Le Deal du moment :
Soldes d’été 2024 : trouvez les ...
Voir le deal

Counter Attack-Mankind • Hélix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix 1E5CfUE Counter Attack-Mankind • Hélix AoZyjkn Counter Attack-Mankind • Hélix BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix KOVXegv Counter Attack-Mankind • Hélix WZKlL7H Counter Attack-Mankind • Hélix J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Counter Attack-Mankind • Hélix KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix ZfHtADc Counter Attack-Mankind • Hélix Jq60QrG Counter Attack-Mankind • Hélix MaP8TbX

"Before I die alone."

Counter Attack-Mankind • Hélix GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5941
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Dim 19 Mar - 7:04 (#)


Attack on Titan
Fin septembre 2020.

Deux mois s’étaient écoulés, depuis qu’Hélix avait brisé la frontière du raisonnable. Deux mois depuis lesquels il avait obtenu de ses nouvelles tant par Serguey lui-même que par de nouvelles tentatives de sa part, plus pondérée néanmoins. Il avait longtemps réfléchi à l’échange entre l’outre et lui. Cette acuité particulière qui lui avait aussitôt permis de sonder son aura en un premier diagnostic pessimiste l’avait impressionné, rassuré et angoissé tout à la fois. Il n’était plus étonné d’avoir compris à quel point la marque qui pesait sur son âme avait influencé, taché aussi profondément son identité. Mais les antennes uniques de la jeune femme, la promesse de passer en revue ce qui n’allait pas, avait continué à le travailler pendant tout l’été, débordant sur ce début d’automne à peine moins étouffant. Il peinait cependant à se résoudre totalement à céder à sa proposition concrète. Son intrusion brutale dans sa vie, cette façon de le harceler jusqu’à ce qu’il lui accorde de l’attention… la rendaient à la fois plus que désobligeante et incroyablement sympathique. Il avait eu le temps de réfléchir à ce paradoxe ambulant, à cette gouaille surprenante, de laisser mûrir cette expérience de harcèlement qui, s’il devait être honnête, aurait presque pu être son genre. À deviser ainsi sur ce bout de trottoir, l’envoyée de Serguey avait réussi, par son bagou et son audace, à déposer sa marque, se rendre persistante dans un paysage encore lointain, mais qui ne tenait qu’à lui de devenir plus réel. Le Slave, de son côté, n’avait pas manqué de qualificatifs tous plus rassurants les uns que les autres au sujet de la Canadienne. Il n’aimait pas avoir à faire confiance à une inconnue de plus, mais elle faisait désormais partie du cercle. Par deux fois elle l’avait sollicité. Pour un verre. Pour parler. Pour la boutique. Par deux fois il avait prétexté être trop occupé, tout en promettant de la revoir, sans date fixée par avance.

Il s’était décidé après un énième cauchemar. Le mauvais rêve de trop. Assis sur son lit, les draps emmêlés sur son corps nu et en sueur, il écoutait les battements de son cœur décroître, et les images parasitant sa psyché s’effacer lentement, jusqu’à enfin rendre le décorum de sa chambre moins angoissant, dans la lueur grise de l’aube. Tremblant de tous ses membres, il se sentait comme un cancéreux en attente d’une énième visite chez son connard d’oncologue, reçu après deux heures d’attente dans une salle puant la misère, et tout ça pour se faire lire un verdict déjà connu, puisque pressenti. Il savait. Il savait ce à quoi il avait consenti. Si personne n’en parlait parmi les informés de l’Irae, si jamais des mots clairs n’avaient été posés pour établir ce diagnostic sans détour, Hélix le ferait, elle. Il se rendait compte de la tétanie qui le paralysait, de tout l’effroi qui emplissait ses poumons de ce ciment liquide qu’il reconnaissait si bien. Toutefois, il devait aller jusqu’au bout de ce qu’il était. Il devait respecter ses principes. On ne tournait pas le dos à la peur. On l’affrontait. On la traversait. On la laissait passer au travers de soi. Car comme dans ces songes qu’il fuyait et redoutait plus que tout, elle serait toujours là à le poursuivre, s’il ne lui offrait pas un duel à la hauteur. À sa mesure.

Affronter sa peur, c’était en finir avec les atermoiements.
C’était accepter le regard plus objectif d’une nana insupportable mais qui s’était battue pour obtenir des réponses.
C’était, peut-être, trouver une alliée de plus dans cette ville qui, si tous ses proches apprenaient pour lui, s’appauvrirait considérablement d’amis, le concernant.
Il n’était pas sept heures du matin lorsque le sorcier s’était emparé de son téléphone, composant le message le plus nerveux et impulsif qui soit, sans vergogne.

De toute manière, elle connaissait déjà son adresse.

•••

« Fais comme chez toi… T’avais d’jà découvert le palier et le paillasson, j’me suis dit qu’t’aurais envie de franchir un cap de plus. » Le chat, juché sur l’un des tabourets du bar, sauta à terre pour trottiner en direction d’Hélix. Un rituel on ne peut plus normal, depuis que l’arcaniste avait accepté d’ouvrir plus régulièrement la porte à des inconnus plus si étrangers que ça. « Gatsby, Hélix. Hélix, Gatsby. » Il était près de 18h. L’heure de la bière. Il en fourra une tout juste extirpée du frigo contre l’Éveillée, après avoir joué du décapsuleur. Repoussant ses cheveux en arrière d’une main nerveuse, il désigna le cœur du séjour, et notamment le canapé. « Merci d’être venue. Et désolé d’pas avoir pu t’capter plus tôt. C’était un été chargé. » Et quelque chose lui disait que ce n’était pas terminé. Le tapis aux motifs orientaux qui s’étalait sous la table basse lui rappelait Yago, et ses projets à venir concernant Salâh. À la fois impatient et un peu inquiet, il se demandait à quelle sauce il serait mangé par le Sire de son amant. Un motif supplémentaire de stress qui manqua de le mettre en rogne, au fond de lui. Un peu d’encens se diffusait depuis la console à mi-chemin entre le comptoir de la cuisine et le salon. La pièce, propre, aérée et organisée, dénoterait peut-être avec l’opinion qu’elle s’était faite de lui. Il n’avait aucune idée, au fond, de la façon dont Serguey le dépeignait, lorsqu’Hélix et lui sortaient tous les deux. Comme pour justifier son invitation, il haussa les épaules. « J’me suis dit qu’on serait mieux ici qu’à la boutique. » Il se laissa tomber au fond du sofa de cuir, la laissant prendre ses marques et s’installant sans réfléchir en tailleur, calant son dos contre l’un des coussins pour fixer l’écran noir. Un peu de musique résonnait depuis les enceintes, jouant une vaste playlist aléatoire brassant tous ses goûts, sans distinction. Du Puscifer, crut-il reconnaître.

« T’as un taff, toi, d’ailleurs ? Ou tu passes tes journées en ville à jouer à ton crossover de Sherlock Holmes et Inspecteur Gadget ? »


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
That kid you called a weirdo
Hélix L. Moxley
Hélix L. Moxley
That kid you called a weirdo
WAKE UP SINNERS

En un mot : I'll drink the poison to find the cure.
Qui es-tu ? : Counter Attack-Mankind • Hélix SUPS85Et_o
Counter Attack-Mankind • Hélix JPFyyhQ9_o
Counter Attack-Mankind • Hélix EAWHCNtL_o
Facultés : ☽ Voir les auras
☽ Aspiration des énergies, relâchement, stockage, balancer des énergies démoniaques à la gueule des connards
☽ Chasser des démons, esprits en tout genre et soigner les corps meurtris
☽ Faire frétiller des pantalons
Thème : Teenage Rock God - Rob Zombie
Counter Attack-Mankind • Hélix Ruby-rose
THE DEVIL GET HIS DUE

Pseudo : Akira
Célébrité : Ruby Rose Langenheim
Double compte : Ithan N. Kawhena
Messages : 139
Date d'inscription : 03/01/2019
Crédits : Awona (ava) | Drake (signa) | Prima luce (icons)
Ven 19 Mai - 22:33 (#)

Eoghan & Hélix / Septembre 2020
Even devils should beware when bargaining with us.


« Yo Voldi' » Tu avais pas mieux comme entré en matière alors que tu passes la porte d'entrée. Surnom facilement trouvé depuis que tu avais foutu les pieds dans son magasin de bêtes à écailles. Tu les aimais bien même si c'était des bestioles à sang froid. Et puis les premières rencontres avec Eoghan se résumaient à « Wait. » Tu lèves ta main droite dans les airs, comme si tu saluais le ciel en t'arrêtant quelques secondes. « Putain c'est beau, moi qui pensais que les voies du Seigneur étaient impénétrables, m'voilà dans l'antre. » Tu avais gratté à la porte de cet appartement comme un chat errant qui avait décidé de faire de cet endroit son nid et son propriétaire une décoration qui te donnerait parfois de la bouffe. Tu sais que parler de religion, surtout du côté de la croix à l'endroit avec l'engin à côté de toi, c'était un peu blasphématoire. Tu lui offres un clin d'œil et un sourire moqueur, pas la peine qu'il monte sur ses grands chevaux tout de suite, la séance n'avait même pas commencé. C'était une façon plutôt gentillette de lui dire bonjour non ? Tu n'avais même pas croisé sa petite voisine d'un âge si ancien que tu n'avais aucune idée de si elle était plus proche du Christ que de JKF niveau date de naissance.

« Merci pour la boisson. Big kitty ! » Tu prenais la bouteille d'une main tandis que l'autre se baissait déjà pour approcher le doigt de son petit museau. Tu posais un genou à terre pour le laisser faire, avant de caresser doucement le haut de son crâne. Le propriétaire des lieux gagnait quelques points supplémentaires. Ce n'était pas un si mauvais type, s'il avait un animal de compagnie, en plus un chat. Tu écoutes d'une bonne oreille ce qu'il te raconte dans le fond, le laisse trafiquer de son côté tandis que tu promulgues quelques gestes d'affection à la boule de poils avant qu'il ne décide que c'était assez. Tu te redresses en faisant craquer tes genoux. Tu avais passé les 30 ans, rien de plus normal. « T'en fais pas. On a tous not' vie. » Et tu avais besoin d'aller voir un chiropracteur pour qu'il te fasse péter les articulations et les os avec, ça te ferait sûrement du bien. Ton frère te regarderait avec jugement du coin de l'œil, se foutant de ta gueule d'avoir déjà le corps d'une vieille femme. Il s'était montré un peu moins jouasse quand tu lui avais annoncé que tu allais enfin voir le mec qui avait des particules démoniaques dans l'aura. Il ne sentait pas cette affaire. Depuis ta seconde possession, il était encore plus touchy qu'avant sur ce sujet.

C'était lui qui avait appelé. Au bout de deux tentatives refusées pour fixer un rendez-vous pour discuter un peu, tu avais laissé tomber. Pas que c'était dans ta nature, simplement que tu avais mis le pied dans la porte pour te créer une relation avec lui, à lui de l'ouvrir complètement pour toi. C'était comme ça les relations humaines, il paraît. La seule fois où tu avais réussi à le choper, c'était quand tu avais débarqué dans sa boutique pour lui faire un petit coucou. C'était presque pas calculé, tu avais l'idée de passer un jour là-bas (il t'avait invité lors de votre véritable première discussion.) et comme par hasard, tu passais précisément dans cette rue là-haut. Le hasard faisait si bien les choses. Et tu l'avais 'pas trop' emmerdé. Tu avais simplement fureté dans le magasin en posant des questions aussi rapidement qu'un semi-automatique pour noyer la conversation et lui détendre un peu le caleçon. Ils pouvaient bien parler d'autres choses que de démon, d'esprits et de magie rouge, pas vrai ? Tu pouvais avoir aussi d'autres conversations que ça. Tu n'étais peut-être pas loin de l'obsession, mais tu savais encore un peu de canaliser.
Tu poses à ton tour tes fesses sur le canapé, prenant quelques gorgées de bières. « Hm ? J'suis prof de boxe au Mad. Serguey t'a rien dit ? Enfin, ça c'est le truc qui me fait gagner du blé. Et sinon, bah... J'exorcise les gens. Ou les lieux, ça dépend de la situation. Mais ouais, exorciste si tu préfères. C'est aussi comme ça que j'vois si... y'a un soucis avec les gens. Comme toi. » Tu lèves la main devant tes yeux, la faisant un peu bouger. « Comme nous quoi. J'vois ce qu'ils sont. Ou ce qu'ils ont subi, plus ou moins. » Tu bois une nouvelle gorgée, plus longue cette fois-ci. Tu plissais les lèvres, tournant un peu la tête vers lui pour le regarder. « Tu t'sens prêt ou il s'est passé un truc ? » C'était rarement la troisième option.
(c) mars.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix 1E5CfUE Counter Attack-Mankind • Hélix AoZyjkn Counter Attack-Mankind • Hélix BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix KOVXegv Counter Attack-Mankind • Hélix WZKlL7H Counter Attack-Mankind • Hélix J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Counter Attack-Mankind • Hélix KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix ZfHtADc Counter Attack-Mankind • Hélix Jq60QrG Counter Attack-Mankind • Hélix MaP8TbX

"Before I die alone."

Counter Attack-Mankind • Hélix GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5941
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Mar 27 Juin - 4:02 (#)


Attack on Titan
Elle était la provocation personnifiée, ayant élevé l’injure acceptable au rang d’art. Il lui en coûtait de reconnaître que sa compagnie en devenait d’autant plus intéressante. Au concours de tacle, il ignorait lequel des deux en sortirait vainqueur, mais rien que la participation valait le coup. Elle le prenait de court, n’hésitant jamais à prendre en référence tout un pan de pop culture pour se foutre de sa gueule, et il n’avait ni le courage, ni l’envie de lui jeter un coussin en travers de la tronche à cause de ça. C’est tout juste s’il n’en demandait pas davantage, un « C’est tout ce que t’as ? » brûlant, au bord de ses lèvres. Depuis sa posture nonchalante au fond de son canap’, il sourit et songea qu’après tout, elle venait d’arriver. On n’en était qu’à l’échauffement. Il se tourna afin de la conserver plus confortablement dans son champ de vision. Réfléchissant à ses propos, il haussa les épaules calmement.

« Bah… Tu sais, vu le nombre de conneries que Serguey débite à la minute, il aurait tout aussi bien pu me dire que t’étais une ancienne garde suisse du Pape que, bon… moi, au bout d’un moment j’arrête de me poser des questions pour faire le tri et me demander s’il est en train de me prendre pour un con ou s’il dit vrai. » Un sourire de canaille aux lèvres à la pensée de l’arcaniste aux pouvoirs éteints, il s’interrogea sur le rapport du vaudouisant à autrui. Serguey passait sa vie à noyer le poisson. Il n’aurait pas été étonné d’apprendre qu’Hélix elle-même ne savait rien de son handicap, que le Slave considérait comme honteux. Gatsby bondit sur la table basse, comme pour surveiller efficacement la visiteuse ; ils se faisaient rares, sous son toit. Son regard inquisiteur et hautain toisait avec une méfiance presque manifeste l’outre dont l’aura semblait néanmoins fasciner le félin, au point de le maintenir assis en position Bastet. « Au final, c’est logique. J’te vois très bien passer ta vie à cogner dans des sacs de frappe ou à montrer aux gens comment l’faire. Bourrine jusqu’au bout, à c'que j'vois. » Il secoua la tête et reprit une gorgée de bière. « Gosh, j’aimerais bien voir ça, un d’ces jours. Mais j’commence à déserter de plus en plus le Mad Dog. Avant, c’était cool. L’endroit idéal pour… aller à la pêche aux émotions fortes, tu vois l’genre ? Maintenant, y’a trop de monde. Ça devient un peu n’importe quoi le soir, j’trouve. Comme si c’était victime de son succès. J’ai l’impression que tout le monde et personne s’y retrouve, ça m’saoule. » Il savait qu’il parlait comme un local ressassant l’éternel regret de cette invasion de touristes et de nouveaux habitants. Tant pis. Après tout, tant qu’à être dans la caricature, autant pousser jusqu’au bout, avant de passer aux choses sérieuses qu’il redoutait. Il posa presque timidement son regard dans le sien, ayant parfaitement noté les quelques informations la concernant qu’elle avait divulgué sans se montrer particulièrement prudente.

« T’as vraiment pas une gueule d’exorciste… », souffla-t-il. « Ouais, ou si. Une exorciste type série Netflix, là. J’avoue. » Il pouffa, amusé par sa propre connerie, visualisant parfaitement le personnage insupportable d’Hélix Moxley, sa loupe et son chapeau à la Sherlock Holmes baladé d’enquêtes en enquêtes dans une ville type ambiance film noir. « Bref… Tu vois c’que les gens ont subi, hein ? » Une nouvelle gorgée, pour se donner du courage. Sa gorge se serra légèrement. « J’enchaîne les cauchemars, en ce moment. Ça d’vient compliqué. Et j’arrête pas de penser à ce que tu m’as dit, l’autre fois. Ça me travaille, et… j’imagine qu’avoir un regard extérieur sur ça, c’est… ça pourra peut-être être utile. » Il soupira, se pencha pour poser la bouteille par terre, tout contre le canapé. « Qu’est-ce que tu pourrais voir, sur moi ? Comment est-ce que tu vas procéder ? » En télépathe averti, il se méfiait de toute inquisition interne, trop conscient des ravages qu’une intrusion pouvait occasionner sur un individu. Son regard s’assombrit, sans se fermer complètement à la médium. « Excuse-moi hein, mais… c’est pas que j’suis parano, mais j’ai besoin de savoir comment tu fonctionnes. Qu’est-ce que tu pourras voir ? Comment est-ce que je peux t’aider dans le processus et à l’inverse, comment est-ce que je peux me… protéger ? » Il grimaça. « Jusqu’où va ta lecture ? »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
That kid you called a weirdo
Hélix L. Moxley
Hélix L. Moxley
That kid you called a weirdo
WAKE UP SINNERS

En un mot : I'll drink the poison to find the cure.
Qui es-tu ? : Counter Attack-Mankind • Hélix SUPS85Et_o
Counter Attack-Mankind • Hélix JPFyyhQ9_o
Counter Attack-Mankind • Hélix EAWHCNtL_o
Facultés : ☽ Voir les auras
☽ Aspiration des énergies, relâchement, stockage, balancer des énergies démoniaques à la gueule des connards
☽ Chasser des démons, esprits en tout genre et soigner les corps meurtris
☽ Faire frétiller des pantalons
Thème : Teenage Rock God - Rob Zombie
Counter Attack-Mankind • Hélix Ruby-rose
THE DEVIL GET HIS DUE

Pseudo : Akira
Célébrité : Ruby Rose Langenheim
Double compte : Ithan N. Kawhena
Messages : 139
Date d'inscription : 03/01/2019
Crédits : Awona (ava) | Drake (signa) | Prima luce (icons)
Sam 26 Aoû - 19:18 (#)

Eoghan & Hélix / Septembre 2020
Even devils should beware when bargaining with us.


Presque le rire gras quand Eoghan te parle que tu aurais pu être garde suisse que ça ne l’aurait pas étonné. Serguey et sa fâcheuse tendance à trop en dire ou à tout embrouiller, pour la beauté de la chose, tu ne sais pas trop. C’était Serguey quoi. Est-ce que ça valait vraiment le coup d’essayer de tout le temps décrypter le Slave comme une putain d’énigme ? Tu ne pensais pas trop. Ta relation avec lui, était bizarre. Tout était en surface la plupart du temps, mais y’avait parfois cet échange de regard. Comme si l’un ou l’autre avait envie de dire un truc de plus. Mais ça ne passait pas l’étape de vos lèvres. Tu ne sais pas de quoi vous aviez peur tous les deux. Tu n’avais jamais eu de soucis avec les autres. Pourquoi faire dans la subtilité quand on a la délicatesse d’un dix-huit tonnes lancées à 160 sur l’autoroute. Tu prends une autre gorgée de ta bière. « Déjà, j’ai failli être pom-pom girl j’te signale. » Pour être honnête, c’était au tout début du lycée, quand personne ne te connaissait. Tu étais athlétique, tu n’étais pas trop laide, il paraît, ça pouvait le faire. Ton frère s’était foutu de ta gueule. Tu lui en avais collé une pour la forme. Deux jours avant les fameuses auditions, on t’avait retrouvé en train de t’engueuler comme le pire des routiers avec un membre de l’équipe de football américain, à vous attraper par le col comme des enragés. « Ouais, ça ne s’est pas exactement bien passé. Une carrière tuée dans l’œuf. » Que tu ricanes.

Tu aurais sûrement détesté être une pom-pom girl. C’était plus pour la blague. Tu ne connaissais aucune pirouette, tu étais nulle en gymnastique. Alors si en plus il fallait faire ça en rythme… Pas que tu n’en avais pas, mais la coordination ce n’était pas ton truc. Et visiblement, le travail en équipe a plus de deux ou trois non plus. « C’toujours pareil. Ce sont toujours les mêmes nazes qui viennent se défouler. Mais l’sang frais, c’est cool aussi. Tu nous fais du gatekeeping ? » Tu bois encore une gorgée de la bière, alors que ton regard se perd de nouveau sur l’appartement. « Sympa l’tapis d’ailleurs. » Rien à voir avec le reste de la conversation, mais ça te semblait important de le signaler. « J’ai la boxe, mais le Mad au moins, ça permet d’aller un peu plus loin, t’vois ? Si on a envie d’se faire défoncer ou l’inverse, bah… on peut. » Ça permet de nettoyer le sang. Comme une sorte de nouvelle forme de scarification. Ça purge, ça permet de se remettre les idées en place, tout est clair après ça. On se sent propre. Pas de rancœur après. Quasiment « que » de la camaraderie après ça.

Tu lèves ton majeur qui tient la bouteille, un sourire carnassier se dessinant sur tes lèvres « Au moins, les exorcistes d’Netflix, ils sont baisables. Je n’ai pas vu l’truc avec Henry Cavill en Sherlock, mais ça m’gênerait pas. » La multinational rendait tout plus sexy. Pas que tu te trouvais dégueulasse, mais, si on devait ton rôle à la télévision, tu espérais que ça serait quelqu’un d’pas mal. Assez pour faire des édits sur Insta et Tiktok. Les gens pourraient « relate » à tes traumas, ouin-ouin. Tant pis pour l’exactitude ou pas. Ton histoire serait consommée et oublier en moins de deux moins. Tu trouvais seulement étrangement terrifiant et réconfortant à la fois. Tu pinces un peu les lèvres quand il pose des questions qui ont vraiment une importance dans la conversation. Tu t’avances un peu, tes coudes enfoncés dans ses genoux. Telle une mitraillette qui balance tout, des dizaines de questions à la pelle presque. Tu ne lui en veux pas. Tu as l’habitude de ce genre de comportement. Peut-être pas aussi précis, disons et là, tu ne pouvais pas te permettre d’être trop flou en vue de qui il était. Ta langue claque contre ton palais. « Bon… On va essayer de la faire simple hein. Parce que sinon ça va être trop long et j’suis pas là pour raconter ma vie depuis que j’suis né, tu vois l’topo hein. »

Tu passes ta langue sur tes lèvres, tu essaies d’arranger ça dans ta tête avant d’ouvrir encore la bouche. « Ça se fait en deux temps » Tu pointes tes yeux. « Ce petit bijou, -comme je te l’ai déjà dit- ça me permet d’voir les auras en gros. Mais j’peux voir aussi les émotions avec. Donc j’connais ta nature, ton émotion actuelle, et j’continue d’voir… tes particules démoniaques. Parfois, ils peuvent s’accrocher à certains états psychologiques, à des souvenirs… J’en ai même vu un une fois, il s’accrochait à un organe, c’était trop bizarre. » Petite digression, mais on commence à voir l’habitude. « J’peux voir où ça s’accroche, de quoi ça s’nourrit, voir comment aussi tu en est arrivé là… » Mais ça pouvait prendre un peu de temps bien sûr. Tu secoues la main devant toi. « Reste calme et contrôle toi. Essaie de pas m’faire une explosion d’magie ou j’sais pas quoi en même temps, ça va tout embrouiller et fausser mon analyse. » Tu prends une nouvelle gorgée et avale lentement. « Puis y’a la seconde partie. Plus délicate cette fois. Mais t’es pas possédé donc, c’moins… compliqué. Pas que ça soit pas un peu dangereux, mais pas comme si j’devais te décoller un démon ou esprit non plus. » Tu fais une légère moue. « J’sais pas trop comment t’dire ça sans que ça soit étrange, mais je vois pas d’autre façon de le dire : j’me nourris d’ça. » Simple, net, précis. « Manger, aspirer, sucer, mordiller, avaler, enfin, imagine tout le vocabulaire sexuel ou pas qui peut y avoir autour du concept, j’le fais. Mais t’inquiète, j’vais pas te toucher hein, pas que t’es moche, mais t’es vraiment pas mon genre. » Tu tapotes doucement la bouteille en verre, ton regard toujours posé sur lui. Ça pouvait refroidir n’importe qui. Ou fallait peut-être lui laisser le temps d'avaler l'info.
(c) mars.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix 1E5CfUE Counter Attack-Mankind • Hélix AoZyjkn Counter Attack-Mankind • Hélix BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix KOVXegv Counter Attack-Mankind • Hélix WZKlL7H Counter Attack-Mankind • Hélix J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Counter Attack-Mankind • Hélix KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Counter Attack-Mankind • Hélix ZfHtADc Counter Attack-Mankind • Hélix Jq60QrG Counter Attack-Mankind • Hélix MaP8TbX

"Before I die alone."

Counter Attack-Mankind • Hélix GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5941
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Dim 17 Sep - 5:48 (#)


Attack on Titan
Il savait, oui. Il savait combien le Mad pouvait représenter le défouloir suprême, autrefois alors, pour les gars du coin qui n’avaient pas envie de se passer les nerfs sur leur femme, sur leur môme, sur leur copine. Il savait comme il avait adoré en arpenter les recoins, se reconnaissant parfaitement dans une génération dépossédée de tout moyen d’exprimer une violence volontaire sous couvert de bons arguments ; seuls les vétérans partis buter des pauvres hères au Moyen-Orient avant d’exploser en morceaux suite à un attentat au gilet explosif, pouvaient découvrir les affres de cette malédiction sanguinaire qui continuait d’affliger tous les hommes, siècle après siècle. Néanmoins, il savait qu’il faisait preuve d’une mauvaise foi consommée. Il avait, lui, l’occasion d’exprimer une barbarie devenue ordinaire, par les travers d’une secte qui lui avait largement donné de quoi cogiter, de quoi se repaître de carnage et de cette soif de violence à laquelle il n’échappait pas. Pourtant, il ne prenait plus le même plaisir à s’y rendre. Ses souvenirs avec Yago parasitaient encore sa mémoire, et leur dernière expérience commune en ces lieux était suffisamment marquante pour le décourager de s’y rendre sans lui, de nouveau. De même, il ne trouvait aucun plaisir à y contempler les exploits de Serguey. Au contraire, dérangé par ces visions voyeuristes de cet ancien soldat et nécromant doublement amputé par ses traumatismes, il aurait presque trouvé ce spectacle indécent. Il avait donc préféré sourire sans répondre aux réflexions d’Hélix, amusé par ce passé avorté de pom-pom girl (bordel de merde) rendant presque les déclarations des platistes plus crédibles, en comparaison.
Ses explications concernant la lecture à venir lui firent perdre, en revanche, toute envie de plaisanter. Il acquiesçait, faisait la moue ou reniflait doucement au fur et à mesure de son exposé, et il dut retenir plus d’une fois l’envie de répliquer d’une remarque déplacée. De nouveau, il se posa la question de la nécessité absolue d’en passer par là. Mais Hélix était venue. Et il ne l’avait certainement pas faite se déplacer pour rien. Lorsqu’elle eut terminé, il expira longuement après avoir gonflé ses joues.

« T’as pas intérêt à déconner, j’espère bien que tu sais c’que tu fais… C’est pas souvent que j’me laisse dépiauter comme ça. Pour ainsi dire… ça arrive même jamais, alors j’te jure que si tu fais de la merde… » Les propos en eux-mêmes sonnaient comme une menace, et pourtant n’auraient pu, dans le même temps, en être plus éloignés. Il se rongea la peau autour de l’ongle du pouce, redoutant de la voir discerner ces fameuses « particules démoniaques » grignoter ses organes comme autant de métastases pullulant partout en lui. Il vivait désormais avec ce type d’images en tête, et si jusqu’à présent il avait réussi à contenir des pulsions hypocondriaques, une nausée venait systématiquement le saisir à la gorge, chaque fois qu’il côtoyait ces illusions désagréables. Il marmonna : « Comment j’en suis arrivé là, ça je l’sais… c’est à quel stade j’en suis arrivé, peut-être, qui m’fout le plus la trouille, je pense. » Il lui en coûtait, de s’exposer de cette manière. Son orgueil atteint par avance répugnait autant à la laisser procéder à cet examen que sa nature d’arcaniste hostile, presque par nature, à l’expertise d’une outre qu’il avait du mal à reconnaître comme plus avancée que lui dans ce domaine. L’héritage de Sylia avait semé ses ravages de bien des manières, mais il parvint néanmoins à prendre sur lui.

« J’resterai calme. J’vais me contrôler. »

Il préféra demeurer en tailleur, la posture induisant automatiquement une aura propice à la méditation, à l’introspection et à la sérénité qui l’aiderait à maîtriser ses nerfs. Il étira légèrement sa colonne vertébrale et fit jouer sa nuque qui craqua légèrement, avant de prendre une grande inspiration. Il avait l’impression de se jeter au bas d’un précipice. « J’vois c’que tu veux dire pour ce qui est de t’en nourrir, et à la fois j’veux pas savoir. Ça a l’air crade comme processus, mais c’est tout l’temps comme ça, de toute manière. J’purge autant que j’me nourris, donc t’inquiète. Les trucs étranges, c’est pas nouveau. » Il espérait simplement ne pas la sentir l’analyser comme si elle grattait son cerveau de la pointe d’un ongle trop acéré. Le tableau était tout aussi propice à lui donner la gerbe que le reste, et il s’efforça de vider son esprit de toute idée trop parasite. Pour se détendre, il ne résista pas à l’envie d’une énième pique : « J’savais bien qu’t’étais une goudou caractérisée, de toute façon. »

La présence du chat à côté d’eux le rassurait. Tant que Gatsby n’avait pas peur de lui, c’était que son aura demeurait dans le spectre de l’acceptable – du moins était-ce ce dont il s’était convaincu. Ignorant dans quel cadre Hélix était le plus à l’aise, il demanda plus gentiment : « T’as besoin de… matos en plus, de quelque chose pour mieux procéder ? Il faut qu’on soit en contact physiquement, ou… juste comme ça, ça suffit ? » Il ancra son regard au sien. « En tout cas, si t’es prête, j’suis prêt aussi. »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
That kid you called a weirdo
Hélix L. Moxley
Hélix L. Moxley
That kid you called a weirdo
WAKE UP SINNERS

En un mot : I'll drink the poison to find the cure.
Qui es-tu ? : Counter Attack-Mankind • Hélix SUPS85Et_o
Counter Attack-Mankind • Hélix JPFyyhQ9_o
Counter Attack-Mankind • Hélix EAWHCNtL_o
Facultés : ☽ Voir les auras
☽ Aspiration des énergies, relâchement, stockage, balancer des énergies démoniaques à la gueule des connards
☽ Chasser des démons, esprits en tout genre et soigner les corps meurtris
☽ Faire frétiller des pantalons
Thème : Teenage Rock God - Rob Zombie
Counter Attack-Mankind • Hélix Ruby-rose
THE DEVIL GET HIS DUE

Pseudo : Akira
Célébrité : Ruby Rose Langenheim
Double compte : Ithan N. Kawhena
Messages : 139
Date d'inscription : 03/01/2019
Crédits : Awona (ava) | Drake (signa) | Prima luce (icons)
Ven 31 Mai - 23:03 (#)

Eoghan & Hélix / Septembre 2020
Even devils should beware when bargaining with us.


En réalité, tu te demandais bien pourquoi tu faisais tout ça. Après tout, tu ne culpabilisais pas réellement du fait de l’avoir harcelé quelques jours. Ou de lui avoir tapé la mauvaise réputation. Le fait que ça soit un gars qui semble tenir beaucoup -un peu- à sa réputation avait rendu toute la situation marrante. Peut-être que tu aurais dû sortir ça dès le début pour qu’il t’ouvre sa porte y’a quelques semaines. Mais au moins, tu étais là. Pas pour une raison qui t’aidait toi particulièrement, mais au moins, tu étais là hein. Et pas seulement pour faire acte de présence. Alors forcément, il y a toujours la phase explication, puis la phase, il faut rassurer le … quoi ? Client ? Tu ne trouves pas trop d’autres termes pour qualifier ceux qui faisaient à peine à toi. Quelque pas, tu étais toujours un peu étonné que les gens te fassent confiance, mais ça fonctionnait plus des trois quarts du temps. Pas de raison que ça merde pour cette fois-ci. Pourtant, quand il rouvre la bouche pour parler du fait qu’il sait déjà du comment, mais à quel point c’est en train de le contaminer, tes sourcils se froncent plus durement. Tu peux sentir tes dents mordre doucement le bout de ta langue avant de lui répondre.

« Oh non. Ne me dis pas que tu as joué à la table d'Ouija ou ce genre de connerie hein ? Tu as l’air un peu vieux pour me refaire un remake de Paranormal Activity… » Tu as un air déçu. Presque celle qu’offrent les mères à leurs enfants qui les écoutent lui raconter une bêtise fâcheuse. Mais qui à la tête trop prise par le fait que son mariage s’effondre depuis des années parce que son époux la trompe avec sa secrétaire de quinze ans de moins. Pas loin de sombrer dans l’alcoolisme bourgeois. Toi, tu sombrais juste dans l’alcoolisme de base. Pas assez d’argent ni de daddy issues pour rentrer dans cette catégorie. Tu roules des yeux à l’insulte. Classique. Pas comme si tu ne l’avais jamais entendu celle-là. Tu finis par boire une nouvelle gorgée. Tandis que de ton autre main tu lui offres un doigt d’honneur. « Déjà on dit lesbienne espèce de redneck du bayou. Et ensuite, j’le suis pas. Et si seulement tu avais raison… Mais nan. Enfin, j’aime aussi les meufs. Tu rigoles. Girls I mean… right ? » Tu lui offres un clin d’œil. Tu aurais une paix royale si c’était le cas. Renée en tête. Elle te manquait toujours.

Tu reposes finalement la bouteille sur la table. Il ne reste que deux ou trois gorgées. Le chat n’est pas loin. Observant la scène avec un intérêt distant. « Nan. Pas pour l’instant. Je fais ça que si ça devient… compliqué. Ça aide à m’ancrer de toucher l’autre. » Tu lèves les mains pour montrer tes doigts longs et fins. Les tatouages aussi. Tu as des glyphes dessus aussi. « Je n’aime pas trop toucher les gens. » Misophobe sur les bords, tu le faisais que dans le cadre du boulot ou bien quand les gens étaient proches de toi. Tu bouges un peu, tu essaies de t’approcher un peu plus de lui. Jusqu’à te placer finalement quasiment en face de lui. Tu inspires et expires un bon coup dans le lâcher du regard. « J’suis prête. » Ta voix est légèrement plus faible. Petit à petit, le silence s’installe dans ton esprit. Et le voile se lève dans tes yeux. L’aura qui apparaît… « Jolie. Rouge bordeaux avec des dégradés de noirs sur les bords. » Enfin, si cela suffisait. Petit à petit, tu fronces les sourcils quand tu vois la couleur s’assombrir un peu plus. Une grimace. « Merde... J’plaisantais mais tu as vraiment fait d’la merde en vérité. C’toi qui l’a appelé ? » Les vrais « mages », « sorciers »et autres êtres supérieurs n'étaient pas censés être plus disciplinés que ceux comme toi ?

Tu lèves la main en l’air, juste au-dessus de son épaule. L’aura se met presque à frémir même s’il n’y a pas de réels contacts physiques. « Ça grignote. Mais… Lentement. On dirait une limace. » Ton regard se repose sur lui un bref instant. « Ça fait combien de temps que t’as décidé de taper la compagnie à ce genre de créature ? » Tes yeux repartent sur les bords de l’aura qui continue de vibrer doucement. Tu as presque l’impression que tu peux encore une fois, saisir les morceaux… comme des cendres qui tomberaient du ciel et qui disparaissent au vent. « On repassera pour la sagesse, nyanya, vous êtes des enfants instables... 'tain mais je pensais que c'était acté depuis 74 que les démons c'était pas nos potes...»
(c) mars.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brunch familial [Hélix]
» Fuck my day ⛤ Hélix L. Moxley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: