(ODELIA) ab uno dice omnes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 81
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Dim 3 Avr - 16:46 (#)

Odelia Maria di Stasio
(ODELIA) ab uno dice omnes Tumblr_pvejxprhmA1x1l0y5o6_500
Date et lieu de naissance
L'enfant était prévue pour le vendredi saint, mais s'est faite attendre jusqu'au dimanche, le 23 février 1992, en début de soirée. Première rébellion contre son destin tout tracé, cela ne suffisait bien entendu pourtant pas à angoisser ses géniteurs, la baptisant Odelia « je remercierai YWHW » Maria - vous savez, la fameuse vierge ensemencée par le Tout-Puissant - di Stasio, patronyme bien connu des Purificateurs, tout particulièrement en Italie, voire à Rome, terre de sa naissance, là où elle poussa ses premiers cris, appelant déjà à la délivrance.

Nationalité
Le pays des pieux, de ceux qui se signent, qui roulent les R et bouffent des spaghettis. Elle a avec joie pris la nationalité américaine en 2018, après cinq ans consécutifs passés sur le territoire.

Profession
Profession-passion. Après avoir vécu de son art, clou du spectacle, ballerine traversant les frontières, il a fallu étudier de nouvelles possibilités : il n'y avait rien d'un vrai ballet à Shreveport, et plus vraiment autant de temps à y consacrer de toute manière. Elle s'est donc recyclée en professeure de danse classique, et si ceux qui la connaissent pourraient s'étouffer face à un tel revirement - elle n'a pas vraiment la tête de l'emploi, ni même le caractère - elle se sent simplement bénie d'avoir chaque jour l'opportunité de se glisser dans les chaussons rose chéris, seule preuve d'une quelconque stabilité/continuité dans le chaos qu'est sa vie.

Lieu d’habitation
A son arrivée à Shreveport, Odelia avait pris ses quartiers à Dalzell Street, peu exigeante alors, souhaitant voir si elle réussirait à s'acclimater à cet endroit si différent de tout ce qu'elle avait connu. Quand ses marques furent prises, et que son emploi lui sembla moins précaire que ce qu'elle avait craint en arrivant ici, elle décida de se réfugier dans la solitude, et se créa sa bulle dans l'une des maisons éparses de Mooringsport.

Situation financière
« Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. » (1 Timothée 6:9) Lia a très tôt appris que l'argent ne faisait pas le bonheur, et cette valeur est restée ancrée en elle. Habituée à peu et peu gâtée, elle a eu tendance à brûler les billets, la première fois qu'ils se sont glissés entre ses doigts en tant que sa seule propriété. Cette phase lui est vite passée cependant, et réalisant son statut précaire - plus de famille et une vie de nomade -, elle a commencé à amasser afin de se sentir en sécurité. Jamais carriériste pourtant, professionnellement sans ambition démesurée - elle ne le dira jamais tout haut puisqu'elle a conscience d'à quel point cela sonne cliché, mais faire ce qui lui plait constitue le plus beau des paiements -, elle ne roule pas sur l'or mais s'arme simplement de prudence.

Apprentissage
Si son apprentissage a commencé dès son plus jeune âge, il relevait d'un endoctrinement militaire qu'il a fallu par la suite en grande partie désapprendre. Fondé sur des mensonges couvrant jusqu'à l'essence de son être, elle tente aujourd'hui de se défaire de ces ombres coriaces qui lui bloquent l'accès de son plein potentiel. Ce travail, avouons-le, ne lui semble pas tous les jours surmontable. Un retard considérable, une magie mise à jour, à peine maîtrisée, qui devient bancale, dangereuse. Si elle sent enfin la puissance de sa magie jadis brimée, elle en a perdu tout contrôle, ou bien est-ce simplement ce que murmure la voix dramatique dans sa tête.

Magie
Une magie pure d'un blanc immaculé. C'est ce qu'on lui a fait croire au sujet de sa magie pendant des années. La vérité éclaboussa d'écarlate la magie virginale. Une magie vive, pour eux couleur du sang, malaisante, jetant l'opprobre sur leur nom et leurs croyances. La vérité, c'est que la magie de Lia est simplement la substance de son âme, vive et flamboyante d'émotions, un rouge éclatant qui vient perturber votre tranquillité.

Clan
The Arch : la réalité des CESS isolés à la recherche de ceux qui sauront leur tendre la main, ces créatures jadis menacées par une Révélation précipitée que l’on cherchait à sauver. Association à but non lucratif épaulant ces créatures émergeant parmi les humains, sur les plans social, législatif, psychologique voire éducatif, si l’on peut dire, Odelia l’intégra à ses débuts balbutiants, et en fit son foyer de substitution. C’est parmi eux qu’elle se sent utile et reconnue, c’est parmi eux qu’enfin elle trouve sa place. Si elle devait avoir un clan, alors ce serait à eux qu’elle vouerait allégeance.

  • TEMPÉRAMENT

    FOI - « Il n'y a pas le moindre signe de foi en cet être hérétique. Je peux à peine croire qu'elle soit sortie de mon ventre, et je vous assure que ce ne sont certainement pas les valeurs avec lesquelles nous l'avons élevée qui l'ont menée là. » Ilaria di Stasio.
    « Est-ce que j'ai une confiance absolue en quelqu'un ou quelque chose ? » rire « C'est votre cas ? Parce que ce serait assez stupide » pause « Bon d'accord. Disons que quand vos parents eux-mêmes ne vous voient plus comme leur enfant pour une simple divergence de foi, que votre soeur, que vous avez à moitié élevée, ne vous a pas donné de nouvelles  depuis... maintenant huit ans, j'imagine que le concept de confiance devient quelque peu risible. Ce qui explique probablement que j'aie vadrouillé et limité les points d'attache. [...] C'est vrai, ça commence à faire un moment que je suis là, maintenant. J'essaye vraiment de travailler là-dessus, de faire des efforts, de m'ouvrir un peu. De là à parler de confiance aveugle, n'abusons de rien. » geste vague de la main, grimace. « [...] Dans un sens plus large, j'imagine que je n'irai pas non plus dire que j'ai foi en l'humanité... Regardez-nous, ce qu'on se fait les uns aux autres, y a vraiment de quoi gerber. Mais il n'y a sûrement rien de mal à dire que j'ai de l'espoir. J'ai envie d'en avoir, est-ce que ce n'est pas un bon point de départ ? » Odelia di Stasio, session 38.
    « Y a eu cette soirée à l'Arch, un peu festive vous voyez, on a commencé à faire les fous, je me suis senti pousser des ailes et j'ai eu le malheur de lui demander pourquoi elle avait toujours cet air inquiet. Odelia m'a lancé son regard de braise habituel - vous savez - et là elle m'a répondu qu'elle était vraiment très concernée par le fait que chaque jour, d'adorables petits lapins trouvaient la mort sous les roues d'une voiture, puis elle s'est cassée. » soutien de l'Arche.

    CHARITE -
    « Elle a toujours été sensible, cette petite. Le fait qu'elle ait du coeur n'a jamais été le problème, c'est plutôt qu'elle le laisse l'aveugler et tombe trop facilement dans les manipulations du Malin. » Fiorenzo di Stasio.
    « Sans vouloir me lancer des fleurs, j'espère bien qu'on peut au moins me dire charitable, sachant qu'une bonne partie de ma vie tourne autour de l'idée d'aider les autres - je ne dis pas que je le fais bien, attention, mais paraît-il c'est la volonté qui compte. La vérité, c'est que ce sont pas les actions le plus dur : faire, aider, c'est facile, c'est juste qu'après, ils se mettent à penser que t'en as quelque chose à carrer de leur vie dans le détail, et là ça parle et ça parle et ça parle... Apparemment tu ne peux pas vouloir les garder en vie sans faire dans le social. Et là, je pèche carrément sur la capacité d'écoute. » Odelia di Stasio, session 12.
    « Elle a une espèce de syndrôme du Sauveur, c'est plus fort qu'elle, elle a ce besoin assez épatant d'aider les gens, même si la plupart du temps, ça la fout surtout dans la galère. » amie d'Odelia di Stasio, espèce en voie de disparition.

    ESPERANCE - « Avant de partir, elle m'a dit que le Paradis et l'Enfer n'existaient pas, mais que si c'était le cas, elle espèrait et savait que ce serait là que je pourrirais. » Ilaria di Stasio.
    « Ah je vois, c'est le moment où vous commencez à me prescrire un séjour à l'asile. ... Et si tout n'était qu'une boucle sans fin ? Si les âmes, au bout d'un moment trop tranquilles dans leur petit plan astral, redescendait dans le plan matériel - pas forcément le nôtre -, voire même simplement un plan inférieur, différent ? Si vous vous penchez sur certaines études de physique quantique, ou bien encore sur certaines études concernant la constitution de l'ADN... Tout ce que je veux dire, c'est qu'il y a des milliers de possibilités, et qu'on n'a aucune idée de ce qui nous attend après. Je n'écarte aucune hypothèse, et j'ai abandonné l'idée obsessionnelle de trouver à tout prix la réponse à cette question. Peut-être n'est-on pas supposé la connaître. Et qu'est-ce que cela changerait de toute manière ? » Odelia di Stasio, session 42.

    JUSTICE - « La Justice implique un sens aigu de la vertu et de la moralité. Je ne pense pas avoir à développer outre mesure en quoi Justice et Odelia sont antinomiques. » Ilaria di Stasio.
    « ... Je veux bien admettre que j'ai tendance à réagir de façon... démesurée... quand quelque chose me semble injuste. [...] Oui, même quand cela ne me touche pas personnellement. Mais que veut dire le mot justice après tout ? Faut-il se référer à nos lois, ou à la conception que chacun a du Bien et du Mal, auquel cas personne ne peut s'accorder puisque chacun d'entre nous en a une conception différente ? Probablement pour cela qu'ils ont inventé les religions, par ailleurs, bien que même entre eux ils ne parviennent pas à s'entendre... » faible rire railleur « Je ne sais pas. Je dirai que ça doit passer par le fait d'essayer de se mettre à la place d'autrui, bien que cela ne semble pas toujours facile, je vous l'accorde, et à faire de son mieux pour ne pas blesser intentionnellement son prochain. » Odelia di Stassio, session 6.
    « Elle m'a forcée à regarder le cours depuis un coin de la salle sans participer parce que je m'étais moquée de la nouvelle coupe de cheveux de cette ringarde d'Erin Crane. Tarée. » une élève d'Odelia.

    PRUDENCE - « Oh non... Elle ne réfléchit pas, elle fonce juste tête la première dans toutes sortes de situations loufoques. » Fiorenzo di Stasio.
    « Si je m'estime prudente ? » grimace « C'est un de ces traits chez moi où j'ai l'impression d'avoir tout et son contraire. Il y a ces fois où je pèse tellement le pour et le contre que j'en deviens folle, et quoique je décide au final, je finirai toujours par me demander si j'ai réellement pris la bonne décision, à croire qu'il m'aurait fallu une vie entière pour présenter un choix sensé, et ces fois où je me laisse complètement dominer par mes émotions et où le flux de mes pensées semble juste court-circuité. Parfois je le regrette, et d'autres fois, ça fait simplement du bien d'être spontanée, vous voyez ? » Odelia di Stasio, session 3.
    « Il y avait ce nouvel arrivant, il y a quelques années, beau comme un dieu, auquel on aurait d'ailleurs toutes donné le bon Dieu sans confessions... » soupir « ... toutes sauf Odelia. Elle nous demandait de faire attention, elle ne lui faisait pas confiance, et je dois dire qu'on s'est bien demandées un instant si elle perdait la boule. Bref, il s'est avéré que ce mec au final lâchait des informations capitales sur les autres membres de l’Arche. Lia n'a pas vraiment besoin d'être prudente, son arme c'est son instinct, ou son sens de l'observation, j'imagine qu'on ne saura jamais, mais je ne questionne plus sa lucidité depuis quand elle me demande d'être prudente. » membre de l’Arche.

    TEMPERANCE -
    « Est-ce que vous demanderiez à un tigre s'il fait preuve de tempérance ? » Ilaria di Stasio.
    « Je vois où vous voulez en venir, je parle de contrôle des émotions, vous me parlez de tempérance. C'est comme la prudence ! Y a des jours avec, y a des jours sans. Non, y a des minutes avec, y a des minutes sans. » lève les yeux au ciel « Sérieusement, je fais preuve d'un sang-froid incroyable 95% du temps. Dommage que les 5% restants soient si mémorables qu'ils effacent tous leurs copains. » Odelia di Stasio, session 3.
    « Calme ou énervée, tout ce que je peux dire, c'est qu'elle fait flipper. » ancien camarade de classe d'Odelia.

    FORCE D'ÂME - « Oh, clairement, elle en a. Même étant gosse, Ilaria et moi devions faire preuve d'une certaine inventivité quant aux punitions pour la faire plier. Cette gamine n'avait pas froid aux yeux, ça non, pas grand-chose pour lui faire peur... » Fiorenzo di Stasio.
    « J'ai ce mantra qui dit : "Tes peurs sont ta seule prison". D'ailleurs, je me le suis un peu fait tatouer sur les côtes, c'est pour vous dire à quel point j'y crois. Je fais vraiment de mon mieux pour combattre mes peurs et les surmonter. Le problème, c'est que la chose qui me fait le plus peur, c'est moi-même. Et à ça, je n'ai pas encore trouvé de solution, malheureusement. [...] Non, je ne gère pas très bien la souffrance, c'est vrai. Mais j'apprends. C'est en partie pour ça que je vous paye, en fait. » Odelia di Stasio, session 21.
    « Comme si on pouvait être lâche ET être aussi investi pour l'Arche... D'autres questions connes à poser ? Non ? » un membre de l'Arche.

    ORGUEIL - « Une fois, elle avait refusé de manger pendant une semaine afin de nous prouver qu'elle avait raison sur je ne sais plus quel sujet idiot. Et oui, j'avais verrouillé le frigo et tous les placards. » Ilaria di Stasio.
    « Orgueilleuse ? Oui bon d'accord, peut-être un peu. Je préfère dire que j'ai l'esprit de compétition et le sens du challenge, mais si vous y tenez... » Odelia di Stasio, session 25.
    « Hin-hin, vous ne voulez pas vous adresser à Odelia après un échec. Très très mauvaise idée. » Yelena Tehr.

    AVARICE -
    « Ca m'étonnerait, elle n'a jamais été très bonne ne serait-ce qu'à économiser son argent de poche. » Fiorenzo di Stasio.
    « Franchement, je ne pense pas. » hausse les épaules « J'essaye de faire attention à mon argent dans la mesure du possible, de mettre un peu de côté, de ne pas faire trop de folies, mais je ne m'estime pas particulièrement attachée à l'argent. » Odelia di Stasio, session 6.
    « Nah, c'est une pote cool, le genre qui paye ses tournées de shots comme tout le monde lors des soirées, pas qui s'esquive avant que son tour arrive comme d'autres, si vous voyez ce que je veux dire... » une compagne de beuverie, de toute évidence.

    LUXURE - « Ca, ça ne m'étonnerait pas. Elle s'est toujours intéressée d'un peu trop près aux garçons. » Ilaria di Stasio.
    « ... Joker ? » pause « Non ? Ok... C'est vrai, je ne suis pas contre les plaisirs de la chair, de temps à autres. Ca m'aide pas mal à évacuer les émotions que je ne parviens pas à évacuer d'une autre manière, ça m'aide à couper le flux de mes pensées quand il devient trop... préoccupant. Et sachant que je peux ressentir les émotions fortes, ça a un côté plaisant de savoir qu'il y a au moins une émotion que je peux partager en simultané avec mes congénères. [...] Ce n'est pas comme si j’enchaînais les conquêtes à tour de bras non plus, je craque de temps en temps. Et je n'ai pas de sexualité à risque, je ne suis pas assez stupide pour croire que je ferai une bonne mère. » Odelia di Stasio, session 24.
    « Hé, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? C'était un moment vraiment - vraiment - sympa. Elle se donne ! Et elle n'en fait pas toute une histoire. J'apprécie ça chez une fille. » victime d'un soir jamais rappelée.

    ENVIE -
    « Même dans sa passion, je ne l'ai pas vue envier ceux qui étaient meilleurs qu'elle... Il y a bien eu cet épisode où elle avait volé la poupée d'une de ses camarades de classe, mais ce fût un incident isolé qui, j'ose l'espérer, fût enterré après une explication approfondie des conséquences de ses actions sur autrui. » Fiorenzo di Stasio.
    « Il n'y a pas grand-chose parmi ce que la plupart des gens possèdent qui me donne réellement... envie. Ce après quoi ils courent toute leur vie durant me semble souvent n'être qu'un amas de futilités. Je ne dis pas qu'ils ont tort et que mes envies sont meilleures, simplement qu'elles sont différentes. Etant gosse, quand j'ai pu le constater chez autrui, j'imagine que cela a pu faire naître de l'envie en moi. J'ai vite réalisé que prendre quelque chose à autrui sans pouvoir s'en attribuer le mérite faisait perdre toute sa saveur au bien acquis. Aujourd'hui, j'ai plutôt tendance à me demander quel chemin je peux paver afin d'obtenir le bien convoité. » Odelia di Stasio, session 39.
    « Je n'arrive même pas à comprendre ce qu'elle attend exactement de la vie. » une collègue d'Odelia.

    GLOUTONNERIE - « Je n'ai jamais bien compris ce qu'on entendait par là. Mais j'imagine que je peux dire que j'aime la qualité ? » Odelia di Stasio, session 28.

    COLERE - « De loin le pire de ses innombrables défauts. » Ilaria di Stasio.
    « Je pense m'être assez étalée sur le sujet, ça en devient redondant. Oui, j'ai de fortes tendances à la colère, et de grandes difficultés à la contrôler. » Odelia di Stasio, session 30.
    « Je ne sais même pas quel exemple choisir... Oh, si, cette fois où elle revenait d’un atelier pleine-lune avec Justin et où il a commenté qu'elle était diabolique. Si elle avait pu faire exploser la pièce toute entière, elle ne se serait probablement pas gênée. D'ailleurs, on n'était pas très loin du compte... Justin n'a jamais voulu balancer ce qui s'était passé durant cette fameuse soirée après ça. » une membre de l’Arche.

    PARESSE - « Odelia a toujours été pleine d'énergie... » Fiorenzo di Stasio.
    « ... mais elle a toujours souffert d'un manque de volonté. » Ilaria di Stasio.
    « On va pas se mentir, ça fluctue un peu en fonction de mes humeurs ça aussi, de mon moral. Je suis rarement du genre à ne rien faire, en revanche certaines tâches me sembleront plus difficiles que d'autres si je ne suis pas dans le bon état d'esprit. Comme tout le monde non ? » Odelia di Stasio, session 3.
    « Mec, je ne sais même pas quand est-ce qu'elle trouve le temps de dormir. » un membre de l’Arch.

  • UNE JOURNÉE DANS VOTRE PEAU
    PROFESSEURE DE DANSE CLASSIQUE – travaille du mardi au samedi (de 9h à 21h le samedi, et essentiellement de 16h à 21h en semaine). Enseigne à des classes de tous âges et de tous niveaux.

    SPORTS PRATIQUÉS – danse classique, bien évidemment, puis jogging 2 fois par semaine (le mercredi midi et le samedi matin), yoga 3 fois par semaine (jours et moments de la journée variables, selon l’envie).

    ACTIVITÉS EXTRA-PROFESSIONNELLES– le reste de son temps est majoritairement dédié à l'Arche, et à son (ré)apprentissage de la magie.

    SORTIES NOCTURNES – une à trois fois par semaine. Manque rarement le rendez-vous du samedi soir, sort rarement le vendredi soir. Finit généralement dans des états peu glorieux. Un foie bien entraîné et de petites astuces de grand-mère aident à ne pas trop subir les matinées suivantes, mais ne peuvent effacer les remords qui accompagnent généralement gueules de bois et autres excès.

    DIMANCHES DETOX –
    elle profite souvent du dimanche pour faire une ballade dans la nature et s’y ressourcer. C’est également à cette occasion qu’elle peut récolter certaines plantes, des pierres et du bois pour ses amulettes, sigils, pentacles et runes, ou pour la confection de son matériel qu’elle aime à réaliser elle-même – dans la mesure du possible, de ses compétences et de ses connaissances. Elle aime également récolter différents types d’eau qu’elle peut réutiliser plus tard pour ses sorts en fonction de l’occasion. Elle s’octroie donc généralement quelques heures après la balade afin de confectionner ses projets du moment ou nés de ses trouvailles de la journée. Les activités manuelles l’aident à s’évader, nourrissent sa créativité, et lui inspirent souvent de nouvelles idées pour sa pratique.
  • Caractéristiques de race

    DECOUVERTE - Une magie qui naît dans la révolte, chaotique alors que l'enfant se rebelle contre des règles qu'elle ne parvient à comprendre, contre une foi qu'on tente en vain d'inculquer à un être trop libre, trop curieux, pas assez rigide, pas assez fanatique. Un problème de taille, qu'on tente de contrôler, d'enfermer, de soumettre. On cache la nature de sa magie, on bannit le mot rouge de notre vocabulaire, afin que jamais elle ne devine qui elle est réellement. On travaille son don à ses propres fins, on n'en garde que les parties les plus blanches et les plus offensives, celles qui collent avec le petit soldat qu'on essaye de construire. Un don de manipulation des énergies vitales qui pourrait à tout instant la trahir, on lui apprend comment détecter les émotions fortes, les manipuler, les injecter, les effacer ou les remplacer. On omet de lui dire qu'il y a tellement plus, en vérité. Parents-mentors-menteurs, parents-sergents, elle passera dix-huit ans de sa vie sous leur coupe, aveuglée par un manque de connaissances sur son propre monde et sur sa nature profonde, et plus encore avant de pouvoir écarter les rideaux rouges de la réalité.

    TRADITION - Odelia n'a jamais su qu'on lui inculquait une tradition secrète, puisque tel est le problème : elle est secrète. Des bases de magie purificatrices, que peu d'êtres sur cette Terre sauraient parvenir à identifier. Il a fallu attendre son arrivée à Shreveport, il y a sept ans, mais surtout sa rencontre avec Yelena Tehrt, afin de comprendre que la vraie nature de sa magie était rouge, et pouvoir se tourner vers la sorcellerie qui lui était adaptée. Bien qu'elle ait des bases et qu'elle ait connu une formation toute son enfance durant, il y a comme un choc entre ces deux magies qui tentent parfois de se mêler, entre ce qu'elle a appris et les réels endroits où elle devrait puiser, il y a tant à désapprendre, et tant à réapprendre, et les conséquences souvent l'effraient, quand ce ne sont pas simplement ses inaptitudes qui la frustrent.

    UN DON ENCORE EN DEVELOPPEMENT - Manipulation des énergies vitales
    • Etape 1 : Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions fortes chez l'adversaire. Ce stade est bien maîtrisé puisque le seul qu'elle connaisse depuis l'enfance.
    • Etape 2 : Utilisation des émotions dans sa magie. Yelena a vite compris que son don avait bien des facettes inexploitées et lui apprend alors comment utiliser ces émotions qu'elle manipule afin de les intégrer à sa magie qui s'en nourrit, persuadée que son don couplé à la nature de sa magie peuvent donner des résultats époustouflants. Si ses conséquences en magie rouge sont encore trop faibles pour que les espoirs du mentor puissent se réaliser, elle parvient aujourd'hui plutôt bien à maîtriser ce nouvel aspect de son don.
    • Etape 3 : Manipulation des énergies vitales, auras. Les auras étant une manifestation de l'énergie vitale, sa manipulation a nécessairement des conséquences sur l'aura. Elle tente actuellement donc d'apprendre à modifier/dissimuler les auras, la sienne, voire celles de petits groupes de personnes, mais l'exercice s'avère extrêmement fastidieux, lui demandant énormément d'énergie et une capacité de concentration qu'elle est encore loin de pouvoir réunir.





    AURAS - La lecture des auras a commencé très jeune pour elle, mais n'a ciblé pendant longtemps que la lecture des émotions fortes (une fois identifiées, il était plus facile de deviner ce qu'elle devait modifier). Dans l'optique de l'utiliser plus tard, Yelena l'a fait travailler sur une lecture approfondie des auras depuis déjà cinq ans, la race, l'inclinaison, la forme d'un thérianthrope (cela peut en effet s'avérer bien utile pour l'Arche) et elle commence à ne pas être trop mauvaise sur le sujet, ce qui l'amène donc à l'étape 3 du développement de son don. En revanche, elle serait absolument incapable de détecter l'âge d'un vampire au travers de son aura, discerner les dons d'une outre ou voir les éléments magiques dans une personne. Chaque chose en son temps. Son apprentissage étant déjà assez costaud aujourd'hui encore, elle se concentre sur ce qui a pour elle le plus d'utilité.

    ESPRITS - Elle sent des choses, parfois, des vibrations, des énergies liées à un lieu. Mais ce n'est pas vraiment un domaine qui intéresse Odelia, ça a plutôt tendance en fait à la mettre mal à l'aise, pour une raison qu'elle ne s'explique pas.


  • AFFILIATION ET OPINIONS
    REVELATION - une meilleure compréhension du monde qui se dessine, un terrain de jeux qui s'élargit. Jusque-là limitée aux enseignements extrêmistes de ses géniteurs selon lesquelles les autres races ne seraient qu'engences du Diable, Odelia confirme ce doute lancinant qui a toujours existé en elle selon lequel le monde est bien plus complexe que ce qu'ils voulaient lui faire croire. Elle sent les conflits que l'Homme cause à chaque fois que la compréhension de quelque chose lui échappe prêts à ressurgir, et c'est ce qui la pousse à rejoindre Shreveport, deuxième ville à devenir son foyer depuis le début de sa vie, étant jusque-là toujours en vadrouille, et à s'engager dans une cause qui lui semble juste. La Révélation est donc un chapitre important de l'histoire de Lia, voire même le commencement pour elle d'un nouvel ouvrage.

    HALLOWEEN 19 -
    elle est capable de sentir cette magie qui pèse sur eux, et même si elle ne connaît pas grand-chose de celle-ci, bien éloignée de tout ce qu’elle a pu apprendre, elle en ressent les relents sombres, dangereux… fascinants. Elle garde la tête haute au milieu du Chaos, l’œil ouvert et suspicieux, le cœur serré par les douleurs infligées dont elle ne cesse de témoigner. Mais elle a la rage, aussi, un peu, celle d’avoir l’impression de faire tant de pas en arrière, celle de voir ses semblables piétiner tous les efforts faits durant des années, la frustration aujourd’hui de se sentir bridée, surveillée, suspectée. Amènerait-on les coupables devant elles qu’elle s’étalerait probablement sur leur égocentrisme et leur ingratitude. En supposant qu’il n’y ait rien de plus sérieux duquel s’inquiéter. Voilà l’inquiétude qu’on tende de réprimer, mais qui ne peut tout à fait être effacée.

    THERIANTHROPES -
    beaucoup d'entre eux sont venus frapper à la porte de l'Arche, plein de questions, ou éprouvant des difficultés à s'intégrer à un monde qui les guettait d'un oeil méfiant. Si comme chez les arcanistes et les humains, il y a du bon et du moins bon, elle a découvert parmi eux de formidables personnalités et les considère définitivement comme des individus comme les autres. Voire même plus, sachant que bon nombre d'entre eux composent sa nouvelle "famille".

    VAMPIRES - s'il y a bien une race face à laquelle l'opinion d'Odelia n'est pas encore figée, il s'agit bien de celle des vampires. Ses inquiétudes trouvent leur fondement dans le fait qu'à leur mort, leur âme se dissipe au lieu de rejoindre des plans plus élevés. Selon elle, cela signifie quelque part que leur âme humaine est morte bien avant leur enveloppe charnelle, ou au moins en partie. A quoi pourrait-on s'attendre d'autre de toute manière, quand on sait qu'ils s'abreuvent de sang, source de la vie ? Néanmoins, pour elle qui prône la tolérance et qui sait quels dégâts des opinions trop tranchées peuvent causer, elle n'arrive pas encore à définitivement statuer sur le sujet. Bien que la démarche s'annonce quelque peu contradictoire, dans l'attente d'en savoir plus, elle cherche à tout prix à les éviter. Plutôt organisés et complotant à la création de leurs propres règles de leur côté, ils sont loin d'être nombreux à frapper à la porte de l'Arche, qui est pourtant prête à accueillir tous les CESS dans le besoin.

    DEMONS - à cette limite sa tolérance s'arrête. Selon elle, les démons, tout comme les déités - y compris Dieu lui-même, ouh blasphème ! -, ne sont que des égrégores créées et nourries par les croyances humaines (ou des arcanistes). Leur existence et l'étendue de leurs pouvoirs dépendant avant tout de leurs adeptes, les manipulations sont monnaie courante pour les égrégores. Mais le fait qu'ils soient capables de possessions ou d'incarnations la dégoûte au plus haut point et n'arrange pas l'opinion qu'elle se fait à leur sujet. En revanche, l'âme d'une engeance pouvant accéder au plan astral dans certains cas, elle ne caractérise pas celles-ci de la même manière que les autres.

    EGLISE WICCANE - si, a priori, elle n'a pas vraiment de quoi blâmer l'église wicanne, Odelia se montre toujours très méfiante face aux religions, cherchant toujours leur implication dans un jeu de pouvoir, tentant de deviner en quels endroits elles tentent de manipuler leurs disciples. Et jusque-là, pas une religion ne l'a démentie. Nulle raison d'en blamer ses membres, pour autant, qui recherchent le plus souvent une simple communauté ou un endroit où placer leur foi, si ce n'est peut-être d'un manque de discernement, mais personne n'est parfait, n'est-ce pas ?

    JUGGLER'S BAZZAR - hmm. Une moue dubitative s'apposera assurément sur ses lèvres si un débat d'opinion à propos de ce groupuscule venait à s'ouvrir. N'étant pas fervente de la société capitaliste, elle n'apprécie pas forcément qu'un commerce s'étende à ce point, mais de l'autre côté, ils ont permis la régulation de fraudes et d'attrape-touristes qui nuisaient à la réputation de leur caste et profitaient de la crédulité des ignares. Elle essaye de privilégier des commerces plus authentiques en cas de besoin, mais de temps à autres, quand une pièce s'annonce difficile à trouver, il faut bien admettre qu'ils demeurent la solution la plus simple vers laquelle se tourner.

    IRAE - là encore, elle ne sait si c'est à son instinct, à ses valeurs, ou à l'idée de tolérance qu'il faut prêter l'oreille. Une partie d'elle croit qu'il faut une balance en toute chose, cependant, elle ne voit pas en quoi la magie noire peut aider à l'élévation de l'âme. Un chemin nécessaire parfois, elle le conçoit, mais qu'elle ne voit pas comme une fin en soi. Là encore, elle tente de ne pas juger, sachant comme les ténèbres peuvent parfois se délecter de son esprit affaibli voire même envisager l'idée un court instant, mais préfère en rester éloignée.

    PURIFICATEURS - baignée dans l'idéologie bien qu'ignorant l'existence de l'organisation étant donnée sa prise de position anticipée face à laquelle ses géniteurs n'auraient su se tromper, s'ils venaient à être découverts, son opinion serait ici bien arrêtée : f u c k i n g f r e a k i n g f a n a t i c s.

Who am I ?
(ODELIA) ab uno dice omnes ITZVF671
Je suis un inventé Blase ouroboros, ça n'évoquera rien en vous, je viens de sortir de la retraite Visage kaya scodelario Sagesse 28 ans Découverte par un ancien membre, ça ne date plus d'hier Présence Je vais essayer de faire mieux que la dernière fois Avis Juste le meilleur forum de ces dernières années Créditspour le gif j'avais refait 3 fois tumblr et impossible de retomber dessus  :russe: Mot de la fin Sooo. I'm back! Je tenais à m'excuser auprès de tous mes anciens partenaires, et anciens futurs partenaires, pour ma précédente disparition mais aussi pour la lenteur de mes réponses de l'époque. Comme certains le savent j'étais en pleine reconversion, celle-ci était assez intense, et je me suis complètement noyée. J'ai été malhonnête avec moi-même pendant un moment, j'aimais vraiment AA et j'espérais sortir la tête de l'eau tôt ou tard et pouvoir m'y investir plus intensément, mais ça a pris un peu plus de temps que prévu... Maintenant que j'ai pu prendre mes marques, j'espère que vous serez aussi contents de me revoir que je le suis de vous retrouver.  :haha:  :heart: Désolée encore.
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 81
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Dim 3 Avr - 16:47 (#)

RED LEFT HAND
Can you remember who you were, before the world told you who you should be ?

BIO« Agnus Dei, qui tollis peccata mundi » Les pieux hommes et femmes de la salle se frappent la poitrine tandis qu'Odelia joue avec les pans de sa robe, sous le regard glacial de sa mère. « Miserere nobis » Leurs voix s'élèvent en un même écho, se repercutant contre les murs voûtés de l'église. Ses yeux bleus vagabondent sur les faciès recueillis, tous subjugués par la voix du prêtre. Elle, elle a juste envie d'aller jouer, au lieu de se retrouver enfermée dans cette grande bâtisse en pierre, froide, où tout le monde est si sérieux et où personne ne prête attention à elle. Elle ne dira rien, parce que maman et papa se fâchent toujours très fort quand elle n'est pas sage durant la messe quotidienne, et puis ils la privent de sa leçon de magie. La magie, ça au moins c'est amusant. Alors elle rêve de la puissante arcaniste qu'elle sera, quand elle sera grande, pendant que le prêtre déblatère ses litanies latines. « Odelia » Le sifflement l'a fait sursauter, bien que sa vibration soit faible. Elle lève ses yeux honteux d'enfant vers sa mère qui attend visiblement quelque chose d'elle. Ah. C'est l'heure du gâteau sans goût offert par les doigts charnus du prêtre.

« Ode, sache que je suis désolée. J'espère que tu pourras un jour comprendre que je n'avais pas le choix. J'espère que tu pourras un jour comprendre que cette foi n'était pas la mienne, et que je n'ai pas l'impression de faire le Bien, que je n'ai même pas l'impression de défendre les valeurs chrétiennes, quand j'essaye de me coller aux préceptes de Maman et Papa. Dans cette maison plus qu'ailleurs, j'ai l'impression d'avoir le Diable collé à la peau, et tu dois l'admettre, c'est un peu comme ça qu'ils me voient. Je crevais à petit feu, je n'avais pas le choix. Si tu savais, j'aurais aimé ne jamais être séparée de toi. Sois forte. S'il te plaît, je t'en supplie, réfléchis par toi-même. Regarde ce qui se passe autour de toi, et va découvrir le monde. J'espère que tu me rejoindras à ta majorité. Je continuerai à t'écrire, tu sauras toujours où me trouver. Je t'aime. Ode. »

Le verre tourne entre ses doigts et est déposé sur la table, vide. Il en prendrait volontiers un second, si l'ivresse n'était considérée comme un péché. « Comment cela s'est passé avec Lia aujourd'hui ? » L'inquisitrice s'est mise au travail. Il ne lève pas les yeux, encore tout à ses pensées, les mêmes que celles qui inquiètent sa femme, visiblement. « Je viens de la coucher, elle est complètement vidée. » Ilaria vient de sa démarche languissante se placer face à lui, le forçant à venir affronter son regard. Cette femme, une poigne de fer, mais un charme fou, toujours capable de lui faire tourner la tête après toutes ces années de mariage. Elle est son Eve, la tentatrice ultime. « ... des progrès ? » Mais insupportable. Florenzio soupire, agacé, capable de prédire la tournure que cette conversation va prendre quand tout ce qu'il souhaite, c'est pouvoir souffler. « Comment veux-tu qu'elle progresse, Ila ? Sa magie n'est absolument pas faite pour ce qu'on fait ! Nous n'avons absolument aucun contrôle sur cela, tu refuses simplement de l'accepter. » Le visage qui se fige, lui laissant entrevoir quelle parfaite oeuvre d'art elle pourrait être. Les statues sont silencieuses, au moins, elles. « Bien sûr que je refuse de l'accepter ! C'est notre enfant, Renzio, si nous acceptons sa magie, si nous la laissons s'exprimer, tu sais aussi bien que moi comment cela pourrait finir. Est-ce que tu vas me blâmer de vouloir protéger notre fille ? Quelle serait ta solution, vas-y, dis-moi ! » Il hait cela. Il hait comme elle se sert des vérités pour tous les faire plier. Est-elle vraiment plus intelligente qu'eux ? Ou sont-ils simplement égoïstes tous deux ?  « Je ne sais simplement plus quoi faire, mon amour. Elle s'est nourrie de moi pour faire les exercices, aujourd'hui, et je ne suis même pas capable de lui expliquer pourquoi elle ne peut pas faire cela. Quelle réponse lui donner ? Qu'elle est une aberration, que sa magie est démoniaque ? » Il la sent s'angoisser à son tour, avant qu'elle ne pose sa main sur son avant-bras dans un geste de réconfort mal assuré. « Je comprends. C'est trop dur pour toi, amour, tu es trop doux avec elle. » Un tic s'empare de lui, la fatigue de cette journée s'apprête à le faire exploser. « Peut-être devrait-on cesser de permuter les leçons des filles. Je vais m'occuper de l'enseignement d'Odelia, et toi d'Odile. De toute évidence, tu ne peux pas continuer comme ça. » Il se sent soulagé d'un poids, tout à coup, même si son for intérieur lui hurle combien elle le rabaisse en cet instant, à quel point elle le voit faible comparé à elle. Peu importe, peut-être.

« Je n'ai jamais vraiment été comme vous à leurs yeux, jamais vraiment une di Stasio, tu sais. J'ai appris pourquoi il y a peu. J'ai appris que tout n'était pas noir ou blanc, y compris la magie. Peut-être le sais-tu déjà, depuis. Ce n'était pas mon cas. Ils se sont bien gardés de me le dire, et tout fait sens aujourd'hui. La nature de ma magie est rouge et va à l'encontre de bien des choses auxquelles ils croient. « Nous sommes des créatures de Dieu et la magie blanche est l'arme qu'il nous a offerte afin de se protéger du Malin »... Tu parles ! J'en ai la gerbe. Je ne peux m'empêcher de me demander sur quoi d'autre ils m'ont menti, tout ce qu'ils m'ont caché. Ma confiance en moi sapée par une magie bancale, persuadée que j'étais de n'être que médiocrité. Cela va me prendre des années pour rattraper ce retard forcé qu'ils m'ont fait prendre, simplement parce que je ne correspondais pas à ce qu'ils auraient souhaité. Je suis juste... perdue. Si au moins tu étais là, mais je n'ai toujours aucune nouvelle de toi. Je ne sais même pas si tu reçois mes messages, et à vrai dire, je ne sais quelle option je préfère. »

La musique prend possession de la pièce et de tous ces corps qui admettent bien volontiers n’être que ses marionnettes. L’esprit qui s’échappe au profit du ressenti, la grâce innée qui l’emporte sur le contrôle à tout prix. Plusieurs heures, chaque jour, passées dans ce studio devenu un échappatoire à un foyer angoissant, à une famille dont elle ne se sent pas partie intégrante. Certains remettent cela sur le compte de l’adolescence, mais elle sait bien pourtant qu’il s’agit de quelque chose de plus profond. Elle est un poison pour eux comme ils le sont pour elle. Elle ressent sous chaque mot, sous chaque regard, les tensions, la désapprobation, des attentes qu’elle ne saura jamais relever, puisque leurs croyances ne sont pas les siennes, puisqu’elle ne parvient pas à rentrer dans le rang. Il ne s’agit pourtant pas d’un manque de discipline : elle en est sûre alors qu’elle tourbillonne au milieu de la pièce, alors que sa jambe se tend parfaitement, que ses orteils ploient sous les pointes de ses chaussons. Elle ne ressent pas encore le besoin d’aller s’encanailler auprès de ses congénères, affichant ainsi franchement sa rébellion contre les principes archaïques de ses ancêtres, consciente que cela ne ferait qu’ajouter de l’huile sur un feu qui la consume déjà bien trop. Alors elle danse, encore et encore, afin d’évacuer sa frustration, afin de laisser apparaître celle qu’on ne la laisse pas être, enfin elle respire à chaque saut, enfin elle se libère à chaque pirouette. Mais les dernières notes s’éteignent, la professeure tape dans ses mains, et elle sait que bientôt, elle devra s’en retourner dans sa prison dorée. « Odelia, je peux te voir un instant ? » On ne fait pourtant pas vraiment dans les apartés par ici. « Un ballet est en train d’être monté pour une tournée internationale. Tu seras majeure d’ici-là. Je me suis dit que ça pourrait t’intéresser, et tu as toutes tes chances pour les sélections. » Cette femme l’avait toujours soutenue et guidée pour elle ne savait quelle raison. Odelia ne s’était jamais épanchée sur sa situation, l’objectif étant ici de ne pas penser à la maison. Aujourd’hui pourtant, on venait de lui proposer de faire un choix. Un choix qui serait assurément lourd de conséquences.

« Salut petite sœur. Ce mois-ci nous sommes arrêtés à Amsterdam. La ville est fantastique. Le temps n’est pas des plus cléments, mais il y règne vraiment une ambiance paisible rare dans une capitale européenne que je ne saurai te décrire avec précision. J’adore voyager, c’est vraiment stimulant. Découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux modes de vie, de nouvelles architectures… Le monde est tellement plus vaste que ce que j’en voyais avec mes yeux d’enfant, et certainement beaucoup moins effrayant ! J’ai l’impression d’être plongée au milieu d’une aventure interminable, et l’idée me va très bien. Je ne ressens pas encore l’envie de me poser, de tout arrêter et de construire quelque chose de plus… concret. Je n’ai aucune idée de quand cela me passera, mais j’essaye de profiter de ce sentiment d’euphorie avant que cela ne se fasse. J’espère vraiment que tout va bien pour toi. Je n’ai toujours pas de nouvelles, mais je ne perds pas espoir. Tu me manques. Ode. »

Le souffle coupé, l’impression d’être une fourmi que la foule risque d’écraser à tout instant. Ses yeux accrochent les gratte-ciels, les lumières, son ouïe est attirée par un millier de bruits provenant tous de directions différentes, et les humains s’agitent, sans aucun regard les uns pour les autres, tous bien trop empressés, subjugués par les soucis d’un quotidien trop rapide, du temps qui s’écoule ne leur laissant aucun répit, minuteur de leur accomplissement, ou simple bombe à retardement. Elle-même, simple spectatrice, en a le tournis. Projetée sur la scène d’un théâtre aux représentations continuelles, elle voit l’infinie étendue des possibilités que la ville berceau de tous les regards peut offrir, mais en devine également tous les vices, tous les pièges tendus dans l’obscurité, tous ces gouffres avides de se repaître de vos faiblesses mal dissimulées. Ce n’est qu’un arrêt nécessaire, qu’une étape de ce nouveau voyage qu’elle entame, peut-être, sûrement, elle l’espère, un nouveau tournant dans sa tumultueuse vie. Elle se demande si c’est dans ce pays gigantesque qu’enfin elle trouvera les réponses à toutes ces questions laissées sans réponse, si elle saura reprendre correctement cette magie qu’elle n’a su nourrir assez ces dernières années et qui semble lui demander plus que ce qu’elle peut lui apporter. Mais aujourd’hui, la seule véritable question sera la suivante : où sortir ce soir, afin de rendre cette étape inoubliable, que choisir au milieu de l’abondance de choix que NYC a à offrir ? Où s'oublier, où s'égarer ?

« Je ne sais pas toi mais j’ai suivi les nouvelles et j’ai entendu comme un appel.  Je n’arrive pas vraiment à savoir pourquoi cela fait tellement écho en moi, pourquoi cela me rappelle notre enfance, la maison, mais j’ai l’impression que pour une fois, je n’ai pas à courber l’échine face aux choix que d’autres souhaitent faire pour moi. Cela ne me concerne pas forcément directement, je sais bien, je ne suis pas une thérianthrope, mais l’idée est simplement de se battre pour la Justice, et qui se battra pour la mienne si je ne peux me battre pour celle des autres ? J’imagine que papa et maman t’ont dit qu’il s’agissait d’erreurs de la nature. Je ne saurai dire ce que tu en penses, cela fait tellement longtemps… Sais-je encore qui tu es ? J’ai envie de le croire. J’ai envie de croire que cette enfant tendre que j’ai vu grandir a su préserver son cœur des folies extrémistes de nos parents, mais je ne sais rien, et je ne suis plus là, alors qui suis-je pour juger, me diras-tu. Sache que je ne te juge pas. Quoiqu’il en soit… J’ai quitté le ballet, et je suis partie pour les Etats-Unis. Je suis actuellement à New York, qui est complètement dingue, mais je pars pour Shreveport dès demain, et si tout se passe bien, je devrais m’y poser un petit moment. Enfin, on verra. Je t’aime. Ode. »

Sa main gauche se tend en direction de l’individu menaçant. Elle sent palpiter au bout de ses doigts la haine née de l’ignorance qu’il est prêt à déchaîner sur eux, le dégoût de ce qui lui est différent, la violence mal contenue découlant d’une vie de frustration, de gâchis, et ce sentiment à peine palpable, qu’il sent venir en lui avant même que ne s’abatte sa vengeance sur cette espèce aux frontières de l’humanité, celui de la puissance presque orgasmique de soumettre, d’abaisser, de les faire se plier à genoux. Si seulement ils pouvaient supplier. C’est sûrement cette pensée que traduit ce sourire en coin qui déjà s’efface, puis le reste des expressions de son visage, se transformant en stupeur, en incompréhension, en perdition, alors qu’elle absorbe tout et le laisse là, sans but. « Dispersez-vous ! » Elle tourne les talons avant que, dans la cohue, d’autres prédateurs ne s’interrogent sur ces proies soudainement laissées à l’abandon. La panique générale aidant, elle se retrouve bientôt à l’abri des débordements. Comment cela avait-il pu dégénérer de la sorte, elle n’aurait su le dire. Ces nouvelles émotions qui ne lui appartenaient pas ne l’aidaient d’ailleurs certainement pas à faire le tri dans ses pensées. Était-ce à cause de celles-ci qu’elle n’avait pas pris conscience de la silhouette à ses côtés ? « Qu’est-ce que t’as fait, exactement ? » Elle en sursauta. « C’était pas trop ce que j’avais en tête, l’interrogatoire, quand je parlais de dispersion. » Elle reprend son souffle tout en dévisageant l’homme qui lui fait face désormais. « Je connais quelqu’un que tu pourrais intéresser, je crois. Et qui pourrait t’intéresser. »

« J’ai rencontré une femme exceptionnelle, il y a quelques semaines. Au-delà du fait qu’elle défende une cause qui mérite qu’on se batte pour elle, elle est vraiment à couper le souffle. Il y a une force chez elle, quelque chose de simplement fascinant. Et tu sais que je ne suis pas facilement impressionnable. Elle a l’air de croire que je peux lui être utile, que je peux rattraper toutes ces années d’enseignement bâclées, poussée sur la mauvaise voie. J’aimerai y croire aussi, et si je dois être parfaitement honnête avec moi-même, je crois bien qu’elle a fait naître un peu d’espoir en moi, et l’envie de me fixer des objectifs qui me semblaient bien trop troubles jusque-là. Je n’ai jamais été très communautaire, et pourtant, j’ai l’impression que je commence à me faire une place, ici, même si l’impression d’être une intruse ne s’efface pas comme ça. J’ai envie d’essayer, en tout cas. Je vais le faire. Me poser un peu pourrait me faire du bien. Et si tu te décidais à me rejoindre, ça t’offrirait une situation plus stable. Es-tu seulement encore en vie ? Me lis-tu ? Ne pas avoir de tes nouvelles me rend malade. Mais mes espoirs de ce côté-là s’effritent. Je n’ai pas envie d’abandonner, mais je commence à me demander pourquoi je m’acharne. Je t’en supplie, dis-moi quelque chose, n’importe quoi. Ça sonne peut-être cliché, mais cette incertitude devient insoutenable, et je ne sais pas combien de temps je pourrais encore vivre dans le passé, sans rien auquel me raccrocher. Je t’attends toujours, pourtant. Je me dis toujours que je vais pouvoir redécouvrir ton visage d’enfant mu en celui d’une jolie jeune femme. Je ne sais plus pourtant si cela m’aide ou me hante. »

CHRONOLOGIE
23 février 1992 Rome, Italie. Naissance d’Odelia di Stasio.

15 septembre 1995 Naissance d’Odile di Stasio.

8 août 1998 La famille di Stasio découvre avec horreur que la nature de la magie de Lia est en conflit avec la tradition purificatrice de leur lignée. Ils chercheront à l’étouffer tant bien que mal.

avril 2010 Odelia fuit sa famille et rejoint une troupe de ballet et quitte Rome pour une tournée internationale, tournant par la même occasion le dos à sa famille purificatrice.

juin 2013 Peu après la révélation de l'existence des thérianthropes, Odelia décide de se battre pour la défense de leurs droits. Elle se dirige vers Shreveport et se joint à une association nommée The Arch, qui vient en aide aux CESS, après avoir assisté à l'un des discours de Yelena Tehr, sa fondatrice. Après de multiples manifestations, levées de fonds et soirées de bénévolat, elle est finalement présentée à la fondatrice en fin de l'année, qui se révèle être chamane et se chargera de reprendre son éducation arcanique.

août 2018 Lia prend la nationalité américaine et s'installe à Mooringsport, signant ainsi son désir de construire sa vie ici.

Novembre 2019 Sombre période pour son nouvel havre de paix. Ébranlé. Si Yelena s’active sur la scène politique, l’Arche se plie en quatre afin d’aider comme elle peut. Mais l’intensité de l’attention à nouveau bientôt tournée vers les CESS met quelques bâtons dans les roues à l’association et tout semble un peu bancal dernièrement.

Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Archimède O'Connell
Archimède O'Connell
Cannot a Beast be tamed
⩥ BLACKBIRD ⩤

"In order to see birds it is necessary to become a part of the silence."

(ODELIA) ab uno dice omnes EzQNfQP (ODELIA) ab uno dice omnes ZAPZacT (ODELIA) ab uno dice omnes 9SZbfl4

En un mot : Animal.
Qui es-tu ? : ⩥ Métamorphe. Il a grandi sur le sol de Shreveport, entouré par sa vaste famille et son clan étendu.
⩥ Force tranquille. Il est toujours prêt à servir d'appui à ses proches, ne se reposant sur eux que très rarement.
⩥ Parfois complexé par sa forme totémique, il s'en accommode de mieux en mieux au fil des ans.
⩥ Passionné. Il aime les choses pleinement, entièrement, d'une manière très honnête. Son travail, son chien, ses bécanes, ses amantes.
⩥ Fumeur. Il tente désespérément d'arrêter depuis des années.
⩥ Casanier. Il aime sa maison, il aime sa ville et il est profondément heureux d'avoir pu, enfin, retrouver la Louisiane après des années d'exil dans le Nord.
⩥ Grand passionné de mécanique, il passe son temps libre à retaper de vieilles motos dans son garage.
⩥ Colérique. Il n'aime pas la colère, se méprise de ne pas être capable de contrôler ses émotions avec plus d’acuité.
⩥ Vétérinaire. Il tient une clinique avec Jonathan, son réceptionniste, qui sert également d'hôpital pour thérianthrope et garou à la nuit tombée.
⩥ Grand Amateur de whisky, il en possède une collection impressionnante.
⩥ Il a récemment adopté un pitbull qu'il a nommé Orion.

"SINGING IN THE DEAD OF NIGHT"

(ODELIA) ab uno dice omnes FDWqExP (ODELIA) ab uno dice omnes EKpRX0i (ODELIA) ab uno dice omnes UPfSBUT

Facultés : ⩥ Totem, Petit-Duc Maculé.
⩥ Première Chasse Sacrée sur un Carcajou.
⩥ Envisage vaguement une seconde Chasse.
⩥ Maîtrise parfaite de nombreuses techniques de combat au corps à corps.
Thème : Blackbird - Boyce Avenue
(ODELIA) ab uno dice omnes 1567204898-archie-helix
⩥ TAKE THIS BROKEN WINGS ⩤


(ODELIA) ab uno dice omnes XymtJmf (ODELIA) ab uno dice omnes Es7CG43 (ODELIA) ab uno dice omnes KczpMl3

"And learn to fly"

Pseudo : Akhmaleone
Célébrité : Keanu Reeves
Double compte : Daphné G. Calabrezzi & Lilas Hirsch & Maria Parado
Messages : 506
Date d'inscription : 07/07/2019
Crédits : Corvidae (Ava) Pando (Icon)
Dim 3 Avr - 17:33 (#)

Re-bienvenue madame ! Ça fait plaisir de revoir ta bouille dans le coin ! :wii:
Toujours un plaisir de te lire et hâte de te croiser à nouveau en rp (ODELIA) ab uno dice omnes 704791297 !
Revenir en haut Aller en bas
Your soul is mine
Anna Janowski
Anna Janowski
Your soul is mine
The Greatest

En un mot : Perfection démoniaque
Qui es-tu ? : - Avocate vedette anti-CESS
- Ambition dévorante
- Démone qui se découvre
- Tortionnaire de la misérable petite Heidi

Facultés : Engeance d'Ishtar
Don de magnétisme conférant un charisme hors du commun
(ODELIA) ab uno dice omnes 97434189fd0a021a5da1e3756eb9ed0dfe2d3321
I have bloomed with roots in hell

Pseudo : Ulfhe
Célébrité : Emma Watson
Double compte : Tyler Frisk - Emma Zimmer
Messages : 405
Date d'inscription : 17/07/2021
Crédits : avatar : Jo-Tag, icons : Ethereal, image de profil /affiche : Pourpre
Dim 3 Avr - 17:36 (#)

Il faudra que j’en sache plus sur cette association, je l’attaquerai bien justice à l’occasion. :gni:
Une association pour aider les thérianthropes. Et puis quoi après ? On donne le droit de vote aux chiens ? :roll:


Plus sérieusement, j’ai aimé ta fiche et Odelia semble être un perso intéressant et complexe. J’ai hâte de voir ce que ça va donner et vers quelle voie elle va évoluer. (ODELIA) ab uno dice omnes 2135486406

Bienvenue à toi ! (enfin rebienvenue, si j’ai bien compris). :mouton:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 3 Avr - 18:20 (#)

J'attendais que tu postes ta fiche depuis que j'ai vu ton profil dans la liste des membres :moh: Je suis TROP contente de te revoir par ici omg :heart: Ce personnage mérite tellement sa place par ici et tu mérites largement ta place parmi nous ! (En toute humilité :sisi:)

Franchement j'aime toujours autant Odelia et j'espère que cette fois on pourra croiser nos plumes :cute:

Rebienvenue ici Odelia et en espérant que tu resteras avec nous cette fois (ODELIA) ab uno dice omnes 704791297
Revenir en haut Aller en bas
MJ ۰ Trop de DC, pas assez de décès.
Rhys Archos
Rhys Archos
MJ ۰ Trop de DC, pas assez de décès.
L'IVRESSE SOLAIRE DU CRÉPUSCULE

(ODELIA) ab uno dice omnes 3h4m (ODELIA) ab uno dice omnes Ceip (ODELIA) ab uno dice omnes Aii8

« Wild men who caught and
sang the sun in flight,
And learn, too late, they
grieved it on its way,
Do not go gentle
into that good night. »

En un mot : Furie et Fiel
Qui es-tu ? : Sans visage, une force animale grouillant sous une peau humaine qui s'étire, trop étriquée, n'attendant que de jaillir à l'intérieur du monde pour le ravager.
Facultés :
Troubles à l'ordre public ;
Outrages à agents ;
Attentats à la pudeur ;
Violations de propriétés privées ;
Ivresse sur voie publique ;
Expert du pistolet à clous ;
Vols de voitures ;
Faux et usage de faux ;
Briseur de vitrines ;
Bagarres ;
Fusillade de masse ;
Vol de poules ;
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=L7a8hmoOsx0
ÉPITAPHE DES DIVAGATIONS SAUVAGES

(ODELIA) ab uno dice omnes UIvGoQsk_o
(ODELIA) ab uno dice omnes YeRbsxjy_o
(ODELIA) ab uno dice omnes Av9wAMWB_o
Ordures jetées à la poubelle :
     Yago x1


(ODELIA) ab uno dice omnes Q4BUzZsR_o
(ODELIA) ab uno dice omnes 6lntMzcG_o
(ODELIA) ab uno dice omnes MO4zSK4d_o
(ODELIA) ab uno dice omnes D9AIXJc1_o
(ODELIA) ab uno dice omnes XWzAa0hC_o
(ODELIA) ab uno dice omnes 5JE2qTJB_o
(ODELIA) ab uno dice omnes HzUXXWGP_o
(ODELIA) ab uno dice omnes QO6gtmzb_o
(ODELIA) ab uno dice omnes CEzM03zd_o
(ODELIA) ab uno dice omnes ICKtMWI7_o
(ODELIA) ab uno dice omnes Y4jnIZ4I_o
(ODELIA) ab uno dice omnes RWsUmenv_o
Pseudo : Chaton - Rhysk
Célébrité : Josh Beech
Messages : 2764
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : © Internet
Dim 3 Avr - 18:22 (#)

Rebienvenue :yeah:




Adopte ces beaux scénarios !
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 81
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Dim 3 Avr - 20:14 (#)

Awww vous êtes tous si :moh:

@Archimède O'Connell Ouiii. Le Morsus a été supprimé mais remplacé par une asso similaire (sans tout le secret et tout ça), du coup normalement je pourrais conserver mes liens approximativement à l'identique :heart:

@Anna Janowski va falloir que je file lire la tienne :cachotier: bon courage dans tes démarches en tout cas :perv:

@Astaad Sayegh t'es trop mignonne ça me touche vraiment :heart: j'espère aussi que cette fois on sera plus efficaces :cache:

Un énorme merci à vous quatre pour les gentils mots et l'accueil :keur:
Revenir en haut Aller en bas
Sugar Mommy, la randonnée c'est ma vie (et mes collines ne demandent qu'à être explorées)
Medea Comucci
Medea Comucci
Sugar Mommy, la randonnée c'est ma vie (et mes collines ne demandent qu'à être explorées)
I will stop at Nothing

En un mot : Humaine. Profiler pour le FBI et consultante pour la NRD
Qui es-tu ? : A cinquante ans, je rassemble les bris de ma carrière explosée dix ans plus tot. Travailleuse acharnée, animée par un désir de vengeance qui me couple le souffle. Je ne m'arrêterais que lorsque ma Némésis sera morte ou sous les verrous. En parallèle, à la tête d'une cellule spéciale, je suis chargée d'incarcérer les CESS qui s'imaginent au dessus des Lois.
Facultés : J'attire les ennuis. Très facilement. Et souvent, je vais à leur rencontre.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=EUY2kJE0AZE
(ODELIA) ab uno dice omnes Medea510
ASHES YOU WILL BE
(ODELIA) ab uno dice omnes Mood10
(ODELIA) ab uno dice omnes 200.gif?cid=95b2794409d646be60a21e5e3ecc82c3d7e8c5cf8a51849c&rid=200
(ODELIA) ab uno dice omnes Xmas_111
(ODELIA) ab uno dice omnes JgCo1RY
(ODELIA) ab uno dice omnes MmicoYd
(ODELIA) ab uno dice omnes Product_11433288h


Pseudo : Mea
Célébrité : Morena Bacarrin
Double compte : Wynonna
Messages : 1545
Date d'inscription : 16/06/2021
Crédits : Kaidan/Heidi/Dillon
Dim 3 Avr - 20:56 (#)

Une italienne impliquée dans l'aide pour les Theri... cela ne peut que me plaire!
re-bienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Lun 4 Avr - 0:07 (#)

Oh, trop bien d'avoir décliné le tempérament selon les vices et les vertus ! Je suis trop jaloux de ne pas avoir pensé à le faire moi-même  :haha:

Mais quel dommage de s'être jetée à corps perdu dans la magie rouge. Je vais devoir te corriger, vilaine fille ! :dominatrix:

Bienvenue sur le forum de la part des  f u c k i n g f r e a k i n g f a n a t i c s :cachotier: , même si tu le connais certainement mieux que moi pour le coup  :hum: :haha:
Revenir en haut Aller en bas
Fear is the mind killer
Ethan Roman
Ethan Roman
Fear is the mind killer
ASHES YOU WERE(ODELIA) ab uno dice omnes 17108d3795a212ee3f0bb504818a4fc5

En un mot : Humain
Facultés : Aspirateur à emmerdes
Thème : Ohne Dich / Rammstein
(ODELIA) ab uno dice omnes D6dd48e081c6577698f75ee0c7798f83
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Ethan Roman
Célébrité : Jared Leto
Double compte : Salâh Ad-Dîn Amjad // Blanche de Lantins
Messages : 779
Date d'inscription : 22/01/2021
Crédits : Heidi/pinterest
Lun 4 Avr - 0:08 (#)

Anna, le bouseux s'associe à ta plainte ! On va pas protéger ceux qui décime mon peuple quand même !




J'ai pas tout lu encore, désolé, mais ce que j'ai lu est superbe, vraiment. Bienvenue, ou plutôt rebienvenue d'après ce que j'ai compris.

Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 81
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Lun 4 Avr - 0:48 (#)

Aaaah mais y a l'air d'y avoir trop de nouveaux perso trop cool dans le coin trop de choses à rattraper :inlove:

Merci beaucoup à vous trois et ravie qu'Odelia vous plaise :heart:
Revenir en haut Aller en bas
Hercule le tank estonien : le respect, pourquoi faire ?
Serguey Diatlov
Serguey Diatlov
Hercule le tank estonien : le respect, pourquoi faire ?
THIS WAR OF MINE

En un mot : Guerrier brisé, arcaniste défectueux, amant esseulé.
Qui es-tu ? : • Né en Estonie, le quadragénaire a été naturalisé américain en 2011 pour services rendus à la nation.
• Ancien tireur d'élite, il est vétéran de la guerre du Kosovo. Il a également participé à la Seconde Guerre du Golfe, mais rapatrié d'Irak suite à l'attaque et à la destruction de sa base militaire.
• Issu d'une famille de vaudouisants depuis plusieurs générations, ses pouvoirs se sont éteints depuis la guerre où il a failli perdre la vie. Sa magie est dormante depuis, et il cherche à s'y reconnecter.
• Tête brûlée, il a un tempérament excessif : il boit trop, aime séduire, rit fort, provoque.
• Sportif, il se défoule par la pratique d'activités physiques, en se bagarrant dans les bars ou au Mad Dog où on l'affuble du surnom de Golgoth.
• Ancien amant d'Aliénor Bellovaque, il vit très mal leur rupture depuis la révélation du putsch du motel Lucky Star, où a été perpétré le massacre d'arcanistes. (Juillet 2020)
• La séparation avec la vampire a également eu d'autres conséquences : en plus de son absence, il souffre encore du manque de ses morsures, comme un camé privé de l'objet de son addiction.
• Après sa démission en tant que chef de la sécurité aéroportuaire suivie d'une brève descente aux enfers, il doit son salut et sa reconversion professionnelle à Jake Hamilton, pour qui il est devenu agent de protection rapprochée (et partenaire de paintball préféré). (Septembre 2020)
• Amoureux des hérissons, il en possède un qu'il honore régulièrement sur Instagram, un cadeau d'Aliénor : Krissu.
• Loyal et serviable, il est un ami solide sur lequel on peut compter, même pour se sortir des situations les plus désespérées. Amant attentionné, il sait se montrer aussi tendre que passionné au creux de l'intimité, comme s'il s'agissait là des rares moments où il renouait avec sa magie rouge endormie.
Facultés : • Sa gueule carrée, sa stature imposante et sa hauteur avoisinant les deux mètres rendent sa silhouette intimidante, parfois même sans qu'il n'ait à lever le poing.
• Excessif et robuste, il gagne souvent à la bagarre et aux concours de beuverie.
• Bavard, il n'a ni le sens de la diplomatie, ni celui du politiquement correct, et a tendance à choquer par un phrasé cru ou par un humour pas toujours très conventionnel.
• Ancien soldat, il bénéficie d'une très bonne condition physique, même si l'âge comme ses excès finiront par le rattraper. Il manie très bien les armes à feu, et n'hésitera pas non plus à utiliser toute arme contondante, s'il s'agit de défendre un proche ou de sauver la veuve ou l'orphelin.
• Il parle couramment anglais, russe et estonien, même s'il n'utilise ce dernier qu'avec sa petite sœur, restée à Tallinn, avec laquelle il entretient une relation épistolaire.

Thème : Hooverphonic • Mad About You
(ODELIA) ab uno dice omnes 1559297678-bad-batch-buddies
I belong to nothing, when you don't belong to me

(ODELIA) ab uno dice omnes 7UNUlLfV_o

(ODELIA) ab uno dice omnes Kpx5lBQa_o

(ODELIA) ab uno dice omnes 90pnwSel_o

(ODELIA) ab uno dice omnes XoqTWwMs_o
Pseudo : Tank.
Célébrité : Johann Urb.
Double compte : L'autiste caractérisé Yago Mustafaï.
Messages : 1900
Date d'inscription : 02/08/2018
Crédits : Nero (avatar) ; Lilie (code signature)
Lun 4 Avr - 18:17 (#)

Une revenante :wtf:
Serait-ce un esprit vengeur et vagabond (ODELIA) ab uno dice omnes 2135486406 :arrow:
(bon j'arrête :facepalm:)

Ca a été un plaisir de redécouvrir Odelia et toutes ses nuances, ce personnage promet de belles aventures ainsi que d'épiques rencontres !
Y'a un bar à The Arch ? :dildo: C'est pour savoir si ma grande carcasse peut y échouer :sisi:

Re-bienvenue, et si tu veux croiser la plume, ce serait avec plaisir !
A tout bientôt irp :yeah:
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 81
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Mer 6 Avr - 1:07 (#)

Aaah merci mille fois :heart:

Y a des événements pour financer l’association yep, donc potentiellement un bar à l’occasion :sourcil: Je t’écris un petit mp dès qu’Eo a fini de me torturer une fois validée de toute façon, j’accepte ta proposition avec plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

(ODELIA) ab uno dice omnes 1E5CfUE (ODELIA) ab uno dice omnes AoZyjkn (ODELIA) ab uno dice omnes BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson, compagnon des crimes et des nuits de Yago Mustafaï. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
37 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

(ODELIA) ab uno dice omnes KOVXegv (ODELIA) ab uno dice omnes WZKlL7H (ODELIA) ab uno dice omnes J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; tâche de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
(ODELIA) ab uno dice omnes KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

(ODELIA) ab uno dice omnes ZfHtADc (ODELIA) ab uno dice omnes Jq60QrG (ODELIA) ab uno dice omnes MaP8TbX

"Before I die alone."

(ODELIA) ab uno dice omnes GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5606
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Tag (ava') ; Amiante (signa')
Mer 6 Avr - 2:50 (#)

TU ES VALIDÉ(E)
Let the RP games begin

Pohlala. J'ai tellement regretté ton départ. J'avais adoré notre RP, ta manière d'écrire, de conceptualiser Odelia. Le Morsus n'est plus, mais j'avais toujours dans l'idée que tu puisses nous revenir sans trop de problèmes, et tu viens de nous le prouver. Tu avais trouvé ta voie, ta façon d'en faire une sorcière unique, intégrant la grande famille des personnages arcanistes en te démarquant, mais en la rendant parfaitement cohérente sur Ashes. Franchement, j'y croyais plus, et voir ça, ça me fait super plaisir (vous me gâtez beaucoup trop tous, va falloir que vous arrêtiez sérieusement). Je me suis replongé dans ta fiche avec le même enthousiasme que la première fois. Parce que ça se sent que tu sais où tu vas. Je peux me tromper, mais moi je crois que ta petite sorcière, tu l'as dans la peau. Elle existe, elle est crédible, son passif est top et tellement propice au drama que tu aimes cultiver autant que moi. T'as intérêt à rester cette fois-ci, parce qu'on a un planning à respecter et pas mal de trucs à écrire. Sur ce, re-bienvenue à la maison. A très vite :heart:

Voilà, tu es officiellement dans la famille et ça implique de grandes responsabilités mais aussi beaucoup de fun. (Mais pas trop, Eoghan risque de le tuer.) Bref, tu as maintenant accès à tout le forum, ce qui veut dire que tu peux créer ta fiche de liens pour te faire plein d'amis ! Tu peux aussi nous tenir au courant des avancées de ton personnage dans un carnet d'évolution, mais c'est facultatif. Si tu es pressé d'écrire et que tu n'as pas encore de partenaires, n'hésite pas à poster dans les demandes de RP ou à te lancer dans l'aventure du fil rp ! Et si tu te sens seul, tu peux lancer ton propre scénario ou créer des pré-liens. Tu as sûrement constaté que nous avons un système de points sur AA, nous t'invitons à découvrir comment en gagner et surtout, comment les dépenser.
D'ailleurs, si tu as pris un prédéfini ou un scénario comme personnage, tu peux d'ores et déjà réclamer tes premiers points dans Collecter vos points.

Si tu as des questions, le staff est toujours à ta disposition pour y répondre. Et si tu veux un aperçu de la bonne humeur (pour ne pas dire folie) de nos membres, n'hésite pas à venir voir sur la CB ou à participer au flood ! Mais si on te fait un peu peur, n'hésite pas à demander l'aide d'un parrain ou d'une marraine pour t'intégrer. Ce sont des membres dévoués aux nouveaux !

Tout le staff d'Ashes Arise te souhaite donc la bienvenue dans ses rangs et à très vite pour les prochaines aventures !


Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
Hercule le tank estonien : le respect, pourquoi faire ?
Serguey Diatlov
Serguey Diatlov
Hercule le tank estonien : le respect, pourquoi faire ?
THIS WAR OF MINE

En un mot : Guerrier brisé, arcaniste défectueux, amant esseulé.
Qui es-tu ? : • Né en Estonie, le quadragénaire a été naturalisé américain en 2011 pour services rendus à la nation.
• Ancien tireur d'élite, il est vétéran de la guerre du Kosovo. Il a également participé à la Seconde Guerre du Golfe, mais rapatrié d'Irak suite à l'attaque et à la destruction de sa base militaire.
• Issu d'une famille de vaudouisants depuis plusieurs générations, ses pouvoirs se sont éteints depuis la guerre où il a failli perdre la vie. Sa magie est dormante depuis, et il cherche à s'y reconnecter.
• Tête brûlée, il a un tempérament excessif : il boit trop, aime séduire, rit fort, provoque.
• Sportif, il se défoule par la pratique d'activités physiques, en se bagarrant dans les bars ou au Mad Dog où on l'affuble du surnom de Golgoth.
• Ancien amant d'Aliénor Bellovaque, il vit très mal leur rupture depuis la révélation du putsch du motel Lucky Star, où a été perpétré le massacre d'arcanistes. (Juillet 2020)
• La séparation avec la vampire a également eu d'autres conséquences : en plus de son absence, il souffre encore du manque de ses morsures, comme un camé privé de l'objet de son addiction.
• Après sa démission en tant que chef de la sécurité aéroportuaire suivie d'une brève descente aux enfers, il doit son salut et sa reconversion professionnelle à Jake Hamilton, pour qui il est devenu agent de protection rapprochée (et partenaire de paintball préféré). (Septembre 2020)
• Amoureux des hérissons, il en possède un qu'il honore régulièrement sur Instagram, un cadeau d'Aliénor : Krissu.
• Loyal et serviable, il est un ami solide sur lequel on peut compter, même pour se sortir des situations les plus désespérées. Amant attentionné, il sait se montrer aussi tendre que passionné au creux de l'intimité, comme s'il s'agissait là des rares moments où il renouait avec sa magie rouge endormie.
Facultés : • Sa gueule carrée, sa stature imposante et sa hauteur avoisinant les deux mètres rendent sa silhouette intimidante, parfois même sans qu'il n'ait à lever le poing.
• Excessif et robuste, il gagne souvent à la bagarre et aux concours de beuverie.
• Bavard, il n'a ni le sens de la diplomatie, ni celui du politiquement correct, et a tendance à choquer par un phrasé cru ou par un humour pas toujours très conventionnel.
• Ancien soldat, il bénéficie d'une très bonne condition physique, même si l'âge comme ses excès finiront par le rattraper. Il manie très bien les armes à feu, et n'hésitera pas non plus à utiliser toute arme contondante, s'il s'agit de défendre un proche ou de sauver la veuve ou l'orphelin.
• Il parle couramment anglais, russe et estonien, même s'il n'utilise ce dernier qu'avec sa petite sœur, restée à Tallinn, avec laquelle il entretient une relation épistolaire.

Thème : Hooverphonic • Mad About You
(ODELIA) ab uno dice omnes 1559297678-bad-batch-buddies
I belong to nothing, when you don't belong to me

(ODELIA) ab uno dice omnes 7UNUlLfV_o

(ODELIA) ab uno dice omnes Kpx5lBQa_o

(ODELIA) ab uno dice omnes 90pnwSel_o

(ODELIA) ab uno dice omnes XoqTWwMs_o
Pseudo : Tank.
Célébrité : Johann Urb.
Double compte : L'autiste caractérisé Yago Mustafaï.
Messages : 1900
Date d'inscription : 02/08/2018
Crédits : Nero (avatar) ; Lilie (code signature)
Mer 6 Avr - 11:51 (#)

Je t'attends, Beauté :lovecat:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I see trouble on the way • Odelia
» The Thing [Yago, Heidi, Blanche, Odelia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: