaine du garou. Il ressemble à n’importe quel autre humain. Sa Bête est dissimulée en son sein. Peu d'indices peuvent trahir leur nature hormis l'exposition à l'argent, à l'aconit et un comportement qui peut être grandement influencé par l'animal.

GlabroC’est une forme encore très proche de l'humain. Toujours bipède, le garou a néanmoins des caractéristiques de son animal : crocs saillants, pilosité, couleur des yeux… Malgré sa mâchoire déformée, le garou peut parler sous cette forme, bien que cela ne soit pas naturel. C’est la forme la plus rapide à revêtir bien qu'elle soit assez peu puissante : elle possède à peine plus de force que la forme humaine. Elle constitue néanmoins souvent une étape intermédiaire vers d'autres formes plus avancées de transformation. Le glabro peut également être une forme accidentelle : un garou ne se contrôlant pas peut laisser échapper des caractéristiques physiques de cette forme par mégarde.

CrinosC’est la forme la plus représentée dans la culture populaire et les légendes car la plus impressionnante. Elle ressemble à une énorme bête monstrueuse et pleine de furie, dont la bipédie est bien une des seules caractéristiques encore humaine. Le crinos est la seconde forme la plus puissante, bien qu’elle soit sûrement la plus grosse et la plus contre-nature. Les garous peuvent se transformer en crinos en un peu moins de temps que pour adopter la forme hispo, ce qui demande déjà parfois de nombreuses minutes. Évidemment cette forme passe très peu inaperçue si elle est exposée.

HispoIl s’agit de la réplique exacte de l’animal, exceptée la taille, jusqu’à deux fois plus grosse selon les espèces. Le hispo est la forme la plus puissante. C'est un monstre de force et d'endurance, parfois de rapidité et d'agilité selon les formes animales. Il faut de longues minutes de douleur pour la revêtir, parfois plus d’un quart d’heure si la lune n’est qu’un maigre croissant. Étant la forme la plus proche de la Bête, c’est aussi la plus sujette à la violence et à la rage de sang. Plus l'animal est naturellement imposant, moins la forme hispo décuplera sa taille. Un rat sera deux fois plus gros sous forme hispo, tandis qu'un ours ne sera qu'une fois et demi plus massif. C'est évidemment une forme extrêmement peu discrète et dont les furies sont dévastatrices.

FerusElle est simplement la forme d’un animal ordinaire. Cette forme est peu usitée car la Bête préfère démontrer sa force en forçant l’adoption d’une forme plus impressionnante et destructrice. Un garou expérimenté peut cependant revêtir cette forme, par souci de discrétion. A partir de la forme glabro, il ne faut que quelques minutes de plus pour adopter la forme de l’animal originel.



Exemple des cinq formes d'un guépard-garou.

D'autres exemples :

Tous les garous ne maîtrisent pas toutes ces formes. Si la transformation est naturelle, pour la plupart des garous, vers les formes glabro et hispo, il leur est souvent nécessaire d’apprendre à revêtir les autres formes : crinos et ferus. Cela diffère cependant selon les garous. Ce qui est certain, c’est que lors de leurs premières années en tant que thérianthropes, ils ne peuvent se métamorphoser que sous deux formes, quelles qu’elles soient. Plusieurs années sont nécessaires pour apprendre à se changer en une forme supplémentaire. En cela les nés garous sont avantagés car leur première transformation se fait, au plus tôt, aux alentours de l’adolescence. Néanmoins, l'aide d'un mentor plus expérimenté est souvent nécessaire pour apprendre la maîtrise de ces nouvelles formes. Certains garous isolés ne savent même pas qu'ils ont cette possibilité et ignorent complètement leur existence.

Les garous les plus puissants - communément appelés alphas, même si ce terme est surtout utilisé par les lycanthropes - peuvent tenter d'apaiser une Bête enragée de par la domination plus puissante qu'ils exercent. Cela reste néanmoins une entreprise très risquée et difficile et l'aide d'autres garous est souvent nécessaire pour éviter le drame d'un échec. Ils peuvent aussi aider ou forcer un membre de leur clan à revêtir une forme dont il a peu l’habitude. Avec l'aide d'un arcaniste - le Vargamor dans les meutes, le Prophète gris pour la Horde et d'une manière générale un chaman autrement - les garous alphas peuvent empêcher une transformation en transférant la Bête à un autre individu. Ces rites sont essentiellement utilisés pour aider les femmes garous à mener leurs grossesses à terme sans être inquiétées par la violence de leurs métamorphoses et ce savoir est directement dérivé de celui qui permet de maudire un humain en garou.
Les Munins
Lorsqu’ils meurent, les garous peuvent devenir des esprits un peu particuliers. Ils deviennent ce qu'on appelle des munins : des fantômes qui sont à l'image de ce qu'ils étaient lors de leur vivant et qui présentent deux facettes, une animale et une humaine. Il est dit que les munins peuvent transmettre sagesse et conseils, veiller sur leur clan ou sur le territoire, enseignant parfois certains secrets à ceux qui réussissent à entrer en contact avec eux. La plupart du temps ils revêtent une allure humanoïde ou monstrueusement bestiale et c'est alors la part humaine qui s'exprime majoritairement, celle qui a souvent le plus d'intérêt à rester attachée à des éléments bien précis du plan matériel. Il est excessivement rare que les munins se manifestent sous forme animale car cette part tend en général à préférer au contraire partir vers la mer astrale et y trouver une forme de repos et d'apaisement, de liberté, que les Bêtes ne trouvent jamais dans la réalité physique. Toutefois, certaines décident parfois de rester, pour veiller sur un autre garou - quelle que soit sa part - ou pour toute autre raison suffisamment forte. Dans tous les cas, même dans l'au-delà les deux parts ne sont pas tout à fait libres l'une de l'autre tant qu'elles refusent de se dissoudre et de disparaître.

Ces esprits sont difficiles à percevoir car les garous ne peuvent les voir naturellement - n'étant pas des éveillés - mais même les arcanistes, outres et autres médiums ne perçoivent pas les munins de manière innée. S'ouvrir à eux est un savoir qui s'apprend, même si les chamans, mages et autres arcanistes très proches de la nature ou capables de se changer en animaux peuvent naturellement ressentir un quelque chose dans leur instinct qui leur indique leur présence. Ça reste toutefois une pratique qui s'apprend et se transmet et qui nécessite impérativement d'être familier avec les garous, leurs us et coutumes, leur condition, etc... Il ne suffit pas d'avoir étudié dans les livres pour atteindre cette clairvoyance. Ce savoir est naturellement possédé par les vargamors des meutes ou les prophètes gris des rat-garous.

Dans les clans de garous qui ont la chance de s'organiser autour d'un lieu naturel de pouvoir - comme les caerns mystiques des meutes par exemple -, les rites mortuaires, de naissance, d'unions, de défiance et toutes ces choses qui font la vie du clan et qui se déroule sur ce lieu ne sont pas que du folklore mais sont aussi des traditions mystiques qui permettent d'intégrer les esprits des ancêtres à ces moments et de les en rendre témoins. Inclure un nouveau membre dans un clan, en bannir un, en mettre un à mort, etc... Tout ceci devrait se faire sous l’œil avisé des esprits du lieu de pouvoir. Cette forme de respect contribue à préserver les munins de la dégradation plus longtemps et leur permet de sommeiller au sein du caern. Pour sûr, ne vous avisez pas d'insulter un clan de garou, ses ancêtres ou d'agir contre eux juste à cet endroit. Il est très rare que les esprits s'éveillent d'eux-mêmes sans l'aide d'un arcaniste ou de la réunion de tout le clan mais, si ça arrive, il serait mieux pour vous que vous ayez fait attention à vos propos. Car quand les esprits sont lâchés, ils peuvent déferler d'une manière dévastatrice sur leurs ennemis. C'est cependant un acte de dernier recours car cela demande énormément de force et puise dans les réserves magiques du lieu de pouvoir, qui prendra très longtemps à se restaurer. Dans le pire des cas, cela peut même dissoudre les esprits les plus ténus s'ils forcent trop sur leur présence dans le plan matériel.

Plus d'informations sur les esprits d'une manière général dans l'annexe les concernant.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Les garous O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Les garous REjIVMI
Messages : 456
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:59 (#)

Devenir garou
Rejoindre le gang

Stigmatisés par la peur et l'incompréhension liées à leur nature et à la possibilité de transmettre leur condition de garou, ceux-ci sont aujourd'hui plus que jamais au cœur d'une terreur collective de « contamination ». Pourtant, le terme utilisé est un abus de langage et devenir garou n'est pas si aisé. Dans tous les cas c'est un processus surnaturel et il ne s'agit en aucun cas d'une infection classique au sens biologique du terme.

Les deux façons les plus répandues pour devenir garou sont d’être né de parents eux-mêmes garous ou de se faire « contaminer » par l'un d'entre eux, via une morsure le plus souvent, bien que le cas reste déjà très marginal. Il en existe une troisième, plus rare, qui consiste à se voir maudire par un arcaniste.
Naître garou
Pour naître garou, il faut avoir au moins l’un de ses parents garous. Le cas d’un père garou et d’une mère humaine est le plus répandu. L’enfant a une chance sur deux de recevoir l’héritage de son père puisqu’il peut aussi naître humain, comme sa mère, ou outre, arcaniste ou métamorphe selon sa nature. Cependant, il existe un faible risque - environ 5% - que le transfert de fluides entre la mère et son fœtus contamine celle-ci et la transforme en garou si l'enfant hérite de la nature de son père. Cela peut arriver durant la grossesse, qui sera alors avortée lors de la prochaine pleine lune, à cause de la transformation de la mère. Cela arrive néanmoins plus fréquemment pendant l'accouchement.

Dans le cas d’une mère garou et d’un père humain, l’enfant a également une chance sur deux d’hériter de la nature de son père ou de celle de sa mère. Néanmoins, une mère garou ne peut presque jamais mener seule sa grossesse à terme. Étant garou, elle doit se transformer au moins une fois par mois, à la pleine lune. Cette transformation, trop violente pour un fœtus, entraîne dans la très large majorité des cas une fausse couche. Le seul moyen sûr pour une garou d’avoir un enfant est de se faire aider de sa meute, de sa famille ou de son clan, des leaders de celui-ci ou, encore mieux, d’un arcaniste probablement chaman. Ensemble, ils pourront empêcher les transformations de la mère pendant la grossesse, en apaisant la Bête, en empêchant sa transformation ou en la transférant momentanément dans le corps d’un autre garou.

Les garous recherchent donc souvent l'aide d'un arcaniste pour accomplir cette tâche. Ce sont souvent des chamans ou des mages élémentaires, la magie rouge étant la plus efficace. Des pactes peuvent être conclus entre des familles de garou et des arcanistes, échangeant souvent cette aide mystique contre l'assurance d'une protection musclée efficace. Cependant, faute de stabilité et de manque de confiance, les femelles garous sont la plupart du temps démunies et leur grossesse aboutissent peu.

Sans arcaniste pour aider au transfert de la Bête, l'option la plus envisageable pour la mère est de se faire aider par d'autres garous pour l'aider à museler sa Bête et empêcher sa transformation tout le temps de la grossesse, ce qui est extrêmement dangereux et peut conduire à des rages de sang. Des lieux de pouvoir importants pour les garous comme les caerns, le déversoir ou certains affleurements de terres sacrées dans la nature peuvent grandement aider à canaliser cette force pour aider la mère à mener sa grossesse à terme.

Dans les deux cas, l’enfant recevra systématiquement une forme animale dont le type correspond à celle de son parent, impossible d’y déroger. Si les deux parents adoptent une forme animale différente, c’est le plus souvent le plus dominant des deux parents qui lègue son type de forme animale à son enfant. Il y a aussi une chance, infime toutefois, que ce dernier naisse humain, bien que cela tienne plus de l'anomalie qu'autre chose et reste extrêmement rare.

Un garou de naissance aura donc naturellement une meilleure emprise sur sa Bête dans la plupart des cas, en plus de pouvoir compter sur ses parents et éventuellement sur un groupe pour le guider. Les premières transformations interviendront généralement entre l'âge de dix ans et l’adolescence. Si un enfant garou n'est pas capable de se transformer, il n'est pas un humain ordinaire pour autant et sa Bête se manifeste à travers lui, lui dictant un comportement reflétant celui de l'animal dont il revêtira plus tard la forme. Il arrive ainsi que les enfants garous soient agressifs, solitaires, joueurs, en fonction d'énormément de critères différents. Ces comportements vont parfois à l'encontre de la personnalité du garou, qui subit alors  les premières influences de sa Bête, qu'il peut accepter ou combattre. C'est une première étape cruciale dans son développement.
Être contaminé
Que cela soit fait par accident ou volontairement, la morsure d’un garou est vecteur de sa condition surnaturelle. Afin que celle-ci se propage et que l’humain devienne garou, il faut une véritable morsure et que les crocs pénètrent la chair profondément. Pour certains, souvent des humains de faible condition, cela suffit à amorcer leur transformation en garou. Mais pour la plupart d'entre eux il faut également que leur corps soit affaibli, par des blessures, une grande fatigue ou une maladie par exemple. Dans tous les cas, l'individu qui devient un nouveau garou aura le même type d'animal que celui qui l'a mordu. Un loup-garou ne crée donc que des loups-garous, une taupe-garou que des taupes-garous, etc... Il est impossible que la morsure d'un type de garou donne un autre type de garou.

Si la morsure est le vecteur le plus répandu et le plus aisé, ce n’est cependant pas le seul moyen. Plus qu’une morsure, c’est en fait le transfert de fluides qui peut contaminer. Cela veut dire, qu’une femme enceinte d’un enfant qui hérite de la nature de garou de père pourra être infectée par son bébé durant la grossesse ou l’accouchement. Ce fait reste rare, moins de 5% des cas. Avoir des relations sexuelles avec un garou induit également un risque, moins important que dans le cas d’une morsure néanmoins. Il existe moins d’un pourcent de risque que le garou contamine son partenaire car c'est avant tout un processus surnaturel. Une transfusion avec du sang de garou conduit néanmoins presque à coup sûr à la condition de garou.

Si l’humain survit à l’attaque, il finira par guérir rapidement de ses blessures mais il ne deviendra véritablement un garou que lors de la prochaine pleine lune. Là, sa Bête s’éveillera alors, annoncée au préalable par un comportement de plus en plus affecté par sa nature sauvage. Il subira sa première transformation, la plus douloureuse, et ne regagnera conscience que le matin suivant. S’il est guidé par un mentor garou la découverte de sa nouvelle nature peut se faire avec un peu plus de facilité, bien que cette transition soit tout autant physique que psychologique et reste dans tous les cas d'une violence inouïe. Sinon, il peut arriver que ces nouveaux garous, isolés et désemparés, perdent rapidement l’esprit tant ils se heurtent à la conception d'une condition qui brise ce qu'ils croyaient être possible et qui fragilise l'intégrité même de leur psyché.

Humains, outres et arcanistes peuvent ainsi devenir garous. Dans le cas des humains, ils perdront la capacité de pratiquer la Foi ou l’alchimie. Les anciens outres et arcanistes seront, eux, incapables d’utiliser leurs dons. Ils ne seront plus que garous. Il est également possible pour certaines jeunes engeances d'être contaminées par un garou, bien que cela reste un cas relativement rare. Les autres castes de démons, les métamorphes et les vampire ne peuvent pas être contaminés. Un garou ne pourra pas être affecté par une nouvelle morsure et cette dernière ne lui causera donc qu'une blessure physique. De plus, si des personnes de tous âges peuvent devenir garou, il est rare que les enfants de moins de douze ans survivent à la morsure, tout comme les plus de soixante ans.

Une fois contaminé, les garous le deviennent à part entière. Seule l’expérience les défavorise par rapport à des nés garous. Ils bénéficient néanmoins des mêmes dons, des mêmes avantages et des mêmes faiblesses. S’ils enfantent, ils pourront à leur tour donner naissance à un garou.
Être maudit
Il existe une dernière façon, plus rare, de devenir garou. Certains arcanistes se transmettent la connaissance d’une malédiction transformant les hommes en garous en faisant naître en eux une Bête sanguinaire et féroce. Il s’agit pour la plupart d’arcanistes usant de magie gitane, de vaudou ou de chamanisme, mais il peut arriver qu’un autre arcaniste ait acquis cette connaissance bien que cela soit plus rare. Vengeance, amusement, distraction, les raisons sont nombreuses mais le résultat est le même : l’humain visé par la malédiction deviendra garou. Les outres et les arcanistes peuvent aussi être touchés par la malédiction, bien que certains arcanistes sachent s’en prévenir ou en annuler les effets s'ils agissent rapidement avant la première transformation.

Comme dans le cas d’un garou contaminé par morsure, le maudit deviendra garou à la prochaine pleine lune. Cela peut être une surprise pour lui si l’arcaniste l’ayant maudit est resté discret. S’il veut espérer survivre et dompter sa Bête il doit chercher un autre garou pour lui servir de mentor afin d’être guidé, bien que certains s’en sortent et apprennent seuls, tant bien que mal et dans la douleur.

L’arcaniste peut assigner une forme animale de son choix au maudit. S’il ne l’a pas fait, la forme animale se déterminera d’elle-même, selon la personnalité du maudit, selon les animaux qu’il a côtoyé dans sa vie, selon la nature de la malédiction ou de l'arcaniste, etc... Comme les contaminés, les maudits deviennent de véritables garous, au même titre que les nés garous. Aucun retour en arrière n’est possible. Ils seront semblables en tous points aux autres garous, si ce n’est que l’expérience leur manquera. Ils pourront aussi eux avoir un enfant et transmettre cette malédiction à leur descendance.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Les garous O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Les garous REjIVMI
Messages : 456
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:59 (#)

Organisation interne et externe
L'union ne fait pas toujours la force
Organisation sociale
Alors que les métamorphes peuvent en général changer de forme animale et vivre en groupes disparates relativement facilement, il n'est pas rare que les garous soient souvent attirés par leurs congénères adoptant la même forme animale, plus particulièrement chez les animaux possédant un fort instinct grégaire. Ainsi, on trouvera facilement des groupements importants de loups-garous, rats-garous, chiens-garous, loutres-garous, singes-garous, corbeaux-garous, etc...

Chez les animaux à l’instinct solitaire les garous vivront pour la plupart seuls ou en petit groupe, souvent une famille nucléaire. Les individus se détachent d’eux même du groupe, ou la famille se sépare en deux lorsqu’elle devient trop nombreuse. On peut retrouver ce comportement chez les garous à la transformation féline ou chez les ours-garous, par exemple.

Il est important de noter que, si l’instinct animal des garous et leur Bête intérieure les poussent à ce genre de comportement social, un garou reste maître de son libre arbitre : sa vie sera influencée par ses choix et il peut aller à l'encontre de ce genre d'instincts. Un rat-garou voulant vivre seul le pourra tout à fait, autant que plusieurs ours-garous voulant former un groupe. De même, un regroupement de garous aux formes animales différentes peut arriver. Le tout est de réussir à trouver un équilibre et à faire cohabiter des Bêtes qui n'attendent parfois que de s'entretuer. Notons tout de même que les garous tendent très largement à choisir des lieux de résidence qui sont en adéquation avec la forme de leur Bête. Voir un ours polaire traverser la route en pleine Louisiane risque d'attirer très vite l'attention et peut même s'avérer très dangereux.

L’organisation des groupes de garous reproduit très souvent une forme similaire ou inspirée decelle établie par les animaux sauvages. Par exemple, les loups-garous forment une meute dont l’organisation et la hiérarchie correspondent à celle d’une meute de loups sauvages. (En savoir plus sur la Meute, en savoir plus sur la Horde de rat-garous)

Relations avec les autres races
l>HumainsSuite à la résolution de quelques cold cases, où des massacres avaient été perpétrés par des garous hors de contrôle et sanguinaires, et à cause du groupuscule des Shepherds qui diabolise les thérianthropes, les garous sont mal vus par beaucoup d’humains. La façon dont la Révélation s'est faite pour les garous - la vidéo de l'un d'entre eux en rage de sang - n'a pas été sans mettre le feu aux poudres et déchaîner l'hystérie collective. Les humains sont terrifiés d’être à la merci de médecins, d’enseignants, de policiers qui pourraient perdre le contrôle et les tuer ou les contaminer. Cette contamination est d’ailleurs l'un des points martelés par les anti-CESS, qui font courir des rumeurs sur une infection par simple contact. Il existe aussi des humains fascinés par les garous, ou qui souhaitent même rejoindre leurs rangs, mais ceux-ci sont tout de même plus rares.

OutresEtant très souvent mêlés aux humains, les outres ont des opinions similaires aux leurs. Cependant, étant eux-même des « monstres » dissimulés dans la société, ils tendent plus souvent que la moyenne à laisser le bénéfice du doute aux thérianthropes, à remettre en cause la parole des politiques et des masses et à tenter de discerner la vérité, d'autant plus que les hommes-bêtes sont au final très mal connus.

ArcanistesLes liens entre arcanistes et garous sont paradoxaux. Beaucoup de garous haïssent les arcanistes car ils les pensent responsables de leur état bestial, puisque les légendes rapportent que les garous étaient des hommes maudits et condamnés à devenir des monstres. Mais les garous sont aussi en partie dépendants des arcanistes, notamment pour mener à terme les grossesses. Ils peuvent être reconnaissants pour leur aide, ou les haïr encore plus pour la dépendance dont ils souffrent. Dans plusieurs sociétés thérianthropes ils restent néanmoins le maillon essentiel pour faire le lien avec les munins, les esprits des ancêtres hommes-bêtes.

VampiresSi la règle ne vaut pas pour tout le monde, de manière générale on ne peut pas dire que vampires et garous s’apprécient. Bien qu’ils aient en commun une Bête qui peut leur faire perdre le contrôle, ce point n’est pas suffisant pour les rapprocher et ces Bêtes n'ont que peu de choses en commun dans leur nature. La plupart des vampires considèrent les garous comme des animaux bestiaux qui se vautrent dans la violence et les garous le leur rendent bien, les voyant comme des morts-vivants froids et cruels qui dissimulent la même violence mais sous un vernis d'hypocrisie. Même si leurs relations ne sont pas un conflit ouvert, les tensions existent et des altercations peuvent éclater.

DémonsD’instinct, les garous ont souvent une mauvaise impression envers ceux qui portent des traces de l'influence des démons en eux, ce qui tend à les mettre mal à l'aise car cela les rend très difficile à cerner. Leur existence même paraît être un outrage à la nature pour les rares thérianthropes qui réussissent à comprendre la nature de ces êtres et à croire en leur existence. Néanmoins, très peu savent exactement à quoi ils ont affaire et mettent ça sur le compte de caractères trop différents pour bien s'entendre avec ces individus, pensant avoir en face un humain avec des vices juste un peu plus poussés. Les démons, eux, se gaussent souvent de la violence des garous et se gargarisent quand celle-ci éclate et fait des ravages. C'est un met subtil et délicat pour eux.

MétamorphesEntre métamorphes et garous règne une incompréhension abyssale. La plupart de ces derniers ne savent même pas ce que sont exactement les métamorphes et n'ont pas spécialement conscience de leur existence. Au mieux ces étranges cousins passent-ils pour des garous avec des capacités différentes, au pire pour des légendes étranges. Les garous qui comprennent que ces individus sont profondément inhumains croient parfois qu'ils sont une version ancienne des garous qui se cachent ou qui refusent de livrer leurs secrets, notamment de polymorphisme et d'insensibilité à l'argent. Les métamorphes n'arrangent pas ça en abusant de la chose et en se faisant passer pour des garous la plupart du temps, brouillant les pistes, lorsqu'ils ne croient pas sincèrement être eux-mêmes des cousins éloignés.
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
L'impératrice
L'impératrice
Forgive me, Father, for I am sin
SINFUL

Les garous O422ctq
En un mot : Righteous cross
Thème : Dies iræ
WHAT HAVE WE DONE
Les garous REjIVMI
Messages : 456
Date d'inscription : 24/03/2017
Mar 11 Juil - 23:59 (#)

FAQ
Pour en savoir plus


Un garou a-t-il une odeur différente et cela permet-il de l'identifier comme tel ?Non. Un garou sous forme humaine est physiquement identique à un être humain et il ne dégage ni odeur animale ni effluves particuliers permettant de déterminer qu'il s'agit d'un non humain. C'est la même chose sous forme animale. D'autres caractéristiques permettent cependant de les identifier, comme le comportement ou les formes animales impressionnantes.

Les garous et métamorphes sont-ils cousins ?Malgré les similitudes qui peuvent exister entre garous et métamorphes, et leur catégorisation souvent dans un seul et même groupe, ils n’ont pas les mêmes origines et rien ne les lie. Quand les métamorphes ont une origine plus mystique, empreinte d’une sorte de magie, d’harmonie avec la nature, celles des garous parlent de malédiction, de punition pour des crimes, d’une dualité entre l’homme et le monstre.
Les métamorphes et les garous ont deux natures différentes. Quand l’un est un animal autant qu’un homme, l’autre est en conflit permanent entre les deux parts de lui-même, l’homme et la Bête.

Nait-on Alpha, Bêta, Omega ? Peut-on changer de groupe ?Les loups-garous naissent avec une dominance naturelle, qui pourra s’affirmer en grandissant. Si on peut naître Bêta ou Omega, on ne peut que devenir Alpha, puisqu’un Alpha est un Bêta qui s’est hissé aux postes de leader. La plupart des Bêtas se contentent de lutter pour changer de position au sein des autres Bêtas. Les Omegas sont en dehors des luttes de dominance et sont placés hiérarchiquement sous les Bêtas.
Cependant, il peut arriver qu’avec un changement de caractère ou une évolution de sa personnalité avec l’âge, un Omega se découvre soudainement un caractère dominant, ou au contraire qu’un Bêta abandonne les luttes de dominance. Ces évolutions sont rares et s’accompagnent d’un changement radical dans la personnalité du loup.
Il est plus commun que les nécessités de la Meute poussent ses membres à devoir changer de statut. Ainsi, une période de conflits et de fortes tensions pourra pousser des Bêtas à devenir Omégas pour subvenir à l’harmonie du groupe. De même, une baisse soudaine du nombre de loups dans une Meute, à cause d’une guerre, de maladie, etc, pourra inciter les Omegas à instinctivement devenir Bêta pour protéger une Meute affaiblie. Enfin, avoir des Alphas faibles éveillera en certains Bêtas des vocations d’Alpha.

Les garous contaminés ou maudits sont-ils traités différemment des nés garous ?Cela dépend des traditions, qui sont différentes de par le monde (en savoir plus sur les thérianthropes autour du monde). En Europe, les garous contaminés et maudits sont rabaissés et considérés comme inférieurs aux nés garous. En Asie, la morsure est souvent un don que l’on fait aux aspirants, qui peuvent alors s’élever au rang de garou.
En Amérique du Nord, il existe peu de clans qui font encore la distinction entre nés garous et devenus garous. Il arrive que certains clans, dirigés par des leaders venus d’Europe, rétablissent cette différence et prônent la pureté du sang. Cependant, aux Etats-Unis, la plupart ont abandonné cette discrimination, constatant que les contaminés et les maudits avaient les mêmes capacités que les nés garous et que la pureté du sang menait le plus souvent à la consanguinité et à l’affaiblissement du clan.

Quelle serait l'issue d'un combat entre un garou et un vampire ?Si un vampire combat un garou sous sa forme humaine, voire Glabro, ce sera le vampire qui l’emportera dans la plupart des cas, bien qu’il faille aussi prendre en compte l’âge du vampire et celui du garou.
Si le garou est sous sa forme Crinos ou Hispo, le vampire est en net désavantage. Seul un vampire âgé et expérimenté pourra espérer rivaliser contre ces formes montrant toute la puissance de la Bête. Un vampire qui n’a pas quelques centaines d’années derrière lui aura du mal à prendre le dessus dans un tel combat. Il est préférable de mettre à profit la rapidité supérieure des vampires et de prendre la fuite.
Enfin, sous forme ferus, celle d’un animal ordinaire, un garou aura autant de mal qu’un animal sauvage. S’il peut bénéficier d’avantages liés à sa forme (rapidité et discrétion pour un rat-garou par exemple), il souffrira d’une puissance équivalente à celle d’un animal naturel. Un vampire aura sûrement l’avantage dans ce duel. C’est au tour du garou de fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les loups-garous et la Meute
» Les rats-garous et la Horde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: