Le Deal du moment : -62%
ABEIL – Lot de 2 Oreillers à ...
Voir le deal
14.54 €
Le Deal du moment :
Figurines Funko Pop : 2 achetées = la ...
Voir le deal

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos ITyQW0C I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Hsq1vAQ
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos GCVSGRo I licked it, so it's mine // Kaidan Archos E6Ee1DL
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 3kUbKvN I licked it, so it's mine // Kaidan Archos XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Tenor
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 218613bc57f08de7ff13efdde385de34

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Sl0vXfE

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos DKLcAHw

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos J0tnGs8

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 524
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Dim 21 Juin - 17:56 (#)

Kaidan Archos
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos S3awi0S
Date et lieu de naissance
Au printemps. Éveillé dans une forêt quelconque, en 1949.

Nationalité
Cochon sauvage avec une gueule de suèdois.

Profession
Conseiller et agent de terrain pour le PASUA.

Lieu d’habitation
Mansfield - The Corner : Un bachelor dans une petite maison appartenant à des humains âgés catholiques pratiquants. Probablement que son supérieur se bidonnait follement en le logeant là.

Situation financière
Il a déjà eu plus d’argent. Son “honnête” travail lui rapporte beaucoup moins que les activités familiale de jadis.

Forme animale
Sa forme véritable est un sanglier, massif et protecteur. Il possède aussi la forme d’un chat domestique, du corbeau, d’un rhinocéros noir, d’un urial et d’un tigre royal blanc.

Origine
Éveillé à l’appel de May Archos, Kaidan était un jeune sanglier avant de prendre forme humaine.

Clan
Kaidan va mourir pour sa famille. C’est tout ce qui compte pour lui. C’est son point faible et sa force. Une aveugle allégeance au Archos, en faire une longue ligné de métamorphe, faire perdurer leur mystère et le garder en sécurité.

  • TEMPÉRAMENT
    CaractèreKaidan est un leurre forgé par les Archos dans le but précis de tromper tout ce qui est vivant et de ne faire qu’un avec eux. Il est une imposture. Une dualité gouvernée par l’équilibre des forces de la nature. Il est tout et rien, mais souvent plus que tout que rien.

    Il est gentil et méchant.
    Curieux, mais rancunier.
    Agressif et tendre.
    Fidèle, mais menteur.
    Amoral et pragmatique, sans être dénué de détermination.
    Modeste, patient et aussi extraverti, charmeur et indépendant.

    La lune et le soleil.
    Le ciel et la terre.
    Le Sanglier. Le chat. Le corbeau. Le rhino. L’urial et le tigre royal blanc.
    Il est aussi tout ces autres esprits qu’il n’a pas encore adoptés.
    Il est ses frères et ses sœurs.
    Ses pères et ses mères.
    Ses ennemis, ses amis, vous, nous.

    Le métamorphe joue le jeu. Faisant partie de la ronde de la vie – de SA vie – il possède la sagesse des années passées, mais la folie des étoiles. Il ne sait pas ce que c’est la stabilité hormis dans la douleur et la souffrance. Il rêve pourtant de s’accrocher à quelques choses de fixe, de tangible, de vrai, mais il n’a toujours pas trouvé ce à quoi s’agripper.

    Endurant, il attend le bon moment. Il est convaincu, que peu importe où il est, ce qu’il fait, il y a quelque chose pour lui à apprendre. Il porte les automatismes optimistes de son côté spirituel, assujetti par les apprentissages d’une matriarche-chamane, comme une cape d’invisibilité.

    Il est une bête, un animal portant la peau d'un homme.
    Il est un homme, à l'instinct aiguisé, décontracté avec peu de considération pour les autres.

    Mais il n'est pas humain.
    Vous finirez par l’oublier.
    Jusqu’à ce que vous découvrez son essence primaire. Sa pulsion de vie. L’étincelle qui brûle tout sur son passage.
    Il ne ressemble à personne, mais vous laissera croire le contraire.
    Il se fond dans la masse quand tout ce qu’il souhaite, c’est de faire exploser les murs de cette prison de verre.

    Kaidan est un Archos. Le chef. Le patriarche de la famille.
    Il s’est séparé de sa famille pour leur bien, pour les protéger, pour les retrouver plus tard. Il se sentira toujours responsable de celle-ci même dans son absence.

    Vous allez le trouver taciturne ou libertin. Aimable, mais parfois colérique. Une aura de mystère glane sur lui, mais vous n’arriverez pas à mettre le doigt dessus tant que vous ne comprendrez pas ce qu’il est.

    Kaidan est le réceptacle des esprits de la nature qui l’on choisit pour mener à bien sa destiné.  
  • UNE JOURNÉE DANS VOTRE PEAU
    Conseiller et agent de terrain pour le NRD, Kaidan n’est qu’un pion dans ce type d’organisation aux tentacules influentes. Il fait office de trophée brandi et prêté par le MRU. Un Archos dans leur filet. Un métamorphe soumit à leurs écœurantes expériences et docile sous la plupart de leurs demandes. 



    Conseiller parce qu’on lui pose des questions sur sa nature. Il peut répondre ce qu’il a envie. La vérité. Des mensonges… Il répond. Conseiller parce que quand ils pensent en croiser un autre, ils viennent parfois lui en parler. Parfois s’en est un autre, parfois non. Plus souvent que non, mais parfois oui, mais il dit que non. 

    De terrain parce qu’on le laisse sortir pour se rendre utile. Ils ne sont pas tous cons, au NRD. Ils savent qu’en plus d’avoir une belle gueule, il possède les qualifications physiques pour la vie à l’extérieur. Tous ses sens sont meilleurs que ceux de ses collègues. Plus rapide, plus endurant, plus fort. Toujours chaperonné, d’un autre agent ou de cet Otto de malheur, ce menteur et manipulateur traite chaman du MRU, on s’attend à aucun écart de sa part.

    Si seulement ils savaient. 
    Il joue le jeu qu’ils aiment bien, qui les rassure. 
    Ainsi, ils oublieront vite que Kaidan Archos peut se transformer en rhinocéros noir de 1200 kg. 

    Le salaire il s’en fou. C’est décent, mais ce n’est pas ça qui le fait bander. Il a vécu avec moins et avec plus. Il trouve de l’argent quand il en a besoin. On lui donne une paie que pour tourner cette mascarade d’employé à son paroxysme. C’est rassurant de savoir que le métamorphe qu’ils ont en détention conditionnelle à un numéro de gratte-papier et une carte d’accès aux locaux. 

    Les jours sont maintenant rythmés par les missions qu’on lui assigne, les endroits à aller, les choses à lire et les papiers à fournir à sa secrétaire. 

    La nuit il n’arrive pas à rester dans cet appartement d’une blancheur aseptisé dans le sous-sol de ce couple de vieillards catho indiscret.Quand la lune s’élève, il disparaît. Sous ces reflets, il se transforme. Il ère le plus loin qu’il peut. Il cherche. Il profite de sa liberté nocturne sous les formes qu’il connaît par cœur. Jamais il n’accepterait de perdre ses capacités sous les habitudes de sa parade d’humain. 
  • Caractéristiques de race

    Éveillé par les soins de May Archos, appel rituel et chamanique dont elle seule détient le secret, Kaidan y répondit en revêtant une forme humaine de bas âge. Ça lui aura demandé de la force et beaucoup d’énergie pour un être aussi jeune, ce qui impressionne la matriarche. Son rôle de second des Archos est prédestiné par ce désir de vivre et cette facilité à le faire, sous toutes ses formes. 

    D’un juvénile sanglier à un humain aux traits pubères d’un gosse du nord, on lui aura enseigné à se transformer selon des méthodes anciennes. Son apprentissage sur les esprits de la nature, ce qu’ils sont, comment, pourquoi, ajouté aux théorèmes colorés de son père et des légendes de sa grand-mère fait qu’il accumule un bagage spirituel unique. Il n’en parle pas souvent, mais ne s’est jamais privé d’initier les plus jeunes à sa vision qui grappille plusieurs idées d’autour du monde. Il prendra naturellement sa place de leader de sa fratrie, veillant à accompagner ses frères et sœurs et de les protéger. Il fera des enfants, dans l’espoir de contrer leur extinction. 

    Sa famille est toute sa vie. 

    Le chat est la bête utile et passe-partout des Archos. L’initiation. Ils y passent tous, avec ou sans succès, c’est l’une des premières chasses sacrées. La maîtrise de son chat est totalement acquise, innée et facile. Hormis le sanglier qui est son essence primaire, le matou nonchalant, agile et qui aime les caresses reste l’esprit qu’il adopte le plus souvent. 

    Il aura chasse sacrée le corbeau sous sa forme chat. Éclaireur, ne faire qu’un avec un esprit ailé était d’une évidence pour le bien de la famille. Moins en phase avec l’oiseau, il a pourtant eu une période où il revêtait sa forme quotidiennement. Ce n’est pas comme le vélo ? Que l’on n’oublie jamais comment en faire ? 

    Par la force du dernier souffle, Kaidan devient adopte la forme d’un rhinocéros noir lors d’un voyage sur un autre continent avec Radovan, Méliné et Levon. À la rencontre d’une tribu éloignée, où le don de se métamorphoser était disparu, l'aïeul du village sur son lit de mort demanda à rencontrer l'aîné de la famille Archos. Ils ne parlaient pas la même langue, ses descendants essayaient de traduire, mais au travers de chants rituels, d’une décision qui semblait précipité, mais naturelle le dernier méta de cette tribu insuffla son esprit rhinocéros à Kaidan. Le seul digne de recevoir cette offrande, il avait dû se retirer quelque temps et se perdre dans le désert dans ce que May a qualifiée de parcours initiatique, entre la vie et la mort. Entre la bête et l’homme. Il ne maîtrise moins bien cette forme, mais il l’a vénére précieusement. Le Rhino est énorme, puissant, un mur de béton qui vous frappe de plein fouet. Il est souvent la réponse brutale en situation d’urgence. 

    Toujours des montagnes. Pour se cacher, à grimper, à passer. Durant une accalmie entre deux boulots où la famille Archos prenait quelque temps pour se faire oublier, Kaidan grimpa dans ces foutus monts qui avaient toujours fait partie du paysage, pour s’imposer sur un Urial, ne faire qu’un avec lui et embrasser la forme d’un mouflon cornu endurant et têtu. Chasse sacrée, sa maîtrise de cet esprit est éphémère, plus difficile et moins instinctive. Vous ne le verrez pas souvent. 

    C’est une chasse sacrée sur un autre métamorphe qui lui donna la présence du tigre blanc royal. Briser le tabou pour libérer un esprit perdu. C’est en inde que les rumeurs d’une vieille folle qui clamait haut et fort que le tigre blanc qu’elle gardait en cage était son frère. Des contes de bonnes femmes, les gens en avaient fait des farces en menaçant les plus jeunes de les envoyer se faire bouffer par le tigre-frère. C’est dans l’espoir de rendre la liberté à cette pauvre bête que Kaidan comprit qu’elle disait la vérité. Elle même ancienne métamorphe, qui avait oubliée comment reprendre la forme que la nature lui avait donnée, la vieille presque aveugle racontait à qui voulait comment son frère lui, n’arrivait plus à reprendre forme humaine. Coincé dans la bête au pelage rare et blanc, il mourrait à petit feu, entre la folie et la rage. La femme, reconnaissant d’une intuition la possibilité de libérer son frère déchu, supplia Kaidan de s’en charger, puis de la tuer une fois que ce sera fait. Ce qu’il fit. Libérer deux esprits de leur mutisme troublant, sans égard pour l’un ou pour l’autre. Dernier esprit à posséder Kaidan, le tigre est-ce qu’il a de plus enragé en lui. Bête perdue, sauvage ; quand elle se revêt, une seule envie : Liberté à tout prix et se venger. Il affectionne le tigre. Il aime cette forme enragée. Il la maitrise plutôt bien même s’il ne connaît jamais d’avance ce qu’elle fera. 

  • AFFILIATION ET OPINIONS
    La Révélation à tout fait basculée. Avant, ils s’en tiraient pas mal avec des contrats, utilisant leurs dons de transformation pour aider au bon roulement de l’entreprise familiale. Voyage autour du monde plus initiatique que pratique, insouciance d’une existence protégée par les histoires et les cauchemars du paternel. Ils étaient un peu comme les rois de rien, jouissant d’une liberté assez vaste, considérant leur nature. Puis les choses se sont corsées, la paranoïa de Radovan à monté en flèche, dictant leur retraite, passant la plupart de leur temps à se cacher, à surveiller les ombres, dans la crainte d’être à leur tour éblouit par les phares de la Révélation.

    Ils connaissaient les manipulateurs de sortilèges, de par May, de par ses disciples. Des avertissements sur leurs intensions. S’en tenir loin. Le plus loin possible. Certains pouvaient les utiliser contre leur gré ; leur sang, leur force brute et la fait qu’il ne soit pas humain les attireraient comme des mouches. Pourtant, ils n’étaient pas tous des traitres comme le pensait le patriarche, pas tous cruels et certains pouvaient même les aider. Les arcanistes sont source de paradoxe. Ça fait chier.

    Les suceurs de sang. Saleté sans vie. Cancer sur terre. À l’opposé total de ce que les enfants de la nature représentaient. Aucune affinité, il sait de source sur qu’il se trouve à être indigeste pour leur organisme éteint.

    Le couvert des Garous est avantageux pour cacher l’existence des métamorphes. Mensonge facile à avaler, utiliser cette parade l’arrange bien. Plus comme des cousins, de lointains cousins, il les trouve parfois si détachés de la nature et de ce qu’ils sont, qu’il a l’impression qu’ils sont tous un peu tarés. Un peu comme des autistes fonctionnels.

    S’il devait comparer les humains à quelques choses, ça serait à des primates enragés qui détruisent tout et qui s’entretuent. Grand bien leur fasse. Peut-être que si un jour, cette race éteinte, ils pourront recommencer à s’éloigner de leur non-sens, leurs vices et leurs manières morbides portées vers l’autodestruction par un égocentrisme narcissique et polluant. Ce qui a de plus beau sur terre, c’est ce que l’humain n’a pas encore touché. Vive avec eux, comme eux, il peut le faire parce qu’il les a observés longtemps. Il détonne toujours un peu, mais il peut facilement passer comme le mieux d’entre eux, ou le pire des leurs. Un jeu qu’il apprécie.

    Les démons existent. May le lui a dit. Il n’a pas envie de savoir comment ni pourquoi.

    Les anti-CESS sont à l’image de leur destiné : futile.

  • Singularités





    • Il est incroyablement adapté à la vie humaine.
    • Sa famille, bien qu’il soit maintenant dans le lot des patriarches absents, est tout ce qui compte.
    • Il a 4 rejetons : Rhys, Siméon, Seta et Sima Archos.
    • Métamorphe, la sexualité est un peu relative. Décidément doué à prendre son rôle reproducteur (et aucune n’a eu à se plaindre de ses attentions teintées par l’expérience et sa sensibilité. ) Kaidan ne voit pas le genre ou le sexe comme un ultimatum. Homme, femme, mâle, femelle… retrouver la douceur ou confronter sa propre virilité … Il ne sent pas le besoin de choisir un camp, de s’en imposer un ou de faire comme les humains qui se butent à des concepts compliqués et loin de la nature.
    • Sa forme humaine fait 1,89, avec un regard vert.
    • Il n’aime pas porter la cravate.
    • Sa secrétaire est probablement un peu coké pour garder le rythme.
    • Son némésis et chaperon du MRU, Otto Thompson, souffre nettement du syndrome de Lima envers lui et ça rend les choses un peu compliquées.
    • Parmi ses formes animales, c'est le chat qu'il utilise le plus.


Who am I ?
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos SBRSXVRY
Je suisun scénario topissime Blase Latrine VisageJoel Kinnaman Sagesse Super sage. DécouverteJ'y traine depuis bientôt un an.PrésenceAu gré de mon IRL mais je passe tous les jours. Avis VOUS ÊTES TOUS SEXY AS HELL Crédits Les internets et un bon coup de mon photoshop. Mot de la fin Vous êtes pas prêt à me voir jouer un mec.  :thuglife:
Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos ITyQW0C I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Hsq1vAQ
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos GCVSGRo I licked it, so it's mine // Kaidan Archos E6Ee1DL
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 3kUbKvN I licked it, so it's mine // Kaidan Archos XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Tenor
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 218613bc57f08de7ff13efdde385de34

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Sl0vXfE

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos DKLcAHw

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos J0tnGs8

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 524
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Dim 21 Juin - 18:12 (#)

Night of the hunted hunter
It's us that made this mess ?

C’est cet air conditionné qui allait avoir sa peau. L’odeur du latex de la peinture blanche sur les murs de cet espace qu’on avait platement présenté comme étant « son bureau » lui donnait envie d’arracher la tête de sous-classe de secrétaire pétillante. Un tombeau. Charmante métaphore du piège qui se referme sur lui. La plus humaine des punitions. Pire qu’une chemise immaculée sur sa peau. Insupportable comme leur compagnie. Sans fenêtre, l’air conditionné circulait à tous les étages de l’immeuble. Passant dans chaque bouche d’aération, touchant chaque effluve pour la faire circuler dans ce merdier bureaucratique et lui porter les ordures olfactives de tout un staff d’humains bien pensant. Insupportable. Le bruit du néon vacillant le fit serrer la mâchoire ; des molaires plates comme leurs inutilités s’entrechoquent pour se contrôler. Ce n’est pas de la faute à sa secrétaire avec son fumet de repas grec et de nicotine. Cela serait sale de lui enfoncer dans le crâne ce putain de tube halogène qui tressautent ses dernières heures de vie. 


// 



La forêt qui lui avait toujours semblé protectrice était maintenant trop sombre, trop froide et si étrange. Il ne discerne plus rien, n’entend plus rien ; un sifflement sourd dans ses oreilles difformes le torture. Paniqué, il hurle et il pleure. Cette voix est faible et inarticulée. Sa gorge est douloureuse de ne pas arriver à grogner. Il tremble de tous ses membres frêles et sans pelage. 

- Mais fais-le taire ! Il va me rendre fou à se plaindre comme ça !
- Tu as oublié ce que c’était. Ferme ta grande gueule et laisse-lui le temps. Il est encore si petit. 

Il pleurait, d’une manière qu’il n’avait jamais faite. Il était bercé dans de longs bras qu’il avait toujours craints. On lui avait fait savoir que ses bras, qui appartenaient à ces êtres étaient à éviter et pourtant… pourtant, ça avait été plus fort que lui. Cette voix. Cette incantation. Une force naturelle qui le porta sans qu’il puisse refuser. Il grelottait, mais il avait si chaud. Une berceuse à ses oreilles. Des paroles dans une langue étrangère qu’il ne comprenait pas, mais qui enveloppait son épuisement et sa peur d’une radiante douceur. 

- Comment vas-tu l’appeler, celui-là ?
- Je ne sais pas. Il s’est transformé trop tôt. S’il crève comme les autres, ça m’avance à rien de lui donner un nom. 
- Pourtant, il a répondu à l’appel. Il est fort, plus fort que les autres. 

Plus fort que lui, mais elle crut bon de ne pas le souligner à son fils. Le silence se fit. Les pleurs s’arrêtèrent. Comme si un esprit passé par là figea le temps. 


- Savaşın Ruhu. Esprit rebelle.

À son oreille, sa grand-mère murmura : Kaidan.


// 



- Ah ah ! Sacré Radovan ! Conspirationniste et père de l’année à ce que je vois ! Tu n’as aucune honte à traîner tes mioches dans tes emmerdes ? 

L’homme jugea les trois enfants dégourdis et curieux, habillés en haillons, qui se tenaient un pas à l’arrière du malfrat. Ils avaient, quoi ? Une dizaine d’années, tout au plus ? Peut-être moins. Ils avaient l’air en santé bien que la peau sur leurs muscles était tendue. Ils étaient droits, dégageant un type de fierté mal placé dans leurs conditions.

Surtout avec un Archos comme père. 

On aurait dit le grand méchant loup et les trois petits cochons.
  

Radovan se tourna vers sa progéniture. Enfin, c’est ce qu’il supposait. Il avait toutes les chances qu’ils ne soient pas vraiment de son sang. Surtout le premier, mais ils étaient tous des Archos et ça il s’en assurerait. Les jumeaux, Levon et Mélina, observait tout ce qu’il y avait autour d’eux, ne manquaient aucun détail, s’imprégner de l’ambiance, des odeurs, des sons.

Le plus vieux le fixait, lui.

Le patriarche fronça les sourcils puis retourna son attention sur son client. 

- Ils doivent se rendre utiles. Aucun Archos ne sert à rien, sinon il meurt. 

Avertissement : Radovan n’était pas du type à plaisanter avec ce genre de détails. Il le leur avait rappelé mainte fois. Tout le monde voulait leurs morts, d’une manière ou d’une autre. Se montrer plus droit et méfiant qu’eux c'est ce qui allait leur sauver la peau. 

- Je ne suis pas là pour discuter de tes méthodes pédagogiques, mon vieux, j’ai un contrat pour toi. 



Ledit client, un sous-fifre d’un malfrat puissant local, proposait une liste d’œuvres d’art à aller voler chez différents grands bonnets en ville, puis de remplacer lesdites œuvres par des fausses. Les originaux seraient vendus. Les Archos pourraient assurer la totalité de ce service. Faussaires et trafic d’œuvres d’art, ils avaient des entrées et des manières de faire que personne ne comprenait, mais qui les entouraient de légendes urbaines. Le chef de clan était fier de cette réputation qui le protégeait des humains et permettait de les garder à distance pour faire ce qu’ils avaient à faire.

Réputation qui les suivrait sur de longues distances et longtemps. 


// 



Un bruit de pas rapide s’approcha sur le plancher de bois irrégulier et humide. Cela fit craquer la baraque. La petite dame alla directement au fond de l’unique pièce et poussa le rideau sous ce qui devait être un vieil évier. 

- Ah ! Te voilà toi. 

Dans un paquet de guenilles déchiré et de paille, une chatte miaula en étant découverte par sa maîtresse. Ainsi couché, son ventre proéminent de la minette gestante était évident. 

- Quoi ? Encore ?! Dimitri ! Minette est encore enceinte ! 
- Mais bordel ! C’est ce putain de Matou qui lui rôde autour… si je l’attrape, je le bute ! 


// 



Mémé lui fit signe de s’approcher d’elle. Elle tira sur sa pipe les yeux fermés puis laissa s’envoler quelques nuages de fumée. 

- Mon fils, à l’intérieur de toi, il y a deux fauves. Ils mènent un difficile combat. L’un est le Mal. C’est la colère, l’envie, la jalousie, la tristesse, le regret, l’avidité, l’arrogance, la honte, le rejet, l’infériorité, le mensonge, la fierté, la supériorité, et l’égo. C’est l’humanité. L’autre c’est le bien. C’est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la gentillesse, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi… c’est la nature. 

Brusquement, elle lui agrippe le menton, capte toute son attention et lui fait tourner son visage vers elle.  Mémé le fixe du regard intensément. Il n’arrive pas à détourner ses prunelles des siennes. Il eut l'impression d'être sondé au plus profond de son âme ainsi maintenue si près de son visage. La force de sa poigne le surprit et il crut bon ne pas essayer de s'en dégager.

De toute façon, personne ne pouvait échapper à May Archos.

- Veux-tu savoir lequel des deux fauves gagne ? Celui que tu nourris ! Ne te laisse pas avoir comme ton père. Soit plus fort que le mal et plus malin que la nature. 


// 



Ils se prélassaient sous le soleil brûlant de la ville de Banha, sur le balcon du minuscule appartement de Nadia. C’était si petit, Kaidan se frappait la tête au cadre de porte quand il ne faisait pas attention. C’était un endroit temporaire, ils iraient ailleurs quand les enfants seront nés, mais pour l’instant, ça avait joué le rôle de joyeux nid d’amour. Chaleureux, intimes, ils s’y retrouvaient tous les jours et s’adonnaient à toutes les activités normales et libidineuses d’un jeune couple heureux. Ce duo n’avait rien d’anodin. Ils connaissaient leurs réelles identités : elle était une chamane et il était un enfant de la nature.

Kaidan faisait jouer du bout de ses doigts sur le ventre arrondis de la jeune femme et doucement, il y posa la tête, pour écouter les sons de sa progéniture. 

- Calmez-vous. Laissez votre mère se reposer. Elle aura besoin de force. 

Nadia rigole doucement, en caressant la tête de l’homme attentionné. C’était tellement difficile d’avoir des enfants de cette race, mais elle avait réussi. À voir s’ils naîtraient avec la capacité de se transformer, mais, avec cette connaissance chamanique et l’assistance de May, les chances étaient de leur côté.  

Ils plongent doucement dans le silence, le son de la ville en été les berçant sous les rayons du soleil. Après un certain temps, il quitte sa position près de ses enfants à naître et retourne s’étendre près d’elle : 

- Quand ils seront nés, l’on partira loin, en montagne. J’en peux plus de la ville. Je te trouverais un gîte et je pourrais m’occuper des petits pendant que tu te reposes. Tu pourrais faire joujou avec tes plantes et Mémé nous retrouverait… elle nous retrouve toujours puis…

La porte s’ouvre soudainement dans un grand fracas de gonds explosés et de bois arraché. Un grognement incroyable, ressemblant plus à un cri de rage entre en trombe dans le mini appartement. Pas le temps de faire quoi que ce soit dont Radovan s’empare de Kaidan à la gorge et il le plaque au sol. Paniquée, Nadia s’écarte en protégeant son ventre et hurle au patriarche Archos de le lâcher.

- Comment as-tu pu faire ça ?! Tu es une honte pour ton clan ! Ton sang coulera dans ses bâtards inutiles ! Ils ne serviront à rien ! À RIEN ! 

Il l’étranglait de toutes ses forces, la face rouge, lui crachait sa haine et sa frustration au visage. Kaidan se débattait au sol, empoignant avec vigueur les vêtements de son paternel en furie au-dessus de lui. D’un coup de genou bien placé, il réussit à repousser l’attaque et faire entrer de l’air dans ses poumons. Il décoche une droite puissante sur la mâchoire de Radovan qui le fait tituber un instant assez long pour qu’il se relève rapidement. Retrouvant son souffle en toussant, la gorge irritée par sa prise, il se place devant la jeune femme pour empêcher son père d’approcher.

L'aîné Archos se redresse de toute sa hauteur et lui fait front. 

- Tu fais un pas de trop et... 

Et quoi ? Il le tue ? L’attaque ? Il était plus enragé qu’il pointe un pistolet sur lui qu’il défonce la porte de l’appartement.  Il avait un bras ouvert, comme pour faire un mur protecteur, mais il grogna sombrement quand Radovan se redressa à son tour : 

- C’est une disciple de May ! Tu savais ça ? Elle a fait exprès. Exprès de la mettre sur ton chemin, que tu te reproduis avec elle ! Ce n’est qu’une autre de ses putains d’expériences Kaidan !!! Une autre putain d’expérience !  

La main du métamorphe sénior tremblait en le pointant lui, puis elle. Kaidan ne répondit pas. Il savait qu’elle était une adepte de la voie de May, mais cela ne lui faisait pas un pli. Peut-être que la matriarche Archos avait des plans en fait, c’était probablement le cas. L’important, c’était de faire des enfants, ne pas laisser la branche Archos s’éteindre et c’est nettement avec une initiée que les chances étaient de leurs côtés. 

- Pas question que tu laisses des bâtards sans esprit naître ! 

Le patriarche Archos, perturber par les stigmates de son passé s’avança d’un pas vers eux, mais Kaidan ne broncha pas. Il releva le menton et le défia du regard. D’un grand calme, il déposa sa large main sur le ventre rond de Nadia et celle-ci attrapa son poignet d’une main, frémissante de peur. L’aîné des enfants de Radovan prit une grande inspiration avant de proposer : 

- Je te promets que s’ils ne sont pas touchés par la nature, je les mangerais, moi-même. 

Il sentit la poigne de la mère de ses futurs enfants se serrer douloureusement sur sa peau, comme si elle réalisait soudainement la dure réalité ; la vie d’un Archos ne sera jamais paisible.


// 



[ARCHIVE—005599885-B-TYH55]
[FORMAT : VIDÉO—AVI]
[DURÉE : 46:25:02]
[PLAY]


L’enregistrement débute sur une jeune femme nettement pas très heureuse d’être devant la caméra. Elle scrute l’objectif un instant puis fronce les sourcils en croisant ses bras sur sa poitrine. Dans une pièce sobre, blanche et impersonnelle, il y a une table devant elle où l’on voit dépasser un dossier. 

- Nous sommes le 15 mai 1996, il est hum… 11:02. Spencer Willis pour l’union méditerranéenne indépendante de recherches sur le paranormale. Interrogatoire volontaire de Nadia Amari, né le 28 décembre 1970, au Caire.  

- Volontaire ? Ce n’est pas comme si vous m’avez vraiment donné le choix. 

Des mains d’homme ouvrent le dossier et glissent devant elle, sans relever le commentaire, trois portraits un peu flous, type paparazzi.

- Madame Amari, pouvez-vous identifier ces personnes sur les photographies suivantes, s’il vous plaît ? 

La jeune femme se penche au-dessus de la table, les observe un instant puis se relève, bien droite, les bras toujours croisés sur sa poitrine. 

- Je ne sais pas qui sait. 

Mensonge.

C’était des photographies de May Archos, Radovan Archos et la dernière étaient de Kaidan. Deux de ceux-là qu’elle connaissait très bien. Peut-être même trop. Radovan, ce vieux salopard débile pouvait crever. 

- Nous savons de sources assez sûres que vous êtes, ou avez été, une disciple de la voie de May Archos et que vous avez porté les deux derniers enfants de Kaidan Archos, en 1992. Des jumeaux qui ont maintenant 4 ans. 

De marbre, elle se contente de serrer la mâchoire et de garder le silence. 

- Nous aimerions que vous nous aidiez à retrouver cette partie de votre famille. Nous avons quelques questions à leur poser. Va sans dire que nous souhaitons de tout cœur que vous soyez réunis avec vos enfants, dont la mère doit terriblement leur manquer. Nous ne sommes pas là pour juger votre décision, mais il serait important de bien réfléchir aux nombreuses possibilités que l’on vous offre. 

Mais bien sûr qu’elle s’ennuyait de ses enfants. Il fallait être sans cœur pour croire que cette distance qu’elle s’était imposée avec sa progéniture était de bon cœur. 

- Il est évident que vous avez été leurré par Kaidan Archos et sa famille, mais nous aimerions vous faire une place parmi nous, au sein de MRU pour que vous puissiez nous gratifier de vos connaissances et de vos talents extraordinaires. C’est une offre unique qui se présente à vous ; nous pourrons vous garantir votre sécurité, un salaire adéquat ainsi que l’accès à nos archives et données en tout temps… en échange de votre… collaboration. 

Un rire clair s’évade de sa bouche. Moqueur et méprisant. 

- Berné par Kaidan Archos ? C’est si humain de vous de penser que si j’ai choisis, de plein gré de lui offrir mon cœur et mon corps, c’est parce qu’il a joué de ma confiance et de mon intelligence. 

Le petit fils de May était la chose la plus merveilleuse qu’elle avait expérimentée dans sa vie. Aucun homme ne lui arriverait à la cheville. Son grand malheur était de savoir qu’une créature comme lui avec autant d’expérience, d’ouverture, de connexion avec la nature et surtout, de cette désinvolture bestiale et incomparable, existait ailleurs.

- Il a kidnappé vos enfants, madame Amari, qui deviendront des Archos à leur tour. Est-ce que c’est ce que vous voulez pour eux ? Vraiment ?

Cette vérité déformée, voilée par des craintes stupides d’enfants de Ève et d’Adam. 

- Je serais fière qu’ils deviennent comme leurs géniteurs, oui ! 

L’interlocuteur se tait. 

- Et si vous croyez que je vais vous balancer des informations sur eux, vous oubliez de qui j’ai été l’apprentie ! 

May Archos avait déjà trempé avec le MRU, dans les balbutiements de l’organisation. Ils la craignaient et la vénéraient toute à la fois, mais elle avait choisi une autre voie ; celle des chamans. Ainsi elle respectait son essence et sa connexion à la nature. Elle avait décidé de passer à l’action au lieu d’observer et de noter. Cette femme excentrique était intelligente. Elle savait que le lien entre les chamans et les métamorphes pouvait être utile sur plusieurs aspects. Porter les enfants du futur chef des Archos n’avait rien de déshonorant ; ce n’était pas comme ce vieux fou, le patriarche Archos, le prétendait ; son sang ne faiblissait pas leur race. Au contraire!  Sa génétique donnait 50 % de chance d’en faire des animaux doués ou un chaman de sa lignée.  

- Ils sont en sécurité, loin de vous et pour longtemps ! 

D’un bond, elle se lève de sa chaise d’un grincement agressant : 

- Vous allez me laisser sortir d’ici et ne plus jamais venir me voir. 
- Calmez-vous madame Amari. 
- Je me calmerais lorsque vous allez m’escorter hors de ces locaux. 

La jeune femme sort du cadre. Un grincement de chaise se fait entendre et l’on peut voir un homme qui contourne la table, sortant son pistolet de son étui à fusil noir, sur sa chemise blanche immaculée. 

La caméra tremble un peu puis s’éteint subitement. 

[STOP]
[FIN DE L’ARCHIVE - 005599885-B-TYH55]



// 



Isolés dans la montagne, ils avaient choisi un vieux gîte de bergers vide à cette période de l’année. Petit, mais chaleureux, c’est dans ce trou perdu que la famille Archos s’était retirée du monde quelque temps. Après avoir cumulé les voyages et les contrats, prendre un temps pour disparaître de la carte était des plus judicieux. Sans oublier le retour à la nature qui faisait le plus grand bien sur l’humeur de tout le monde. Le soleil chaud du printemps n’arrivait pas encore à faire fondre toute la neige au sol, mais ce n’est pas ce qui arrêtait une famille d’esprit de la nature d’en profiter. 

La lune s’élevait lentement dans le ciel en même temps que le soleil déclinait. L’ambiance devenait de plus en plus légère, des rires se partageaient, les discussions étaient agréables:  Thomas faisait des simagrées, ce qui faisait rire Inna, Rhys et Wanda. Méliné se berçait en allaitant sa petite dernière, bébé Olena. Levon, toujours la plupart du temps silencieux, observait les plus jeunes avec le sourire amusé. Ça aurait l’air presque d’une famille normale en camping à la forêt… ce qui n’était pas le cas. Radovan, qui supportait de moins en moins leurs présences, avait préféré se retirer et aller errer en solitaire dans la forêt. 

Sa progéniture décide d’aller se promener pendant que le soleil tire les ombres des arbres sur la neige blanche, les autres restés sur le balcon du gîte, discute de moins en moins fort, l’heure de la lune approchant. Se préparant à une sortie sous une de ses formes, Kaidan enleva son chandail, ses bottes, ses chaussettes et troqua son pantalon pour un affreux short sportif de basketball en polyester blanc. Le genre de truc synthétique qui se lavait bien et dont on n’avait pas de peine à jeter si nécessaire. Ses frères et sœurs se moquèrent de lui, en le sifflant, quand il passa devant eux pour aller fendre du bois sur le côté de la maison. Pas le moindrement dérangé par la neige sous ses pieds ou le froid qui collait sa peau sans pelage, Kaidan se concentra à fendre quelques bûches, réchauffant son corps humain, le préparant à la transformation, le laissant dans une forme de transe méditative. Il n’entendait que le son de la hache qui s’abattait contre le bois, le craquement de l’écorce, la sève qui s’évadait une dernière fois. Il renifla un instant, son attention soudainement détournée, puis fronça les sourcils. Il fixait les ombres dans la forêt devant lui lorsque soudainement, brisant la béatitude de cette soirée, le son d’une arme à feu tirée. 

Un « Pow » qui trouve écho sur le flanc de montagne derrière eux. 
Le cri de la honte qui dérangea brusquement la nature. 
La nature qui hurla en silence. 

Son corps fut parcouru d’un long frisson et il abandonna sa hache pour courir devant la maisonnette de fortune. Méliné et Levon étaient debout, aux aguets. Inna et Thomas qui avait perdu leur entrain étaient soudainement livides et inquiets.

- Radovan. Osa supposer Levon. Lui dont la voix s’élevait rarement. 
- Les enfants… s’inquiéta Méliné en serrant sa fille contre elle. 

Le vent leur porta l’odeur subtile de la décharge de poudre et du canon chaud. 
Kaidan se mit à avancer doucement vers la forêt, guidé par son odorat. 

- Levon, avec moi, commanda-t-il à son frère sachant qu’il n’hésiterait jamais à le suivre. 

Puis en même temps que ses sœurs et le reste de la bande, un hoquet de surprise se fit entendre derrière lui;  les effluves du sang chaud se rendirent jusqu’à eux. 

Kaidan se mit soudainement à courir aussi vite que ce bipède de corps pouvait le faire. Les pieds plats dans la neige, le froid et les branches dans son visage ne lui faisaient rien. Il n’eut pas bien long à parcourir pour se retrouver devant une scène irréelle : Radovan près de Rhys, le pistolet à la main, encore fumant de cette chaleur condamnatoire, son bras qui s’abaisse doucement pour pointer le sol. Les deux observaient Wanda debout devant eux à quelques pas seulement. Sa fille aspire alors de l’air difficilement, portant une main délicate au côté de son visage qu’il ne peut pas voir dans cette position. D’un geste étonné, mais lent, elle observe sa paume couverte de sang puis un dernier soupir s’échappe d’elle. 

- Wanda ! hurla Kaidan désespéré, ses entrailles se coinçant, le corps en alerte, l’instinct qui allait plus vite que ses émotions.

Sautant, courant, forçant tous ses membres à l’écouter, l’aîné de Radovan glissa à genou dans la neige pour attraper sa fille avant qu’elle ne touche le sol gelé des montagnes. Dans ses bras, il écarte frénétiquement la longue chevelure collée à son visage à cause de l’hémoglobine cherchant ses traits habituellement si jovial.

- Non… non non non. 

Un trou sombre et sanguinolent traverse le crâne de la jeune métamorphe, juste au-dessus de son sourcil, déformant son visage, son globe oculaire écrasé et partiellement brûlé. Derrière sa tête, une explosion de chaires et de ce qui devait être son cerveau coule sur l’avant-bras de Kaidan qui la supportait.

- Wanda… Non non. Reste avec nous. Reste… Je t’en prie. 

Mais il sait très bien qu’elle est déjà partie. Son esprit n’y est plus et a laissé la place qu’à quelques réflexes tristes de cette forme vide de son essence miraculeuse. 

Il la sert contre lui, faisant retourner son corps dans ses bras, la tête éclatée se déposant contre son torse brûlant. Ses avant-bras l’enveloppant comme quand elle n’était qu’une fillette apeurée de ses propres capacités. Il se mit à la bercer un peu rudement, un murmure de mots que personne ne comprenait. Kaidan resta assis dans la neige qui s’imbibe doucement du sang de sa dernière née, le temps que ce corps plein de vie refroidisse entre ses bras. Sa main caressait frénétiquement le dessus de son petit crâne rompu, sa joue collée contre la tête de Wanda éteinte.

- Le vent qui t’a donné ton premier souffle a également reçu ton dernier soupir ma fille, lui murmure-t-il à son oreille. À bientôt, peine-t-il à ajouter, des larmes d’incompréhension et de tristesse coulant sur ses joues. 

Du fin fond de son être, son esprit surnaturel bouillonna. La pulsion de la vie et de la mort faisait rage en lui. Cette forme fragile n’arriverait pas à supporter toutes les émotions qui se mélangeaient en lui. Il sentit le reflet de la lune sur sa peau, il invoqua silencieusement la force des dieux passés et présents. Kaidan baissa la tête, le grognement de ses formes se manifestant dans sa cage thoracique, une transformation partielle douloureuse de sa gorge qui laissa échapper le sombre cri de sa douleur. Ce son qui n’était rien et tout à la fois. Un grognement de plusieurs créatures qui imposa son silence à la nature. Le sanglier, le chat, le corbeau, le mouflon, le tigre, le rhino… à l’unisson à travers des cordes vocales fragiles qui se déchirent sous le passage de cette puissance. 

Son regard se leva accusateur sur Radovan qui n’avait pas bougé d’un centimètre. Son corps n’arrive pas à se décider sous quelle forme il devait le tuer ; une transformation étrange et fragmentée se déroulait sous leurs yeux. La douleur ne faisait plus de sens, il ne la ressentait même plus. 

- Amène Rhys auprès de Méliné et toi… toi… 

Il prit une grande inspiration profonde pour trouver les mots justes. 

- … je te conseille vivement de partir loin et vite et pendant quelque temps. 
- Kaidan. Je ne pensais pas que c’était chargé… je… 
- VAS-T’EN ! 

Son subconscient décida à sa place de la forme nécessaire en ce moment. Au-dessus de Wanda, Kaidan se transforma en ce vieux tigre royal blanc énorme, sa forme la moins acquise, sa forme la plus sauvage, mais à l’esprit sage d’années passées en cage. Il ne contrôlait pas bien son tigre, mais en ce moment il n’en avait que faire. La bête grogna puis se posa protecteur au-dessus de sa fille décédée, défiant le patriarche Archos en roulant des épaules, les griffes de ses pattes massives se plantant au sol, prêt à attaquer. 

Radovan se transforma en une forme volante puis quitta la forêt de quelques coups d’aile. De l’autre côté, il observa Levon serrer les épaules de Rhys en se dirigeant vers la cabane, où ils prendront soin de lui pendant qu’il allait faire ce qu’il avait à faire. 

May lui manquait. 
Il aurait voulu qu’elle soit là. 
Qu’elle chante un truc incompréhensible pour le retour de l’âme de sa fille à la nature. 
Qu’elle sorte son putain de petit tambourin pour danser les dernières gloires aux formes que Wanda avait choisies. 
Il poussa un mugissement triste en pensant à Nadia qui avait si peur pour ses enfants, mais qui avait accepté et comprit que la nature serait plus forte que tout et qu’ils devaient être initiés par les Archos, loin d’elle. 

Le corps de Wanda étendu au sol. Il passa son énorme tête sur elle, frottant son pelage immaculé dans le sang de sa dernière née, mais aussi sur ses vêtements et sa peau, absorbant une dernière fois l’odeur familière de sa progéniture avec qui il cohabitait depuis quelques années. Le tigre poussa un triste feulement, un râle désespéré par la perte d’une vie aussi précieuse. Les enfants de la nature se faisaient de plus en plus rares, de plus en plus pervertis par l’humanité. Les nouvelles générations ne portaient plus autant respect à leurs réalités ; n’étant pas initiés, ou simplement perdu au travers du brouhaha d’une vie loin de leur essence mystique. Il avait veillé à ce que la génération venant de lui soit marquée par la nature puis élevée dans le respect de celle-ci… et voilà qu’une arme de lâche venait polluer sa propre famille.

Il ronronnait doucement pour bercer l’âme de sa fille dans son dernier voyage, en léchant lentement le crâne dont le sang avait teinté les cheveux d’un rouge sombre. Le tigre ne leva pas la tête quand Levon, les yeux rougis par la peine qu’il ne sentait pas le besoin de cacher, s’approcha à quelques pas d’eux. 

- Nous ne pouvons pas la laisser là. Je vais la ramener. Nous allons préparer ce qu’il faut. 

La bête grogna quand son frère s’approcha un peu trop prêt, mais il se calma. Un instant plus tard, l’énorme tigre blanc comme la neige, couvert du sang de sa dernière née se releva, avança vers l’Archos à forme humaine. Il le frôla de sa tête puis quitta les lieux rapidement pour ne revenir que le lendemain, exténué… assister au bûcher de Wanda. 


// 


 
[ARCHIVE - 0055956985-B-TPP47-8]
[FORMAT : DATA]


Aperçu en Turquie, au Liban, en Israël et ils sont retournés en Égypte.
Difficiles à retracer, les clichés ont été pris par l’agent Âl Saoud, qui rapporte des relations qui semblent houleuses entre le patriarche et le reste de sa descendance. 


Sources : Photo_23_02_2012.jpg, Photo_23_02_2013_3.jpg, P14_09_2014_3.jpg, P14_09_2014_6.jpg.



[FIN ARCHIVE - 0055956985-B-TPP47-8]

[ANNEXÉ : ARCHIVE 00677584 — H-667-1]





// 



[ARCHIVE 00677584 — H-667-1]
[FORMAT : DATA]


Radovan Archos est porté disparu.

[FIN ARCHIVE - 00677584-H-667-1]

[ANNEXÉ : ARCHIVE 009987377 — JJY-1]



// 



Levon et Méliné essayaient de retenir Radovan. Thomas faisait de même avec Rhys, mais le glas de la fin avait déjà sonné. Le patriarche oscillait comme sa santé mentale qui s’était carapatée depuis 3 ans. Il n’était plus que l’ombre de lui-même, les mettant tous en danger, sans arrêt, sous le couvert de théorie complotiste de son passé douloureux aux mains de la Société de Thulée.

Cela faisait bien trop longtemps que la fratrie le tolérait par respect envers leurs aînés. 

Un respect qui leur aura probablement coûté leur liberté. 

Pas besoin d’être sous forme animale pour se comporter comme tel. Pas besoin d’être un génie pour comprendre que Radovan avait été piégé par son propre petit fils. 

Rhys se débattait pour achever son œuvre. 

Radovan titubait pour rester debout, son visage rouge et enragé, son souffle court, ses yeux injectés de sang. Il réussit à sortir un petit pistolet caché dans son pantalon et faire feu sur le plus jeune d’entre eux. La balle atteint la cible, ajoutant de l’hémoglobine sur le plancher, mais Radovan n’arriva pas à faire feu une deuxième fois, ses membres deviennent lourds sous l’effet du poison parcourant ses veines. Poison qui n’aurait pas eu autant effet si l’aîné était resté calme. 

Rhys devait le savoir. Il avait planifié son coup.

Le patriarche laissa tomber l’arme qui glissa devant les pieds de Kaidan. Méliné et Levon le lâchèrent avec une forme de dégoût et il arriva à se maintenir debout tant bien que mal.  Il râlait, il souffrait. Il cherchait son air, la panique dans son regard accusant son petit fils qui tenait debout devant lui, sanguinolent, un regard de reptile, quelques écailles brillantes parsemant son visage, témoin d’une métamorphose partielle. Le vieux rassemblait ses forces dans des soubresauts d’honneur qui ne l’aidait pas. Il grognait, murmurait des choses qu’ils n’arrivaient pas à comprendre. 

Kaidan se pencha doucement pour prendre l’arme dans ses mains avec un profond dégoût. Sa mâchoire se serra en observant le pistolet que son géniteur avait choisi de dégainer contre sa descendance. Trois fois plus tôt qu’une. Ils n’étaient même pas nés qu’ils les avaient déjà pointés sans égard pour eux, le ventre arrondi de leur mère. L’odeur du sang et de la poudre brûlée du projectile lui renvoya des images du trou sur le visage de Wanda, son air ahuri… il avait peut-être fait exprès. 

Encore. 
Avec cette arme de lâche. 
Il était un lâche. 
Un lâche fou et vieux. 
Un poids pour les Archos. 
Un poids pour le secret. 
Dénaturé, perdu. 
Leur sécurité était en jeu.
Sa famille en danger à cause de lui. 
Mémé le lui avait dit. 
Elle l’avait avertie il y a longtemps. 
C’était maintenant. 
L’ère de Radovan Archos se terminait. 
Se terminait maintenant ! 

Un autre coup de feu retentit dans la pièce et le monde s’arrêta. 

Kaidan se tenait devant Radovan, l’arme maudite tendue au bout de son bras. Il avait visé entre les deux yeux du patriarche et la balle avait fait son chemin jusque dans le mur derrière lui. Il avait soutenu son regard jusqu’à la fin, mais il n’était plus là. Le fils de May Archos n’était que l’ombre de lui-même, pervertie par le monde, noyé dans ses propres traumatismes et dépassé par la nouvelle génération de métamorphe. Comme une marionnette à qui l’on coupait les cordes, Radovan s’écroula au sol. Kaidan lança le pistolet sur le corps désarticulé, comme si l’arme lui brûlait entre les mains. Il releva les épaules, observa ses frères et ses sœurs et poussa un long soupir. 

Plus rien ne serait comme avant maintenant. 


// 



[ARCHIVE ARCHIVE 009987377-JJY-1]
[FORMAT : DATA]



Radovan Archos est décédé.
Kaidan Archos est le nouveau leader de la famille. 

[FIN ARCHIVE - 009987377-JJY-1]


// 



C’était un petit autel de fortune. De petites figurines un peu ridicules de différentes divinités, différentes religions. Deux bougies blanches allumées devant un miroir. Un bâton d’encens laissait s’évader un léger sillon de fumée parfumée. Assis en tailleur, Kaidan prit une grande inspiration et ferma les yeux sur son reflet qui l’observait. 



Hildisvini Sæhrímnir Vahara Bygul Trjegul Bastet Huggin Munin Kutkh Sweta Varaha Karkadann Tanngrisnir Tanngnjóstr Amon Khnum Takam Baihu Budhi Pallien Narasiṃha Wanda

Une longue inspiration, il reprit doucement cette psalmodie. 
Ce mantra le rassurait. Ainsi, il restait connecté à l’essence spirituelle de ce qu’il était. Dans le respect des esprits qui les possédait. En chantant son respect à des divinités animales et métamorphes, ses transformations lui avaient semblé plus rapides. 

Si seulement May avait partagé ce secret avec les autres.


// 



- Otto! Comment as-tu pu nous faire ça !?

Cloué au sol par une équipe musclée du MRU, Kaidan se débattait avec force, grognant, ne se laissant pas faire si facilement.. Le chaman, à qui il avait fini par faire confiance, un disciple de May, un humain dans le secret de leur connexion avec la nature, les avaient trahis. Quand L’Evy démontra sa grossesse, il était primordial d’essayer de la faire accoucher sous sa forme chat. Ils avaient toutes leurs chances de leur côté qu’ils soient métamorphes à leur tour. Une chose très rare, pratiquement impossible… sauf si vous aviez l’aide d’un chaman. 

Otto Thompson, avec un fort accent britannique et ses origines indiennes prononcées, s’était présenté comme envoyé par mémé Archos. Une intuition de la part de la matriarche. Il avait répondu à toutes leurs questions, avait écarté tous les doutes;  c’était manifeste qu’il pratiquait la voie de May. Désespéré, Kaidan avait accepté de lui faire confiance. Monitorer la grossesse de sa concubine qu’il appréciait énormément, jusqu’à ce qu’elle mette bas à ses prochains descendants. Ainsi accompagnés, ils s’assuraient qu’Evy ne devient pas sauvage, oubliant ses autres formes pour se perdre à jamais dans celle du chat. Elle était forte et décidée, mais le spectre de la chimère planait toujours dans ce genre de situation. Kaidan s’était assuré qu’elle ne manque de rien, la protégeant, la couvant de mille et une attentions. Monitorée par Otto, qui assurait que tout allait bien, entre ses rituels qui lui donnaient la chair de poule et les incantations dans la langue de sa grand-mère, l’Archos luttait contre ses propres craintes inculquées par Radovan face au arcaniste de ce monde. 

Un jour, le chaman lui demanda de son sang, pour lui donner de la puissance et renforcer le lien des esprits de ses futurs chatons à ce monde. Il l’avait écrasé contre le mur en le menaçant de lui arracher les yeux s’il tentait quoi que ce soit de non naturel avec son sang, mais accepta pour le bien de son amoureuse coincée dans sa forme féline. 

Ils avaient fini par faire connaissance, à force de se côtoyer. Échangeant des mots, des moments presque amicaux, faisant regretter à Kaidan des amitiés qu’il n’aura jamais pu entretenir. Une relation étrange, à la fois à l’image du risque qu’ils risquaient tous les deux, mais d’une forme d’intimité de le laisser s’immiscer dans l’étrange réalité de la reproduction difficile des enfants de la nature.

Puis le jour J arriva. Otto semblait tendu, mais assura l’aîné des Archos que tout se passera bien. La métamorphose Evy Lindeman donna naissance à 3 charmants chatons en santé, fort comme leur père. Quelques heures plus tard, la jeune femme épuisée reprit forme humaine avec l’aide du chaman. 

Kaidan était assoupi avec elle quand une escouade entra de force dans l’appartement et s’empara du Archos, non sans difficulté. Écrasé au sol, Otto entra dans la chambre et cacha de son corps son amoureuse et ses enfants dans le grand lit. Faible, mais protectrice, Evy n’arrive pas à protester, gardant les chatons contre elle. Le chaman sort de sa veste une seringue remplie d’un liquide jaunâtre. Il enlève le bouchon et s’assure qu’il n’y ait plus aucune trace d’air en donnant quelque tape du bout du doigt. Kaidan prit sur le fait, l’effet de surprise et en plein jour, avait de la difficulté à se concentrer pour se transformer, lui bouffer la face, l’empaler avec sa corne, lui arracher le cœur… 

- Kaidan, Kaidan… si bon, si faible par ta famille. Pas du tout comme ton père... Murmure Otto en se penchant vers lui. Sa bouche s’approcha de son oreille et il ajouta, dans la confidence : ils ne savent pas pour les chatons. Je garde l’information pour moi, mais je ne me gênerais pas de m’en servir si j’en ai besoin. Ils surveilleront Evy, pour s’assurer que tu ne fasses pas de bêtises alors, soit sage, docile, et tout ira bien.

Au sol l’Archos grogna quelques insultes et passa proche de se libérer même s’il était criblé de coups de points. Sa douce hurla qu’on le laisse tranquille, trop faible pour passer à l’action et eut un hoquet de peur quand Otto enfonçant l’aiguille de la seringue dans le cou tendu de Kaidan. Le métamorphe se débattit encore, mais la solution que le chaman lui administra fit le sale boulot de le rendre inconscient. 


// 



On lui envoya au visage un seau d’eau froide pour le réveiller. Il aspira l’air, ses sens engourdis par la drogue qui coulait dans ses veines. Seul dans une pièce sombre, il essaya de bouger pour se rendre compte qu’il était retenu au sol par d’énormes chaînes. Ses bras croisés et menottés derrière son dos, un collet inconfortable l’empêchant de bien respirer était attaché à son cou, et lui aussi attaché au sol. À genou, soumis, il essaya mollement de mordre la personne qui passa près de lui pour prendre ses signes vitaux. La lumière de la lampe de poche qui se força dans sa pupille le fit sursauter. Ses cheveux mouillés lui collaient sur le front. Il était nu, observé par une équipe en sarrau de l’autre côté d’une grande baie vitrée.  

- Ces signes vitaux sont bons. Il reprend extrêmement vite le dessus. Son métabolisme semble purger l’analgésique plus rapidement que l’on avait évalué. 

Un haut-parleur au-dessus de lui grinça et une voix masculine semblait crier des ordres au technicien craintif à côté de lui : 

- Préparez une plus haute dose. Ajoutez du Hydromorphone. 

Le silence se fit dans la pièce, ce qui donna le temps à Kaidan d’observer d’un œil l’état des lieux. Pris au piège dans une chambre froide et en béton, il n’y avait rien, autre que lui et les hommes du MRU qui l’observait en prenant des notes. 

- Monsieur Archos, c’est un plaisir de faire votre connaissance en personne. Veuillez nous excuser de ces dispositions… que je qualifierais d’extrêmes précautions, mais considérant votre nature, et le manque de données que nous avons sur les formes que vous pouvez adopter, nous préférons prendre le plus de précautions possible. Je m’appelle Spencer Willis, je travaille pour l’union méditerranéenne indépendante de recherches sur le paranormal. Je vous suis, vous et votre famille, depuis quelque temps. Vous devriez remercier notre associé, monsieur Thompson pour nous avoir aidés à vous retrouver. Vous êtes difficile à retracer depuis la révélation… encore plus depuis la mort de votre père. 

L’homme qui parlait au travers de la vitrine en appuyant sur le bouton du haut-parleur, il ne l’avait jamais vu, mais il connaissait son nom. Willis, l’homme qui capturait les métamorphes pour le sport que cela représentait. Le MRU employait ses services en cas de force majeur, ou quand ils en avaient vraiment marre de juste observer et d’attendre qu’un enfant de la nature fasse don de leur savoir à leur organisme. Depuis le départ de May de l’organisation, ils s’abreuvaient que de spéculation, d’archives bien garnies et de corps à dépecer. Avoir un Archos, vivant, au top de sa forme, dans leur labo ?!  

Ils devaient tous jubiler. 

Kaidan observa Spencer Willis au travers de la fenêtre, en soulevant légèrement la tête. Il avait la nausée, son regard était flou et n’arrivaient pas à reconnaître les odeurs des gens protégés par la fenêtre devant lui. 

- J’aurais souhaité faire votre connaissance dans des circonstances plus… naturelles, mais les choses étant ce qu’elles sont et le MRU me paye très bien pour qu’on leur fournisse des spécimens… Ils ont toutefois quelque chose à vous proposer. Otto nous a d’ailleurs assuré que c’était le genre de marché que vous ne pourriez refuser. 

Otto qui l’avait coincé comme une couille dans une fermeture éclaire. Il allait le payer. Un jour ou l’autre.

- Votre entière collaboration, ce qui inclut des tests en laboratoire, confirmations des informations fournies jadis par May Archos, ainsi que votre allégeance à l’organisation sur une durée à définir. Nous pourrons faire de vous ce que l’on veut pendant ce laps de temps… en échange de l’immunité pour votre famille par le MRU et les branches internationales durant cette période contractuelle. Y compris Nadia Amari et Evy Lindeman. 

Le silence se fit. 
La porte sur le côté s’ouvrit et une personne s’approcha pour planter une aiguille dans la peau du métamorphe. 

- Vous avez le temps d’y penser. 


// 



[ARCHIVE — 0098477-UUTA-34_b]
[FORMAT : DATA]




Ouverture de dossier : Kaidan Archos. 

[FIN ARCHIVE — 0098477-UUTA-34_b  ]
[ANNEXÉ : 0093345-UUTG-34_c]



[0093345-UUTG-34_c]
[FORMAT : DATA]


Ouverture de dossier employé : Kaidan Archos. 


// 



- Brittany, c’est ça ? demande-t-il en se pinçant le haut du nez, sa cravate lui donnant l’impression d’étouffer. Enchanté et désolé d’avance qu’on t’ait scotché à mon cas. 

La jeune femme éclate d’un rire étrange et distinctif en expliquant à la suite d’un reniflement : 

- Ça aurait pu être pire. Je n’ai pas à me plaindre que l’on m’est assigné à toi et l’agent Thompson. Je suis nouvelle ici aussi, mais tu vas voir, je suis douée. 
- J’espère bien. Je suis une merde avec les ordinateurs et tout ce qui est paperasse. Je ne suis pas souvent de bonne humeur. Surtout avec ce traitre d’Otto comme chaperon, pensa-t-il sombrement. 
- Je le suis pour trois, j’assurais de ce côté-là — dit-elle en redoublant de son rire unique. Elle déposa des dossiers sur son bureau qui était encore vierge de tout papier et demanda : Est-ce tu veux un café ? Tu as besoin de quelque chose ? 
- De l’eau, ça ira. 
- Allons-y pour de l’eau. 

Elle quitta la pièce, ce qui soulagea Kaidan, mais elle revient en passant seulement sa grosse tête dans l’embrasure de la porte. S’assurant que personne ne l’écoutait ou n’était dans les parages, elle chuchota avec un fin sourire : 

- Je trouve ça excitant de travailler avec un CESS. C’est ma première fois. Je m’attendais à ce que tu sois plus monstrueux, mais tu ne me sembles pas très dangereux, hein ? Sinon, le NRD ne t’aurait pas fait venir comme conseiller de terrain.

Kaidan fit un charmant grand sourire à son tour et sur un ton un peu enfantin répondit : 

- Il ne faut pas croire tout ce que l’on raconte autour de la machine à café, Brittany. 

La secrétaire retourne à son bureau en rigolant : « Qu’est-ce que tu es drôle ! » 

Les rumeurs allaient trop vite. 
Il allait se faire chier. 

Pas autant qu’en apercevant la première photo dans le dossier du dessus de la pile qu’il venait d’ouvrir. Une silhouette qu’il reconnaîtrait entre tous. La photo était floue, venant d’une caméra de sécurité. Sous ces yeux, une photo de son fils, qu’il n’avait pas vu depuis 4 ans. 

CHRONOLOGIE
1949Éveils. Guidé par la voix de la Chamane, May Archos, de sanglier sauvage à forme humaine, il fut nommé Kaidan. 

1952Naissances de Levon et Méliné Archos, demi-frère et demi-soeur qui se joindront à l’éducation de Kaidan, autant sur son aspect pratique que spirituel.

1955-1970Radovan traîne ses mioches dans ses sales affaires un peu partout en Orient et en Europe du Nord. Trafic en tout genre, les Archos se font une réputation vacillante dans la falsification de papiers, d’œuvres d’art et d’argent. Ils toucheront au trafic d’armes à feu et aux emmerdes plus d’une fois. Au travers de ses aventures lucratives, le patriarche s’évertue à passer le plus d’informations possible à sa descendance, les marquants d’une crainte de l’homme, du monde dans lequel ils vivaient. May Archos, plus souvent absente que présente s’efforce de son côté à leur inculquer les valeurs liées à la nature et la connexion qu’ils ont avec celle-ci. 

1960Chasse sacrée : Le chat. L’animal familial. Pratique pour se fondre dans toutes les villes du monde. 

1969Chasse sacrée : Le corbeau. L’éclaireur. Celui qui surveille tout

1960-1990Voyages, rencontre d’autres rares métamorphes. Un espoir fou de croiser d’autres membres de la famille Archos plane dans leurs aventures longues distances ( Vahik et Nora Archos, frère et soeur de Radovan ), mais ce résulte sans succès. La place de Kaidan en second de la famille et leader naturelle de celle-ci s’affirme de plus en plus. Radovan devient peu à peu obsédé sur la provenance de l’esprit des métamorphes, tente quelques expériences, mais surtout développe une peur irrationnelle de la mort qui commence à teinter l’attitude du patriarche négativement

1976Dernier souffle : Rhinocéros noir. La force brute d’une tribu de métamorphe éteinte. 

1981Naissance de son demi-frère Thomas

1986Chasse sacrée : L’Urial. Toujours plus haut dans ces foutues montagnes à la con.

1988Naissance de sa demi-soeur Inna.

1990Chasse sacrée sur un métamorphe perdu à jamais sous cette forme: Tigre royal blanc. Indomptable et puissant.

1992Radovan découvre que son aîné à engrossé une chamane, Nadia Amari et menace de les tuer. Kaidan promet des les manger lui-même s'ils se retrouvent à ne pas être marqués par l’esprit de la nature. 1 mois plus tard, Rhys et Wanda naissent. 

1993-2005La vie des Archos est presque simple. Menant à bien leur business frauduleuse avec de plus en plus de succès, ils tirent parti de leur capacité surnaturelle pour les aider dans le succès de l’entreprise familiale. Sous le bon jugement de Kaidan, ils voguent entre les périodes occupées et les moments de se ressourcer en forêt parfaitement. Ils mènent une vie de Tziganes efficaces, même si l’apprentissage et l’expérience des plus jeunes du groupe sont difficiles et tumultueux.

2006Naissance de sa nièce, la fille de Méliné, Olena Archos.

2007Sa fille meurt par balle tirée de l’arme de Radovan. Un “accident”.

2011La révélation. Inquiets, les Archos décident de faire profil bas et de rester en mouvement pour s’assurer de ne pas se faire voir. Ils traversent plusieurs pays et villes. Kaidan prend sur lui de guider la famille, le patriarche faisant des choix douteux, et dangereux pour leurs sécurité. 

2015Son fils empoisonne Radovan. Faible, Kaidan décide de faire justice aux Archos en abattant lui-même son père, éliminant du même coup la menace qu’il représente pour eux et lui faisant payer ce qu’il avait fait à ses enfants. 

2016Sous sa gouverne, les choses semblent se placer et la famille Archos vit un des plus beaux moments ensemble, jusqu’à ce que le MRU s’empare de Kaidan, le jour ou sa concubine métamorphe accouche de ses trois enfants ( Siméon, Seta et Sima Archos ) , trahis par Otto Thompson, un chaman qui s’est lié à lui, pour profiter de lui et le manipuler, pour ensuite le vendre au MRU. 

2016-2020 Kaidan accepte le deal de son emprisonnement contre la liberté de sa famille. Il servira de rat de laboratoire pendant quelque temps, puis on lui fera remplir des documents, et de la paperasse. L’utilisant un peu comme sa chose, Kaidan prend son mal en patience dans l’espoir de faire payer à Otto sa traitrise et d'interférer un jour dans les dossiers de ceux dont la Nature a touchée. On le déménagera rapidement au US, séquestré dans un laboratoire X, à Atlanta, afin de pousser plus loins les expériences.

2020Le MRU l’envoi comme agent de terrain et conseillé pour le NRD pour leur prêter mainforte après les événements cataclysmiques de la Samhain 2019.  Cloué à un bureau, avec une secrétaire simplette et Otto Thompson comme chaperon, il vogue habilement sur les apparences d’un bon agent quand on fond de lui, il bouille de bouffer tout le monde, de revoir sa famille et ses enfants qu’il n’a pas vus depuis 4 ans. 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Dim 21 Juin - 22:23 (#)

Le meilleur cochon sauvage :yeah:

Je l'ai déjà dit, mais c'est touchant de voir comment Kaidan se démène pour entretenir un peu d'amour et de sécurité à une famille aussi cinglée particulière. Et puis cette dimension supplémentaire que ça donne à tous ces Archos, j'aime beaucoup. Vivement la réunion familiale pour pouvoir l'aider à défoncer le tout Shreveport avec des tubes halogènes.

Puis tous ces Archos qui prennent vie, vous avez l'embarras du choix pour vos prochains DC les gens. :dildo:
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Spirit l'étalon des plaines:crack boom hue!
Sanford R. De Castro
Sanford R. De Castro
ADMIN ۰ Spirit l'étalon des plaines:crack boom hue!
❂ONLY GOD FORGIVES❂

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Nr5dvHH I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 9xLOmHS I licked it, so it's mine // Kaidan Archos MoijvaE

"It was your doom."

En un mot : Patron du Syndicat du String.
Qui es-tu ? :
"No solo de pan vive el hombre."

❂ Proxénète, tenant en longe les filles mues par la loyauté pour les unes, le besoin de protection pour les autres. Chef d'un cartel restreint mais uni.
❂ Descendant d'un père et homme fou, voué au mauvais sort des griffes d'une sorcière furieuse ; malédiction transmise dans le ventre de la mère : garou-étalon à la robe sombre.
❂ Né au Mexique, dans la terrible Ciudad Juarez. A grandi parmi ces terres arides, au sable rendu gluant par le sang des sacrifiées massacrées à la frontière. Orphelin abandonné par le père ; Christa Reyes est venue grossir la liste des disparues.
❂ Jeune pousse cultivée par la bonté des hommes et femmes d'un presbytère qui ne le fait pas rêver, bien que sa Foi persiste. Ses songes se tournent vers les terres d'Amérique. La fougue de l'adolescence le pousse à se saigner aux quatre veines pour un voyage sans retour.
❂ Feu bout de chair à canon ; prostitué par les ritals du gang de San Diego : le prix à payer pour la traversée infernale. Retrouvé par Miguel de Castro, chef du cartel de Phoenix et oncle bienfaiteur.
❂ Habitué à vivre parmi les hommes vulgaires, bavards et brailleurs ; parmi les filles impudiques, jalouses et bruyantes. Se sent à l'aise partout et nulle part, capable de se fondre dans la masse comme de s'imposer dans une foule.
❂ La fuite précipitée d'Arizona et la mort du Parrain l'ont conduit à diriger là où il n'aspirait qu'à obéir. Ses ambitions demeurent encore modestes ; recruter cerbères et fleurs des pavés. Reconstruire.
❂ Hanté par le secret qu'il ne partageait avec personne d'autre que Miguel. Se débat jusqu'à l'épuisement à chaque pleine lune sans qu'aucun espoir ne vienne briser cette roue de torture.
❂ Parasite une partie de Stoner Hill et ses ruelles pourries par le stupre et la misère (Phoenix street). QG presque chaleureux, dans un immeuble cédé une bouchée de pain par la ville. Bureau, cantine, lupanar et seconde demeure, quand il ne réside pas à Pinecrest.
❂ Aime la nuit, les balades en moto, partager du temps avec les filles et les hommes autrement que pour aboyer des ordres et prendre les choses en main. Timidité masquée de détermination et d'humour.
❂ Supérieur d'Erynn Driscoll, Sumire Matsuhime, Maria Parado et Zach Solfarelli. Ami d'enfance d'Honor Mercant.

❂ LOS MUERTOS VIVOS ESTAN ❂

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Sj6WT9l I licked it, so it's mine // Kaidan Archos RZKLtfi I licked it, so it's mine // Kaidan Archos IoOjLOZ

"Ay amor me duele tanto."

Facultés : ❂ Il fend l'air depuis tout gosse. Pour les courses les plus innocentes entre les cultures de Ciudad, comme pour attraper un train en marche, filant vers des cieux espérés moins cruels.
❂ Force légèrement accrue de par sa nature de garou, planquée derrière une silhouette haute et longiligne.
❂ Formé à la mécanique par les gars de son oncle ; capable de démonter et remonter un moteur les yeux fermés. Préférence pour les deux-roues, mais amateur de belles bagnoles.
❂ Toujours armé. Répugne à tuer, mais n'hésite pas à se servir d'un flingue. Réputé pour l'élégance étrange de ses meurtres, pendant la "guerre" de Phoenix.
Thème : Land of All ❂ Woodkid
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos KKWBGJS
❂ SMOOTH CRIMINAL ❂

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos UYMxLZh I licked it, so it's mine // Kaidan Archos JKfJKeu I licked it, so it's mine // Kaidan Archos MGaQhif

"Could I ever call this place home?"

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Ytnpsgf
Pseudo : Nero
Célébrité : Jon Kortajarena.
Double compte : Eoghan Underwood, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 2018
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : Morgana (Ava') ; Amiante (Signa')
Dim 21 Juin - 23:37 (#)

HERE HE IS.

Depuis le temps que je l'attends ce personnage (c'est quand même rare que je me familiarise avec un perso qui n'est même pas le mien via une playlist qui est particulièrement riche et inspirante et qui peuple désormais ma playlist 2020 régulièrement).

Tu sais que j'adore Kaidan, tu sais que j'aime déjà ce que tu as fait / fais / va faire de lui, qu'effectivement voir votre famille de bourrin prendre de la place sur le forum ça a un côté exotique très AshesArisien (mais calmez-vous quand même, ça va aller l'invasion, là… :eyes:) et que ta bio à rallonge est loin de me faire peur. :face:

J'ai hâte de le découvrir en long, en large et en travers et je suis bien content de te voir poser tes valises (encore !) avec ce type de personnage-là. Dépêche-toi de me terminer tout ça :thuglife:


Only God Forgives

Revenir en haut Aller en bas
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos DPfsesr
Lilas Hirsch
Lilas Hirsch
"THE BOOTY" : la plus belle paire de France et de Navarre.
☽ YOU LEFT ME IN THE DARK ☾

"She was poetry in a world that was still learning the alphabet."


I licked it, so it's mine // Kaidan Archos WyLHcm2 I licked it, so it's mine // Kaidan Archos XUhs7fD I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 0xQu1ZP

En un mot : Wild thoughts
Qui es-tu ? : ☽ Outre. Pouvoir qu'elle ne peut nier, l'amenant sans cesse à visualiser le monde sous un prisme différent de celui du commun des mortels. Agression visuelle, physique, sonore, olfactive, constante, d'une magie qu'elle voit en tant qu'entité propre.
☽ Artiste. Pour exprimer ses visions, elle s'acharne à peindre, sculpter, dessiner, ce monde qui l'entoure et qu'elle ne peut expliquer oralement.
☽ Née en France, en Alsace précisément, enfant non-désirée, d'une relation adultère. Ce sont ses grands-parents qui l'élève et son grand-père qui la forme.
☽ Elle déménage aux USA dans le but de retrouver cette mère qui l'a abandonnée, pour apprendre qu'elle est décédée, préférant ne pas se battre contre un cancer qui finira par avoir raison d'elle.
☽ Elle atterrit à Los Angeles presque par hasard, en suivant son compagnon de l'époque. Elle y rencontrera Vinzent, qui changera sa vie.
☽ Un début d'apprentissage arcanique inachevé au côté de celui qui deviendra son ami, son amant, son amour. Un rituel magique lie leurs âmes peu de temps après le décès de Léonard, le mentor de Lilas.
☽ Elle se laissera malmener pendant des années par un homme néfaste avant de finalement tout quitter pour rejoindre la Louisiane dans l'espoir d'y retrouver sa demi-soeur et peut-être Vinzent.
☽ Elle passe 2 ans dans un camp regroupant des femmes CESS avant de rejoindre finalement Shreveport, où elle retrouvera sa demi-soeur, Hannah Miller, et l'autre moitié de son âme, Vinzent Henkermann.

☽ NO DAWN, NO DAY ☾

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos AdPjFI9 I licked it, so it's mine // Kaidan Archos USZhV3d I licked it, so it's mine // Kaidan Archos H0dVnoF

"your name i spoke many times
alone in the darkness in the night"

Facultés : ☽ Clairvoyance : Lilas a un niveau de sensibilité aux flux magiques qui lui permet de lire sous la surface des choses qui composent le réel. Cela se traduit par toutes sortes de stimuli cognitifs ou physiques. Son don est passif, elle vit avec un second filtre de vision constant.

☽ Psychométrie : En touchant un objet, qu’il soit magique ou non, Lilas peut en voir l’histoire, a qui il a appartenu, ce à quoi il a servi, tout ce qu’il s’est passé à son contact. La capacité n’est pas maîtrisée.
Thème : Cosmic Love - Florence + The Machine
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 1564094826-lilas-vinzent
I'm always in this twilight


I licked it, so it's mine // Kaidan Archos P7xF5iI I licked it, so it's mine // Kaidan Archos HYHmQYL I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 8RKyX42

"and prayed a thousand prayers
and my many dreams were of you"

Pseudo : Akhmaleone
Célébrité : Xian Mikol
Double compte : La Plante Verte, Le Hibou, La Catin et La Sorcière
Messages : 1187
Date d'inscription : 16/12/2018
Crédits : Jenesaispas (Ava) Pando (Icon)
Lun 22 Juin - 0:35 (#)

OUH BOY ! Il déboiiiiiiiite le papa de Rhyyyyys ! Rohlala, j'ai adoré lire ton histoire, c'était de la feulie I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 2135486406 ! Les Archos ont vraiment une histoire de fou franchement, tellement hâte de tous vous voir en rp là I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 2135486406 !

J'vais te redire bienvenue encore une fois, mais bordel, qu'il est cool ce perso I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 2135486406 !
Revenir en haut Aller en bas
MJ ۰ Trop de DC, pas assez de décès.
Rhys Archos
Rhys Archos
MJ ۰ Trop de DC, pas assez de décès.
L'IVRESSE SOLAIRE DU CRÉPUSCULE

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 3h4m I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Ceip I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Aii8

« Wild men who caught and
sang the sun in flight,
And learn, too late, they
grieved it on its way,
Do not go gentle
into that good night. »

En un mot : Furie et Fiel
Qui es-tu ? : Sans visage, une force animale grouillant sous une peau humaine qui s'étire, trop étriquée, n'attendant que de jaillir à l'intérieur du monde pour le ravager.
Facultés :
Troubles à l'ordre public ;
Outrages à agents ;
Attentats à la pudeur ;
Violations de propriétés privées ;
Ivresse sur voie publique ;
Expert du pistolet à clous ;
Vols de voitures ;
Faux et usage de faux ;
Briseur de vitrines ;
Bagarres ;
Fusillade de masse ;
Vol de poules ;
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=L7a8hmoOsx0
ÉPITAPHE DES DIVAGATIONS SAUVAGES

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos UIvGoQsk_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos YeRbsxjy_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Av9wAMWB_o
Ordures jetées à la poubelle :
     Yago x1


I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Q4BUzZsR_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 6lntMzcG_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos MO4zSK4d_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos D9AIXJc1_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos XWzAa0hC_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 5JE2qTJB_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos HzUXXWGP_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos QO6gtmzb_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos CEzM03zd_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos ICKtMWI7_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Y4jnIZ4I_o
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos RWsUmenv_o
Pseudo : Chaton - Rhysk
Célébrité : Josh Beech
Messages : 2767
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : © Internet
Mer 24 Juin - 1:23 (#)

IL EST LÀ :yeah: :yeah:

Oh là là ça va tellement envoyer du bois. Et ça sent le drama de PAR-TOUT.

Alors, oui, je m'adresse à toi qui lis ces lignes. Pense-y car ça ferait de supers scénarios :sisi:. May Archos la vieille qui a fait des trucs shady avec le PASUA dans sa jeunesse, Otto Thomson l'enfoiré qui fout la merde, etc etc... :sisi:

/Sort/

Bref, j'ai hâte de lire la suite, je suis si hypé, entre ça et Inna, c'est :yeah::dildo:

Et après on me dit que je fous la merde mais je ne fais que marcher sur les traces de mes aînés hein :taggle:




Adopte ces beaux scénarios !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité
Jeu 25 Juin - 14:51 (#)

Ok, je n'ai lu que quelques extraits de cette fiche hyper complète mais je sais déjà qu'une fois posée pour tout lire, je ne serais pas déçue :heart:
Très heureuse de te voir reprendre forme sous une autre trogne que celle de la jolie Dana :perv:
Je sais que c'est un perso qui sera bien taffé et j'ai bien hâte de lire votre trio en RP :heart:
Rebienvenue chez toi et je te souhaite que de t'éclater à fond avec Kaidan :moh:
Revenir en haut Aller en bas
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ;
Kaidan Archos
Kaidan Archos
Wizard Cop : Cochon sauvage et Binette sacrée ; "Touche pas à mes gosses !"



I LICKED IT
SO
IT'S MINE.




En un mot : Instinctif
Qui es-tu ? :

I WILL BE BRUTAL.

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos ITyQW0C I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Hsq1vAQ
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos GCVSGRo I licked it, so it's mine // Kaidan Archos E6Ee1DL
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 3kUbKvN I licked it, so it's mine // Kaidan Archos XmlIMCa

Facultés : + Fort, + agile, + rapide.
Entend mieux, voit mieux et se transforme en bête pour te bouffer ou se faire câliner
Évolution : Présence de l'alpha
Thème : Animal - MISSIO
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 43c78365725368f4005f6002a1c04ddd

Beat me up
Beat me down
Mess me up
Beyond all recognition

For what it's worth
I'd do it again
With no consequence
I will do it again

Hard up, so hunt me down, down, down
Jump the gun bust a cap hit the ground


-

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Tumblr_nklurn2qZO1rjn473o1_500
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Tenor
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 218613bc57f08de7ff13efdde385de34

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Sl0vXfE

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos DKLcAHw

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos J0tnGs8

Pseudo : Latrine
Célébrité : Joel Kinnaman
Double compte : Dana Campbell
Messages : 524
Date d'inscription : 21/06/2020
Crédits : Avatar (ℓι¢σяиє) - Signature (TRUE DAMAGE. + ℓι¢σяиє)
Sam 4 Juil - 18:10 (#)

@Inna Archos - Mon poisson pref ! Inna est topissime, bien qu'une Archos plutôt décevante. :hum:  :héhé:  :gogorage:


@Sanford R. De Castro - Je vais faire mon possible pour abréger tes souffrances et terminer ça le plus rapidement que je peux y arriver.  :heart:

@Lilas Hirsch - Merci Lilas ! Venant de toi ça me touche beaucoup :moh: !

@Rhys V. Archos - J'ai tellement hâte de jouer ces retrouvailles entre les deux !  :diego2:

@Sumire Matsuhime - Merci darling ! :lick2:
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Spirit l'étalon des plaines:crack boom hue!
Sanford R. De Castro
Sanford R. De Castro
ADMIN ۰ Spirit l'étalon des plaines:crack boom hue!
❂ONLY GOD FORGIVES❂

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Nr5dvHH I licked it, so it's mine // Kaidan Archos 9xLOmHS I licked it, so it's mine // Kaidan Archos MoijvaE

"It was your doom."

En un mot : Patron du Syndicat du String.
Qui es-tu ? :
"No solo de pan vive el hombre."

❂ Proxénète, tenant en longe les filles mues par la loyauté pour les unes, le besoin de protection pour les autres. Chef d'un cartel restreint mais uni.
❂ Descendant d'un père et homme fou, voué au mauvais sort des griffes d'une sorcière furieuse ; malédiction transmise dans le ventre de la mère : garou-étalon à la robe sombre.
❂ Né au Mexique, dans la terrible Ciudad Juarez. A grandi parmi ces terres arides, au sable rendu gluant par le sang des sacrifiées massacrées à la frontière. Orphelin abandonné par le père ; Christa Reyes est venue grossir la liste des disparues.
❂ Jeune pousse cultivée par la bonté des hommes et femmes d'un presbytère qui ne le fait pas rêver, bien que sa Foi persiste. Ses songes se tournent vers les terres d'Amérique. La fougue de l'adolescence le pousse à se saigner aux quatre veines pour un voyage sans retour.
❂ Feu bout de chair à canon ; prostitué par les ritals du gang de San Diego : le prix à payer pour la traversée infernale. Retrouvé par Miguel de Castro, chef du cartel de Phoenix et oncle bienfaiteur.
❂ Habitué à vivre parmi les hommes vulgaires, bavards et brailleurs ; parmi les filles impudiques, jalouses et bruyantes. Se sent à l'aise partout et nulle part, capable de se fondre dans la masse comme de s'imposer dans une foule.
❂ La fuite précipitée d'Arizona et la mort du Parrain l'ont conduit à diriger là où il n'aspirait qu'à obéir. Ses ambitions demeurent encore modestes ; recruter cerbères et fleurs des pavés. Reconstruire.
❂ Hanté par le secret qu'il ne partageait avec personne d'autre que Miguel. Se débat jusqu'à l'épuisement à chaque pleine lune sans qu'aucun espoir ne vienne briser cette roue de torture.
❂ Parasite une partie de Stoner Hill et ses ruelles pourries par le stupre et la misère (Phoenix street). QG presque chaleureux, dans un immeuble cédé une bouchée de pain par la ville. Bureau, cantine, lupanar et seconde demeure, quand il ne réside pas à Pinecrest.
❂ Aime la nuit, les balades en moto, partager du temps avec les filles et les hommes autrement que pour aboyer des ordres et prendre les choses en main. Timidité masquée de détermination et d'humour.
❂ Supérieur d'Erynn Driscoll, Sumire Matsuhime, Maria Parado et Zach Solfarelli. Ami d'enfance d'Honor Mercant.

❂ LOS MUERTOS VIVOS ESTAN ❂

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Sj6WT9l I licked it, so it's mine // Kaidan Archos RZKLtfi I licked it, so it's mine // Kaidan Archos IoOjLOZ

"Ay amor me duele tanto."

Facultés : ❂ Il fend l'air depuis tout gosse. Pour les courses les plus innocentes entre les cultures de Ciudad, comme pour attraper un train en marche, filant vers des cieux espérés moins cruels.
❂ Force légèrement accrue de par sa nature de garou, planquée derrière une silhouette haute et longiligne.
❂ Formé à la mécanique par les gars de son oncle ; capable de démonter et remonter un moteur les yeux fermés. Préférence pour les deux-roues, mais amateur de belles bagnoles.
❂ Toujours armé. Répugne à tuer, mais n'hésite pas à se servir d'un flingue. Réputé pour l'élégance étrange de ses meurtres, pendant la "guerre" de Phoenix.
Thème : Land of All ❂ Woodkid
I licked it, so it's mine // Kaidan Archos KKWBGJS
❂ SMOOTH CRIMINAL ❂

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos UYMxLZh I licked it, so it's mine // Kaidan Archos JKfJKeu I licked it, so it's mine // Kaidan Archos MGaQhif

"Could I ever call this place home?"

I licked it, so it's mine // Kaidan Archos Ytnpsgf
Pseudo : Nero
Célébrité : Jon Kortajarena.
Double compte : Eoghan Underwood, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 2018
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : Morgana (Ava') ; Amiante (Signa')
Dim 9 Aoû - 20:15 (#)

TU ES VALIDÉ(E)
Let the RP games begin

Yeeees Kaidan :yeah:
Entre lui, Inna, Rhys... ça commence à faire une belle panoplie de Archos (on va bientôt pouvoir jouer au jeu des sept familles, c'est bien). Je ne peux pas dire que je suis surpris de voir que j'aime ce personnage que je ne découvre pas (:cachotier:). J'aime sa philosophie de vie, j'aime le calme qui cache la tempête, cette balance perpétuelle entre l'homme et l'animal qu'il demeure instinctivement. C'est un roc et on comprend pourquoi il est devenu aussi iconique dans cette famille de malades. J'aime aussi la sensibilité qu'on discerne sous la carapace, ce rapport à la tradition, ce besoin presque urgent de préserver leur nature profonde, loin de la civilisation destructrice... Bref j'aime beaucoup. C'est un personnage qui te ressemble et en même temps qui n'a rien de ce que j'ai lu venant de toi pour le moment, et j'ai bien hâte qu'on croise la plume avec ce visage-là également.
Re-bienvenue à la maison :heart:


Voilà, tu es officiellement dans la famille et ça implique de grandes responsabilités mais aussi beaucoup de fun. (Mais pas trop, Eoghan risque de le tuer.) Bref, tu as maintenant accès à tout le forum, ce qui veut dire que tu peux créer ta fiche de liens pour te faire plein d'amis ! Tu peux aussi nous tenir au courant des avancées de ton personnage dans un carnet d'évolution, mais c'est facultatif. Si tu es pressé d'écrire et que tu n'as pas encore de partenaires, n'hésite pas à poster dans les demandes de RP ou à te lancer dans l'aventure du fil rp ! Et si tu te sens seul, tu peux lancer ton propre scénario ou créer des pré-liens. Tu as sûrement constaté que nous avons un système de points sur AA, nous t'invitons à découvrir comment en gagner et surtout, comment les dépenser.
D'ailleurs, si tu as pris un prédéfini ou un scénario comme personnage, tu peux d'ores et déjà réclamer tes premiers points dans Collecter vos points.

Si tu as des questions, le staff est toujours à ta disposition pour y répondre. Et si tu veux un aperçu de la bonne humeur (pour ne pas dire folie) de nos membres, n'hésite pas à venir voir sur la CB ou à participer au flood ! Mais si on te fait un peu peur, n'hésite pas à demander l'aide d'un parrain ou d'une marraine pour t'intégrer. Ce sont des membres dévoués aux nouveaux !

Tout le staff d'Ashes Arise te souhaite donc la bienvenue dans ses rangs et à très vite pour les prochaines aventures !


Only God Forgives

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rats ? Nothing else ! - Kaidan
» Neuromancien • Kaidan
» Cent ans de solitude • Kaidan
» Meika Archos
» Fil de RP : War, it's just a shot away [Heidi, Elinor, Kaidan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: