Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cannot a Beast be tamed
Tobias O'Connell
Tobias O'Connell
Cannot a Beast be tamed
Run fast for your mother, run fast for your father
Run for your children, for your sisters and brothers
La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] 775-63-110-1619740850442-cosplayer-site-680-1 La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] GH590-AFSFAG-HK13-M-0-1 La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] 282433-big-1

En un mot : I feel stressed out. I wanna let it go.
Qui es-tu ? : - un O'Connell, le plus jeune
- un enfant terrorisé, apeuré par son passé
- un auxiliaire vétérinaire, bras droit d'Arch', passionné par son taf
- un amateur de rap, écrivant ses propres textes
- un geek, le genre à rage quit en lançant sa manette sur l'écran
- un sportif équilibré, crossfiteur, pratiquant quotidiennement du cardio et de la muscu
- un ambianceur impétueux, toujours prêt à danser et à faire la fête
- un délinquant, un bagarreur mais un gentil
- un métamorphe nocturne, discret ne cédant aucune confiance aux étrangers
- un expert dans l'art martial du bâton, 1er Kuy dans la maîtrise du Bozendo
- un père, maître d'un berger allemand à poil long nommé T-Boy
- un drogué occasionnel qui cherche à perdre le contrôle
Facultés : - Animal Totem : ocelot
Sous forme humaine, Tobias est plus rapide, plus agile et plus fort qu'un homme ordinaire. Comme tout métamorphe, sa nature mystique lui accorde le bénéfice de la régénération cellulaire ainsi qu'une résilience naturelle aux maladies toxines.
Sous forme animale, il peut atteindre une vitesse de 50km/h, bondir sur une distance de plus de 5 mètres et sauter à une hauteur d'environ 3 mètres. Il possède une excellente vision nocturne lui procurant la possibilité de repérer le moindre mouvement dans l'obscurité. Son ouïe est remarquable, elle détecte des sons inaudibles pour des humains. L'ocelot est enfin un excellent grimpeur et très bon nageur.
Thème : I gotta feeling - The Black Eyed Peas
La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] 6ff8eaf70b90491863ff719240b31e98-2
Go out and smash it like oh my god
La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] 526905-bigthumbnail-1 La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] 8444a9c5a42e437505d825bbe980a3f0 La cliente et le voleur [Théa Miller/Tobias O'Connell] Php-Ee-Px-Yj-1

Pseudo : T-Boy
Célébrité : Timothy Granaderos
Double compte : /
Messages : 139
Date d'inscription : 14/04/2024
Crédits : FeuilleDeCarotte
Jeu 9 Mai - 11:01 (#)

 

Les fables de T-boy : la cliente et le voleur

« Non… Sérieux ? » Je suis dégoûté. Pourtant, je me suis levé de bonne humeur, j’étais décontracté. Je prends ma douche, je suis vraiment bien. Je m’habille, normal quoi. Je suis même assez confiant pour mettre le sweatshirt à capuche offert par Ama. Elle, son kiffe c’est de me faire livrer des fringues. Elle me reproche de toujours m’habiller comme une ‘’racaille’’ avec ma casquette, mes débardeurs blancs et mes jeans troués. Je lui ai dit à Ama. Les racailles ne s’habillent pas comme ça. J’ai vérifié sur Google Image en tapant « tenue racaille ». Je lui ai envoyé une photo pour lui prouver qu’elle se trompe. Alors – pour une rare fois – elle accepte d’avoir tort et de me donner raison. Je pensais que l’affaire était pliée. Mais Ama ne lâche pas le débat. Elle dit que ça l’énerve que je m’habille toujours pareil. Je lui réponds qu’elle s’en tape, on ne se voit pas en vrai juste en visio. Alors là, Ama elle est partie si loin que même avec des jumelles je ne la voyais plus. Elle me répond que non seulement je suis son cousin et qu’elle ne veut pas avoir honte de moi mais en plus que je suis un O’Connell. Cela implique que j’ai – j’aurais – le devoir de faire bonne impression et de donner une bonne image car je représente la famille et qu’aux travers de mon comportement et mes vêtements les gens me jugent. Et quoi alors ? Rien à foutre des autres moi ! Je vous passe le débat qui a suivi. Au final, nous avons conclu un pacte. Elle s’occupe de mon dressing à distance. Plutôt cool en vrai. En échange, je dois lui faire un selfie à chaque fois que je porte un de ses cadeaux. Mais attends, c’est pas tout. Le sweatshirt que je porte là, il n'est pas de couleur violet. Non. Il est couleur ''lavande’’. Elle se fout de moi. Jamais aucun prof m’a parlé de la couleur lavande à l’école. J’ai appris jaune, bleu, rouge, vert, violet, orange, marron, gris, rose, noir et blanc. C’est tout. Y a pas de lavande, y a pas de kaki, y a pas de turquoise, y a pas de bordeaux ou je sais pas quoi. Me prenez pas la tête. Le meilleur dans tout ça c’est qu’Ama m’achète mes fringues et moi j’en achète pour Rhys. Donc j’ai pris le selfie. Je dois avouer qu’elle a un peu raison Ama, ça fait du bien de changer un peu sa tenue. J’aime bien les chemises.

Je descends dans la cuisine. C’est à ce moment-là que ça ne va plus. Plus de Reese’s dans le placard. Vraiment les Reese’s, j’en ai besoin pour être heureux. C’est comme… Je ne sais pas. Scooby-Doo et les Scooby Snacks. C’est comme les mecs et les nanas qui travaillent en costard avec leur café. C’est comme les fumeurs avec le tabac. C’est pas une addiction c’est plutôt le genre de truc avec lequel on est en fusion. Sur le moment ça me frustre de fou. Mais je gère. J’en suis capable. J’avais prévu de sortir aujourd’hui, ça ne changera pas le programme au fond. Juste un détour dans un shop pour faire le plein.

Quand je suis dans le supermarché, je fais plein de rayons. Je suis paumé. Je sais même pas comment j’en arrive à me retrouver devant des couches pour bébés. Le pire, c’est que ça capte mon attention. Je suis fasciné. Les bébés ont l’air heureux. Je comprends encore moins pourquoi ce bébé est content de garder sa merde collée au cul. Y a une dame qui passe, une dame âgée. Vous savez, les vieux ils m’aiment bien. Faut toujours qu’ils viennent me parler. Elle me demande si c’est la première fois. Elle doit penser que je suis père. « Oui. » On peut penser que ma réponse était irréfléchie et impulsive mais non. Si je vois un gars fixé les paquets de couches avec des bébés pendant plusieurs secondes sans raison, ça fait flipper non ? Alors la petite vielle me conseille la marque, elle prend l’article d’elle-même et me le donne. Ok. Je vais le garder. Je ne sais pas ce que je vais en faire. Je vais le proposer à Rhys. « Cool, merci mère-grand. » Et je pars à la recherche du véritable trésor. Après plusieurs secondes à faire des rayons, je me suis dit que le mieux c’est d’aller à l’extrémité du magasin et de suivre le couloir central en examinant chaque rayon de gauche. Si je ne le trouve toujours pas, je ferai le même trajet dans le sens inverse mais cette fois en regardant les rayons de droite – qui deviendront en fait ceux de ma gauche puisque j’aurais changé de sens. S’orienter en forêt est bien plus simple.

J’ai le rayon. Plus qu’à trouver mes barres de chocolat. « Putain, vraiment ? » Rupture de stock. Je suis dépité. J’ai envie de dégommer l’étagère. Je suis venu dans cette boutique à la superficie monstrueuse pour m’acheter mes gâteaux et je vais devoir en ressortir avec des couches pour les bébés. J’ai envie de tout casser, déjà ce matin c’était tendu mais là… Allez, je souffle, je pense à Éva et Henri, je pense à ne pas me faire repérer. J’arrive à garder mon self-contrôle. Néanmoins, par esprit de mécontentement, je fais tomber consciemment un paquet de biscuits. Ouais c’est gamin et alors ? Je gère comme je peux.

Je dois aller en caisse. J’ai quelques allées à traverser. Et là je vois quoi, une petite blonde. Elle a mes Reese’s dans son panier. Ok. Choix numéro un : laisser et en acheter ailleurs. Choix numéro deux : lui parler et négocier le paquet. Bien. J’opte pour le choix numéro trois. « Hey petit ». J’appelle un petit boy. Je lui propose dix dollars s'il renverse une bouteille en verre à mon signal. Le garçon accepte sans hésitation. Il se met en place. Je contourne la nana par un autre rayon et je me mets derrière elle. Heureusement, je peux facilement attraper les Reese’s sans toucher les autres articles. Elle me tourne le dos, c’est parfait. Je fais un clin d’œil à l’adolescent qui prend une bouteille et la lâche par terre. La bouteille s’éclate et le bruit attire l’attention de tous les clients. Je chope mes Reese’s en deux deux et je me casse. Je retrouve le garçon dans le rayon des jouets pour les gosses et je lui file son billet. « Bien joué. »
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théa Miller
» Cats [Tobias]
» Tobias O'Connell (+ 1 318-928-5183)
» Tobias - Métamorphe à la dérive [Terminée]
» Le flic et le bagarreur [Ciàran Moore/Tobias O'Connell]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: