Le deal à ne pas rater :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces – Inox
63 €
Voir le deal

Neuromancien • Kaidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
Gautièr Montignac
Gautièr Montignac
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
◖ INACHEVÉ ◗

Neuromancien • Kaidan WjqXz0V Neuromancien • Kaidan 7dbuIBt Neuromancien • Kaidan A4xF6gr

"C'est une histoire de dingue.
Une histoire bête à pleurer."

En un mot : Meursault d'Occident. Sorel d'Amérique.
Qui es-tu ? :
"J'irais bien voir la mer.
Écouter les gens se taire."

◖◗ Homme du pays occitan, dans le Sud de la France. Né au cœur des Pyrénées aux sommets blanchis, entre le soleil et la rocaille du mois de juillet 1898.
◖◗ Loup-garou Bêta condamné à fuir famille et village, jeté sur les voies forestières d'un exil, des frontières d'Espagne aux vallées de Lozère. Voyageur infatigable, jusqu'au Nord de la France et la côte est américaine.
◖◗ Relation d'amour et de haine pour cette France ingrate. Son sang a coulé pour des généraux dont le pied n'a jamais foulé le no man's land de la Grande Guerre. Membre d'un réseau clandestin dans les années 40.
◖◗ Rêveur misanthrope à la philosophie d'un autre temps. Passe sans mal de l'empathie au jugement, de la tolérance au dégoût. Aide lorsqu'il le peut. Tue quand il le doit. Bestiole dans le crâne qui commandite d'étranges désirs.
◖◗ Homme à tout faire : capable de nettoyer les chiottes, de garder un musée, de balayer la rue ou de tenir une caisse. Prédilection pour les postes de serveur, aidé par ses hanches étroites et ses bras solides. Poste d'observation privilégié pour tous les comportements humains et non-humains.
◖◗ Rebut. Incapable de s'adapter pleinement à une meute. Chaque tentative se solde par un échec plus ou moins pénible. Solitaire, se protège derrière la barrière de mensonges qui résistent encore aux outrages du temps. Prétend n'être rien d'autre que la Bête du Gévaudan. S'en convainc parfois, ou bien d'être un descendant.
◖◗ A subi les affres du sang et de la rumeur capable de frapper tous les bourgs et hameaux des campagnes profondes. Accusé de crimes qu'il n'a pas commis. N'a jamais eu l'occasion de racheter son honneur parmi les siens.
◖◗ Ancien amant de Mei Long, poupée chinoise de sang royal. La rencontre entre deux écorchés de la vie, entre deux psychés abîmées, vouées à toutes les folies et aux errances mortifères dans les bois du Maryland.
◖◗ Poursuivi par des flics qui n'ont pas pour habitude de lâcher prise. Connu des autorités américaines depuis les années 70. En cavale permanente. Passé maître dans l'art des identités plastiques, artificielles. Espère trouver à Shreveport l'abri de la dernière chance, en incorporant les rangs de la meute. Tueur de flics et de femmes.
◖◗ Mélancolique. Dans ses bons jours, capable de déceler la beauté dissimulée derrière tous les aspects de l'existence. Amoureux d'Histoire et de littérature, lecteur infatigable de Camus et de Céline.
◖◗ Dérangeant. Par ses regards perçants, par ses paroles sans filtre, par ses rires grinçants : inadapté, mais sympathique, si son interlocuteur s'y prête.

◖BÊTE DU GÉVAUDAN◗

Neuromancien • Kaidan S6v5sWR Neuromancien • Kaidan N1Hqv8C Neuromancien • Kaidan TlIINL9

"L'a pas tellement changé la France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le décor qui évolue.
La mentalité est la même.
Tous des tocards, tous des faux culs."

Facultés : ◖◗ Faiseur d'histoires. Capable d'inventer mythes et récits sans effort. Charmant ou effrayant tour à tour. Se réinvente sans cesse, personnage protéiforme.
◖◗ Passé maître dans l'art de dissimuler un corps et d'en ôter la vie. Tous les moyens sont bons.
◖◗ Sait comment survivre face au froid, à la pluie, à la grisaille et à la brume, aux mers, aux monts et aux coups bas. Aux morsures, aux traîtrises, aux caresses, aux promesses.
Thème : Le Fleuve ◖◗ Noir Désir
Neuromancien • Kaidan L4AOxKs
◖MINDHUNTER◗

Neuromancien • Kaidan M70Ex1d Neuromancien • Kaidan IfwWWwA Neuromancien • Kaidan QeVIwzX

"Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas. Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas. Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien. Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins."

Neuromancien • Kaidan WdHxnMJ
Pseudo : Nero
Célébrité : Harry Lloyd.
Double compte : Eoghan Underwood, Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque & Ian C. Calloway
Messages : 628
Date d'inscription : 04/11/2019
Crédits : Sparkle (ava') ; Wiise (Signa')
Sam 23 Avr - 1:13 (#)


The Path of Silence
Février 2021.

Il ne sait plus depuis combien de temps la télévision bourdonne. Il ne sait même pas s’il est éveillé ou endormi. Il ne sait pas quelle heure il est.

La Bestiole est là.

Elle sape toute notion de temps, d’horloge, de montre. Les seuls tic-tacs qu’elle lui concède, ce sont ceux des piétinements ignobles qui résonnent à l’intérieur de sa caboche. Il entend leur écho qui le dégoûte. Il ne se sent jamais aussi malheureux que dans ces moments-là. Quand sa haine n’est pas prête à sortir, à se manifester, à prendre une forme telle qu’un artisan le ferait pour mouler la glaise. À ce stade, sa haine n’est pas même faite de sable. Le grain est bien trop fin pour, même au contact de milliards d’autres, former quoi que ce soit de tangible, ne fut-ce qu’un sol meuble, mouvant, dans lequel tout son corps s’enfoncerait. La seule chose dans laquelle son dos s’enfonce, c’est bien sur le matelas presque vraiment confortable sur lequel il s’est échoué. Les rideaux à moitié ouverts, il pourrait, s’il en faisait l’effort, longer le rectangle de la fenêtre pour distinguer un bout de ciel noir, une loupiote minuscule en hauteur, les lumières d’un building dans le lointain. À la place, l’absinthe de ses iris reste prisonnier de ce plafond blanc insupportable, au relief donnant la part belle aux ombres minuscules, chaque fois qu’une lampe leur en donne l'occasion. Elles se livrent à un spectacle éternel, leurs formes immanquablement identiques, quel que soit le jour, quel que soit le temps. Son souffle est calme, mais lourd. Il peut le sentir sous ses paumes, jointes contre son abdomen, comme un mort à la veillée. Il écoute sans entendre, vraiment. Depuis quelques jours, une envie le démange. Ce n’est pas raisonnable. Et puis, peut-être qu’il est déjà trop tard pour pouvoir le joindre. Cependant, le soir est encore jeune. L’esclave métamorphe pourrait bien être un adepte des heures supplémentaires. Il ricane tout seul, et le bruit se confondrait presque avec le crachin sonore qui s’échappe des haut-parleurs d’une qualité discutable. Le poste de télévision n’est pas tout jeune, comme lui. Et comme beaucoup de ses possessions matérielles, il se l’est procuré d’occasion, avide d’ancien, d’un bourdonnement confinant au grésillement, de tout ce qui peut le ramener à des temps moins modernes. Lui aurait-on proposé un écran en noir et blanc qu’il aurait même hésité à acquérir l’objet en question. Mais même les vieilles âmes dans son genre se laissent conquérir par les sirènes des technologies dernier cri. Il a besoin de la couleur. Le noir et le gris l’angoissent, lorsqu’ils demeurent omniprésents.

Il ne sait pas ce qui a été le déclencheur. Il sait juste qu’une de ses mains s’est détachée, a tâtonné sur la minuscule table de chevet. Un téléphone lui aussi antique, tenant largement dans sa paume, et bien sûr incapable de se voir repéré par les radars qui se sont multipliés, ces dix dernières années. Un téléphone de dealer, sur lequel il retrouve un numéro enregistré. Il passe par un standard. Formule l’identité du gars qu’il veut contacter, et donne un nom bidon "Wuntherson" ; le nom de cette gamine qui l'avait accueilli et formé, au musée.
Cela fait si longtemps. Des mois, qu’il n’en a plus entendu parler. Ce n’est que lorsqu’il entend la voix de son interlocuteur privilégié qu’il sourit, mauvais et ravi à la fois. Ses premiers mots ne ressemblent à rien d’ordinaire, comme souvent avec lui.

« Alors… ? Est-ce qu’elle te plaît ? »

La garce.
La Ritale.
La salope qui le cherche et le traque.

« Je me demandais ce que tu devenais. Tu as été plus sage avec moi qu’avec elle, j’en mettrais ma main à couper. »  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Le Temps qui reste

Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Neuromancien • Kaidan ITyQW0C Neuromancien • Kaidan Hsq1vAQ
Neuromancien • Kaidan GCVSGRo Neuromancien • Kaidan E6Ee1DL
Neuromancien • Kaidan 3kUbKvN Neuromancien • Kaidan XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Neuromancien • Kaidan 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Neuromancien • Kaidan Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Neuromancien • Kaidan Tenor
Neuromancien • Kaidan 218613bc57f08de7ff13efdde385de34
Neuromancien • Kaidan UIvGoQsk_o

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 523
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Sam 23 Avr - 2:25 (#)



Même si c’était contre nature, il y avait un certain avantage de travailler plus tard dans les locaux du NRD. La tranquillité qui y régnait n’avait pas de prix. Pas de bruit incessant des téléphones, des conversations, des rires et des allers-retours de tout le monde. Disparu l’attention malsaine de sa secrétaire cokée qui surveillait le moindre de ses gestes dans l’espoir de se rendre indispensable. Son parfum hantait encore son espace de travail même si elle avait quitté le building depuis plusieurs heures. Il avait menti sur ses intentions de faire du temps supplémentaire. Il ne souhaitait surtout pas qu’elle s’imagine que c’était une invitation à partager le silence de l’immeuble avec lui.

Cravate lousse sur collet de chemise ouvert, Kaidan avait remonté ses manches sur ses avants bras et enlevé ses souliers soigneusement brossés par le responsable de ses ennuis des 5 dernières années. Nu pied, la moquette rêche était à la limite du tolérable sous la plante de ses pieds mais, c’était toujours mieux que les clac-clac de ses semelles dures. Puis il était seul sur l’étage, autant se mettre un peu confortable sans se gêner. Il faisait les cent pas dans son espace de bureau en observant ses papiers et ses dossiers. Tambourinant dans le vide avec son crayon, il révisait un vieux rapport de l’année dernière quand l’absence de bruit fut coupé par le désagréable son du téléphone perdu sous une pile de dossiers.

Il est porté à ne pas y répondre. Techniquement, il ne devait même pas être là. L’appel ira sur la boîte vocale et si c’était une urgence, on le contacterait sur son téléphone portable. Le métamorphe eut l’impression que la sonnerie ne s’arrêterait jamais. Stridente. Dérangeante. Le masque de la patience tombé dans la solitude, il grogna avec frustration contre l’objet de malheur, le sortit de sa cachette puis répondit avec énervement par son nom comme simple salutation.

Il reconnut immédiatement la voix à l’autre bout du fil.

« Elle est intéressante. » répondit-il simplement dans un soupir en prenant place dans sa chaise de travail. Il releva les pieds sur son bureau et observa le plafond de la pièce.

« Ça me touche que tu penses à moi. Tu t’ennuies ? » Parce qu’il n’avait techniquement aucune raison de le contacter. « C’est assez facile d’être plus sage que toi sur ce coup là, quoi que… tu as entendu après votre première mission pour te la taper ou la deuxième? »


Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
Gautièr Montignac
Gautièr Montignac
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
◖ INACHEVÉ ◗

Neuromancien • Kaidan WjqXz0V Neuromancien • Kaidan 7dbuIBt Neuromancien • Kaidan A4xF6gr

"C'est une histoire de dingue.
Une histoire bête à pleurer."

En un mot : Meursault d'Occident. Sorel d'Amérique.
Qui es-tu ? :
"J'irais bien voir la mer.
Écouter les gens se taire."

◖◗ Homme du pays occitan, dans le Sud de la France. Né au cœur des Pyrénées aux sommets blanchis, entre le soleil et la rocaille du mois de juillet 1898.
◖◗ Loup-garou Bêta condamné à fuir famille et village, jeté sur les voies forestières d'un exil, des frontières d'Espagne aux vallées de Lozère. Voyageur infatigable, jusqu'au Nord de la France et la côte est américaine.
◖◗ Relation d'amour et de haine pour cette France ingrate. Son sang a coulé pour des généraux dont le pied n'a jamais foulé le no man's land de la Grande Guerre. Membre d'un réseau clandestin dans les années 40.
◖◗ Rêveur misanthrope à la philosophie d'un autre temps. Passe sans mal de l'empathie au jugement, de la tolérance au dégoût. Aide lorsqu'il le peut. Tue quand il le doit. Bestiole dans le crâne qui commandite d'étranges désirs.
◖◗ Homme à tout faire : capable de nettoyer les chiottes, de garder un musée, de balayer la rue ou de tenir une caisse. Prédilection pour les postes de serveur, aidé par ses hanches étroites et ses bras solides. Poste d'observation privilégié pour tous les comportements humains et non-humains.
◖◗ Rebut. Incapable de s'adapter pleinement à une meute. Chaque tentative se solde par un échec plus ou moins pénible. Solitaire, se protège derrière la barrière de mensonges qui résistent encore aux outrages du temps. Prétend n'être rien d'autre que la Bête du Gévaudan. S'en convainc parfois, ou bien d'être un descendant.
◖◗ A subi les affres du sang et de la rumeur capable de frapper tous les bourgs et hameaux des campagnes profondes. Accusé de crimes qu'il n'a pas commis. N'a jamais eu l'occasion de racheter son honneur parmi les siens.
◖◗ Ancien amant de Mei Long, poupée chinoise de sang royal. La rencontre entre deux écorchés de la vie, entre deux psychés abîmées, vouées à toutes les folies et aux errances mortifères dans les bois du Maryland.
◖◗ Poursuivi par des flics qui n'ont pas pour habitude de lâcher prise. Connu des autorités américaines depuis les années 70. En cavale permanente. Passé maître dans l'art des identités plastiques, artificielles. Espère trouver à Shreveport l'abri de la dernière chance, en incorporant les rangs de la meute. Tueur de flics et de femmes.
◖◗ Mélancolique. Dans ses bons jours, capable de déceler la beauté dissimulée derrière tous les aspects de l'existence. Amoureux d'Histoire et de littérature, lecteur infatigable de Camus et de Céline.
◖◗ Dérangeant. Par ses regards perçants, par ses paroles sans filtre, par ses rires grinçants : inadapté, mais sympathique, si son interlocuteur s'y prête.

◖BÊTE DU GÉVAUDAN◗

Neuromancien • Kaidan S6v5sWR Neuromancien • Kaidan N1Hqv8C Neuromancien • Kaidan TlIINL9

"L'a pas tellement changé la France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le décor qui évolue.
La mentalité est la même.
Tous des tocards, tous des faux culs."

Facultés : ◖◗ Faiseur d'histoires. Capable d'inventer mythes et récits sans effort. Charmant ou effrayant tour à tour. Se réinvente sans cesse, personnage protéiforme.
◖◗ Passé maître dans l'art de dissimuler un corps et d'en ôter la vie. Tous les moyens sont bons.
◖◗ Sait comment survivre face au froid, à la pluie, à la grisaille et à la brume, aux mers, aux monts et aux coups bas. Aux morsures, aux traîtrises, aux caresses, aux promesses.
Thème : Le Fleuve ◖◗ Noir Désir
Neuromancien • Kaidan L4AOxKs
◖MINDHUNTER◗

Neuromancien • Kaidan M70Ex1d Neuromancien • Kaidan IfwWWwA Neuromancien • Kaidan QeVIwzX

"Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas. Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas. Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien. Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins."

Neuromancien • Kaidan WdHxnMJ
Pseudo : Nero
Célébrité : Harry Lloyd.
Double compte : Eoghan Underwood, Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque & Ian C. Calloway
Messages : 628
Date d'inscription : 04/11/2019
Crédits : Sparkle (ava') ; Wiise (Signa')
Sam 23 Avr - 6:00 (#)


The Path of Silence
Ce qui s’échappe ne ressemble pas vraiment à un rire, et encore moins à un second ricanement sinistre. Non. C’est plutôt une sorte de grondement, provenant loin du côté de ses sinus, expression la plus éloquente, capable de retranscrire à la perfection la mine narquoise qu’il n’aurait pas manqué d’afficher, face à lui.

« J’ai résisté un moment avant de céder… Elle ne me rendait pas la tâche facile, et elle ne se la rendait pas plus aisée pour elle non plus. Je ne voulais pas lui faire ce plaisir trop tôt, tu comprends ? Il fallait attendre le bon moment. »

Quand était-ce, d’ailleurs ? Cette première fois avec Medea Comucci. Ses paupières papillonnent, interrogent le même foutu plafond. Est-ce qu’il se souvient pour lui, le plafond ? De son côté, c’est plus compliqué. Ça le perturbe un peu. Ça l’emmerde même pas mal à vrai dire, de ne pas se souvenir des conditions précises de leur première relation sexuelle. Il se rappelle de quelques ébauches. Avant. Lorsqu’ils en étaient encore à se toiser sans vraiment se toucher. Les contacts physiques cantonnés au minimum. Bien souvent, c’était elle qui craquait. De cela, il se souvient. Sa gorge s’est asséchée légèrement. « Intéressante… Hum. » Aurait-il encore envie d’elle, aujourd’hui ? A-t-elle beaucoup vieilli ? Est-elle moins belle qu'autrefois ? C’est une curiosité malsaine qui l’envahit, et dont il ne pourrait se départir, même s’il le voulait.

« Entre débauchés tous les deux, vous devriez bien vous entendre… Je suis sûr qu’elle se masturbe la nuit, en pensant à toi. Elle doit sûrement fantasmer sur des scénarios tous plus délirants les uns que les autres, que tu t’empresserais de réaliser, bien sûr… » Bien sûr qu’il se moque. Kaidan a un cœur tendre. Bien plus tendre que le sien, en tout cas. Kaidan trahit sa vraie nature par l’animal incapable de témoigner d’une cruauté similaire à celle du genre humain. Ce genre humain dont il demeurera pour toujours des traces indélébiles dans la psyché du garou. « J’ai vu ta sale trogne à la télévision. Je crois. Je ne suis pas sûr, ça s’embrouille un peu, des fois. » Il se frotte les yeux. Alors, cette première fois ? Chez elle ? Chez lui ? Ou du moins, dans ce soi-disant « chez lui » pour lequel les pontes du Pasua se seraient sans doute attendu à ce qu’il s’agenouille pour les gratifier de sa reconnaissance éternelle.

« Alors ? Tu l’as fait, avec elle ? »  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Le Temps qui reste

Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Neuromancien • Kaidan ITyQW0C Neuromancien • Kaidan Hsq1vAQ
Neuromancien • Kaidan GCVSGRo Neuromancien • Kaidan E6Ee1DL
Neuromancien • Kaidan 3kUbKvN Neuromancien • Kaidan XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Neuromancien • Kaidan 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Neuromancien • Kaidan Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Neuromancien • Kaidan Tenor
Neuromancien • Kaidan 218613bc57f08de7ff13efdde385de34
Neuromancien • Kaidan UIvGoQsk_o

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 523
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Sam 23 Avr - 23:56 (#)


Le bon moment.
Comme s’il existait vraiment.
Cette notion du point ultime dans le temps où l’apogée des axes du destin s’alignait parfaitement, à la seconde près.
Il y avait-il vraiment un bon moment pour succomber à Medea?
Assurément que non.
Le garou damné avait probablement joué de cette tension qu’il avait entretenue pour arriver à ses fins. Il n’était pas surpris. Enfin, les techniques maniaques d’un contrôle imaginaire que son interlocuteur entretenait lui importaient peu.

«Mmh mmh» souligne l’autre bête à l’autre bout du fil en scrutant le blanc cassé (voir jaunit) du plafond. Par contre, la suite le fit sourire malgré lui. Kaidan ne se doutait pas de ses attraits, mais était assez certain que sa collègue n’était pas si en manque que cela. Il poussa un soupir, une main lourde sur son visage, écrasant ses traits fatigués au passage. «Tu es certain que tu ne fais pas un peu de projection là? Tu m’as toujours donné l’impression d’être libertin à tes heures, quoique… ça doit être plus tranquille de ce côté depuis quelque temps, n’est-ce pas? Ce n’est pas toi qui t’astiques en te faisant des scénarios à son sujet?»

Un froncement de sourcil en écoutant la suite. Il n’avait pas souvenir que son comparse de labo était du type «qui s’embrouille».

«M’ouais. Tu n’hallucines pas» Comucci avait doré son portrait devant la presse assoiffée en sortant de la mission de l’Ourse et des enfants kidnappés. Sa tronche avait circulé pendant un ou deux jours, accompagné de grands titres pute à cliques. Du grand art.

Le combiné du téléphone se coinça entre son épaule et son oreille, la tête penchée sur le côté. Le métamorphe passa une main dans ses cheveux puis laissa son coude relevé derrière son crâne, une main sur sa nuque.

 «J’ai du mal à savoir si tu entretiens une fixation sur moi qui a des relations sexuelles, je sais que je ne suis pas laid, mais je ne pensais pas être ton type, ou c’est simplement que tu cherches une raison de me mépriser encore plus pour passer dans tes sentiers battus et entretenus.» Un claquement de langue exaspéré, il répond simplement :. «Non». Parce que, considérant que ce n’était pas un but ultime ni une histoire de «bon moment» ou encore de concours avec cette créature qu’il avait de la difficulté à considérer amicale, baiser sa némésis lui importait peu.

 «Est-ce que tu as besoin de quelque chose?» Manière subtile de demander comment ça allait. S’il survivait. Si il avait besoin d’aide ou d’un repas chaud, d’une tape sur l’épaule, de fric ou… peu importe.

Ce n’était pas de l’amitié entre eux deux, mais il existait bien une relation hors de toute définition.

Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
Gautièr Montignac
Gautièr Montignac
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
◖ INACHEVÉ ◗

Neuromancien • Kaidan WjqXz0V Neuromancien • Kaidan 7dbuIBt Neuromancien • Kaidan A4xF6gr

"C'est une histoire de dingue.
Une histoire bête à pleurer."

En un mot : Meursault d'Occident. Sorel d'Amérique.
Qui es-tu ? :
"J'irais bien voir la mer.
Écouter les gens se taire."

◖◗ Homme du pays occitan, dans le Sud de la France. Né au cœur des Pyrénées aux sommets blanchis, entre le soleil et la rocaille du mois de juillet 1898.
◖◗ Loup-garou Bêta condamné à fuir famille et village, jeté sur les voies forestières d'un exil, des frontières d'Espagne aux vallées de Lozère. Voyageur infatigable, jusqu'au Nord de la France et la côte est américaine.
◖◗ Relation d'amour et de haine pour cette France ingrate. Son sang a coulé pour des généraux dont le pied n'a jamais foulé le no man's land de la Grande Guerre. Membre d'un réseau clandestin dans les années 40.
◖◗ Rêveur misanthrope à la philosophie d'un autre temps. Passe sans mal de l'empathie au jugement, de la tolérance au dégoût. Aide lorsqu'il le peut. Tue quand il le doit. Bestiole dans le crâne qui commandite d'étranges désirs.
◖◗ Homme à tout faire : capable de nettoyer les chiottes, de garder un musée, de balayer la rue ou de tenir une caisse. Prédilection pour les postes de serveur, aidé par ses hanches étroites et ses bras solides. Poste d'observation privilégié pour tous les comportements humains et non-humains.
◖◗ Rebut. Incapable de s'adapter pleinement à une meute. Chaque tentative se solde par un échec plus ou moins pénible. Solitaire, se protège derrière la barrière de mensonges qui résistent encore aux outrages du temps. Prétend n'être rien d'autre que la Bête du Gévaudan. S'en convainc parfois, ou bien d'être un descendant.
◖◗ A subi les affres du sang et de la rumeur capable de frapper tous les bourgs et hameaux des campagnes profondes. Accusé de crimes qu'il n'a pas commis. N'a jamais eu l'occasion de racheter son honneur parmi les siens.
◖◗ Ancien amant de Mei Long, poupée chinoise de sang royal. La rencontre entre deux écorchés de la vie, entre deux psychés abîmées, vouées à toutes les folies et aux errances mortifères dans les bois du Maryland.
◖◗ Poursuivi par des flics qui n'ont pas pour habitude de lâcher prise. Connu des autorités américaines depuis les années 70. En cavale permanente. Passé maître dans l'art des identités plastiques, artificielles. Espère trouver à Shreveport l'abri de la dernière chance, en incorporant les rangs de la meute. Tueur de flics et de femmes.
◖◗ Mélancolique. Dans ses bons jours, capable de déceler la beauté dissimulée derrière tous les aspects de l'existence. Amoureux d'Histoire et de littérature, lecteur infatigable de Camus et de Céline.
◖◗ Dérangeant. Par ses regards perçants, par ses paroles sans filtre, par ses rires grinçants : inadapté, mais sympathique, si son interlocuteur s'y prête.

◖BÊTE DU GÉVAUDAN◗

Neuromancien • Kaidan S6v5sWR Neuromancien • Kaidan N1Hqv8C Neuromancien • Kaidan TlIINL9

"L'a pas tellement changé la France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le décor qui évolue.
La mentalité est la même.
Tous des tocards, tous des faux culs."

Facultés : ◖◗ Faiseur d'histoires. Capable d'inventer mythes et récits sans effort. Charmant ou effrayant tour à tour. Se réinvente sans cesse, personnage protéiforme.
◖◗ Passé maître dans l'art de dissimuler un corps et d'en ôter la vie. Tous les moyens sont bons.
◖◗ Sait comment survivre face au froid, à la pluie, à la grisaille et à la brume, aux mers, aux monts et aux coups bas. Aux morsures, aux traîtrises, aux caresses, aux promesses.
Thème : Le Fleuve ◖◗ Noir Désir
Neuromancien • Kaidan L4AOxKs
◖MINDHUNTER◗

Neuromancien • Kaidan M70Ex1d Neuromancien • Kaidan IfwWWwA Neuromancien • Kaidan QeVIwzX

"Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas. Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas. Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien. Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins."

Neuromancien • Kaidan WdHxnMJ
Pseudo : Nero
Célébrité : Harry Lloyd.
Double compte : Eoghan Underwood, Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque & Ian C. Calloway
Messages : 628
Date d'inscription : 04/11/2019
Crédits : Sparkle (ava') ; Wiise (Signa')
Lun 2 Mai - 2:54 (#)


The Path of Silence
Ses lèvres se tordent, se mâchent, se pincent.
De quoi a-t-il besoin ? De tant de choses. Il a besoin de tant de choses.
La question semble anodine, et pourtant elle paraît éveiller en lui une foule d’évocations dont aucune ne lui paraît anodine.
De quoi a-t-il besoin ? Il faudrait bien cent ans pour que la réponse soit exhaustive. Pour que ses vœux, enfin, soient tous révélés. Cent ans de solitude.

« Je veux… »

Je voudrais que la Guerre n’ait jamais existé.
Je voudrais ne jamais avoir connu la Morsure.
Je voudrais ne jamais avoir quitté la France.
Je voudrais dormir dans les bras de la princesse de Chine.
Je voudrais dire bonne nuit à…


Ah, la tristesse crasse. On ne s’y habitue jamais. Et rien. Ni les lumières de la ville, ni le grondement assourdissant d’une télévision ne pourraient réduire au silence sa litanie. La tristesse gluante qui s’infiltre en lui par chacun de ses pores, viol éternel d’une imperméabilité de façade, destinée aux Autres. À tous ces autres dont il peine tant à se rapprocher. Kaidan en fait partie. Il n’a pas été très gentil, avec Kaidan. Surtout la dernière fois. Sa bouche s’ouvre pour répondre, mais sa gorge se comprime comme dans un étau. Il n’y arrive pas. Les bons mots ne veulent pas sortir.

Je voudrais que tu viennes me chercher.
Je voudrais que tu m’emmènes loin de cette ville, sombre à pleurer.
Je voudrais savoir si le Loup et le Tigre pourraient s’entendre.
Je voudrais que tu me dises que tout ira bien.


« Je… est-ce qu’elle me cherche encore ? » Il connaît la réponse. Il veut juste entendre le pire, de la bouche honnête du métamorphe. « Est-ce qu’elle parle de moi ? Est-ce qu’elle a essayé de te soutirer quelque chose ? J’aimerais bien savoir. » Medea. Quand il ferme les yeux, il peut encore l’entendre rire. Quand il ferme les yeux, il la revoit là où il l’a ramené, sur les terres de cauchemar dont certains humains ne reviennent jamais. Une tente dressée auprès d’une falaise. La vue imprenable qui s’étendait à leurs pieds. Les confessions qu’il aurait voulu lui reprendre. Il souffre de cette parenthèse. Il souffre d’avoir cru pouvoir faire d’elle autre chose qu’une Némésis qu’il devrait fuir un jour. Sa propre voix lui paraît si éloignée. Brumeuse.

« Pourquoi es-tu persuadé que je te méprise, Kaidan… ? »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Le Temps qui reste

Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Neuromancien • Kaidan ITyQW0C Neuromancien • Kaidan Hsq1vAQ
Neuromancien • Kaidan GCVSGRo Neuromancien • Kaidan E6Ee1DL
Neuromancien • Kaidan 3kUbKvN Neuromancien • Kaidan XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Neuromancien • Kaidan 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Neuromancien • Kaidan Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Neuromancien • Kaidan Tenor
Neuromancien • Kaidan 218613bc57f08de7ff13efdde385de34
Neuromancien • Kaidan UIvGoQsk_o

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 523
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Lun 9 Mai - 21:03 (#)


Il attendit patiemment la suite.

Suite qui resta en suspens dans un silence dense de non-dits. Le poids des mots absents semblait peser lourd sur le caractère habituellement volubile de vocabulaire de son interlocuteur.

Et pourtant, s’il y a une chose qui ne le dérangeait pas, c’était bien le silence. Ainsi accroché à celui de Gautièr, il profita du calme de son espace de travail pour passer une main dans sa chevelure. Laissant le soyeux pelage de son crâne glisser entre ses doigts, chatouiller sa paume, s’évader de la course de ses phalanges. Concentré sur la respiration à l’autre bout du fil, il arrive presque à faire abstraction du grondement désagréable de la ventilation centrale qui lui faisait parvenir les effluves de tout un étage, comme un capiteux poison machiavélique.

La lassitude dans les tonalités du garou.
La charge des vœux inexprimés.

« Bien entendu, elle te cherche toujours. Il était même le centre de son univers. Nettement toujours pas très loin dans ses pensées, à le comparer à Kaidan, son nouveau collègue thérianthrope. Est-ce qu’elle allait faire les mêmes erreurs avec lui ? « Puis non. Elle ne parle pas de toi. Je pense qu’elle attend le bon angle d’attaque pour me coincer à ce sujet et me questionner sans que j’aie envie de lui bouffer un bras. Littéralement.» Non. Elle ne se fera pas prendre deux fois. Elle a appris.

Puis Kaidan n’était pas Carlisle.

C’est autour de la bête de foire du NRD/PASUA/MRU de réfléchir en silence. Il poussa un long soupir et ferma les yeux. Il décroisa et recroisa ses pieds nus sur son bureau, sans aucun respect pour le mobilier de bois noyé dans la colle et le plastique.

« Parce que je peux croiser son regard. L’entendre. Sentir l’odeur de sa peau, de ses clopes qu’elle fume pendant ses pauses, du vernis à base d’argent dont elle recouvre ses ongles… » Et que lui se servait dans un bassin de souvenir s’étiolant à des détails parfois agréables mais probablement toujours frustrants. « Je n’en suis pas persuadé, mais si c’était le cas, j’arriverais à vivre avec. Tu le sais. » Il eut un rire las.  « Pas besoin de te rappeler comment je suis borné. »

Il ne lui devait rien, mais une fois que tu entrais dans la vie de Kaidan Archos, ce n’était pas facile d’en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
Gautièr Montignac
Gautièr Montignac
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
◖ INACHEVÉ ◗

Neuromancien • Kaidan WjqXz0V Neuromancien • Kaidan 7dbuIBt Neuromancien • Kaidan A4xF6gr

"C'est une histoire de dingue.
Une histoire bête à pleurer."

En un mot : Meursault d'Occident. Sorel d'Amérique.
Qui es-tu ? :
"J'irais bien voir la mer.
Écouter les gens se taire."

◖◗ Homme du pays occitan, dans le Sud de la France. Né au cœur des Pyrénées aux sommets blanchis, entre le soleil et la rocaille du mois de juillet 1898.
◖◗ Loup-garou Bêta condamné à fuir famille et village, jeté sur les voies forestières d'un exil, des frontières d'Espagne aux vallées de Lozère. Voyageur infatigable, jusqu'au Nord de la France et la côte est américaine.
◖◗ Relation d'amour et de haine pour cette France ingrate. Son sang a coulé pour des généraux dont le pied n'a jamais foulé le no man's land de la Grande Guerre. Membre d'un réseau clandestin dans les années 40.
◖◗ Rêveur misanthrope à la philosophie d'un autre temps. Passe sans mal de l'empathie au jugement, de la tolérance au dégoût. Aide lorsqu'il le peut. Tue quand il le doit. Bestiole dans le crâne qui commandite d'étranges désirs.
◖◗ Homme à tout faire : capable de nettoyer les chiottes, de garder un musée, de balayer la rue ou de tenir une caisse. Prédilection pour les postes de serveur, aidé par ses hanches étroites et ses bras solides. Poste d'observation privilégié pour tous les comportements humains et non-humains.
◖◗ Rebut. Incapable de s'adapter pleinement à une meute. Chaque tentative se solde par un échec plus ou moins pénible. Solitaire, se protège derrière la barrière de mensonges qui résistent encore aux outrages du temps. Prétend n'être rien d'autre que la Bête du Gévaudan. S'en convainc parfois, ou bien d'être un descendant.
◖◗ A subi les affres du sang et de la rumeur capable de frapper tous les bourgs et hameaux des campagnes profondes. Accusé de crimes qu'il n'a pas commis. N'a jamais eu l'occasion de racheter son honneur parmi les siens.
◖◗ Ancien amant de Mei Long, poupée chinoise de sang royal. La rencontre entre deux écorchés de la vie, entre deux psychés abîmées, vouées à toutes les folies et aux errances mortifères dans les bois du Maryland.
◖◗ Poursuivi par des flics qui n'ont pas pour habitude de lâcher prise. Connu des autorités américaines depuis les années 70. En cavale permanente. Passé maître dans l'art des identités plastiques, artificielles. Espère trouver à Shreveport l'abri de la dernière chance, en incorporant les rangs de la meute. Tueur de flics et de femmes.
◖◗ Mélancolique. Dans ses bons jours, capable de déceler la beauté dissimulée derrière tous les aspects de l'existence. Amoureux d'Histoire et de littérature, lecteur infatigable de Camus et de Céline.
◖◗ Dérangeant. Par ses regards perçants, par ses paroles sans filtre, par ses rires grinçants : inadapté, mais sympathique, si son interlocuteur s'y prête.

◖BÊTE DU GÉVAUDAN◗

Neuromancien • Kaidan S6v5sWR Neuromancien • Kaidan N1Hqv8C Neuromancien • Kaidan TlIINL9

"L'a pas tellement changé la France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le décor qui évolue.
La mentalité est la même.
Tous des tocards, tous des faux culs."

Facultés : ◖◗ Faiseur d'histoires. Capable d'inventer mythes et récits sans effort. Charmant ou effrayant tour à tour. Se réinvente sans cesse, personnage protéiforme.
◖◗ Passé maître dans l'art de dissimuler un corps et d'en ôter la vie. Tous les moyens sont bons.
◖◗ Sait comment survivre face au froid, à la pluie, à la grisaille et à la brume, aux mers, aux monts et aux coups bas. Aux morsures, aux traîtrises, aux caresses, aux promesses.
Thème : Le Fleuve ◖◗ Noir Désir
Neuromancien • Kaidan L4AOxKs
◖MINDHUNTER◗

Neuromancien • Kaidan M70Ex1d Neuromancien • Kaidan IfwWWwA Neuromancien • Kaidan QeVIwzX

"Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas. Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas. Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien. Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins."

Neuromancien • Kaidan WdHxnMJ
Pseudo : Nero
Célébrité : Harry Lloyd.
Double compte : Eoghan Underwood, Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque & Ian C. Calloway
Messages : 628
Date d'inscription : 04/11/2019
Crédits : Sparkle (ava') ; Wiise (Signa')
Dim 29 Mai - 5:33 (#)


The Path of Silence
Borné ? Peut-être.
Il n’est pas vraiment sûr de le connaître suffisamment pour se faire une idée claire de la question. Le rire qui chuinte depuis le téléphone lui paraît sombre. Aussi sombre que lui. Ce n’est pas la grande forme, chez les thérianthropes, cette nuit. Un peu égoïstement, il se sent rassuré, de ne pas le percevoir aussi solide qu’à l’ordinaire. Il se sent presque un peu moins seul, ainsi épaulé par cette créature puissante et racée dans sa déprime. Il ne le lui avouera peut-être jamais, mais en dépit de sa méchanceté, du mal suintant de certaines de ses paroles, des piques et des provocations dont il l’accable parfois, son estime pour Kaidan Archos est réelle. Il respecte cet homme, cet animal déguisé en homme, ce jumeau contraire. Il aime le savoir vivre là, quelque part, dans cette nuit aveugle qu’il fixe sans la voir, depuis son lit.

Medea le cherche toujours.
Medea n’abandonne pas.

« Le vernis à base d’argent… hm. Ça lui ressemble bien, oui. » À la fois inutilement prévoyante, et stupidement imprudente. Medea, incapable de tourner les talons face à quoi que ce soit impliquant un CESS à étudier quitte à risquer sa peau, mais capable de déployer des trésors d’inventivité absurdes à base de gadgets aisément contournables. Cette femme lui restera toujours un mystère. « Merci, de ne lui avoir rien dit. » Il n’est pas étonné, et à la fois… quelque chose s’allège, dans sa poitrine. Un poids terrible le quitte, au moins en partie. Il a perdu l’habitude de faire confiance, et s’il n’a jamais douté de la loyauté de Kaidan, la constater présentement est une surprise agréable, qu’il ne commet pas l’erreur de bouder. « Est-ce que tu comptes tenir encore… ? Qu’est-ce que tu feras, si elle se montre plus… pressante ? » Il la sait protectrice, envers ses partenaires et sujets de prédilection. Mais l’humaine a vieilli. Avec l’âge, avec l’expérience, avec l’aigreur conférée par cette existence morne et en partie bousillée par sa faute, elle a forcément dû s’endurcir. « Si tu te sens sur le point de céder… Tu sais que je ne t’en voudrais pas. Tout ce que je te demande, c’est de me prévenir… d’une manière ou d’une autre. Laisse-moi une longueur d’avance. Le temps de décamper. Puis, avoue. »

Ils ont souffert ensemble.
Kaidan a vécu des mains mêmes qui l’avaient torturé en 2003 des sévices qui, cette nuit encore, parviennent à lui faire grincer des dents.

« Ne les laisse pas assassiner ton âme une fois de plus pour moi. » Il enrage de le savoir réduit à la même position qui fut la sienne. Il enrage, et inspire longuement, contrarié envers lui-même de ne pouvoir jouer lui-même un rôle plus efficient, pour ce partenaire d’infortune. « Si je peux faire quoi que ce soit pour t’aider à te sortir de là… tu me le diras ? »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Le Temps qui reste

Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Neuromancien • Kaidan ITyQW0C Neuromancien • Kaidan Hsq1vAQ
Neuromancien • Kaidan GCVSGRo Neuromancien • Kaidan E6Ee1DL
Neuromancien • Kaidan 3kUbKvN Neuromancien • Kaidan XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Neuromancien • Kaidan 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Neuromancien • Kaidan Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Neuromancien • Kaidan Tenor
Neuromancien • Kaidan 218613bc57f08de7ff13efdde385de34
Neuromancien • Kaidan UIvGoQsk_o

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 523
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Dim 19 Juin - 0:32 (#)


Sa chaise couine sous son poids quand il se redresse dans celle-ci pour appuyer ses coudes sur le dessus de son bureau. La tête penchée, ses cheveux voilent son visage. Il frictionna son front entre son pouce et le reste de ses doigts, le téléphone toujours contre son oreille. Kaidan n’allait pas répondre à ses remerciements. C’était, en plus d’être inhabituel, la moindre des choses. De plus;

- Je ne sens pas vraiment de pression à dévoiler quoi que ce soit. Je ne veux pas savoir où tu te trouves. Ne m’appelle jamais sur mon portable à moins de le faire d’un prépayé jetable.

Mais il savait que Gautièr, en bon paranoïaque, portait ce genre d’attention aux détails.

Le métamorphe poussa un autre long soupir puis précisa :

- S’il y a quoi que ce soit, je saurais te retrouver à temps. Je ne vais pas te laisser prendre dans un guet-apens.

Par son odeur, ses habitudes… Il ne le connaissait peut-être pas aussi bien qu’il le souhaitait, mais Kaidan avait observé le garou. Il l’avait aussi pisté en ville, son odeur ravivant les mémoires d’un passé cru et souffrant côte à côte.

Il roule des épaules et s’appuie contre le dossier de sa chaise. Son regard s’ouvre sur la tristesse du plafond crasseux une nouvelle fois :

- Ils n’y arriveront pas. Promis-il simplement. Il n’avait pas l’intention de les laisser faire non plus. Le métamorphe mordait à ses objectifs. Plus jamais ils ne pourront le briser. Et ce n’est certainement pas les maigres informations qu’il possédait sur son acolyte thérianthrope qui allait leur donner le pouvoir sur lui.

Non.
C’était fini ce temps-là.


- Quand le moment sera venu, tu le sauras.  

Tout le monde le saura. Ça fera les manchettes. On en parlera pendant des jours. Sous le feu de l’action, sous les cendres du PASUA, dans le sang et le carnage s’il faut, Kaidan disparaitra. Loin de Shreveport. Loin de la ville. Il retrouvera sa famille et les amènera avec lui. Il retournera dans ses montagnes. Et on l’oubliera.

- Tu t'emmerdes? 

Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
Gautièr Montignac
Gautièr Montignac
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
◖ INACHEVÉ ◗

Neuromancien • Kaidan WjqXz0V Neuromancien • Kaidan 7dbuIBt Neuromancien • Kaidan A4xF6gr

"C'est une histoire de dingue.
Une histoire bête à pleurer."

En un mot : Meursault d'Occident. Sorel d'Amérique.
Qui es-tu ? :
"J'irais bien voir la mer.
Écouter les gens se taire."

◖◗ Homme du pays occitan, dans le Sud de la France. Né au cœur des Pyrénées aux sommets blanchis, entre le soleil et la rocaille du mois de juillet 1898.
◖◗ Loup-garou Bêta condamné à fuir famille et village, jeté sur les voies forestières d'un exil, des frontières d'Espagne aux vallées de Lozère. Voyageur infatigable, jusqu'au Nord de la France et la côte est américaine.
◖◗ Relation d'amour et de haine pour cette France ingrate. Son sang a coulé pour des généraux dont le pied n'a jamais foulé le no man's land de la Grande Guerre. Membre d'un réseau clandestin dans les années 40.
◖◗ Rêveur misanthrope à la philosophie d'un autre temps. Passe sans mal de l'empathie au jugement, de la tolérance au dégoût. Aide lorsqu'il le peut. Tue quand il le doit. Bestiole dans le crâne qui commandite d'étranges désirs.
◖◗ Homme à tout faire : capable de nettoyer les chiottes, de garder un musée, de balayer la rue ou de tenir une caisse. Prédilection pour les postes de serveur, aidé par ses hanches étroites et ses bras solides. Poste d'observation privilégié pour tous les comportements humains et non-humains.
◖◗ Rebut. Incapable de s'adapter pleinement à une meute. Chaque tentative se solde par un échec plus ou moins pénible. Solitaire, se protège derrière la barrière de mensonges qui résistent encore aux outrages du temps. Prétend n'être rien d'autre que la Bête du Gévaudan. S'en convainc parfois, ou bien d'être un descendant.
◖◗ A subi les affres du sang et de la rumeur capable de frapper tous les bourgs et hameaux des campagnes profondes. Accusé de crimes qu'il n'a pas commis. N'a jamais eu l'occasion de racheter son honneur parmi les siens.
◖◗ Ancien amant de Mei Long, poupée chinoise de sang royal. La rencontre entre deux écorchés de la vie, entre deux psychés abîmées, vouées à toutes les folies et aux errances mortifères dans les bois du Maryland.
◖◗ Poursuivi par des flics qui n'ont pas pour habitude de lâcher prise. Connu des autorités américaines depuis les années 70. En cavale permanente. Passé maître dans l'art des identités plastiques, artificielles. Espère trouver à Shreveport l'abri de la dernière chance, en incorporant les rangs de la meute. Tueur de flics et de femmes.
◖◗ Mélancolique. Dans ses bons jours, capable de déceler la beauté dissimulée derrière tous les aspects de l'existence. Amoureux d'Histoire et de littérature, lecteur infatigable de Camus et de Céline.
◖◗ Dérangeant. Par ses regards perçants, par ses paroles sans filtre, par ses rires grinçants : inadapté, mais sympathique, si son interlocuteur s'y prête.

◖BÊTE DU GÉVAUDAN◗

Neuromancien • Kaidan S6v5sWR Neuromancien • Kaidan N1Hqv8C Neuromancien • Kaidan TlIINL9

"L'a pas tellement changé la France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le décor qui évolue.
La mentalité est la même.
Tous des tocards, tous des faux culs."

Facultés : ◖◗ Faiseur d'histoires. Capable d'inventer mythes et récits sans effort. Charmant ou effrayant tour à tour. Se réinvente sans cesse, personnage protéiforme.
◖◗ Passé maître dans l'art de dissimuler un corps et d'en ôter la vie. Tous les moyens sont bons.
◖◗ Sait comment survivre face au froid, à la pluie, à la grisaille et à la brume, aux mers, aux monts et aux coups bas. Aux morsures, aux traîtrises, aux caresses, aux promesses.
Thème : Le Fleuve ◖◗ Noir Désir
Neuromancien • Kaidan L4AOxKs
◖MINDHUNTER◗

Neuromancien • Kaidan M70Ex1d Neuromancien • Kaidan IfwWWwA Neuromancien • Kaidan QeVIwzX

"Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas. Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas. Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien. Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins."

Neuromancien • Kaidan WdHxnMJ
Pseudo : Nero
Célébrité : Harry Lloyd.
Double compte : Eoghan Underwood, Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque & Ian C. Calloway
Messages : 628
Date d'inscription : 04/11/2019
Crédits : Sparkle (ava') ; Wiise (Signa')
Jeu 21 Juil - 5:42 (#)


The Path of Silence
Cette détermination flamboyante dans le ton, dans la voix, ravive quelque chose en lui. Le fascine. Ses yeux s’entrouvrent plus grand, une pointe secoue sa carcasse, sa respiration se fait plus affirmée. Il doit même inspirer profondément pour juguler l’effet que produit cette véritable déclaration de guerre passive. Son sourire l’écorne encore, et il tourne la tête, laissant sa joue frotter contre le coton un peu rêche, comme il le faisait autrefois au contact de la mousse des sous-bois.

« J’aime t’entendre parler ainsi… ça me fait des choses, dans le corps. » Il s’amuse, se joue de la fausse sensualité qui perle depuis sa bouche, à quelques centimètres seulement du combiné. Pourtant, une bonne part de lui dit vrai. La violence qui couve menace à tout moment de l’embraser, et quoi de plus beau que de pouvoir en partager les effets comme les causes avec un tel partenaire ? « Ça me réconforte. » Il n’échappe pas à certains fantasmes, de ceux qui planent sur la ville. Lui aussi rêve de chaos. Lui aussi rêve de grand bordel, de destruction intense, de corps saignés ou écartelés, jonchés sur les pavés et les trottoirs. Il sait que le tigre prendrait sa part. Il sait qu’il ne montrerait aucune pitié. Le loup serait là lui aussi, attaquant au gré de ses envies, lorsqu’il ne se contenterait pas d’arborer le rictus saillant de crocs cruoriques, devant les dépouilles semées par le grand félin.

Il respecte son vœu, et ne lui dira pas qu’il n’a même pas songé à déménager, depuis que Kaidan l’a retrouvé une première fois. Il ne prendra même pas la peine de lui confirmer que jamais il ne commettrait l’erreur de se trahir via le réseau téléphonique, trop surveillé aujourd’hui. Une épine de plus à éviter pour son talon. Une raison supplémentaire pour se tenir sage. Commettre le crime parfait est devenu de plus en plus difficile, pour des créatures dans son genre. Il décide de continuer d’accorder sa confiance à son cadet et protecteur, soulagé d’entendre qu’il ne risque pas de finir dans un énième trou bardé de matériel tranchant ou de poison.

- Tu t'emmerdes ?

Il ricane, attendri. « Tu te préoccupes de mon bien-être ? C’est touchant. Non, je ne m’ennuie pas… Je ne m’ennuie jamais. Il y a toujours de quoi penser, quelque chose à regarder, dans ce monde. S’ennuyer devient difficile, je trouve. » Une pause. « À moins que toi, dans ton fichu bureau qui pue l’humain à plein nez, tu t’emmerdes… Peut-être pourrais-je y remédier, si tu en as envie. Ce soir, ou un autre. »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Le Temps qui reste

Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Neuromancien • Kaidan ITyQW0C Neuromancien • Kaidan Hsq1vAQ
Neuromancien • Kaidan GCVSGRo Neuromancien • Kaidan E6Ee1DL
Neuromancien • Kaidan 3kUbKvN Neuromancien • Kaidan XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Neuromancien • Kaidan 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Neuromancien • Kaidan Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Neuromancien • Kaidan Tenor
Neuromancien • Kaidan 218613bc57f08de7ff13efdde385de34
Neuromancien • Kaidan UIvGoQsk_o

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 523
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Sam 3 Sep - 0:11 (#)



De l’autre côté du fil, Kaidan sourit légèrement en secouant la tête de gauche à droite dans un signe négatif, mais amusé à sa déclaration. Ça lui allait bien, cette voix suave et lascive, mais il maniait mieux les demi-vérités et  les vrais mensonges. L’aguicher ainsi était un jeu. Un jeu dont le garou savait le métamorphe pas insensible. Il n’en connaissait peut-être pas les règles avec ce genre de bête, et n’avait décidément pas l’intérêt de le connaître, mais Kaidan pouvait apprécier au fond de lui, les élans à sens unique et libidineux de l’autre créature.

Puis si ça pouvait le réconforter, pourquoi pas. Ça pouvait être rassurant de savoir qu’une des dernières personnes sachant réellement qui vous étiez n’avait pas l’intention de vous vendre au plus offrant. La menace planait bien. C’était une question de jour avant que Comucci le menace de lui soutirer les informations qu’elle désespérait avoir sur sa Némésis dont il est le dernier à avoir été en contact avec.

Kaidan répond dans un soupir excédé :

- Oui, je fais nettement de la projection. Je ne sais pas comment ils font pour supporter l’air conditionné généralisé.  Je peux te dire qui mange un sauté à l’ail au troisième étage à l’heure du dîner. C’est insupportable.

Il avait furieusement envie de répondre à l’affirmative à cette occasion d’y remédier. Avec n’importe qui, mais avec lui serait plus facile. Même si leur amitié était bancale et surtout conditionnelle, la présence d’une personne qui connaissait quelques-uns de ses secrets rendait les circonstances plus attrayantes.

Kaidan garde le silence pendant un instant. L’hésitation et la tension de répondre se faisant sentir entre eux.

Oui.
Bordel oui !
Emmène-moi ailleurs.
Loin de ce bled de merde humide et remplie de connard de toutes sortes.
Loin de la ville, de ses lumières, de son odeur.
Dehors. Libre. Loin. Ailleurs.

- Un autre soir. Peut-être.

Ça lui fait mal.
Mal d’abdiquer. Mal de se soumettre encore. Mal en sachant que l’autre ne profite d’aucune prison de verre ou d’illusion. S’il voulait le garder en vie, il devait garder ses distances.

- Merci pour l’invitation. Ça me fait chaud au cœur. Sacrifier de ton temps pour me sauver de l’ennui, c’est inhabituel venant de ta part.

Un maigre sarcasme pour effacer sa propre déception.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
Gautièr Montignac
Gautièr Montignac
ADMIN ۰ Mignon comme Tchoupi, aussi vnr que Moundir : le Loup d'la Vieille (la chair vivante, c'est gourmang-croquang)
◖ INACHEVÉ ◗

Neuromancien • Kaidan WjqXz0V Neuromancien • Kaidan 7dbuIBt Neuromancien • Kaidan A4xF6gr

"C'est une histoire de dingue.
Une histoire bête à pleurer."

En un mot : Meursault d'Occident. Sorel d'Amérique.
Qui es-tu ? :
"J'irais bien voir la mer.
Écouter les gens se taire."

◖◗ Homme du pays occitan, dans le Sud de la France. Né au cœur des Pyrénées aux sommets blanchis, entre le soleil et la rocaille du mois de juillet 1898.
◖◗ Loup-garou Bêta condamné à fuir famille et village, jeté sur les voies forestières d'un exil, des frontières d'Espagne aux vallées de Lozère. Voyageur infatigable, jusqu'au Nord de la France et la côte est américaine.
◖◗ Relation d'amour et de haine pour cette France ingrate. Son sang a coulé pour des généraux dont le pied n'a jamais foulé le no man's land de la Grande Guerre. Membre d'un réseau clandestin dans les années 40.
◖◗ Rêveur misanthrope à la philosophie d'un autre temps. Passe sans mal de l'empathie au jugement, de la tolérance au dégoût. Aide lorsqu'il le peut. Tue quand il le doit. Bestiole dans le crâne qui commandite d'étranges désirs.
◖◗ Homme à tout faire : capable de nettoyer les chiottes, de garder un musée, de balayer la rue ou de tenir une caisse. Prédilection pour les postes de serveur, aidé par ses hanches étroites et ses bras solides. Poste d'observation privilégié pour tous les comportements humains et non-humains.
◖◗ Rebut. Incapable de s'adapter pleinement à une meute. Chaque tentative se solde par un échec plus ou moins pénible. Solitaire, se protège derrière la barrière de mensonges qui résistent encore aux outrages du temps. Prétend n'être rien d'autre que la Bête du Gévaudan. S'en convainc parfois, ou bien d'être un descendant.
◖◗ A subi les affres du sang et de la rumeur capable de frapper tous les bourgs et hameaux des campagnes profondes. Accusé de crimes qu'il n'a pas commis. N'a jamais eu l'occasion de racheter son honneur parmi les siens.
◖◗ Ancien amant de Mei Long, poupée chinoise de sang royal. La rencontre entre deux écorchés de la vie, entre deux psychés abîmées, vouées à toutes les folies et aux errances mortifères dans les bois du Maryland.
◖◗ Poursuivi par des flics qui n'ont pas pour habitude de lâcher prise. Connu des autorités américaines depuis les années 70. En cavale permanente. Passé maître dans l'art des identités plastiques, artificielles. Espère trouver à Shreveport l'abri de la dernière chance, en incorporant les rangs de la meute. Tueur de flics et de femmes.
◖◗ Mélancolique. Dans ses bons jours, capable de déceler la beauté dissimulée derrière tous les aspects de l'existence. Amoureux d'Histoire et de littérature, lecteur infatigable de Camus et de Céline.
◖◗ Dérangeant. Par ses regards perçants, par ses paroles sans filtre, par ses rires grinçants : inadapté, mais sympathique, si son interlocuteur s'y prête.

◖BÊTE DU GÉVAUDAN◗

Neuromancien • Kaidan S6v5sWR Neuromancien • Kaidan N1Hqv8C Neuromancien • Kaidan TlIINL9

"L'a pas tellement changé la France.
Passent les jours et les semaines,
Y'a qu'le décor qui évolue.
La mentalité est la même.
Tous des tocards, tous des faux culs."

Facultés : ◖◗ Faiseur d'histoires. Capable d'inventer mythes et récits sans effort. Charmant ou effrayant tour à tour. Se réinvente sans cesse, personnage protéiforme.
◖◗ Passé maître dans l'art de dissimuler un corps et d'en ôter la vie. Tous les moyens sont bons.
◖◗ Sait comment survivre face au froid, à la pluie, à la grisaille et à la brume, aux mers, aux monts et aux coups bas. Aux morsures, aux traîtrises, aux caresses, aux promesses.
Thème : Le Fleuve ◖◗ Noir Désir
Neuromancien • Kaidan L4AOxKs
◖MINDHUNTER◗

Neuromancien • Kaidan M70Ex1d Neuromancien • Kaidan IfwWWwA Neuromancien • Kaidan QeVIwzX

"Je vais les rues je vais les lieux où on ne m'attend pas. Ceux que je croise au fond des yeux, non, ne me voient pas. Je parle à des gens comme moi qui n'ont l'air de rien. Des esclaves en muselière qui n'en pensent pas moins."

Neuromancien • Kaidan WdHxnMJ
Pseudo : Nero
Célébrité : Harry Lloyd.
Double compte : Eoghan Underwood, Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque & Ian C. Calloway
Messages : 628
Date d'inscription : 04/11/2019
Crédits : Sparkle (ava') ; Wiise (Signa')
Mer 12 Oct - 5:23 (#)


The Path of Silence
Un autre soir.
Oui, sûrement. Le Loup aussi est déçu. Sur toute la longueur de ses avant-bras fourmillait déjà l’impatience de se jeter dehors, de quitter cette bulle de confort qui l’empâte et l’entête. Il aime ce nid qu’il s’est aménagé, un clapier à lapins parmi tous les autres, le confortant dans un anonymat qui n’est pas sans lui rappeler une autre époque, nécessitant elle aussi la clandestinité totale. Vertige. Depuis combien de temps vit-il comme ça ? Combien d’années cumulées, passées à esquiver l’Autorité ? Qu’elle revêtisse les drapeaux rouges cernés de la mauvaise croix noire, les flingues bourrés d’argent des agents du Pasua, l’uniforme sévère des gendarmes… Il n’a jamais cessé de se montrer prudent, de se planquer de ceux qui souhaitaient le pendre haut et court. Le constat l’effraie et le glace à la fois. La déception du métamorphe est la sienne, et il ne la dissimule pas, lorsqu’il répond d’une voix morne :

« C’est dommage. Mais je comprends. Tu dois sûrement avoir fort à faire. »

Il pourrait le narguer. Kaidan ne trahirait pas pour autant. Kaidan est trop pur. Trop loyal. Trop haineux des hommes qui le ceignent pour leur rendre le service de dénoncer l’un des siens. Cependant, il n’en a pas le cœur. La gentillesse intrinsèque à la créature le touche jusque-là où il croyait ne plus rien ressentir ; no man’s land parmi tant d’autres, et eux aussi il pourrait s’amuser à les décompter, chacun leur tour. Un soupir.

« Je te rappellerai. Je ferai attention, c’est promis. »

Ses phalanges pressent un peu plus fort la coque de plastique. Raccrocher, c’est abandonner Kaidan à son sort, quelque part. Une nuit de plus passée en cage. Une nuit de plus… Il ferme les yeux, faisant aussitôt abstraction du moindre sentiment de culpabilité. Ce n’est pas lui. Ce n’est plus lui depuis des lustres.

« Tiens bon. Ça se finira un jour. Ne lui lâche rien, à elle. Ne lui permets jamais de prendre ce qui ne lui appartient pas. Protège-toi d’elle, d’accord ? » Les plaisanteries de mauvais goût n’ont plus lieu d’être. Cette fois, toute tentative de dérision écartée, il ne reste plus que deux non-humains aux prises avec leur destinée étrange. Aussi bizarroïde qu’eux. Un silence. « Toi et moi, on n’a jamais eu l’occasion de se connaître vraiment. J’espère sincèrement que nous aurons l’occasion de changer cela un jour. » Il écarte légèrement le téléphone tiède, son ouïe affûtée percevant chacune des lignes de son grésillant au travers de cette conversation à distance. Ce n’est pas désagréable. Cette tension pareille aux lignes qui surplombent les routes et permettent aux milliards de conversations plus ou moins intimes de se propager dans le monde, se calque sur son rythme cardiaque ou sur son activité neuronale. Le calme.

Il n’y a pas d’au revoir. Pas de mots de consolation.
Il raccroche sans s’en apercevoir, d’une poussée sur une touche grossière et moelleuse.
Il recommence à fixer la nuit, comme pour s’attendre à voir un corbeau se poser sur le rebord de sa fenêtre.

Il attendra en vain.  

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Le Temps qui reste

Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

Neuromancien • Kaidan ITyQW0C Neuromancien • Kaidan Hsq1vAQ
Neuromancien • Kaidan GCVSGRo Neuromancien • Kaidan E6Ee1DL
Neuromancien • Kaidan 3kUbKvN Neuromancien • Kaidan XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
Neuromancien • Kaidan 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

Neuromancien • Kaidan Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
Neuromancien • Kaidan Tenor
Neuromancien • Kaidan 218613bc57f08de7ff13efdde385de34
Neuromancien • Kaidan UIvGoQsk_o

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 523
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Ven 14 Oct - 22:47 (#)


Il reste là sans bouger pendant une longue minute. Puis deux. Tétanisé par le son de la ligne coupée, son regard fixe le vide, les épaules courbées au-dessus de son bureau. Le strident rappel de l’absence d’interlocuteur à l’autre bout du fil envahissant son ouïe sensible. Est-ce qu’il respirait toujours ?

Tiens bon.

Dans sa main, le combiné de plastique beige craque sous la pression de sa poigne. Les muscles de son bras se contractent. Les veines saillantes apparaissent sur son avant-bras, guidant la pression de sa chemise roulée aux coudes jusqu’à son poignet tendu.

Tiens bon ?

Sa vision devient floue. Un serrement au plexus solaire le fait trembler dans ses fondements. La tension qui ébranle son corps lui semble incontrôlable. Son souffle s’harmonise avec le hurlement de cette tonalité insupportable. Sa mâchoire est si serrée qu’il grince des molaires, la pulsation intolérable du cri de sa solitude.

TIENS BON ?!

Contre sa joue, le téléphone se brise soudainement en éclat. Le bruit sinistre du moule rigide et froid s’ouvrir en plusieurs tranchants morceaux. Les estafilades laissent lentement apparaitre quelques gouttelettes de sang rouge qui perlent sur sa peau blanche. Insensible à la douleur des fragments plantés au creux de sa main, Kaidan laisse tomber le cadavre du téléphone sur son bureau puis se relève lentement. Il a l’impression que ses jambes ne vont pas arriver à le tenir debout.

Sa foutue chaise qui couine en lui désobéissant une fois de plus, refusant de rouler adéquatement à l’écart de sa fureur montante. Sans attendre que celle-ci manifeste un air désolé quelconque, le métamorphe la ramasse par les poignées et la soulève au-dessus de sa tête pour la balancer de toutes ses forces contre le mur le plus solide de son espace de travail. Un fracas assourdissant qui laisse derrière lui un débris métallique planté dans le béton du mur qui s’effrite sous l’impact insoupçonné.

Il passe une main sur son front jusqu’à sa chevelure et l’arrière de son crâne, cherchant le restant de contrôle qui lui restait sous le battement violent de son cœur contre ses tempes. Le patriarche des Archos renifle, aveuglé par le remous d’émotions qu’il enfouissait profondément derrière le masque de l’employé modèle. Servant la cause de sa propre damnation. Prisonnier dans un cachot de neuf étages. Entouré de ses geôliers en veston-cravate.

Cette putain de cravate.

Énervé, il l’arrache du collet de sa chemise et la lance au sol.

Tiens bon, Kaidan.

Pour se calmer, il fait les cent pas dans son petit espace puant l’humain et agite ses membres pour se dégourdir. Il ne pouvait pas perdre le contrôle, pas maintenant.

Pas maintenant.
Mais quand ?

Le faux garou s’arrête devant son bureau, observant le fouillis de papiers et de dossiers soigneusement empilés qui entourait cet ordinateur qu’il utilisait que très rarement. C’était de la foutaise. Tout ça. De la merde. Juste de la merde… Et soudainement, d’un cri qui lui écorcha la gorge, mais qui n’avait rien d’humanoïde, Kaidan empoigne le bord de son espace de travail et le fit soulever du sol. Quand il se renverse, le chaos est couvert par un rugissement puissant et libérateur. D’une descente de pied efficace qui s’écrase contre le bois de la surface bancale, il brise son bureau en deux, achevant ainsi l’illusion inacceptable.

Il était très tard.
Il était seul sur l’étage.
L’odeur de la sécurité qui patrouille mollement était ailleurs.
Il se délesta donc d’un dernier coup de point tenace contre un des murs moins solides, planta ses phalanges dans la fine épaisseur de plâtre. Laissant un vilain trou derrière sa frustration.

Enfin, il peut respirer normalement.
Kaidan ferme les yeux, l’impression de s’apaiser dans cette soudaine vague destructive. Il s’essuie les yeux, n’ayant même pas réalisé qu’il avait laissé s’échapper des larmes puis il soupire. Profondément. L’adrénaline lui faisant tourner la tête. Il avait l’énergie de tout saccager. Tout détruire, mais…

… Il tient bon.
Et il avait du ménage à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rats ? Nothing else ! - Kaidan
» Cent ans de solitude • Kaidan
» I licked it, so it's mine // Kaidan Archos
» Fil de RP : War, it's just a shot away [Heidi, Elinor, Kaidan]
» Fragilità dei miraggi ~Lafayette ~ Kaidan~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: