-45%
Le deal à ne pas rater :
WHIRLPOOL OWFC3C26X – Lave-vaisselle pose libre 14 couverts – ...
339 € 622 €
Voir le deal

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Forgive me, Father, for I am sin
Le mauvais oeil
Le mauvais oeil
Forgive me, Father, for I am sin
SHUFFLE THE CARDS

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran YXpWPvj
En un mot : An eye for an eye leaves the whole world blind
Thème : Witchcraft - Akira Yamaoka
WITHER AND DIE

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran I2XukXq
Messages : 524
Date d'inscription : 27/03/2017
Mar 12 Déc - 11:41 (#)

Chapitre 3 : Carnage

Promenons nous dans les bois...


IntroductionIntroduction


27 décembre 2021 - Peu avant 20h

Sous l'égide blanche de la Lune, les cimes des arbres se balançaient avec la lenteur d'une rumeur apaisante, crêtes rendues blafardes par l'éclat de lumière qui soulignait le haut de leurs silhouettes. Le vent les poussait avec précaution, soufflant entre les troncs, effleurant les choses presque avec pudeur, comme craignant de briser ce silence précieux qu'amenait l'obscurité de la nuit. Une obscurité tantôt inquiétante, tantôt reposante, qui avalait en son sein le moindre recoin, perdait dans les ténèbres les flancs de reliefs escarpés et percées ici et là de quelques rayons de lune comme autant de lances d'argent. Il n'y avait ici, pour le commun des mortels, rien qu'une inquiétante inconnue, une forêt privée de lumière et hantée par des fantasmes alimentés du moindre bruit. Mille craquements, bruissements et appels, qui évoquaient la terreur d'une nuit pleine de monstres. Mille pensées irrationnelles qui confrontaient la modernité à une imagination débordante soudain devenue ennemie.

Mais qu'en était-il vraiment ?

Au loin, parfois, se laissait entrevoir l'éclat fugitif des phares d'une voiture, brisant le sentiment de solitude qui se dégageait des lieux, rappelant inexorablement à l'observateur que cette impression de grandeur n'était que précaire, et qu'il y avait, partout, le rappel de cette civilisation qui avait conquis chaque once de ce qu'il y avait à prendre. Ils étaient rares, ces territoires encore à peu près préservés, et d'autant plus précieux s'ils abritaient en leur cœur le secret d'un quelque chose de mystique. L'héritage d'un monde ancien qui se battait pour perdurer, pour survivre face à l'indifférence macabre d'un monde qui cherchait à tout savoir, tout unifier, tout détruire. Un secret gardé loin des yeux non-initiés. C'était là une terre faite d'anciennes traditions, de sceaux entretenus de génération en génération, où on naissait, apprenait, grandissait. Et, idéalement, mourait.

En ces temps d'incertitude la quiétude de la Kisatchie était un baume bienvenu. Le ciel, dégagé, laissait apercevoir les étoiles et la fraîcheur d'un soir où montaient odeurs d'humus, de résine et d'une saine humidité. Non loin, un petit ruisseau s'écoulait gaiement, sautillant entre les racines pour s'en aller rejoindre, quelque part, le lac Saline.

Loin de l'agitation de Shreveport, la Meute n'avait plus trouvé, depuis ses dernières investigations, ni de pièges tartinés d'aconit ou d'argent, ni de pièges photographiques non plus, et on eût presque dit qu'une certaine tranquillité était revenue depuis quelques jours. Était-ce dû à la boucherie de Goldonna et son massacre silencieux où, à l'intérieur d'une grange perdue dans les bois s'étaient trouvés mêlés pêle-mêle des pièges similaires à ceux détectés par la meute et trois ou quatre corps sauvagement saccagés ? Qui avait laissé ce message tracé dans le sang « Hello humans » qui avait été perçu en visions par Odelia et Daphné lors de leur rituel ?

Difficile à dire, mais c'était d'autant plus troublant, Elizabeth, que cet évènement coïncidait étrangement avec autre chose : les activités de connexion au serveur vers lequel étaient transmises les photos des pièges photographiques. D'après les informations que tu avais pu récupérer, la quantité de connexions avait drastiquement chuté depuis une date qui pouvait correspondre approximativement au massacre de Goldonna, estimé à entre 10 et 13 jours. Tu avais également pu découvrir en parcourant les photos que, parmi la grande quantité de clichés déclenchés par la faune sauvage, peu montraient quelque chose d'utile. Trois clichés cependant montraient des images fugitives de loups, que tu reconnus comme étant des membres de la meute : Alma ⇗, Esteban et toi-même. En plus de ça il y avait également plusieurs clichés d'Esteban en forme humaine du jour où il se fit attraper par un des pièges et un ou deux clichés de Joaquin lorsque celui-ci vint lui porter secours.

Mais ces derniers jours, malgré la tension ambiante qui planait sur la ville, avaient vu une trêve relative s'installer tandis qu'approchaient les fêtes de Noël.

Daphné, tu avais profité du solstice d'hiver voilà 6 jours pour entretenir l'alignement d'énergies protégeant la zone immédiate du Caern et ses environs. Accompagnée d'Anaïs, ç'avait été l'occasion de pousser un peu plus encore l'enseignement de cette dernière pour la familiariser aux cycles des saisons et à l'influence de la position des astres sur les flux de magie. Vous avez été fort occupées ces derniers temps, étant également liées au camp gitan et inquiètes de possibles actes malveillants vis à vis de celui-ci. Tisser des protections supplémentaires a eu son coût en énergie et en magie et le calme des derniers jours a été le bienvenu.

Anaïs, ce sont les vacances universitaires des fêtes de fin d'année pour toi, et la Shreveport University ferme temporairement ses portes. Néanmoins, tu n'as eu que de trop rares instants de détente avec ton plaid et ton gros chat orange, Tyche, entre ton petit boulot de serveuse dans le café où tu es employée, ton aide apportée à Daphné au camp gitan et sur le territoire de la meute et les autres occupations d'une jeune adulte de ton âge. Quand Daphné t'a parlé des énergies du solstice d'hiver, tu as eu une seconde d'inattention alors que tu t'es rappelée que le cauchemar d'Halloween - et quoi que ce fût qui entra en notre monde ce soir-là - s'était glissé par la porte lors d'un équinoxe. Mais tu t'es bien gardée de le mentionner à ta mentor. Tu n'as plus eu de nouvelles de celle qui, selon ses propres termes, a « ouvert la première page de l'histoire de la magie » et que tu as aidée à faire pencher du côté du secret plutôt que de la déclaration de guerre. Mais aujourd'hui, deux ans plus tard, ses propos ne semblent-ils pas amèrement cruels lorsqu'elle prédisait que les humains ne voudront que détruire ? Parfois, ces idées se traduisent en un sentiment d'impuissance, partagé ici et là par plusieurs autres CESS. Cette figure descendue sur le monde, Prince couronné Roi, n'est toujours pas venu réclamer ce que tu lui avais promis. Le fera-t-elle seulement un jour ? Ces souvenirs paraissent si lointains, si irréels, désormais.

Odelia, toi et Daphné avez beaucoup hésité à vous rendre sur les lieux de la vision que vous avez eu ensemble, pour tenter de localiser les autres pièges placés sur le territoire de la Meute. Manque de chance, quand vous y êtes allées, après avoir pris toutes les précautions possibles, après avoir tâtonné de loin, il ne vous a pas fallu longtemps pour détecter une anomalie nouvelle : les lieux ont été... Aseptisés ? Faute d'un meilleur terme, c'est celui qui vous vient à l'esprit, comme si les choses avaient été aplanies, tant au niveau des émotions résiduelles que des traces imprégnant le lieu. Et, entre ta lecture des auras, Odelia, et ta communication avec la Terre, Daphné, vous savez qu'une magie a été utilisée en cet endroit pour - tenter de - apaiser le chaos qui y a été déversé. Les lieux ont été nettoyés et la question se pose : par qui ?

Samuel, tu n'es pas sans la sentir, également, la pression des récents évènements en tant que Bolverk. Au vu de ton âge et de ton rôle pilier dans la Meute, tu sais qu'il est difficile pour toi de laisser paraître l'inquiétude ou l'incertitude, et que les plus jeunes ou les moins assurés placent beaucoup de confiance en vous, les plus expérimentés, vous voyant en quelque sorte comme les garde-fous contre la panique, ceux qui sont le liant ancestral de la Meute et qui construisent sa continuité. Il y a, néanmoins, de quoi grincer des dents, entre Amélia qui s'est récemment fortement détachée du groupe pour éviter de trop attirer l'attention du FBI, Joaquin qui s'est mis en tête de chercher une alliance auprès de cet autre groupe de garous inconnus du grand public et qui se fait appeler la Horde, les pièges trouvés, Goldonna, la sorcellerie informatique d'Elizabeth et l'agitation en ville... Comment ne pas avoir son instinct en permanence sous tension ? Comment ne pas se demander non pas si ça va péter mais quand ? Demain, dans un an, dans dix ? Et ensuite ? Les idées progressistes de Joaquin sont belles, mais utopiques, et toi c'est surtout la réalité qui te parle, ce qui se passe sous vos yeux. Récemment, c'est Ciàran Moore qui attire ton attention et celle de Joaquin. Personne n'a besoin d'un loup-garou tout juste né en ce moment, encore moins d'une perte de contrôle inopinée, et l'Ulfric t'a demandé de le surveiller, de creuser au plus possible pour un accord entre lui et la Meute : des informations via ses accointances du PASUA en échange d'une aide pour contrôler sa Bête, d'une aide et d'un appui : psychologique, chamanique, peu importe. Avoir un œil sur ce qui pourrait menacer la Meute serait un atout conséquent pour leur survie, et le jeune garou a-t-il vraiment le luxe de refuser cette main tendue ?

Ciàran, qui doit déjà composer avec sa nouvelle nature et la dernière pleine Lune qui vient de passer il y a tout juste 8 jours, qui doit composer avec l'électron libre et imprévisible qu'est son jumeau, Aodh, en dérive totale depuis plusieurs mois. Combien de temps encore avant que le secret partagé avec Medea ne soit découvert par ses supérieurs ? Et ensuite, qu'adviendra-t-il de lui, de ses perspectives, du peu de routine stable qu'il lui reste ? Comme si ça ne suffisait pas, aujourd'hui était un jour noir, le début de ce qui pouvait potentiellement être une catastrophe aux conséquences absolument dramatiques. Ce matin très tôt, tous les agents de la NRD ont été convoqués pour une réunion de crise majeure, où Deva Parton ⇗, cheffe de l'antenne 1 - LA3 du PASUA, soit la troisième plus grosse antenne de tous les USA, a confirmé dans un silence de mort les rumeurs qui circulaient déjà la veille dans les rangs : les bases de données du PASUA ont été piratées et une quantité inconnue d'informations circule désormais dans la nature. Des informations terrifiantes, au regard de l'opacité des activités de cette structure gouvernementale construite sur des institutions séculaires spécialisées dans la chasse aux CESS. L'aperçu de diversité des documents que tu as eu fait froid dans le dos, et de sept heures ce matin jusque maintenant tu n'as pas eu une seconde à toi. Personne ne sait encore comment cette attaque a été coordonnée ni par qui, mais le mal est déjà fait et Deva Parton sait que le NRD marche désormais sur des œufs, s'attendant à tout instant à ce que des débordements puissent dégénérer.

C'est presque par un total hasard que tu es tombé sur des documents qui seraient maintenant possiblement dans la nature. Une liste de noms, d'adresses, d'individus, parfois avec un numéro de téléphone, parfois non, quelques-uns avec l'indication sous surveillance. Et, au milieu de ceux-ci, ce que tu recontextualises comme étant un extrait d'analyse de population CESS. Sur les garous notamment et beaucoup sur la présence quasi confirmée d'une Meute dans les environs de Shreveport. Des indications éparses, pas toujours complètes, mais avec des estimations de localisation de territoire, un historique des affaires suspectes et possiblement liées au fil des décennies. Il y a des noms, aussi. Tu reconnais celui de Samuel Miller, ainsi que celui d'Elizabeth Finch. Il y en a d'autres, mais tu ne saurais dire s'ils sont bien de la Meute ni même si ce document est à jour.

Eoghan, quant à toi, qui a l'habitude de louvoyer entre les emmerdes, notamment après le sacrifice de ton aimée Johanna, après avoir échappé à l'enfer de flammes de l'attaque sur l'Irae et après avoir déchaîné le chaos durant Halloween il y a deux ans, te voilà bien discret. Il semblerait que ton commerce, The Crawling Life, s'en soit sorti sans trop de troubles et que tu réussisses encore une fois à poursuivre l'itinéraire d'un chemin parfois précaire, en équilibre entre l'image de l'enfant du bayou que tu donnes et les noirs secrets que tu caches. Pourtant, tu sais que cette vie tranquille n'est qu'une apparence et que tu as désormais tout le temps d'une vie immortelle devant toi depuis que tu t'es offert comme Paladin au Maître des arcanes noires, le Prince Démon Scox. Ces deux dernières années, tu devines de plus en plus à quel point Saul Hillman joue bien son jeu et combien Nephtys est désormais bien entourée entre toi et lui. Un jeu de patience et de ruse où la prochaine étape est de faire basculer l'Irae un peu plus entre les mains du Maître. Après tous, Morgan avant vous ne s'était-il pas nourri de l'influence du Démon toutes ces années durant ? Mais cet après-midi, c'est avec Odelia que tu étais, rentrant d'une entrevue où elle t'a mis en contact avec une potentielle recrue pour ta secte, selon les termes de votre accord tacite, dans une ville du au sud-ouest de Shreveport, au-delà de la Kisatchie. Ce n'est pas la première fois que ça arrive et ça ne sera probablement pas la dernière fois.

Actuellement :

Anaïs, Elizabeth, Samuel, Daphné, vous êtes tous au petit relai routier qui se trouve isolé en sortie de la petite ville de Calvin. Il se nomme The Bayou's Blues, souvent abrégé BB's ou Chez BB et tenu par un ancien garde forestier du nom de Garrett ⇗ qui habite Calvin depuis littéralement toujours et qui va bientôt sur ses 87 ans - pensez à son anniversaire. C'est un des quelques forestiers qui connaît le secret de la Meute et la plupart de ses membres. C'est une personne qu'à priori vous pouvez tous connaître et il y a une relation de confiance depuis des décennies. Il est très arrangeant quand il faut jouer de son influence ici et là parmi la communauté des forestiers, quand il faut couvrir les activités de la Meute ou prétexter quoi que ce soit et il ne pose jamais de questions à moins que vous ne vouliez de votre propre chef partager des trucs avec lui.

C'est un humain, il est vieux, c'est une petite figure locale qui a fini par ouvrir son petit diner-bar et qui propose des alcools faits maisons qui ont leur petite réputation dans le coin ainsi qu'une restauration simple mais de qualité. Sa sympathie envers la Meute - et sa tolérance envers les CESS - lui vient de sa propre expérience de l'intolérance en tant qu'homme noir du sud des USA et qui a connu la ségrégation.

Il aime bien jouer de la musique quelques fois, il fait des blagues de papas et il a un humour très sarcastique. Il appelle presque tout le monde « Mon Petit/Ma petite » et il a une carabine derrière son comptoir si on vient lui chercher des noises.

Vous êtes réunis pour un petit repas improvisé entre membres de la Meute, Noël et les fêtes en ayant appelé plus d'un à droite ou à gauche, vous voilà un peu entre vous en cet instant, et ç'aurait pu être le moment de souffler un peu, de s'accorder un moment de grâce pour admirer la décoration kitsche mais chaleureuse de Noël installée pour l'occasion s'il n'y avait eu les troubles de la journée. Vous êtes bien tranquilles par ici, à priori, loin de l'ambiance échaudée de Shreveport dont les rues du centre ville ont été émaillées toute l'après-midi d'agitation. Saline, Calvin, Goldonna, Chesnut, Redhimer... Toutes ces petites villes très peu peuplées qui entourent la Kisatchie charrient avec elle ce côté paysan d'arrière pays un peu cliché, mais ont l'immense avantage de ne jamais être aussi agitées que la vorace Shreveport. Tout ceci vous paraît bien lointain, mais même l'ambiance chaleureuse du diner-bar, où résonnent une musique jazz entraînante et aux accents de whisky et de miel, n'est pas à l'abri total de cette froideur. Dans un des coins, une télé au son coupé diffuse les informations, muette, les bandeaux défilant les uns après les autres dans une indifférence générale.

Des troubles il y en aura toujours, comme dit tout le temps Garrett, et il n'a pas manqué de vous conter quelques unes de ses anecdotes du temps de la ségrégation.

Vous êtes accompagnés de Joan Roderick ⇗ et Clay Darrel ⇗. Joaquin et Alma ne sont pas là, occupés de leur côté depuis deux jours avec les idées d'Alliance de l'Ulfric ; Esteban est en retard - comme d'habitude - mais il avait un rencard cet après-midi alors c'est peu étonnant pour un ado de son âge. Tessa  ⇗ n'est pas venue car elle préférait profiter du calme tranquille mais doit probablement se situer sur le territoire de la meute ou pas très loin, comme à son habitude.

Samuel, tu as reçu un appel de Ciàran un peu étrange il y a très peu, où tu as rapidement compris que sous des explications bidons il y avait une vraie urgence. Un peu comme la fois où tu l'as appelé concernant le problème d'Elizabeth qui ne pouvait pas s'exprimer au téléphone, mais tu as bien senti dans son ton un quelque chose que, oh non, tu n'aimes pas car ça n'annonce rien de bon. Ciàran, tu sais qu'il vaut mieux éviter de laisser des traces si tu viens donner un tuyau du PASUA à quelqu'un, après tout ça reste des informations sensibles, mais il n'y a guère que Samuel ou peut être Elizabeth que tu connaisses et qui pourraient vraiment reconnaître ces noms et déterminer si ces informations sont un danger pour les leurs, pertinentes ou pas. De plus, pour le moment, aucun communiqué officiel n'a été fait envers la presse mais ceci pourrait peut-être expliquer cet étrange tweet de Unknown Being ⇗ qu'Elizabeth a trouvé aujourd'hui, avec une sorte de lien menant vers... Un creepy pasta ?

C'est ainsi que te voilà à faire un détour pour passer au Bayou's Blues, Ciàran, en sortant d'une petite journée éreintante de douze heures de travail. Déjà en arrivant tu aperçois la silhouette de Samuel qui attend, impatient, devant l'enseigne alors que tu te gares.

Odelia et Eoghan, quant à vous, maintenant que votre petit rendez-vous est passé, vous avez retrouvé dans la voiture ces conversations qu'il vous arrive parfois d'avoir, cette sorte de presque flirt où même vos couleurs de magie semblent s'effleurer selon vos humeurs. Ces instants un peu hors de tout où vous savez ne pas appartenir au même monde et où vous en découvrez toujours un petit peu plus l'un sur l'autre. Sur le retour, vous faites une halte pour vous restaurer - et faire durer le plaisir - et vous passez les portes du Bayou's Blues. Ce n'est plus qu'une question de peu de temps maintenant pour qu'Odelia et Daphne se remarquent, et qu'Anaïs et Eoghan, les deux meilleurs amis du monde, ne se voient également.

Elizabeth, ton téléphone vibre une seconde et tu remarques tout de suite l'origine de la notification : un message - d'un pseudo que tu vois pour la première fois - du cercle semi obscur de tes « amis des internets » qui porte une étrange mise en garde :

CrunchPasta a écrit:
Ils sont en train de lancer une attaque

Là, au milieu des décorations de Noël, 19h58, chez Garrett et son Bayou's Blues, tu espères que ce mauvais pressentiment soit passager. »


Plans pour se situer

Position de la Kisatchie vis à vis de Shreveport.
Le point en rouge est le Caern au sens propre (la clairière dans la forêt avec une excroissance rocheuse à la Roi Lion, telle que décrite dans le topic des annexes sur la Meute).
La zone en bleu est le territoire officiel.
Le point violet est le relai routier "The Bayou's Blues".

Il y a environ 4 km à vol d'oiseau entre le Caern et Calvin, et la même distance entre Goldonna et le Caern. Il y a des chemins, des toutes petites routes de terre, des cours d'eau, etc... qui parcourent la forêt c'est juste pas assez zoomé ici pour le voir mais ne collez pas non plus strictement à la carte au mètre près elle est là avant tout pour rappeler les lieux alentours.




Zoom sur les lieux alentours :



Phase actuelle : lune décroissante



Spoiler:


Got the evil eye. You watch every move, every step, every fantasy. I turn away but still I see that evil stare. Trapped inside my dreams I know you're there. First inside my head, then inside my soul.
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Daphné G. Calabrezzi
Daphné G. Calabrezzi
When witches don't fight, we burn
"❀ I'VE GOT THICK SKIN ❀"

"Be nice with plants, in the end, they eat you"

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Z58WISI Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran DJvbXfY Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran LKwrOxC

En un mot : Blossom.
Qui es-tu ? : ❀ Italienne naturalisée Américaine. Elle débarque sur le sol américain à 8 ans, accompagné de son jumeau et de sa mère.
❀ Gitane. Elle n'a toujours connu que ça. Élevée par sa tante autant que par sa mère et les autres habitants du camp, elle leurs doit tout et elle le sait bien.
❀ Maternelle. Elle a cette tendance à prendre tout le monde sous son aile. C'est comme ça qu'elle se retrouve avec l'apprentissage d'Anaïs à sa charge.
❀ Spirituelle. Elle respecte profondément la terre, à la fois mère de son don et outil, elle se sent mal si elle reste trop longtemps éloignée d'une zone de verdure.

"❀ AND AN ELASTIC HEART ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran OtKezjM Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran UC3L3ii Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Y4uiaVX

"When twins are separated, their spirits steal away to find the other."

Facultés : ❀ Chamane, magie rouge.
❀ Acrescence phytokinésique ❀ : Daphné à la capacité d'influer sur la croissance des végétaux, en insuflant une quantité de magie dans la plante, elle peut la faire pousser bien plus rapidement, stopper sa croissance (ou sa maturation dans le cadre d'un fruit ou d'une fleur), ou la ralentir. Elle peut ainsi faire pousser et maintenir en vie des essences qui n'aurait jamais pu s'épanouir sous le climat Louisianais.

❀ Communication avec la Terre ❀ : Daphné est capable, en se mettant en transe, d'obtenir des informations sur le lieu où elle se trouve, grâce à une forme de communication avec le sol.

❀ Vargamor ❀ : Elle est capable d'effectuer tous les rituels nécessaire au bon fonctionnement de la meute, de l'invocations des Munins, à la transmission du Loup durant la grossesse.

❀ Très douée pour les potions et les baumes de soins, elle possède aussi une vaste connaissance des rituels propre aux Comanches ayant effectué son apprentissage avec eux.

Thème : Elastic Heart - Sia
"❀ I'M LIKE A RUBBER BAND ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1m6nZmN Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran QAzD2PO Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran U2AoZ4H

"Until you pull too hard."

Pseudo : Akhmaleone
Célébrité : Emilia Clarke
Double compte : Lilas Hirsch & Archimède O'Connell & Maria Parado
Messages : 1034
Date d'inscription : 27/05/2018
Crédits : Corvidae (Ava) Pando (Icon)
Mar 12 Déc - 21:44 (#)


( Carnage )


« Merci, Garrett… »

Daphné referme les doigts autour d’un bol de gombo odorant. Ses paupières s’abaissent quelques secondes, juste assez pour pouvoir pleinement apprécier l’arôme entêtant du plat avant qu’elle soupire de contentement. Il fait frais, aussi frais que possible en Louisiane et le bol est chaud entre ses paumes. À sa gauche, Anaïs est déjà occupée à manger le sien alors que la conversation va bon train autour de la table. L’inquiétude des révélations nouvelles est éclipsée quelques minutes par le plaisir simple de la nourriture, mais les yeux de la chamane ne cessent de passer au-dessus de la tête de Clay pour essayer d’attraper les bandeaux d’informations qui défilent à l’écran. Le volume est coupé mais les visages, marqués par la tension, des journalistes ne laissent que peu de doute sur l’état de la situation en ville.

Daphné, enfourne une pleine cuillère de ragoût, les yeux braqués sur l’écran. Du coin de l’œil, elle capte l’expression pleine de rage de Joan et déglutit avec difficulté. Bien que n’étant pas membre de la meute à l’époque des faits, Daphné a appris de la bouche d’Alma et Joaquin, l’horreur qu’a vécu la Hati et si une part de son cœur est toujours sensible à ceux qui ont perdu, comme elle, un frère ou une sœur, elle n’en est pas moins légèrement méfiante. D’après l’Eranth et l’Ulfric, Joan s’est refermée sur elle-même depuis la perte de son frère, mais il n’est pas compliqué de voir à quel point elle rejette ouvertement les idéaux de paix et d’ouverture du chef de meute. Daphné s’essuie les lèvres d’un coin de serviette et remonte sur ses épaules le châle coloré, offert par son apprentie quand la clochette lui fait tourner la tête.

La porte du diner s’ouvre pour laisser passer la silhouette familière d’Odelia accompagné d’un inconnu. Daphné se redresse sur sa chaise avec un sourire et agite une main en direction de sa compagne. Elles se sont peu vues depuis leur virée infructueuse à Goldonna et c’est un plaisir de la croiser par hasard, même dans ces circonstances. Elle abandonne son repas et s’extirpe de sa chaise pour venir la saluer. Le courant d’inquiétude qui anime chacun des membres de la meute semble ne pas avoir éviter Odelia et Daphné grimace en la serrant contre elle après avoir salué d’un sourire et d’un hochement de tête son compagnon.

« Ça va ? J’ai pas été en ville depuis ce matin… »

Un coup de menton en direction de la télévision finit sa phrase pour elle. Elle ne regrette pas de ne pas avoir remis les pieds à Shreveport mais ce qu’il s’y passe est de mauvaise augure. Tout s'enchaîne de la pire des façons et un mauvais pressentiment agite la chamane qui se mord l’intérieur de la joue. Esteban n’est toujours pas arrivé et Daphné s’inquiète pour l’adolescent parti faire le beau. Elle jette un coup d’œil par la fenêtre pour essayer d’apercevoir la silhouette de Samuel mais ne le voit pas.




( Pando )


499 mots:
Revenir en haut Aller en bas
Baby Chaos - Là où je passe, la paix trépasse.
Anaïs Wilhm
Anaïs Wilhm
Baby Chaos - Là où je passe, la paix trépasse.
A SONG OF BLOOD

En un mot : Outre en perdition
Qui es-tu ? : *Un esprit traumatisé par la cruauté de ceux qu'elle pensait être ses camarades, à jamais marqué par l'absurdité de la violence humaine.
* Fille émancipée d'une famille humaine qu'elle a fui pour sa propre sécurité. Outre dans un monde d'humains qui ne cherchaient pas à la comprendre, juste à la plier au conformisme réconfortant de la normalité.
* Apprentie curieuse et consciencieuse de Daphné Calabrezzi. S'est lancée sur la voie du chamanisme, marchant dans les pas de sa mentore avec patience et détermination, persuadée d'avoir trouvé la voie qu'il lui fallait.
* Inscrite à la LSU, en médecine. Malgré un dossier scolaire chaotique à cause d'une année de fugue, se démène pour prouver, aux autres et à elle-même, qu'elle réussira.
Facultés : *Hémokinésie, contrôle du fluide vital
*Apprentie chamane, amie des loups et des gitans
*Etudiante en médecine, acharnée et consciencieuse, pleine de projets en tête.
*Musicienne et chanteuse amateur ne sortant jamais sans son casque. Danseuse du dimanche. Incollable sur la musique, sa passion, son refuge.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Homepics

Thème : Mama Cass Elliot - Make Your Own Kind Of Music
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Beverly-marsh-wink
0
Pseudo : Jambreaker
Célébrité : Sophia Lillis
Double compte : Emily Morrisson
Messages : 1615
Date d'inscription : 17/12/2018
Crédits : Avatar: Pinterest; Sign : frimelda
Mar 12 Déc - 22:15 (#)


C’est une pause plus que bienvenue qui s’offre à nous, le temps d’un repas chez Garrett. J’ai plongé le nez dans mon repas sitôt celui-ci amené et j’ai évité de trop en décoller, sinon pour répondre à quelques conversations malgré l’ambiance parfois un peu tendue qui règne. C’est comme la minute précédent un orage, l’air est plus lourd et on sait tous que quelque chose se trame malgré le calme relatif des derniers jours. Les vacances n’en ont pas vraiment la saveur jusque-là, si on omet le réveillon en lui-même. Ce soir-là, c’était plus doux et conviviale et j’aurais aimé que cela dure plus longtemps. Les cadeaux ont plu de partout et je suis soulagée que tout le monde apprécie mes petites amulettes. Fabrication maison, même si je suis loin de complètement maitriser le processus. J’ai mis la main à la pâte cette année, plus que la précédente et je suis assez fière du résultat. Samuel et Liz, qui sont là, ont eux aussi reçu leur petite breloque quand on les a retrouvés plus tôt, tout comme Clay et Joan. Réaction plus mitigée de cette dernière, mais je ne me souviens pas l’avoir une seule fois vu détendue, donc j’imagine que je m’en contenterais. Elle est particulièrement à cran ce soir en plus... Clay, par contre… Très expressif. Un peu trop peut-être ? Il a beaucoup aimé voir mes joues virer au rouge et n’a pas arrêté de m’emmerder depuis…

Je lui offre d’ailleurs une grimace en redressant la tête quand il me cherche, ne lui tirant qu’un sourire en coin, et prends une gorgée d’eau quand la porte s’ouvre. Distraitement, je jette un œil aux arrivants. La vue de l’un d’eux me prend tellement par surprise que j’avale de travers, recrache une partie du contenu dans le verre qui me revient dans le visage alors que je tousse à m’en déloger les poumons sous le regard hilare de Clay et le tapotement d’une main dans mon dos. L’humiliation n’est pas tant le problème, l’important c’est de savoir ce que lui fout ici ? Et avec Odelia ?! Quelle connexion ils ont tous les deux ? Merde, les choses viennent de dramatiquement devenir compliquées juste parce que Eoghan bloody Underwood vient de débarquer nonchalamment au beau milieu de gens qui ne sont au courant de rien, et j’aimerais que ça reste ainsi !

- Ça va, ça va. J’ai juste avalé de travers.

Je m’essuie alors même que Daphné entame une conversation avec Odelia. Je fais un signe de la main à cette dernière et offre une nouvelle grimace à Clay qui se paie ma tête. Comme si j’avais besoin de ça. Au moins Samuel m’a offert un milkshake pour mon malheur, avant de sortir un peu plus tot. S’il savait… Mon regard retombe sur Eoghan et me voilà avec un sacré nombre de questions dans la tête. Et un mauvais pressentiment enflant d’autant plus maintenant.


489 mots:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Samuel Miller
Samuel Miller
Cannot a Beast be tamed
ASHES YOU WERE

En un mot : Bolverk de la Meute
Facultés : Thérianthrope de naissance, Samuel maitrise toutes les phases de transformation (glabro, crinos, hispo, ferus). Loup de grande taille au pelage gris argenté, allant des teintes plus claires au plus foncées.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=7yHTpGog0IY
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Wolf-wolves
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Tissou
Célébrité : Skeet Ulrich
Double compte : Naya Cahann
Messages : 311
Date d'inscription : 06/03/2023
Crédits : Shereen
Mer 13 Déc - 10:23 (#)

J’ai un sourire, alors que je regarde les membres de la Meute en train de manger. Un hochement de tête à l’attention de Garrett alors que, pour la première fois depuis des jours, j’arrive à souffler. Un peu. Pas grand-chose, juste de quoi relâcher cette tension qui me colle à la peau depuis des semaines. Les gens s’amusent, les discussions sont animées, me confortant dans l’idée qu’on a bien fait de s’éloigner de la ville, même pour quelques heures. J’ai été agréablement surpris du petit cadeau d’Anaïs, touché de voir à quel point elle est déjà liée à la Meute.

Si de mon côté, j’essaie de me faire aussi rassurant que possible, surtout auprès des plus jeunes, le comportement de Joaquin et ses choix me crispent un peu. Je le garde pour moi, évidemment, il a pas besoin d’avoir à gérer en plus de l’hostilité auprès de ses propres alliés. Pour autant, j’ai du mal à voir dans quelle direction on va et ça me rend dingue. Sans compter l’appel de Ciàran qui m’a tout sauf rassuré. Mais dans l’immédiat, je me contente de déguster mon bol de gombo, soufflant à Lizzie, assise à côté de moi. « Tiens, il est meilleur que celui de ta mère, il faudra que je lui dise. » Dire qu’on s’est rapprochés est un euphémisme. Alors forcément, je suis encore plus inquiet pour elle que je devrais l’être. Et c’est pas forcément une bonne chose, surtout en ce moment. J’avoue que je suis soulagé de savoir Théa repartie chez ses parents pour les fêtes, c’est toujours un souci de moins.

Et pourtant, ma main se pose dans son dos dans un réflexe que j’avais même pas imaginé quelques mois plus tôt, tout en discutant avec notre hôte, écoutant ses anecdotes qui font cruellement écho à ce qui peut se passer actuellement. Des coups d’œil de temps à autre à mon téléphone et, quand je vois que l’heure à laquelle Ciàran devrait débarquer approche, je me relève, non sans un regard vers les autres toujours attablés. « Je reviens. »

Une grimace alors que je quitte la table, non sans me pencher vers Joan auprès de qui j’essaie d’avoir quelques mots apaisant dans un murmure. J’ai un regard curieux en direction des deux personnes à qui Daphné est en train de parler, ne souhaitant tout de même pas les déranger et je me glisse dehors, inspirant longuement pour garder une attitude aussi calme que possible. Finalement, je vois la silhouette du brun sortir d’une voiture et se rapprocher de moi. J’essaie de pas jouer à l’ours-garou de suite et décroise les bras pour lâcher, d’une voix tranquille. « Salut. Désolé pour le détour, mais on avait besoin de prendre un peu l’air. » Ca, il peut le comprendre sans souci je pense. « Y a de quoi manger ici, c’est super bon si tu veux te joindre à nous. » Avant de reprendre, cachant mon impatience. « Alors, il se passe quoi ? »

499 mots:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Elizabeth Finch
Elizabeth Finch
Cannot a Beast be tamed
'Cause there's magic in my bones

En un mot : Ventre sur pattes
Qui es-tu ? : Webmaster talentueuse
Hackeuse d'exception
Geek de compét
Gourmande professionnelle
Concentrée de bonne humeur

Facultés : Lycanthrope, elle a tous les avantages qui vont avec... Tous les handicaps aussi accessoirement. Elle maîtrise les transformations en Hispo et Glabro, mais a du mal avec le Ferus, surtout depuis la mort de son père.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=QGJuMBdaqIw
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 266d248ef70145bf470a91f86a4c1879
You're not a voice
You're just a ringing in my ear

Pseudo : Shereen
Célébrité : Zazie Beetz
Double compte : Tsukiko Katsushiro
Messages : 450
Date d'inscription : 02/04/2023
Crédits : Moi
Mer 13 Déc - 19:37 (#)

J’adresse un sourire à Garrett, qui me fait un clin d’œil et enchaîne sur une de ses innombrables et improbables histoires. On venait souvent avant, tous les cinq, et, entre le jazz , le caractère semblables des deux, il était forcément devenu ami avec mon père. C’est pas pour rien que j’ai évité l’endroit pendant des mois après sa disparition. Ça me fait encore un peu bizarre de venir ici sans lui, mais je m’y sens bien. Presque en sécurité. Presque comme si on était en dehors du temps et de tous les problèmes.
Presque…

Je dois avouer que je suis soulagée de savoir que maman est toujours à La Nouvelle-Orléans avec les frangins. Ça lui fait du bien d’être dans la famille et de pouvoir se changer les idées. Je me demande si elle va y rester pour de bon un jour. Oh, elle aime la Meute, notre Meute, et on est tous les trois là, mais je sais pas, peut-être… Enfin pour l’instant, tout ce qui compte, c’est qu’elle y est en sécurité.

Et qu’elle n’est pas là pour entendre ça. Je tourne la tête vers Samuel, avec qui les choses ont – enfin – pu avancer. Mais qui a visiblement des envies suicidaires. « Il y a des moyens moins douloureux de mourir tu sais. » Je secoue la tête en souriant, essayant de me focaliser sur sa chaleur, sur le cadeau d’Anaïs, sur leur présence, sur l’odeur de la nourriture, sur la musique en fond, sans réussir totalement à occulter cette tension et cette angoisse qui ne me quittent plus vraiment.

Je le suis des yeux alors qu’il sort, m’attardant un instant sur Daphné et les personnes qu’elle a rejoint. Ouais, j’ai vraiment pris sur moi pour ne pas me montrer indiscrète, à le voir toujours vérifier l’heure, mais j’allais pas le faire chier maintenant… Même si ma curiosité est un peu trop inassouvie là… Je reporte mon attention sur ceux qui m’entourent, haussant un sourcil alors que la petite sorcière menace de s’étouffer. « ça va aller ? » Je lui adresse un sourire, avalant une nouvelle cuillère de gombo, qui est presque aussi bon que celui de ma mère.

Mon téléphone vibre et je fronce les sourcils en voyant le nom, avant que mon sang ne se fige en voyant le message. J’ai un moment de blanc, coupée du monde, et mes pensées redémarrent vitesse grand V. Qui ? Où ? Le Caern ? En ville ? Partout ? Maintenant ? Contre qui ? Putain de bordel de merde. C’est peut-être encore des conneries ? Et qui c’est bordel ?!

« Vous pouvez appeler Esteban ? Il est en retard. » Je me lève et m'éloigne pour appeler Joaquin, pour le prévenir, lui dire d’être prudent, que c’est peut-être une connerie, mais de prévenir les autres et de faire gaffe. Bref, je suis un peu trop empressée, mais j’arrive pas à calmer cette crainte grandissante.

499 mots !:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Ciàran Moore
Ciàran Moore
Cannot a Beast be tamed
ASHES YOU WERE

En un mot : Jeune loup-garou instable qui déteste sa nature. Enjoy.
Qui es-tu ? : Né à Belfast, a quitté l'Irlande avec son frère suite à la possession de leur père, le meurtre de leur mère et la disparition de leur sœur en 2007. Est devenu flic en 2010, puis a rejoint le PASUA en 2012. Mordu par son jumeau à l'automne 2021, transformé en lycan.
Facultés : Ceux d'un loup-garou tout juste mordu
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 3832b10a3ad058297440bfacfb6ffe33285516eb
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Nymphide
Célébrité : Ben Barnes
Messages : 481
Date d'inscription : 15/05/2023
Crédits : Neverland
Jeu 14 Déc - 12:52 (#)

La situation ne pourrait pas être pire.

Le piratage des données et surtout, leur divulgation est une bombe qui va mettre la ville à feu et à sang... Comment est-ce seulement possible ? Doit-on voir dans cette apothéose la conclusion de fuites disséminées ici et là depuis un moment déjà ? Est-ce que quelqu'un a déjà pu avoir accès à certains dossiers concernant Medea ou moi ? Non... la NRD ne sait pas que je suis un loup-garou, cela n'a pas de sens... Mais comment l'a-t-on appris alors ? Dés 7h du matin, il faut tenter de contenir hémorragie, sans réels moyens pour le faire. Cellules de crise sur cellules de crise, mais la fuite des informations ne sera pas réparable, c'est une certitude. Et au cours de cette journée infernale, je trouve des dossiers qui me nouent l'estomac... Samuel. Elizabeth. Des informations sur la Meute. Une Meute qui sera en danger, alors que le secret leur est si précieux. Je pince les lèvres. Quoi faire ? Prévenir Samuel ? C'est ce qui paraît logique, mais je n'apprécie guère le chantage dont je fais l'objet pour obtenir de l'aide afin de canaliser la Bête. Ah, il est beau l'esprit de la Meute hein. Me demander d'être une taupe au sein du PASUA en échange de leur aide... Dégueulasse.

Rien que ça me donne envie de tout garder pour moi et de les laisser se démerder. Je ne leur dois rien. Rien du tout.

Mais il y a Samuel. Mon ami depuis des années. Mon guide depuis ma morsure. Et Elizabeth. Fait chier, je ne peux décemment pas les laisser se débrouiller eux. Parfois, j'aimerais ne pas avoir de conscience comme mon frère, cela doit être vraiment pratique. Finalement, je finis par sortir mon téléphone et appeler Sam. J'avais besoin de le voir rapidement. Je me montre sybillin. Les murs ont des oreilles et au vu de ce qu'il se passe dans ces locaux depuis des heures... Combien de temps avant qu'on apprenne ma nouvelle nature ? Et que je suis en train d'entreprendre un double jeu... Je risque gros.

Mais ce sera le cadet de mes soucis si la ville explose.

Je me mets en route vers le lieu indiqué par Samuel. Mes mains sont crispées sur le volant, mes muscles tendus par la pression. La nuit tombant, je sens le loup s'agiter à la surface alors que c'est le chaos das mes émotions. Ce n'est vraiment pas le moment. J'ai vraiment du mal à composer avec cet animal tapi, qui cherche à s'exprimer aux moments les plus inopportuns. Je me gare et claque la porte, prenant une profonde inspiration pour calmer mes nerfs, alors que Samuel est déjà là. J'ai une tête de déterré, je le sais. Il me parle nourriture, avant de demander ce qui m'amène de si urgent. « Il nous faut un endroit sûr, à l'abri des oreilles indiscrètes. » Je fais très paranoïaque comme ça mais... « J'ai des informations concernant la Meute... Je pense que cela peut vous mettre en danger. » Je pince les lèvres : « Je le fais pas pour la Meute, je le fais pour toi. Et Liz. » J'ai en travers le chantage de leur alpha.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
Le mauvais oeil
Le mauvais oeil
Forgive me, Father, for I am sin
SHUFFLE THE CARDS

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran YXpWPvj
En un mot : An eye for an eye leaves the whole world blind
Thème : Witchcraft - Akira Yamaoka
WITHER AND DIE

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran I2XukXq
Messages : 524
Date d'inscription : 27/03/2017
Ven 15 Déc - 3:01 (#)

CARNAGE - KISATCHIE FOREST

Loin des yeux...

Elizabeth, tu anticipes déjà le moment où Joaquin va décrocher pour pouvoir lui raconter, le prévenir, savoir qu'au moins il est au courant et - peut-être - te rassurer.

Malheureusement, ce n'est pas ce à quoi tu t'attendais, et la tonalité du téléphone résonne interminablement dans le vide.
Une fois, deux fois, trois fois...

Citation :
Vous êtes bien sur le répondeur de Joaquin, vous pouvez me laisser un message après le bip sonore.

BEEEP


Got the evil eye. You watch every move, every step, every fantasy. I turn away but still I see that evil stare. Trapped inside my dreams I know you're there. First inside my head, then inside my soul.
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1E5CfUE Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran AoZyjkn Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KOVXegv Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran WZKlL7H Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran ZfHtADc Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Jq60QrG Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran MaP8TbX

"Before I die alone."

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5928
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Ven 15 Déc - 4:43 (#)


The Rumbling
Le soir était tombé tôt. Il avait eu du mal à rester concentré, tout du long d’un rendez-vous potentiellement prometteur, avec Odelia. Sur le trajet les menant de ce côté du South, le sorcier était resté taiseux, ses pensées tournées vers le grabuge de Shreveport. Les événements des dernières semaines avaient éprouvé les nerfs de tout le monde. Il ne s’était guère laissé berner par les festivités des cowans. À présent, il retrouvait la détestable sensation d’urgence et de catastrophe imminente qui avait entouré le phénomène d’Halloween 2019. La proximité de la sorcière à ses côtés, l’apaisait un tant soit peu. Il n’avait qu’à se laisser porter par le grain de sa voix suave, qu’à accorder son humeur à la sienne pour parvenir à se focaliser sur l’instant présent. Se tenir loin de la ville avait été un choix judicieux : près des bayous, il lui était plus aisé de ne pas penser au chaos inquiétant.

Avec un soulagement manifeste, il emboîta le pas de son « amie », frôlant le bas de son dos de ses phalanges bienveillantes, pour espérer n’avoir qu’à manger un bout dans un endroit bien connu des habitués. À peine entrés à l’intérieur, il remarqua une jeune femme, petite et fluette mais au tempérament visiblement extravertie, se diriger vers eux. Il se contenta de la saluer d'un bref hochement de tête, et dut réfréner son agacement : il n’avait pas la moindre envie de se mêler à des gens qu’il ne connaissait pas, et espéra en terminer rapidement avec les protocoles. Que l’inconnue mentionne les troubles urbains n’aida en rien son humeur. Il pinça ses lèvres, posant les yeux sur la table d’où elle provenait, lorsqu’il croisa les prunelles affolées d’Anaïs Whilm. L’arcaniste blêmit légèrement, avant d’afficher un sourire torve en la voyant s’étouffer à moitié. Sa réaction en disait long, sur le mauvais souvenir que la gamine avait dû conserver de lui. Il la salua de loin, sans fausse bienveillance. Il ne lui voulait aucun mal, mais il ne concevait nulle sympathie particulière à son égard non plus. Les autres avec lesquelles elle était attablée ne lui disaient rien. Sans perturber la narration d’Odelia à l’égard de sa connaissance, il se concentra, forçant pour invoquer la lecture des auras. Il reconnut celle de garous, sans pouvoir avec certitude identifier leur hôte. Il lui fut plus aisé cependant de reconnaître celle d’une Éveillée, en la personne de Daphné. Bien qu'un peu perdu sur cette réunion de surnaturels improbable, il savait ce que signifiait bien souvent la présence d’une jeune outre aux côtés d’une pratiquante confirmée. Il attendit un silence dans le discours de son amante, pour s’adresser à celle dont il ignorait le statut de Vargamor. Eoghan Underwood se fichait comme d’une guigne de mettre les deux pieds dans le plat. Dans une période pareille, la présence d’Anaïs équivalait à un putain de mauvais présage comme on en voyait rarement.

« Pardon si ça m’regarde pas, mais la fille, là-bas… C’est votre apprentie ? »


500 mots:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport, à la frontière du triangle de foi.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Pose-dramatic
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 261
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Ven 15 Déc - 20:41 (#)


CARNAGE

the bayou's blues, kisatchie forest,
27 décembre 2021



Rien n’allait, ces derniers jours, on allait de catastrophe en catastrophe, et si elle voyait des progrès dans la mentalité de certains, ceux-ci étaient contrebalancés par la même dose d’intolérance chez leurs détracteurs. L’affaire Sarah White, des fusillades, le massacre de Goldonna… Elle était divisée entre l’envie d’être présente pour ses pairs ciblés par la haine ambiante et celle de prendre une pause bien méritée très loin du chaos qui l’entourait. En attendant, ce qui s’en rapprochait le plus était une entrevue avec Eoghan. La pause n’était que partielle - elle devait lui présenter une arcaniste à la couleur de magie ténébreuse, puisque quand certains en ces temps incertains condamnaient les portes du placard dans lequel ils se terraient, d’autres cherchaient un soutien, espérant que l’union serait leur force.

Même Eoghan pourtant avait du mal à s’extraire de l’ambiance angoissante. Il avait eu raison. Elle portait désormais sa signature en elle, et leur connexion nouvelle lui permettait une lecture rapide… qu’elle le veuille ou non. Elle prit soin de rappeler à elle les tentacules émoustillées par la présence d’un compagnon de jeu et de fermer autant que faire se peut les vannes de ses pouvoirs avant de pénétrer les lieux. La journée se terminait et elle comptait sur la nuit à venir pour retrouver un peu d’une insouciance qui faisait cruellement défaut ces jours-ci.

Le seuil à peine passé, les doigts d’Eoghan dans son dos se détachant tout juste, ses yeux captèrent un mouvement en sa direction. Daphné, Anaïs, la fille qui avait installé des caméras à l’Arch quelques semaines plus tôt… Elizabeth, quelques autres individus, certains qu’il lui semblait avoir déjà vus, d’autres qui ne lui disaient rien du tout. Bientôt Daphné fût là, ses bras s’enroulant autour d’elle, et elle lui rendit avec plaisir l’embrassade. Après s’être détachée, elle salua de la main, le sourire large, la tablée de laquelle elle venait. Ca faisait du monde. Son attention se porta sur la télé que son amie lui désignait. Le faciès s’assombrit brutalement, ramené à une réalité refusant de s’effacer. L’écran s’était mis à défiler des images d’un mec le corps criblé de balles… apparemment toujours en vie. « C’est quoi ce délire ? Qu’est-ce qui s’est passé ? On était à Winnfield tout l’après-midi, de notre côté. » Soudainement un peu anxieuse, Odelia extirpa son antique cellulaire de sa poche. A plat. Ces batteries d’un autre temps étaient d’une résistance hors norme, et elle parvenait malgré tout à oublier de le charger régulièrement. « Ah. » Elle irait le brancher dans la voiture, ou récupérer le câble, selon. Eoghan intervint, lui décrochant un sourire par sa façon de s’introduire. « Daphné, Eoghan, Eoghan, Daphné. Elle était avec moi à Goldonna. » Par ces mots, elle signifiait à l’un comme à l’autre la proximité qu’elle entretenait avec chacun, bien qu’elle ne soit évidemment pas entrée dans le détail de l’implication de la Meute avec lui. Son regard glissa sur la jeune fille qui n’avait pas l’air des plus enjouées avant de s’en retourner sur le rouge. « Tu connais Anaïs ? »


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Samuel Miller
Samuel Miller
Cannot a Beast be tamed
ASHES YOU WERE

En un mot : Bolverk de la Meute
Facultés : Thérianthrope de naissance, Samuel maitrise toutes les phases de transformation (glabro, crinos, hispo, ferus). Loup de grande taille au pelage gris argenté, allant des teintes plus claires au plus foncées.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=7yHTpGog0IY
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Wolf-wolves
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Tissou
Célébrité : Skeet Ulrich
Double compte : Naya Cahann
Messages : 311
Date d'inscription : 06/03/2023
Crédits : Shereen
Lun 18 Déc - 10:55 (#)

Evidemment, j’aurais aimé que la journée se termine comme elle a commencé. Qu’on puisse avoir une vraie pause au milieu de tout ce tumulte. Mais il y a bien longtemps que j’ai arrêté d’être aussi naïf. Alors, que Ciàran me contacte était pas vraiment une surprise, même si j’aurais préféré qu’on se voit dans d’autres circonstances.

Et qu’il ait besoin de me parler sans que des oreilles indiscrètes nous écoutent non plus malheureusement. A sa demande, je lui fais un léger signe de la tête, juste pour qu’on s’éloigne de quelques mètres de l’entrée du restaurant. « On devrait être tranquilles ici. » Personne à des kilomètres à part à l’intérieur. Et, de ce que je peux en voir, tous les regards ont l’air rivés sur le petit écran. Hum.

Un froncement de sourcils quand il reprend. « Des informations sur la Meute ? Comment t’as eu ça ? » Hum. Est-ce que je suis sûr de vouloir une réponse à cette interrogation ? Difficile à dire. Quant au fait que ça puisse nous mettre en danger, c’est à peu près le cas de chacune des actions qu’on peut mener ces derniers jours. Quelle que soit la direction qu’on va prendre, aucune ne peut être totalement sûre ou sans danger. Une brève inspiration à ce que je sais être une pique à l’attention de Joaquin. « Ecoute… » J’ai un temps, avant de reprendre. « Je te l’ai dit, je ne cautionne pas ce qu’il fait. Et mon aide est tout sauf conditionnée à ce que tu pourras nous apporter. » Je lui ai déjà fait comprendre et, qu’il ait envie ou non de nous donner des informations ne changera rien. Je continuerais de lui apprendre à gérer la dualité qui fait partie de son existence désormais et pas uniquement parce qu’avoir un loup inexpérimenté dans la nature serait du suicide. « Mais il faut aussi comprendre son point de vue. Il veut protéger sa Meute. Par tous les moyens. » Y compris forger des alliances douteuses. Je sais que mon rôle est d’exécuter ce qu’il me demande de faire sans poser de questions mais, depuis quelques semaines, il a réussi à faire germer quelques graines de doutes. Pour autant, hors de question de le montrer au reste de la Meute. Ca reste entre Joaquin et moi. « Je te demande pas d’être d’accord avec moi ou qu’on reparte sur cette discussion, t’en fais pas. » Je le fais déjà pas moi-même, c’est pas pour pousser quelqu’un d’autre. « Alors, dis-moi tout. » J’avoue que j’appréhende et pas qu’un peu ce qu’il est venu me raconter. Surtout avec tout ce qui peut se passer en ce moment.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Daphné G. Calabrezzi
Daphné G. Calabrezzi
When witches don't fight, we burn
"❀ I'VE GOT THICK SKIN ❀"

"Be nice with plants, in the end, they eat you"

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Z58WISI Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran DJvbXfY Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran LKwrOxC

En un mot : Blossom.
Qui es-tu ? : ❀ Italienne naturalisée Américaine. Elle débarque sur le sol américain à 8 ans, accompagné de son jumeau et de sa mère.
❀ Gitane. Elle n'a toujours connu que ça. Élevée par sa tante autant que par sa mère et les autres habitants du camp, elle leurs doit tout et elle le sait bien.
❀ Maternelle. Elle a cette tendance à prendre tout le monde sous son aile. C'est comme ça qu'elle se retrouve avec l'apprentissage d'Anaïs à sa charge.
❀ Spirituelle. Elle respecte profondément la terre, à la fois mère de son don et outil, elle se sent mal si elle reste trop longtemps éloignée d'une zone de verdure.

"❀ AND AN ELASTIC HEART ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran OtKezjM Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran UC3L3ii Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Y4uiaVX

"When twins are separated, their spirits steal away to find the other."

Facultés : ❀ Chamane, magie rouge.
❀ Acrescence phytokinésique ❀ : Daphné à la capacité d'influer sur la croissance des végétaux, en insuflant une quantité de magie dans la plante, elle peut la faire pousser bien plus rapidement, stopper sa croissance (ou sa maturation dans le cadre d'un fruit ou d'une fleur), ou la ralentir. Elle peut ainsi faire pousser et maintenir en vie des essences qui n'aurait jamais pu s'épanouir sous le climat Louisianais.

❀ Communication avec la Terre ❀ : Daphné est capable, en se mettant en transe, d'obtenir des informations sur le lieu où elle se trouve, grâce à une forme de communication avec le sol.

❀ Vargamor ❀ : Elle est capable d'effectuer tous les rituels nécessaire au bon fonctionnement de la meute, de l'invocations des Munins, à la transmission du Loup durant la grossesse.

❀ Très douée pour les potions et les baumes de soins, elle possède aussi une vaste connaissance des rituels propre aux Comanches ayant effectué son apprentissage avec eux.

Thème : Elastic Heart - Sia
"❀ I'M LIKE A RUBBER BAND ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1m6nZmN Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran QAzD2PO Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran U2AoZ4H

"Until you pull too hard."

Pseudo : Akhmaleone
Célébrité : Emilia Clarke
Double compte : Lilas Hirsch & Archimède O'Connell & Maria Parado
Messages : 1034
Date d'inscription : 27/05/2018
Crédits : Corvidae (Ava) Pando (Icon)
Lun 18 Déc - 12:28 (#)


( Carnage )


Anaïs s’étouffe derrière elle et Daphné roule des yeux. Son apprentie est parfois d’une telle maladresse que ça tient du miracle qu’elle soit encore vie. Elle reporte son attention sur Odelia qui semble n’avoir rien suivi des nouvelles de la journée. Les yeux de la chamane se déporte sur l’écran quand sa sœur de pratique écarquille les siens et sa bouche s’entrouvre sous le choc. À l’écran, Solomon Coleman, chef de l’Essaim, continue de se débattre enchainé à une chaise de métal, malgré les balles qui criblent son corps. Dans une gerbe de poussière le Longue Vie disparut. « Merde… » Elle détourne le regard à contrecœur en secouant la tête. « C’est la merde intégrale depuis ce matin, y a une chiée d’info qui ont fuité du PASUA et qui ont atterrit sur le net et apparemment… » Elle pointe l’écran d’un coup de menton, la pression d’une angoisse latente qu’elle avait réussi à occulter depuis quelques heures refaisant surface au creux de ses entrailles. « … On risque de se prendre une émeute vampire sur le dos maintenant. »

Elle déglutit avec difficulté et hoche la tête quand Odelia fait les présentations. Le nom de son compagnon est vaguement familier et vient titiller la mémoire de Daphné qui ne parvient pas à mettre le doigts sur la raison de cette impression. Elle hausse un sourcil devant la question, clairement malveue, et pose les yeux sur son apprentie dont l’expression inquiète ne fait rien pour la rassurer. « Oui, c’est déplacé et oui, c’est mon apprentie. Pourquoi ? » Le ton est peut-être un peu sec, un peu méfiant, mais la panique qui enfle rapidement en elle ne lui permet pas de faire mieux. Elle plisse les paupières en le regardant d’un air soupçonneux. Elle a l’impression qu’elle devrait savoir de qui il s’agit comme si on lui avait déjà parlé de lui à plusieurs reprise pourtant rien ne vient. La question d’Odelia lui évite d’avoir à poser la sienne et elle hoche la tête avec intérêt curieuse de la réponse. « J’aimerai bien le savoir aussi… »

Son regard est néanmoins attiré par Elizabeth dont le visage affiche une expression qui suffirait à lui glacer le sang en temps normal et qui alimente la sensation désagréable dans son ventre. « Anaïs, appelle Esteban, s’il te plait, y a plus de chance qu’il te réponde qu’à moi, il a toujours la trouille de se faire engueuler quand j’l’appelle. » Elle se penche légèrement pour croiser le regard d’Elizabeth qui semble clairement mécontente après son téléphone. « Lizzie, ça va ? Qu’est-ce qu’il y a ? » Son regard scanne la pièce et elle plisse le nez en ne trouvant pas le Bolverk. « Il est toujours dehors Sam ? Quelqu’un peut aller le récupérer ? » Ses yeux retrouvent l’écran sur lequel les bandeaux d’informations se font de plus en plus terrifiant.

"ASSASINAT DE SOLOMON COLEMAN"
"DOIT-ON CRAINDRE DES EMEUTES VAMPIRES ?"
"LA MENACE EST-ELLE RÉELLE ?"
"SI VOUS AVEZ DES INFORMATIONS CONTACTEZ LA CHAÎNE ET NOS ENVOYÉS SPÉCIAUX."





( Pando )


502 mots (CHATON IL A DIT OK):
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1E5CfUE Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran AoZyjkn Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KOVXegv Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran WZKlL7H Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran ZfHtADc Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Jq60QrG Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran MaP8TbX

"Before I die alone."

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5928
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Lun 18 Déc - 22:42 (#)


The Rumbling
Ce qu’il vit à la télévision lui fit rater un battement de cœur. Il songea aussitôt aux Landgraf. Au clan du motel. Sous ses yeux, Solomon Coleman, criblé de balles, rendait enfin son dernier souffle comme Régent. Il oublia temporairement Anaïs, soudainement plongé dans une faille spatio-temporelle composée de tous les visages des immortels de sa connaissance. Ce qu’il venait de se produire était sans commune mesure avec le massacre de l’Irae, mais se rapprochait de très près, en termes de conséquences futures, de ce qu’ils avaient tous vécu au travers d’Halloween 2019. Une nouvelle page d’Histoire venait de s’écrire, et avec elle, des ruisseaux d’angoisse se mirent à serpenter partout en lui, empruntant le même réseau sanguin jusqu’à son myocarde brusquement affolé. Il avait vainement espéré une accalmie. Il comprit qu’elle ne viendrait pas, en oubliant jusqu’à la question d’Odelia près de lui. Il nota vaguement l’agacement qui perçait au travers de la voix de Daphné, se contentant de soulever la confirmation de son hypothèse. Difficilement, son regard se détacha de l’écran, se reposant brièvement sur Anaïs. Cette fois, toute envie de se moquer d’elle avait disparu. Il ne restait plus qu’une vague suspicion, interrogation provenant d’un écho enfoui loin en lui. Y avait-il un rapport, un lien de cause à effet ? Était-ce un hasard, si en plein chaos à Shreveport, ses pas et ceux de l’outre se croisaient de nouveau ? S’il n’avait plus voulu se tenir dans les parages de la gamine, c’était surtout pour répondre à un mauvais pressentiment. Plus ils se tiendraient éloignés l’un de l’autre, mieux ça vaudrait. Pour tous les deux.

La Vargamor se détourna d’eux au profit d’une autre femme, et le sorcier se décala à son tour, s’approchant d’un pas ou deux encore de la télévision. Une envie tenace de dégobiller ses tripes lui monta à la gorge. Il n’avait qu’une envie : décarrer. Rejoindre le North, savoir comment se portaient Jenaro, Mei, Aliénor, Nina. Lorsqu’il parvint enfin à retrouver les prunelles d’Odelia, les siennes étaient hantées par tout ce qu’il ne savait comment exprimer, parlant à voix basse afin de ne pas être entendu des autres, non loin.

« Je comprends pas. Ça va beaucoup trop loin… S’ils ont osé aller jusqu’à s’attaquer au Régent, alors rien ne dit que les dirigeants des clans arcanistes ne vont pas eux aussi subir des pertes équivalentes, et c’est valable pour les cowans également. Encore une fois : qui pourrait vouloir tirer profit d’un bordel pareil ?! » Oh, il savait. Des entités qui n’étaient pas humaines. Des entités qui avaient déjà entrepris de gâcher sa vie entière. Quel était le chaînon manquant, pour saisir les nuances du mystère ?

« Je connais Anaïs. On s’est rencontrés il y a maintenant un peu plus de deux ans. Et crois-moi, nous deux ensemble dans la même pièce, c’est pas une bonne idée. » Eoghan saisit l’avant-bras de son amie, la fixant sans détour. « On devrait pas rester ici. Pas avec eux. »

500 mots:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr





Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
Baby Chaos - Là où je passe, la paix trépasse.
Anaïs Wilhm
Anaïs Wilhm
Baby Chaos - Là où je passe, la paix trépasse.
A SONG OF BLOOD

En un mot : Outre en perdition
Qui es-tu ? : *Un esprit traumatisé par la cruauté de ceux qu'elle pensait être ses camarades, à jamais marqué par l'absurdité de la violence humaine.
* Fille émancipée d'une famille humaine qu'elle a fui pour sa propre sécurité. Outre dans un monde d'humains qui ne cherchaient pas à la comprendre, juste à la plier au conformisme réconfortant de la normalité.
* Apprentie curieuse et consciencieuse de Daphné Calabrezzi. S'est lancée sur la voie du chamanisme, marchant dans les pas de sa mentore avec patience et détermination, persuadée d'avoir trouvé la voie qu'il lui fallait.
* Inscrite à la LSU, en médecine. Malgré un dossier scolaire chaotique à cause d'une année de fugue, se démène pour prouver, aux autres et à elle-même, qu'elle réussira.
Facultés : *Hémokinésie, contrôle du fluide vital
*Apprentie chamane, amie des loups et des gitans
*Etudiante en médecine, acharnée et consciencieuse, pleine de projets en tête.
*Musicienne et chanteuse amateur ne sortant jamais sans son casque. Danseuse du dimanche. Incollable sur la musique, sa passion, son refuge.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Homepics

Thème : Mama Cass Elliot - Make Your Own Kind Of Music
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Beverly-marsh-wink
0
Pseudo : Jambreaker
Célébrité : Sophia Lillis
Double compte : Emily Morrisson
Messages : 1615
Date d'inscription : 17/12/2018
Crédits : Avatar: Pinterest; Sign : frimelda
Lun 18 Déc - 22:51 (#)


Je n’aime pas du tout la façon qu’il a de sourire avant de se tourner vers Daphné et de lui parler. Voir Eoghan n’augure rien de bon, mais je ne connais pas assez le personnage pour me dire s’il est un danger immédiat ou juste une nuisance pour ma seule personne. Dans tous les cas, je vais marcher sur des œufs tant qu’il sera là et ça ne me plaît que très moyennement. J’ai vraiment autre chose à penser que garder un œil sur un pratiquant des arcanes en craignant qu’il n’ouvre un peu trop la bouche. Lui se fiche sans doute complètement que je raconte quoi que ce soit sur cette nuit-là et qui le concerne. L’inverse, en revanche.  J’observe le trio du coin de l’œil, mal à l’aise. Je n’avais vraiment pas besoin de ça… Finalement c’est Daphné qui m’offre, sans le savoir, une porte de sortie bienvenue.

- D’accord, je m’en occupe. Je sors, je vais en profiter pour appeler Samuel.

J’enfile mon manteau et prend la direction de la porte, lançant un regard en coin à Eoghan avant de quitter le BB. J’espère qu’il ne va pas raconter quoi que ce soit. Je me suis prise de bec avec Daphné il n’y a pas longtemps, je n’ai franchement pas envie de recommencer… Au moins l’air frais de ce début de nuit me fait du bien et j’inspire, apercevant Samuel un peu plus loin, discutant avec un parfait inconnu. Je hèle le premier en lui faisant signe.

- Sam ! Daphné te demande à l’intérieur ! Ça avait l’air urgent.

Je m’éloigne ensuite un peu pour appeler ce crétin d’Esteban qui préfère aller en rencard que de rester en sécurité avec tout le monde. Même moi je n’aurai pas osé le faire, ce coup-là ! Quand je tombe sur sa boite vocale, je jure et retente une fois, puis une deuxième, l’inquiétude commençant à m’envahir. Ça ne lui ressemble pas de ne pas répondre. Alors que j’insiste. Généralement il râle, mais il décroche au deuxième appel, mais là, rien. Alors quand, pour la quatrième fois, j’entends sa boite vocale, je lui laisse un message. J’espère qu’il va comprendre l’urgence.

- Hey, on avait rendez-vous au BB y’a plus d’une heure et on a aucune nouvelle ! Tout le monde est inquiet. Appelle-moi quand t’as ce message. J’espère que t’as conclu et est allé jusqu’au bout, parce que c’est la seule excuse que je pourrai accepter… Sérieux Esteban, rappelle-moi, ça me fout franchement la trouille avec tout ce qu’il se passe. Déconne pas…

En raccrochant, j’ai à nouveau ce mauvais pressentiment qui prend le pas sur le reste. Rien d’autre qu’un très léger nœud dans le ventre et un frisson à la base de la nuque, mais ça me suffit pour regarder tout autour pour ensuite me hâter de retourner vers le BB. Je n’aime pas comment les choses évoluent…



487 mots:
Revenir en haut Aller en bas
Forgive me, Father, for I am sin
Le mauvais oeil
Le mauvais oeil
Forgive me, Father, for I am sin
SHUFFLE THE CARDS

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran YXpWPvj
En un mot : An eye for an eye leaves the whole world blind
Thème : Witchcraft - Akira Yamaoka
WITHER AND DIE

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran I2XukXq
Messages : 524
Date d'inscription : 27/03/2017
Mar 19 Déc - 17:42 (#)

CARNAGE - KISATCHIE FOREST

Breaking news

A l'extérieur, Anaïs, tu ne peux empêcher ton cœur de battre un peu plus vite, un peu plus fort, face au silence électronique rencontré. Tes quatre appels sont restés lettre morte, les ondes de tes espoirs lancés vers les étoiles et perdus dans un océan de télécommunications. Vous avez beau parfois vous agacer l'un l'autre tu sais qu'Esteban s'inquiéterait tout autant pour toi à ta place.

À l'intérieur du Bayou's Blues, sur l'écran perché à un coin du plafond, personne n'entend vraiment ce qu'il se dit, mais les petits bandeaux rouge et blanc finissent par accrocher les yeux, les gros titres attirant l'attention des uns et des autres. Finalement, Garrett pointe la télécommande vers l'appareil et le son revient. C'est un plateau TV, du genre chaîne d'info en continu, avec les mêmes interlocuteurs assemblés autour d'une table. Le genre à ressasser les mêmes bêtises pendant des heures pour meubler, à coups de démagogie et de politique de la peur. Là, assurément, ils ont de quoi s'en mettre plein la panse. Pourtant, même eux semblent subtilement hésitants quant à ce qu'ils racontent.

« ...ui Charline, le maître mot est la stupeur ce soir. On aurait pu croire à une retombée des tensions après ces nombreux épisodes de violence qui ont émaillé la journée, mais c'est un coup fatidique qui est porté là aux CESS. Une annonce brutale. Est-ce qu'on ne pourrait pas parler de déclaration de guerre lancée par le commun des mortels à ce niveau-là, Charline ? »

La présentatrice lève les mains devant elle, comme pour tempérer ces propos, comme pour mettre des guillemets à sa réponse. C'est une des rares choses qui a encore réussi à mettre une laisse aux invectives publiques des plus virulents détracteurs des CESS : la peur d'un inconnu surnaturel et de possibles représailles.

« Par les humains je ne sais pas Pascal, mais il est clair que l'objectif de cette milice est atteint ce soir et qu'ils ont porté un coup dont les vampires de Shreveport auront du mal à se remettre. »

« Moi ce qui m'inquiète, c'est la perspective de représailles de leur part. Vous comprenez bien qu'on ne sait rien de ces créatures, que ça fait dix ans qu'elles se baladent en public mais qu'elles sont installées dans nos sociétés depuis, quoi, des siècles ? Des millénaires ? Comment est-ce qu'on pourrait rester dupes ? Cette milice ne s'y trompe pas, l'appel au soulèvement qu'ils ont lancé aux humains, c'est une allumette jetée dans un bidon. Les vampires vont répondre, ils y sont obligés. Quand même le PASUA dissimule l'ampleur de cette gangrène, comment voulez-vous que réagisse le contribuable américain ? »

Les images de l'exécution de Solomon Coleman reviennent, passées une fois, deux fois, trois fois, sans son, avec les commentaires des journalistes par-dessus.

Enchaîné à une chaise de métal, entravé par de lourds maillons de fer, le vampire - dont l'âge exact est inconnu mais où il est facile de fantasmer plusieurs siècles, tel ce que disent les légendes - est à bout, un regard rendu presque fou envers ses détracteurs, placés hors champ derrière la caméra. Il a l'air d'une bête sauvage, là, acculé. Il est presque triste à voir, dans ce qui s'avère être le dernier souffle frénétique d'une créature qui n'a plus que la survie désespérée dans l'éclat du regard.

Le nombre d'impacts de balles sur son corps est impressionnant et son torse entier est ensanglanté. À vrai dire, vous ne comprenez même pas qu'une telle chose puisse passer à la télévision. Ç'aurait été un humain, on y aurait mis la pudeur d'un flou graphique.

La dernière balle fait exploser le vampire en un amas de lambeaux de vêtements sanguinolents, se désintégrant en quelques instants en une poussière séculaire. Comme si la claque promise par le Temps venait enfin d'impacter sa cible.

Un assassinat. Rien de plus, rien de moins.

« Alors, je vous interromps Danny, mais on m'informe que le sénateur Jake Hamilton vient d'envoyer un tweet sur l'affaire. Je cite Il n'est plus tolérable d'avoir peur jusque chez nous. J'en appelle aux Américains et à Dieu, afin de me soutenir pour la proposition d'un CESS Registration Act. Nous devons savoir qui est quoi, et contrôler le danger que la magie représente pour la sécurité de tous. Fin de citation. Vous pensez que c'est ce qu'il risque d'arriver ? Un fichage des uns et des autres ? »

« On fiche bien les terroristes alors au moins pour les vampires, oui ! Vous savez ce que je pense de la question et je le redis : des créatures incapables de marcher à la lumière du jour ? C'est la preuve irréfutable de leur nature. Que la lumière soit, et la lumière fut. Il... »

Garrett coupe le son, ses yeux encore fixés un instant vers l'écran. Vous qui le connaissez vous pouvez deviner un quelque chose s'agiter en lui. L'attention des médias est concentrée sur les vampires actuellement, mais, dans le fond, vous le sentez : c'est un pas vers le grand inconnu, l'équivalent d'une petite déclaration de guerre, ça oui. Peut-être pas envers vous, membres de la Meute, mais si la tête de l'Essaim s'est faite décapiter, alors combien de temps avant qu'une grande chasse à la Bête ne soit ouverte ?

La lourde tête de Garrett se secoue à droite à gauche, trop vieux pour ces conneries.

_ Ooh maaan, toutes ces années à se battre pour que ça recommence.

Un soupir, lourd du poids des âges.

Eoghan, une partie de toi est restée tétanisée devant les quelques commentaires des journalistes, projetée dans ce qui fut l'aperçu d'un futur terrible, qui semblait aujourd'hui sur le point de se réaliser. Un CESS Registration Act. N'est-ce pas déjà ce sur quoi tu avais été mis en garde ?

L'insolence d'une pensée pleine de doutes enserre alors ton cœur. Plus tu y penses et plus tu te souviens. Oui, tu savais déjà tout ça.

Oui.
La mort de Solomon Coleman était déjà écrite ⇗.

Et où irais-tu ?

La voix d'une tombe ⇗, grave et lancinante.
Tu papillonnes un instant des yeux, confus. Odelia continue de te regarder mais c'est tout ce qu'elle arrive à faire, figée dans une éternité sans mouvement ni vie. Pourtant, ce n'est pas elle qui t'a répondu, et le brouhaha caractéristique du Bayou's Blues s'est soudain fait silence, un calme surnaturel et sacré où n'existe plus rien d'autre qu'un vide sourd qui décroche l'âme, le frisson ancien d'un mythe qui passe le doigt, lentement, sur les poils de ta nuque et de ta conscience.

Autour de toi, plus rien ne bouge. Le mouvement est mort et le temps s'est vu ôter ses droits.

D'un pas tu te décales, tout à coup en alerte, et comme ces hologrammes qui n'apparaissent qu'en les observant sous un certain angle, une silhouette se révèle alors, la réalité glissant autour d'elle pour la dévoiler.

Haute et au port altier ⇗, toute en longueur telle une ligne de force imposant une direction au monde, elle se tient là, debout, profil offert à ton regard et dont les yeux noirs parcourent un horizon lointain se trouvant bien au-delà des murs du Bayou's Blues. Une chevelure interminable lui tombe sur les épaules, se fond dans la silhouette abyssale de drapés tirés de la nuit. Elle est comme une ombre, magnifique et inhumaine, dont la présence éclipse les consciences les plus fragiles. Inscrites dans la peau noire, des figures géométriques à la complexité impossible perturbent l'attention, évoluent subtilement, disparaissent dès qu'on essaie de les accrocher.

Elle est là.
Le Prince couronné Roi.
Maître des arcanes. Souverain des âmes.
Scox.

Deux des têtes les plus mises à prix par les Enfers de nouveau réunies au même endroit.

La menace, sous-jacente, semble n'épargner personne et plane là comme un sommeil agité de cauchemars. Tu voudrais protester, parler, briser cette contrainte qui t'empêche presque d'exister selon tes propres règles, mais tu devines qu'il ne t'en est pas donné l'opportunité, sorte de paralysie du sommeil éveillée.

Quel heureux hasard.

Le Maître tourne alors la tête vers toi Eoghan, ou, plutôt, c'est l'entièreté du reste de l'espace alentours qui pivote autour d'elle jusqu'à venir lui faire face. C'est maintenant Odelia qui t'affiche son profil et Scox qui la remplace. Un vertige t'étreint, la présence du Prince Démon presque trop grande pour être contenue dans la forme qu'il affiche. Tout, jusque même la lumière, semble couler vers l'intérieur de ces voiles qui lui servent de vêture, comme si le monde manquait chaque instant de tomber en lui.

Elle est proche, si proche de toi, Underwood, son visage se penchant sur le tien jusqu'à presque frôler tes lèvres des siennes.

Ce soir, tu seras mes yeux, mes oreilles, ma voix.
Écoute, Paladin, car les mots sont des armes et tu en auras besoin.


De nouveau, le monde bascule alors qu'elle se redresse, que tout pivote et semble se couler autour d'elle, plier pour se réorganiser selon les caprices de la volonté du Maître.

Cette fois-ci, la figure de Scox est derrière toi, les deux mains posées sur tes épaules, longs doigts délicats prenant prise sur sa précieuse propriété. En face se trouve Daphné Calabrezzi

Regarde-la.
Reine sauvage, Vestale des loups, Oracle d'argent.
Un cœur qui, s'il tombe, emporte un monde entier avec lui.
Elle est le Centre, qui dispense le Pouvoir.


Ses doigts enserrent ton menton, tournent ta tête dans leur direction.
Ouvre les yeux.
L'espace d'une seconde la vision d'un monde différent se superpose au reste du monde. Joan, Elizabeth : leurs têtes sont remplacées par les figures de loups sauvages, Bêtes anthropomorphiques desquelles se dégage la noblesse d'une puissance ancienne.
Ciàran, Samuel, même chose, que tu perçois parfaitement au-delà des murs de ces lieux.
Et Daphné, le front ceint d'un halo aux allures de Lune, autour duquel dansent les spectres de figures animales et humaines primitives.

Chuchotant à tes oreilles, le Maître enchaîne de ce ton prophétique, à ta seule intention :

Un feu de mort s'en vient dévorer la vie ce soir,
Mais un Soleil qui brille dissimule les étoiles.
Porte leur combat comme s'il était le tien,
Et guette le moment le plus opportun.


Les visions disparaissent, le monde se déroule une dernière fois pour revenir à sa place initiale, sa main toujours sur ton visage, Eoghan, mais caressant ta joue presque avec tendresse. Une émotion que tu sais néanmoins factice, toi qui as vu les contours de ce qui est caché sous la peau écorchée du Roi-démon.

Une vieille rengaine te revient en tête, aux relents âcres d'amertume et de mauvais présages :
When we don't fight...

Avec la brutalité d'un plat sur la surface de l'eau, tout reprend alors son cours, comme si absolument rien n'avait jamais été interrompu, juste après tes dernières paroles prononcées à l'intention d'Odelia. Le bruit, les odeurs, les conversations...
Plus de traces du Maître et, dans le fond, tout ceci ressemblait fort à une hallucination.

Daphne, de ton côté, tu perçois soudain, comme un écho lancé à toute vitesse et porté par le vent, un glissement dans la réalité. Là, dehors, un équilibre magique vient d'être rompu et tu as été alertée par les protections magiques mises en place sur le territoire de la Meute : une des balises placée sur la frontière de la forêt ⇗ vient de sauter. Non car son pouvoir s'est peu à peu atténué, mais bien car elle a été brutalement détruite, affaiblissant localement le réseau de détection de balises. Tu sais que les chances qu'il s'agisse d'un accident sont très, très faibles.

Odelia, l'espace d'un instant, les volutes érubescentes de ta magie semblent entrer en synchronicité avec la Rougeoyante d'Eoghan d'une part et la magie rouge de Daphné d'autre part. Un quelque chose, du genre de ces intuitions mystiques qui ne trompent pas, qui s'aligne sur des moments et des lieux précis, comme deux mains qui se tendent et s’agrippent, plus fortes l'une avec l'autre, comme trois fils de la destiné qui s'accrochent maintenant. Eoghan, Daphne, vous le sentez également.

Spoiler:



Got the evil eye. You watch every move, every step, every fantasy. I turn away but still I see that evil stare. Trapped inside my dreams I know you're there. First inside my head, then inside my soul.
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport, à la frontière du triangle de foi.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Pose-dramatic
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 261
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Mar 19 Déc - 21:29 (#)


CARNAGE

the bayou's blues, kisatchie forest,
27 décembre 2021



Odelia sursaute quand celui qui s’avère être un Régent – dixit le spécialiste des ancêtres - se change en poussière. Les informations que venaient de lui faire parvenir Daphné n’étaient pas rassurantes. Ce qui se passait à l’écran non plus. Le gérant sort le téléviseur de son silence et les voix moralisatrices de personnes incompétentes payées au détriment de tous à avoir des opinions se mettent instantanément à polluer l’environnement, alourdissant plus encore l’atmosphère. « Bande d’abrutis… » ne pût-elle s’empêcher de siffler entre ses dents. Anaïs venait de sortir en les évitant soigneusement, et Eoghan semblait décidé à les faire fuir. « Eux ou elle ? » Son regard longea le bras qui l’avait saisie avant de retrouver les prunelles de son propriétaire : il était impossible que ce soit son seul contact qui ait ajouté tant de violence à ses émotions réduites à une ‘simple’ angoisse déjà suffisante à l’effrayer une seconde plus tôt. Les tentacules s’éveillèrent sous la pulsion, relâchés malgré ses efforts pour les garder loin de cet endroit peuplé de créatures à cran. Instinctivement, elle plia le bras tenu afin de glisser sa main sur sa hanche dans un geste qui se voulait apaisant. « Qu’est-ce qui t’arrive ? Je comprends rien. » murmura-t-elle en se rapprochant un peu. « On peut décoller si tu veux. Faut que je charge mon téléphone de toute façon et que j’app… Non. » Elle s’interrompit, électrisée par l’intrusion de magies qu’elle n’avait pas invitées : celle d’Eoghan, aisément reconnaissable désormais, puissante, sombre et magnétique, renforçant son étreinte, et une seconde qu’elle mit plus de temps à identifier bien qu’elle l’eût goûtée quelques jours plus tôt, fraîche et grumeleuse comme la Terre qu’elle avait pour alliée – celle de Daphné, vers laquelle elle se retourna alors, cherchant dans les yeux de son amie une explication à ce qu’elle venait de se prendre de plein fouet. « Daphné, c’est toi ? » Elle ne savait pas elle-même si elle interrogeait l’identité de cette troisième liaison ou celle du responsable de ce tour de passe-passe malvenu. Se pouvait-il que ce soit le Louisianais, sous le coup de l’émotion ? Peu probable, quand il se targuait de se contrôler, à sa grande différence. Elle tenta de préserver sa respiration : il arrivait rarement à l’arcaniste balbutiante de se lier à ses congénères. Un sort de localisation allait encore, mais malgré ses récentes victoires qui avait pu adoucir un peu leur relation, Odelia n'avait que peu de confiance en la magie qui l’habitait. Ne la nourris pas. L’essentiel était de rester calme. Elle rompit le contact physique avec le sorcier et s’écarta, espérant limiter les afflux d’énergie indésirables. « Relâchez-moi, s’il vous plaît. » Dans l’attente de sa délivrance, ses yeux se mirent à rouler dans le restaurant et à décrypter les auras des deux/trois inconnus demeurant dans une pitoyable tentative de concentration. Chacun ses astuces.

Au fond d’elle-même, loin quelque part, aux alentours de la raison, elle se doutait que ce ne serait pas si simple.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Ciàran Moore
Ciàran Moore
Cannot a Beast be tamed
ASHES YOU WERE

En un mot : Jeune loup-garou instable qui déteste sa nature. Enjoy.
Qui es-tu ? : Né à Belfast, a quitté l'Irlande avec son frère suite à la possession de leur père, le meurtre de leur mère et la disparition de leur sœur en 2007. Est devenu flic en 2010, puis a rejoint le PASUA en 2012. Mordu par son jumeau à l'automne 2021, transformé en lycan.
Facultés : Ceux d'un loup-garou tout juste mordu
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 3832b10a3ad058297440bfacfb6ffe33285516eb
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Nymphide
Célébrité : Ben Barnes
Messages : 481
Date d'inscription : 15/05/2023
Crédits : Neverland
Jeu 21 Déc - 18:13 (#)

Je suis Samuel un peu à l'écart, faisant une petite grimace quand il m'assure qu'on sera tranquilles. J'espère qu'il n'y aura pas d'oreilles qui traînent. « Peu importe comment. » Je réponds un peu impatiemment, balayant sa question d'un geste de la main. Pour autant, je ne peux m'empêcher de lui faire part encore de mon amertume d'être soumis à du chantage par son chef de Meute. De quoi me donner envie de les rejoindre, c'est sûr. Mais cet ami d'une décennie m'assure qu'il m'aidera même si je ne fais pas ce que l'alpha demande de moi... Ce n'est pas de l'insubordination ça ? Je souffle bruyamment quand il me demande de comprendre aussi son point de vue. « Peu importe. » Je ressens un sentiment d'urgence, aussi je ne perds pas davantage de temps à tergiverser. « J'ai trouvé une liste de noms, d'adresses, avec des annotations, comme sous surveillance. Une analyse de la population CESS, avec la quasi certitude qu'il y a une Meute ici, une localisation approximative du territoire, plusieurs affaires suspectes liées à la Meute depuis des dizaines d'années. » Que le PASUA détienne ce genre d'information, c'est déjà quelque chose et je ne suis pas certain que la Meute se doutait qu'il y ai autant de précisions, même si c'est difficile de ne pas laisser de traces en vivant ici depuis autant d'années...

Je récupère mon téléphone, le déverrouillant pour accéder à mes photos et montrer à Samuel de quoi je parle. Quelques photos prises des dossiers. « Il y a vos nom Sam. A toi et Liz. Entre autres... » Je pince les lèvres. Le pire reste à venir... Lui avouer que ces informations ont été piratées et que potentiellement, bientôt, tout le monde pourra être au courant. J'ignore réellement ce que le ou les pirates comptent faire de ça... Du chantage ? Le diffuser largement pour semer le Chaos ? Quoiqu'il en soit, j'éprouve un sentiment très désagréable de culpabilité à l'idée de trahir ainsi mon agence... Mais il me suffit de regarder Samuel pour me dire que c'est la meilleure décision possible malgré tout.

« Il y a eu une cyberattaque sur nos données... » A quel point il s'y connaît en informatique ? Je sais qu'il est proche du niveau zéro. Liz, elle, aurait compris directement ce que cela signifie et elle aurait râlé que nous étions vraiment des nazes de pouvoir nous faire pirater comme ça. « Potentiellement, ces informations sont dans la nature... » Je serre les mâchoires, conscient du désastre que cela pourrait être. La voix 'une jeune femme résonne alors pour héler Sam et lui demander de revenir rapidement à la demande de Liz. Je me tends davantage encore. J'ai un nœud au creux de l'estomac, signe d'anxiété assez poussée. Après la journée que j'ai passé, je suppose qu'il n'y a rien de plus normal...

504 mots:
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Daphné G. Calabrezzi
Daphné G. Calabrezzi
When witches don't fight, we burn
"❀ I'VE GOT THICK SKIN ❀"

"Be nice with plants, in the end, they eat you"

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Z58WISI Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran DJvbXfY Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran LKwrOxC

En un mot : Blossom.
Qui es-tu ? : ❀ Italienne naturalisée Américaine. Elle débarque sur le sol américain à 8 ans, accompagné de son jumeau et de sa mère.
❀ Gitane. Elle n'a toujours connu que ça. Élevée par sa tante autant que par sa mère et les autres habitants du camp, elle leurs doit tout et elle le sait bien.
❀ Maternelle. Elle a cette tendance à prendre tout le monde sous son aile. C'est comme ça qu'elle se retrouve avec l'apprentissage d'Anaïs à sa charge.
❀ Spirituelle. Elle respecte profondément la terre, à la fois mère de son don et outil, elle se sent mal si elle reste trop longtemps éloignée d'une zone de verdure.

"❀ AND AN ELASTIC HEART ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran OtKezjM Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran UC3L3ii Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Y4uiaVX

"When twins are separated, their spirits steal away to find the other."

Facultés : ❀ Chamane, magie rouge.
❀ Acrescence phytokinésique ❀ : Daphné à la capacité d'influer sur la croissance des végétaux, en insuflant une quantité de magie dans la plante, elle peut la faire pousser bien plus rapidement, stopper sa croissance (ou sa maturation dans le cadre d'un fruit ou d'une fleur), ou la ralentir. Elle peut ainsi faire pousser et maintenir en vie des essences qui n'aurait jamais pu s'épanouir sous le climat Louisianais.

❀ Communication avec la Terre ❀ : Daphné est capable, en se mettant en transe, d'obtenir des informations sur le lieu où elle se trouve, grâce à une forme de communication avec le sol.

❀ Vargamor ❀ : Elle est capable d'effectuer tous les rituels nécessaire au bon fonctionnement de la meute, de l'invocations des Munins, à la transmission du Loup durant la grossesse.

❀ Très douée pour les potions et les baumes de soins, elle possède aussi une vaste connaissance des rituels propre aux Comanches ayant effectué son apprentissage avec eux.

Thème : Elastic Heart - Sia
"❀ I'M LIKE A RUBBER BAND ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1m6nZmN Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran QAzD2PO Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran U2AoZ4H

"Until you pull too hard."

Pseudo : Akhmaleone
Célébrité : Emilia Clarke
Double compte : Lilas Hirsch & Archimède O'Connell & Maria Parado
Messages : 1034
Date d'inscription : 27/05/2018
Crédits : Corvidae (Ava) Pando (Icon)
Ven 22 Déc - 3:28 (#)


( Carnage )


La tension rivé au corps depuis qu’Anaïs a disparu par la porte, Daphné cligne des yeux en regardant, sans vraiment le voir, le poste de télévision. Elle déglutit et broie dans sa paume l’amulette de protection qui pend à son cou alors que ses yeux scannent les visage présents. Elizabeth les traits fermés par l’inquiétude, Joan dont le visage oscille entre la joie malsaine de voir un vampire crever et l’inquiétude rageuse. Eoghan qui semble vouloir à tout prix traîner Odelia hors d’ici, ce qu’elle comprend sans approuver, et enfin Odelia dont les traits sont crispés par l’angoisse. Et puis, alors qu’elle va pour reporter son attention sur la fenêtre près de la porte, dans l’espoir d’y apercevoir son apprentie accompagné du Bolverk, elle sent.

Comme une lacération loin dans son esprit. Son énergie se focalise sur la sensation détestable et ses yeux se tournent vers l’intérieur. Elle ignore le bruit ambiant, l’inquiétude de tous et cherche. Elle suit le fil tissé par ses enchantements jusqu’à trouver la faille. Le calibrage n’est pas parfait, il ne l’est jamais sur un territoire de cette envergure, mais… Oui, juste . L’une de ses balises vient d’être détruite. Sa respiration s’accélère malgré elle alors qu’elle fouille et fouille dans l’espoir d’obtenir des informations supplémentaire. Combien sont-ils ? Elle perçoit la masse des flammèche de leurs énergies. Une petite dizaine, probablement moins, peut-être plus. Elle n’est pas sûre. Ne peut pas l’être.

Elle émerge des profondeurs de son esprit quand sa magie se fait tirailler. Son regard se braque sur Eoghan et Odelia. Elle la sent, sans la voir, la connexion qui s’établit. La vibration sourde de deux autres magies entrelacées à la sienne. « J’y suis pour rien, Lia. Je… C’est pas de mon fait. J’peux rien faire. » Sa voix transpire l’angoisse. Rien ne va. Rien n’est normal. Elle déglutit, se précipite vers la porte et repère immédiatement Anaïs. « Rentre. » Son ton n’appelle aucun refus alors qu’elle jette en direction de Samuel. « Sam, toi aussi rentre et emmène Ciàran avec toi. C’est la merde. »

Une fois que tout le monde est à l’intérieur et niché dans un coin près de la carte murale, elle prend une profonde inspiration pour calmer sa voix tremblante. Elle plonge à nouveau en elle-même, tiraillée entre l’urgence de l’intrusion sur son territoire et celle, ici, maintenant, directement en elle. Elle tente de s’arracher à l’étreinte des deux magies voisines, mais n’y parvient pas et remonte à la surface avec une grimace après avoir mémorisé la position des intrus. Elle a une foi totale dans les enchantements qui entourent le saint des saints de la Meute. Pourtant l’inquiétude ne la lâche pas, qui qu’ils soient, ils sont trop près. Il est trop tard, il fait trop froid pour que ce ne soit qu’une coïncidence. Pas après les semaines précédentes. Elle se tord les mains en fixant Samuel, Elizabeth puis Joan.

Ses yeux courent sur Lizzie, Odelia, Ciàran, Clay et Anaïs. Tant d’âme n’ayant pas la moindre idée de ce qu’elle va leur révéler. Elle souffle une nouvelle fois. « Je viens de percevoir une intrusion sur le territoire de la Meute. Quelqu’un a fait péter l’une de mes balises à environ trois ou quatre kilomètres d’ici, au Nord-est. Une balise souterraine. » Ses yeux croisent ceux de Sam. Il sait. Elle se redresse pour tracer sur la carte. « On est là et ils sont... à peu près part là. Ils sont potentiellement une dizaine. Y a aucune raison que ce soit un groupe de randonneur qui se seraient planté. » Elle braque son regard clair dans celui de son Bolverk. « Ils sont trop proche du Caern pour que ce soit une coïncidence. C’est trop risqué, Sam… Faut qu’on aille voir, surtout si Joaquin et Alma répondent pas… S’ils arrivent à pénétrer malgré la zone de protection… » Elle déglutit, le visage exsangue. « J’veux même pas imaginer ce qui pourrait se passer… Ce serait un cataclysme et pas uniquement pour la Meute, pour tout le monde. »

Des semaines à se battre pour protéger leur territoire, des semaines d’inquiétude et d’angoisse pour… ça. Dix pauvres inconscient près à risquer leur vie et celle de tous ceux aux alentours par haine et stupidité. S’il s’agit vraiment d’un groupe visant à détruire la meute, les dégâts qu’ils feraient en simplement posant le pieds dans le Caern pourrait réduire à néant des années de travaux. Les Munins sont capricieux et Daphné ne préfèrent pas imaginer ce qu’une souillure de cette envergure pourrait produire sur un lieu de pouvoir aussi intense.




( Pando )


735 avec l'autorisation du chef:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Samuel Miller
Samuel Miller
Cannot a Beast be tamed
ASHES YOU WERE

En un mot : Bolverk de la Meute
Facultés : Thérianthrope de naissance, Samuel maitrise toutes les phases de transformation (glabro, crinos, hispo, ferus). Loup de grande taille au pelage gris argenté, allant des teintes plus claires au plus foncées.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=7yHTpGog0IY
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Wolf-wolves
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Tissou
Célébrité : Skeet Ulrich
Double compte : Naya Cahann
Messages : 311
Date d'inscription : 06/03/2023
Crédits : Shereen
Ven 22 Déc - 9:17 (#)

Impossible de ne pas sentir l’agacement de mon cadet. Quant à savoir si ça vient de l’humain ou du loup là, c’est un peu plus compliqué. Mais, dans l’immédiat, je me focalise sur ce qu’il a à me raconter, non sans me crisper dès les premiers mots. Pour autant, je garde le silence, les mâchoires serrées, attendant une suite qui, à coup sûr, va pas me plaire.

J’attrape le téléphone et je fronce les sourcils, reconnaissant sans mal les photos et les dossiers auxquels elles peuvent faire référence. J’arque un sourcil quand Ciàran me dit qu’il y a carrément nos noms sur cette liste. A Lizzie et moi donc. « Je vois. » Qui peut avoir accès à cette foutue liste ? C’est une question que j’ai même pas le temps de poser qu’il en rajoute encore une couche. « Une quoi ? » Bon, le fait qu’il ait attaque dans le mot me suffit pour pas aimer ce qu’il raconte. « Donc… t’es en train de me dire que des infos sur ma Meute, mes proches et j’en passe sont potentiellement accessibles à n’importe qui ? » Merveilleux.  

Je me pince l’arête du nez après lui avoir rendu son téléphone et hoché la tête en direction d’Anaïs plus loin. « Je… très bien. Il me faut la liste des autres personnes. Qu’on les contacte. » Une infime hésitation avant de reprendre, fixant le brun un instant. « Merci. De m’avoir prévenu. Mais va falloir que tu expliques à Lizzie ton histoire de cybertruc là. » Elle comprendra probablement mieux que moi si on peut faire quelque chose.

Avant que j’ai le temps d’ajouter quoi que ce soit, c’est Daphné qui nous dit de rentrer. L’urgence dans sa voix laisse pas vraiment de place à la discussion et j’entraine Ciàran avec moi, lui soufflant, à mi-voix. « Tu devrais rester avec nous, histoire que ton loup se tienne tranquille. » Et je me fige quand je vois ce qui défile sur l’écran. « Qu’est-ce que… » Mais, évidemment, c’est pas pour ça que la Vargamor nous a fait rentrer. Si j’ai un regard curieux devant les deux connaissances de Daphné, j’essaie surtout d’assimiler ce qu’elle me raconte, mon cœur ayant un raté aux informations. Mais je garde mon calme, en apparence tout du moins. « Très bien. » Quelques secondes de silence, avant de reprendre. « On va aller voir ça. » Et ensemble. Hors de question de se séparer dans l’immédiat. « Lizzie, Ciàran a potentiellement des noms à te filer et des trucs à t’expliquer. Il faudra contacter les concernés pour leur dire de se mettre en sécurité. » Un regard à Clay. « Tu continues de tenter de joindre Joaquin et Alma. » Et je lève les yeux, fixant les images qui continuent de défiler en boucle, mon regard s’attardant sur les bandeaux annonçant la mort du régent des vampires. Pour la première fois depuis longtemps, très longtemps, j’ai vraiment peur de ce qui va se passer.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Elizabeth Finch
Elizabeth Finch
Cannot a Beast be tamed
'Cause there's magic in my bones

En un mot : Ventre sur pattes
Qui es-tu ? : Webmaster talentueuse
Hackeuse d'exception
Geek de compét
Gourmande professionnelle
Concentrée de bonne humeur

Facultés : Lycanthrope, elle a tous les avantages qui vont avec... Tous les handicaps aussi accessoirement. Elle maîtrise les transformations en Hispo et Glabro, mais a du mal avec le Ferus, surtout depuis la mort de son père.
Thème : https://www.youtube.com/watch?v=QGJuMBdaqIw
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 266d248ef70145bf470a91f86a4c1879
You're not a voice
You're just a ringing in my ear

Pseudo : Shereen
Célébrité : Zazie Beetz
Double compte : Tsukiko Katsushiro
Messages : 450
Date d'inscription : 02/04/2023
Crédits : Moi
Sam 23 Déc - 11:34 (#)

Une première, une deuxième, une troisième. Les sonneries et appels s’enchaînent avec pour le répondeur pour seule réponse. Mon cœur tambourine jusque dans mes oreilles alors que l’angoisse reprend le dessus, et pas qu’un peu. Il peut y avoir mille raisons futiles pour qu’il ne réponde pas. Sans doute est-il occupé. Mais je n’arrive pas à passer outre ce putain de mauvais pressentiment. Je pianote sur mon téléphone, envoyant un message à l’inconnu qui semble me prendre pour sa nouvelle meilleure amie. Car après tout, c’est sans doute le même que celui qui a envoyé le collier non ? « Qui êtes-vous ? Qui attaque ? Où ? » T’es qui à me prévenir comme ça ? Ouais, ouais, c’est pas le plus important. Ou peut-être que si, je sais pas trop.

Et dehors, c’est Ciàran qui débarque pour rejoindre Samuel, son fameux rencard. Sa venue et leur échange ne fait qu’accentuer un peu plus cette alarme qui résonne dans mon esprit. Ça pue. Je tourne la tête pour croiser le regard de Daphné. Plus de regard rieur et de coins des lèvres relevés en un sourire omniprésent. « Joaquin répond pas. Je vais tenter Alma. » Etant donné qu’ils sont ensemble, j’aurais peut-être plus de chance. Ou pas. Okay. Respire, réfléchis.

Mais je n’ai pas le temps. Mon attention est attirée, comme tous les autres, par la télé et la vidéo qui tourne en boucle. Oh putain de bordel de merde. Je palis, je cille et mes yeux s’écarquillent. Ce n’est ni plus ni moins qu’un meurtre. Ce n’est ni plus ni moins qu’une déclaration de guerre. Et ils le passent en direct aux infos. Et ils appellent aux soulèvement, au fichage, à tout ce qui n’aurait jamais dû évoqué. Danger. Famille. Oui. On s’occupe de la Meute, on avisera le reste plus tard.

« Essayez d’appeler Joaquin et Alma. » Je m’adresse à Clay et Joan, sans trop me soucier que cette fois, cela ressemble bel et bien à un ordre. Le nez dans mon téléphone, je commence à faire défiler les vidéos, sans m’attarder, essayant de trouver une image, quelque chose, provenant des caméras installées devant chez l’Ulfric. Mais rien. Pas en ne cherchant pas avec plus d’attention, avec plus de temps, temps que je n’ai pas.

Parce que, encore une fois, nouvelle information, nouvelle raison de flipper et ce sont les mots de Daphné qui me figent sur place cette fois. Une intrusion. Attaque. « Tu peux me dire où est la balise ? J’ai peut-être une caméra dans le coin. » Ce serait vraiment un coup de pot, mais on ne sait jamais, j’aurais peut-être des images. Hein quoi ? Je fixe Sam, les sourcils froncés, quand il parle de Ciàran, puis le concerné. « De quoi il parle ? Se mettre en sécurité pourquoi ?  »

Je secoue la tête, tentant de réorganiser mes pensées et les données dont je dispose. Inspirant profondément, je les regarde tour à tour. « C’est une attaque. Je pense qu’on est tous en danger. » Si jamais certains avaient encore des doutes après la mort du vampire, l’intrusion, l’absence de réponse des autres…

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Cannot a Beast be tamed
Ciàran Moore
Ciàran Moore
Cannot a Beast be tamed
ASHES YOU WERE

En un mot : Jeune loup-garou instable qui déteste sa nature. Enjoy.
Qui es-tu ? : Né à Belfast, a quitté l'Irlande avec son frère suite à la possession de leur père, le meurtre de leur mère et la disparition de leur sœur en 2007. Est devenu flic en 2010, puis a rejoint le PASUA en 2012. Mordu par son jumeau à l'automne 2021, transformé en lycan.
Facultés : Ceux d'un loup-garou tout juste mordu
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 3832b10a3ad058297440bfacfb6ffe33285516eb
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Nymphide
Célébrité : Ben Barnes
Messages : 481
Date d'inscription : 15/05/2023
Crédits : Neverland
Sam 23 Déc - 20:57 (#)

Je pince les lèvres quand Samuel comprend l'ampleur des informations que je lui délivre, mais aussi les conséquences que cela peut avoir pour lui, Liz, et les autres membres de la Meute. Même si je me fiche bien de leur sort, je suppose qu'il y des innocents et rien que parce que ces deux là sont des amis, je ne peux pas passer cela sous silence. Je hoche la tête quand il me demande la liste des autres personnes. Je suis curieux de savoir tout de même si tout est à jour et exact, ou s'il y a des erreurs. A quel point avons-nous des dossiers précis et l'avons nous caché aux principaux concernés qui ont pensé être assez malins pour se cacher ? Je sais que tout cela risque de bouleverser les loups du coin, mais je pense avoir fait ce qui était juste...

Je m'apprête à repartir, loin de cet endroit, o une fête entre loups semble se dérouler et ne pas vraiment me concernant d'ailleurs. Mais Samuel le sent possiblement et me demande de l'expliquer à Lizzie... Ah... Partie encore moins agréable en fait. Cependant, nous sommes interrompus par une voix féminine qui interpelle Samuel. Il ne me laisse pas vraiment le choix en m’entraînant avec lui, devant bien sentir que cette perspective ne m'enchante guère cependant. « Je ne suis pas certain qu'il s'apaise dans cet environnement. Et surtout s'il y a Joaquin. » Je crache presque son nom, avec un mépris visible. Le pire... C'est que lui, ou Sam, dégagent un truc qui force le loup au respect malgré tout. C'est vraiment perturbant.

Je jette un regard aux personnes présentes à l'intérieur, entendant le son de la télé qui est annonciatrice de mauvaises nouvelles. Et merde. Mais le pire sort de la bouche de la jolie brune... Même si je ne comprends pas tout ce que cela implique, c'est mauvais. Pénétrer sur un territoire protégé magiquement... je sens des picotements de répulsion sur ma peau à l'évocation de la magie. Elle peut savoir qu'il y a intrusion d'aussi loin et avec autant de précision ? Mais surtout, il y a l'alpha là bas, entre autre et les communications semblent rompues. Je retiens une question : la Meute n'est pas capable de se défendre contre une dizaine d'individus ? Mais je suppose que non, vue la pâleur de Daphné.

Samuel semble prendre un peu les choses en main. Je jette un regard à Lizzie. Est-ce que ce ne sont que des coïncidences ? Est-ce que ce groupe a eu accès aux informations qui ont fuité ? Mais il y a du monde autour de nous, rendant moins confidentielles mes informations. Je soupire et tend mon téléphone à Lizzie. « J'ai trouvé ça au PASUA. Et nous avons été piratés. » Je reste laconique, elle comprendra... Et l'assassinat du régent vampire ? Tout ne peut pas venir du piratage...

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Baby Chaos - Là où je passe, la paix trépasse.
Anaïs Wilhm
Anaïs Wilhm
Baby Chaos - Là où je passe, la paix trépasse.
A SONG OF BLOOD

En un mot : Outre en perdition
Qui es-tu ? : *Un esprit traumatisé par la cruauté de ceux qu'elle pensait être ses camarades, à jamais marqué par l'absurdité de la violence humaine.
* Fille émancipée d'une famille humaine qu'elle a fui pour sa propre sécurité. Outre dans un monde d'humains qui ne cherchaient pas à la comprendre, juste à la plier au conformisme réconfortant de la normalité.
* Apprentie curieuse et consciencieuse de Daphné Calabrezzi. S'est lancée sur la voie du chamanisme, marchant dans les pas de sa mentore avec patience et détermination, persuadée d'avoir trouvé la voie qu'il lui fallait.
* Inscrite à la LSU, en médecine. Malgré un dossier scolaire chaotique à cause d'une année de fugue, se démène pour prouver, aux autres et à elle-même, qu'elle réussira.
Facultés : *Hémokinésie, contrôle du fluide vital
*Apprentie chamane, amie des loups et des gitans
*Etudiante en médecine, acharnée et consciencieuse, pleine de projets en tête.
*Musicienne et chanteuse amateur ne sortant jamais sans son casque. Danseuse du dimanche. Incollable sur la musique, sa passion, son refuge.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Homepics

Thème : Mama Cass Elliot - Make Your Own Kind Of Music
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Beverly-marsh-wink
0
Pseudo : Jambreaker
Célébrité : Sophia Lillis
Double compte : Emily Morrisson
Messages : 1615
Date d'inscription : 17/12/2018
Crédits : Avatar: Pinterest; Sign : frimelda
Dim 24 Déc - 0:03 (#)


Le regard porté vers la forêt, je sens le léger vent frais s’infiltrer dans mon col. Pourtant le frisson qui m‘a pris n’a rien à voir avec ça. Il y a autre chose. Une chose sur laquelle je ne parviens à mettre le doigt dessus. La voix de Daphné raisonne soudainement, me faisant tourner la tête vers le bâtiment où elle s’engouffre à nouveau, visiblement encore plus inquiète qu’auparavant. Les choses n’ont pas pu empirer à ce point en trois minutes… Bien sûr que si, je suis bien placée pour le savoir. Je me hâte vers la porte, juste derrière Samuel et son invité - Ciaran, apparemment – et la referme derrière moi. Ma main se fige sur la poignée alors que je sens les muscles de mon cou s’insurger quand je tourne brusquement la tête.

- C’est quoi ça…

L’atmosphère est différente, mais ce n’est pas vraiment ça qui m’interpelle le plus. Il y a autre chose. Comme un lien invisible qui vient de se fixer sur ma poitrine et qui s’étire vers quelqu’un d’autre. Et évidemment que ce quelqu’un d’autre c’est Eoghan. Et je n’aime pas ça du tout. C’est comme si je sentais sa magie se balader à l’envie au milieu de la mienne, et inversement. Et la sensation de sa magie effleurant la mienne me tira un sursaut et me fila la chair de poule. A quoi il joue exactement ? ça ne lui suffit pas de débarquer ici à l’improviste, il veut vraiment foutre la merde dans une telle situation ? Je lâche la poignée de la porte pour avancer vers lui histoire qu’il explique c’était quoi cette merde, avant que Daphné ne prenne la parole.

Dire que la situation est catastrophique est presque un euphémisme. Surtout quand Samuel en ajoute une couche. Tout le monde est en danger, une balise a explosé, les infos circulent on ne sait pas où et des types se baladent dans notre forêt. D’accord… Visiblement en trois minutes le monde peut littéralement devenir un cauchemar. En voyant les regards de tous ceux de la Meute, je sais qu’ils pensent tous la même chose et je dois serrer les dents pour ne pas empirer les choses. Depuis le début j’ai une théorie, mais annoncer ça… surtout avec l’autre juste à côté… J’inspire, expire et prend ma place aux côtés de Daphné, là où je dois être en ce moment. Ma main attrape doucement la sienne et je peux sentir avec une certaine violence les cœurs qui battent à toute vitesse autour de moi quand je laisse ma magie ralentir mon propre rythme cardiaque. J’en perds un instant le contrôle de ma respiration tant c’est soudain.

- Bordel…

Je dois consciemment penser à inspirer pour ne pas me laisser suffoquer au milieu de ce tambourinage incessant. Autant pour la tentative de me calmer…

- On devrait peut-être aller sur place ? Si on ne peut pas contacter les autres ils ne peuvent pas le savoir.

J’en peux plus de rester à rien faire alors que le monde brûle tout autour.

507 mots:
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1E5CfUE Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran AoZyjkn Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KOVXegv Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran WZKlL7H Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran ZfHtADc Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Jq60QrG Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran MaP8TbX

"Before I die alone."

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5928
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Dim 24 Déc - 1:43 (#)


The Rumbling
Ses oreilles parurent s’être bouchées, pendant toute la durée de cette illusion aux contours bien réels. Il pouvait encore sentir les mains de l’entité peser sur ses épaules, sa voix vipérine siffler à ses tympans qui, comme surpris par le basculement entre les dimensions, ne fonctionnaient plus correctement. Il entendait les sons autour de lui ténus : le bourdonnement de la télévision, les voix plus ou moins modulées. Un coup de feu aurait été tiré tout près de lui qu’il n’aurait pas réagi différemment. Dans sa tête ne cessaient de tourner les avertissements prophétiques, messages cachés dont ces princes des enfers étaient devenus les maîtres. Il ne devait pas oublier. Chaque mot pouvait relever d’une importance capitale, il le savait. Dès lors qu’un pacte insidieux s’était tissé, il n’échapperait pas à la fatalité qui attendait chaque prophète s’étant hissé sur les épaules de ces dieux qu’ils avaient invoqués. S’il trébuchait... S’il s’aventurait à articuler le mauvais palabre… Il tremblait par à-coups, perturbé par cette distorsion de la réalité que lui seul avait pu éprouver. Les visages inconnus portaient encore les traits lupins dont Scox les avait habillés. Quant à Daphné… Il comprit. Les différentes pièces de ce puzzle sordide commençaient à trouver un assemblage crédible, logique. Perturbé, il ne perçut la question d’Odelia que de très loin. Mais pire. Il se sentit brutalement englué. Comme si sa magie avait baigné trop longtemps dans une étreinte indécente mêlant les deux autres arcanistes à ses côtés. Il ne céda pas à la panique, habitué à frôler les essences des cercles de l’Irae. Il savait que le Faux Dieu était derrière cette manœuvre. Sans doute pour une raison. Une très bonne raison. Il se sentit incapable de se montrer sincère avec son amante, et n’eut de toute manière pas à feindre l’incompréhension : il se doutait pertinemment que son expression proprement hallucinée lui servirait de parfait alibi. Il laissa Odelia s’écarter de lui, se retenant de penser trop fort qu’elle avait raison. Que si elle détenait un soupçon de jugeote, elle n’avait plus qu’à lever les voiles et partir, à pied s’il le fallait. Ou bien était-ce lui ? Lui qui devrait prendre la Ford et décamper de là, plantant cette bande de joyeux drilles sans explication. Il n’était pas lié qu’à elle. Daphné aussi, lui collait à la peau. La sensation était d'autant plus désagréable qu'il ne la connaissait pas. Il se barricada comme il le put, prit sur lui ainsi que la populace le faisait tous les jours, partout, lorsque les joies de la promiscuité, comme celle des transports en commun, obligeait tout un chacun à éprouver des contacts physiques écoeurants.

Distrait de son introspection, il remarqua finalement la présence de Ciàran, entré à son tour à l’intérieur. L’homme ne parut pas le voir, contrairement à lui. Puis, il croisa le regard d’Anaïs, et il sursauta lorsqu’une connexion de plus s’établit entre l’outre et le sorcier. Il manqua de jurer, les mâchoires brutalement contractées. Là, c’était trop. Il ressentit le besoin de maudire toutes les entités des Enfers, de ce monde comme de tous les autres. À la place, il se contenta de toiser l’outre, comme pour la défier de venir lui demander de se justifier. N’y pense même pas. Je n’y suis pour rien. Ses instincts de télépathe se tinrent coi, et les explications de la Vargamor détournèrent rapidement la pleine attention de leur petite assemblée. Pour la première fois de sa vie, Eoghan avait conscience de se trouver devant une partie de la Meute de Shreveport. Éloigné des mœurs thérianthropes la plupart du temps, il contempla les quelques faciès épars avec un œil nouveau. Il resta silencieux, ne chercha pas à rappeler Odelia à ses côtés. Ballotté entre ses méninges qui fonctionnaient à toute vitesse et l’exposition sommaire de la situation, ce fut Anaïs qui le poussa à sortir de son immobilisme.

Il manqua de hurler de rire, nerveusement.
Il n’avait jamais brillé en matière d’énigmes.
Il en avait ras-le-cul d’entendre parler des putains d’étoiles, des putains de Soleils, des prophéties, du feu, de la mort, de Shreveport, de pouvoir et d’avenir.

Jamais il ne se serait mêlé à cette Meute qu’il méprisait par ignorance. Mais Scox… Scox avait parlé. Ignorer son appel pouvait s’avérer bien pire que d’y répondre.

When we don’t fight, we burn.

« Je viens avec vous. »

Il s’adressait plus ou moins à tous, mais réservait surtout son engagement à Daphné qu'il fixa, pendant un temps, ignorant Anaïs, persuadé qu’elle n’avait pas été touchée par le Prince comme lui l’avait été. Seul. Désespérément seul dans cette nouvelle bataille absurde qu’il s’apprêtait à mener, sans en connaître les tenants et aboutissements. Contre sa hanche et à sa ceinture, le métal froid d’un athamé pour l'heure invisible semblait brûler sa chair aussi sûrement que les flammes promises. Il se dévoila sans mal. À l’heure où les Régents se faisaient assassiner au journal de vingt heures, il lui importa soudain peu d’apparaître tel qu’il était réellement devant des inconnus pour la plupart.

« J’ai mon pick-up, si besoin de charger du monde, je peux soutenir ta magie à l’aide de la mienne et je ferai tout mon possible pour protéger votre territoire. J’ai déjà eu affaire à des antis également, physiquement. Mais avant, j’ai besoin de savoir, rapidement. De quel cataclysme on parle, là ? Qu’est-ce qui va se passer pour ceux qui ne sont pas la Meute ? »

Il cilla à peine, d’un bref coup d’œil jeté à Anaïs. Alors seulement, il céda à la toucher, prudemment, de son esprit vers le sien, répugnant à rester dans l’incertitude.

« Est-ce que tu L’as senti… ? »

941 mots avec autorisation:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Odelia di Stasio
Odelia di Stasio
When witches don't fight, we burn
AB UNO DICE OMNES

En un mot : some ghost
Qui es-tu ? : Φ sorcière rouge de 29 ans, constamment en recherche de sensations fortes.
Φ offre son énergie à l'Arch, association ayant pour but d'accompagner les CESS dans leur intégration dans la ville. La fondatrice et chamane Yelena Tehrt, est son mentor.
Φ bien qu'elle l'ignore, fût élevée par des purificateurs. Ceux-ci ont tout fait pour dissimuler la vraie nature de sa magie. Bien que tentant désormais de combler les années perdues, sa maîtrise des arcanes reste instable.
Φ professeure de danse classique, anciennement en tournée avec une compagnie de ballet.
Φ installée à shreveport depuis 2013. habite actuellement mooringsport, à la frontière du triangle de foi.
Facultés : MANIPULATION DES ENERGIES VITALES
Φ Manipulation des émotions. Injection, détection, effacement, remplacement des émotions. maîtrisé
Φ Utilisation des émotions dans sa magie. plutôt bien maîtrisé
Φ Manipulation des auras. Modification, dissimulation de parties d'auras. très peu maîtrisé
______________

Φ Lecture d'auras. Emotion, race, inclinaison, forme d'un thérianthrope.
Φ Capable de sentir les esprits mais mal à l'aise avec tout ce qui y a trait.
Thème : We Are Gods - Audiomachine
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Pose-dramatic
ASHES YOU WILL BE

Pseudo : Hekat
Célébrité : Kaya Scodelario
Messages : 261
Date d'inscription : 19/03/2022
Crédits : Hekat
Mer 3 Jan - 22:49 (#)


CARNAGE

the bayou's blues, kisatchie forest,
27 décembre 2021



Personne ne semblait s’inquiéter du fait que l’empathe bancale se retrouvait présentement liée à d’autres magies que la sienne dans une pièce où la tension ne cessait de monter. Et pour cause : les mauvaises nouvelles continuaient à s’enchaîner, Daphné les informant désormais d’une intrusion sur le territoire de la Meute. Cela la força un peu à cesser de s’apitoyer sur son sort, même si elle craignait que cette nouvelle agitation chez les loups ne cessant de s’accumuler dans la pièce - deux nouveaux-venus avaient suivi Anaïs, venant gonfler les rangs de la troupe - la poussent vers le précipice. Pour ne rien arranger, Eoghan prononçait des mots improbables. Elle contint un hoquet de surprise mais son visage n’aurait su mentir : elle ne savait absolument pas d’où ça sortait. Plus il avançait dans son discours de ralliement et moins elle se trouvait vraiment partisane de cette suggestion. C’était un rêve éveillé que sa conscience rendait pourtant tragique : elle aurait souhaité que ses opinions aient miraculeusement changé, se targuer qui sait même d’une évolution spectaculaire, mais la pilule ne passait pas, et si elle se blâmait pour une méfiance qu’ils avaient jusque-là contourné avec brio, elle ne parvenait pas pour autant à l’enterrer. Les flux qui le reliaient à une Anaïs dont les inquiétudes semblaient provenir de mille sources différentes n’arrangeaient rien.

« Elizabeth, t’as dit que t’y avais des caméras ? Est-ce que ça pourrait aider de les connecter aux téléphones sur le trajet qu’on voit ce qui s’y passe, on aurait un meilleur visuel non, sur des indices sur la raison pour laquelle personne ne répond, ou si quelqu’un passe dans le champ ? » Elle rechignait à l’idée d’y aller à l’aveugle. Le massacre de Goldonna était encore gravé sur sa rétine, mais pire : le sol nettoyé suggérait que des arcanistes pouvaient être de la partie. Était-ce donc une attaque si inconsciente que cela ? Probablement pas, et l’angoisse de Daphné faisait écho à la sienne : elles connaissaient le potentiel de cette intrusion. Il n’était plus temps de récolter des indices mais d’agir. Elle eût une pensée pour les locaux de l’Arch dont l’accès étaient fermé durant la période des fêtes - pour ne pas dire sous la pression de menaces. Elle se réjouit de cette initiative.

Elle se détourna finalement avec pour projet de tirer Eoghan à l’écart de l’agitation générale le temps que tout s'organise, pressa le bras de la Vargamor au passage afin de l’assurer de soutien. « Qu’est-ce que tu sais ? » Quelque chose ne collait pas, aussi bien dans ses réactions que dans les émotions qu’il dégageait. Quelque chose qu’elle manquait. La question n’était pas hypothétique, et le regard qu’elle posa sur lui laissait entendre ses attentes : ne me mens pas, s’il te plaît.


Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
When witches don't fight, we burn
Daphné G. Calabrezzi
Daphné G. Calabrezzi
When witches don't fight, we burn
"❀ I'VE GOT THICK SKIN ❀"

"Be nice with plants, in the end, they eat you"

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Z58WISI Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran DJvbXfY Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran LKwrOxC

En un mot : Blossom.
Qui es-tu ? : ❀ Italienne naturalisée Américaine. Elle débarque sur le sol américain à 8 ans, accompagné de son jumeau et de sa mère.
❀ Gitane. Elle n'a toujours connu que ça. Élevée par sa tante autant que par sa mère et les autres habitants du camp, elle leurs doit tout et elle le sait bien.
❀ Maternelle. Elle a cette tendance à prendre tout le monde sous son aile. C'est comme ça qu'elle se retrouve avec l'apprentissage d'Anaïs à sa charge.
❀ Spirituelle. Elle respecte profondément la terre, à la fois mère de son don et outil, elle se sent mal si elle reste trop longtemps éloignée d'une zone de verdure.

"❀ AND AN ELASTIC HEART ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran OtKezjM Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran UC3L3ii Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Y4uiaVX

"When twins are separated, their spirits steal away to find the other."

Facultés : ❀ Chamane, magie rouge.
❀ Acrescence phytokinésique ❀ : Daphné à la capacité d'influer sur la croissance des végétaux, en insuflant une quantité de magie dans la plante, elle peut la faire pousser bien plus rapidement, stopper sa croissance (ou sa maturation dans le cadre d'un fruit ou d'une fleur), ou la ralentir. Elle peut ainsi faire pousser et maintenir en vie des essences qui n'aurait jamais pu s'épanouir sous le climat Louisianais.

❀ Communication avec la Terre ❀ : Daphné est capable, en se mettant en transe, d'obtenir des informations sur le lieu où elle se trouve, grâce à une forme de communication avec le sol.

❀ Vargamor ❀ : Elle est capable d'effectuer tous les rituels nécessaire au bon fonctionnement de la meute, de l'invocations des Munins, à la transmission du Loup durant la grossesse.

❀ Très douée pour les potions et les baumes de soins, elle possède aussi une vaste connaissance des rituels propre aux Comanches ayant effectué son apprentissage avec eux.

Thème : Elastic Heart - Sia
"❀ I'M LIKE A RUBBER BAND ❀"


Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1m6nZmN Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran QAzD2PO Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran U2AoZ4H

"Until you pull too hard."

Pseudo : Akhmaleone
Célébrité : Emilia Clarke
Double compte : Lilas Hirsch & Archimède O'Connell & Maria Parado
Messages : 1034
Date d'inscription : 27/05/2018
Crédits : Corvidae (Ava) Pando (Icon)
Ven 5 Jan - 22:07 (#)


( Carnage )


Le ralliement de ses loups, la présence de son apprentie et de deux autres arcanistes accomplis – ou presque – permis à Daphné de se recentrer un temps. La bouche toujours sèche et le cœur toujours trop vif entre ses côtes, elle s’autorise à fermer les yeux quelques secondes. Une inspiration, deux, trois et elle laisse son énergie se recentrer. Toujours englué à la magie d’Odelia qu’elle perçoit comme une pulsation presque rassurante en son sein et à celle inconnue d’Eoghan, elle incline la tête en avant et expire lentement tout l’air contenu dans ses poumons. Elle relève la tête quand Lizzie l’interpelle avant d’indiquer la zone concernée sur la carte. « J’ai pas les coordonnées précises, mais dans cette zone. »

Sa main se tend par réflexe quand la voix de son apprentie résonne, ses doigts se referment sur le poignet gracile de la jeune femme et elle voudrait hurler. Tu devrais rentrer chez toi, tu devrais être loin de tout ça, tu es trop jeune, trop verte, pour ce genre de chose, tessora. L’idée d’entrainer celle qu’elle considère encore, parfois à tort, comme une gamine, au cœur de ce qui pourrait tout aussi bien être une fausse alerte qu’un affrontement rangé la rend malade d’angoisse. « Si on arrive pas à contacter Alma, on va effectivement devoir se déplacer. »

Elle note la présence de Ciàran dont l’énergie pulse avec un mélange de colère, de trouille et de curiosité. Ses yeux le quittent, alors qu’il tend son téléphone à Elizabeth, pour croiser le regard bleu d’Eoghan. Un sourire sans joie étire les lèvres de la chamane face au soutien du sorcier. Elle aura besoin de tout le soutien possible si quelqu’un parvient à franchir les barrières de protection qui entourent le Caern. Elle déglutit et laisse Elizabeth répondre à la question d’Odelia avant de répondre à celle d’Eoghan. « Le Caern… C’est un immense nœud de pouvoir. Une quantité d’énergie pure absolument incroyable, il est protégé par une barrière que j’entretiens depuis que j’ai repris le poste de Vargamor, mais si quelqu’un parvient à s’en approcher… Si quelqu’un qui sait comment l’utiliser décide de pourrir l’énergie, ou pire de l’harnacher pour tenter un rituel néfaste… »

Son regard dérive sur Odelia, les souvenir de Goldona et de sa propreté aseptisé lui brûlant l’esprit. S’ils possèdent dans leurs rangs des arcanistes conscients de ce qu’ils trouveraient au cœur du territoire des loups… Un frisson glacée coule le long de l’échine de Daphné. « Ce serait comme offrir sur un plateau les codes d’une bombe nucléaire à l’ennemi. J’ai moi-même difficilement conscience de ce qui pourrait être fait avec une telle quantité de magie brute et pourtant je m’en sers tous les mois lors de mes rituels avec la Meute. » Les doigts de la Vargamor se crispent encore davantage sur le poignet de son apprentie alors qu’elle cherche des yeux le regard de Sam. « Lizzie, j’espère pour toi qu’on a des caméras dans le secteur… Et j’espère pour nous qu’ils ont pas d’arcaniste dans leur rang… »




( Pando )


504mots (oops):
Revenir en haut Aller en bas
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
Eoghan Underwood
Eoghan Underwood
ADMIN ۰ Se faire péter la vitrine : bien plus qu'un métier, une passion. Featuring : Dramaking
⛤ SMALLTOWN BOY ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran 1E5CfUE Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran AoZyjkn Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran BvRyGpi

"This is not the right way."

En un mot : Sorcier venimeux ondulé de la toiture. Gosse du bayou.
Qui es-tu ? :
"Let it spread like a disease."

⛤ Maître des arcanes, sorcier à l'essence écarlate. 37 ans de vice (et râles) et de chair corrompue. Manipulateur d'hormones, télépathe patenté.
⛤ Second, bras droit de Circé van derr Ven dans la secte de l'Irae. S'y démarque pour sa loyauté ciselée par les griffes de Morgan Leroy (missing). Mais les failles perlent.
⛤ Incube de Louisiane ; fils de ces terres marécageuses, du bayou poisseux et des routes cahoteuses. Né à Bâton-Rouge, n'a connu que Shreveport et les frontières de son État.
⛤ Né seul homme dans la famille des sorcières irlandaises Mulligan. Privé de père (tué) par la harpie noire : élevé par Sylia Mulligan, descendant du Rouge de sa grand-mère Julianna.
⛤ Cauchemar des femmes ; nourrit sa magie (Rougeoyante) des hormones sexuelles de ses partenaires, ainsi que des émotions primaires.
⛤ Traître à ses passions, criminel et meurtrier de Johanna Andros (missing). Pourfendeur d'amitiés, éternel débiteur, clébard soumis à ses attaches.
⛤ Ne vit que pour les Mardi-Gras de New Orleans ; caresse le rêve de s'y installer un jour dans son propre "shotgun", malgré le fantôme de Katrina.
⛤ Mystique, déchiré entre deux hommes : partagé entre le sorcier et l'humain, entre la sagesse et une ire destructrice. Le latin s'efface sans mal sous l'accent du Sud, coriace sous sa langue.
⛤ Commerçant du Downtown (Crawling life), antre de ses serpents vénérés, lézards et autres reptiles, dont il cède les corps, les soins et les cages de verre.
⛤ Pratique à l'arrière de sa boutique, dans un laboratoire farouchement défendu et protégé par les runes. Recèle secrets et savoirs, expérimentations douteuses et dangereuses.
⛤ Mauvais mentor. L'une de ses apprenties en a subi les conséquences. Guide de Morgane Wuntherson et d'Halina Meyer. Meilleur ami indigne de Vinzent Henkermann et cousin de Shannon Mulligan.
⛤ Pacte tissé avec Scox : Prince démon s'étant dissimulé derrière les brumes de Baal. Immortalité odieusement acquise, âme vouée à obéir et marcher aux côtés des Antiques.
38 ans d'âge réel ; 36 ans d'apparence.

⛤ ENAE VOLARE MEZZO ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KOVXegv Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran WZKlL7H Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran J8B1rxa

"I put a spell on you."

Facultés : ⛤ La Rougeoyante s'infiltre dans les corps et y bouleverse les hormones ; flèche apollonide : distille poison, fléau, mort, mais aussi fièvre rouge saphique. Chaos total.
⛤ Télépathe raisonnable : ne s'infiltre de préférence que dans les esprits des humains misérables. Capable de communiquer en pensée avec quiconque lui ouvre les grilles de son esprit. Savant fou ; capable désormais de connecter sa psyché aux êtres muets, cobras et crotales comme cobayes, corbeaux et autres créatures rampantes.
⛤ Herboriste né, sa maîtrise des potions n'a d'égale que celle de son mentor maternel. Capable d'élaborer des philtres complexes ; créateur infatigable de breuvages en tous genres.
⛤ La Rougeoyante se défend et protège son hôte plus férocement qu'elle n'attaque : limitée par la nécessité d'un contact physique. Sorcier doué au corps-à-corps, secondé par son aisance au maniement d'athamés et autres lames rituelles.
⛤ Chercheur d'artefacts, quémandé des Longue-Vies : détisseur de leurs malédictions et autres mauvais sorts.
Thème : The Way ⛤ Zack Hemsey.
Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran KL9jJO9
⛤ VENGEANCE ⛤

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran ZfHtADc Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran Jq60QrG Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran MaP8TbX

"Before I die alone."

Carnage • Groupe 1 : Odelia, Eoghan, Daphné, Anaïs, Samuel, Elizabeth, Ciàran GIeraGW
Pseudo : Nero
Célébrité : Ian Somerhalder.
Double compte : Sanford R. De Castro, Aliénor Bellovaque, Ian C. Calloway & Gautièr Montignac.
Messages : 5928
Date d'inscription : 09/06/2017
Crédits : Lune noire (ava') ; Amiante (signa')
Mar 9 Jan - 21:41 (#)


The Rumbling
Jeté dans les eaux tumultueuses de cette magie supérieure à toutes les autres, l’arcaniste s’exhortait à gonfler ses poumons, comme pour mieux tenter de les vider de son angoisse. Il devait se concentrer sur ce qu’il se passerait sans se laisser aller à des digressions dangereuses pour tous. Aussi sûrement qu’un condamné à mort se savait destiné à suivre la longue ligne le menant jusqu’à l’injection léthale, il ne songea même pas à emprunter une échappatoire. Pas maintenant. Il était encore bien trop tôt pour cela, et le sorcier savait qu’il ne disposait pas encore de toutes les cartes pour en user convenablement. C’était ce qui l’avait presque sauvé, la première fois. S’il se tenait bien pieds et poings liés au creux des paumes de Scox, ses instincts avaient eu la présence d’esprit de le préserver de vœux aux conditions trop dommageables. Il s’en était plutôt bien sorti, depuis deux ans. Un temps ridiculement court pour l’entité qui le tenait en laisse, mais suffisant pour lui permettre d’appréhender ces rouages conditionnant son existence. Il grimaça lorsqu’Odelia se proposa elle aussi aux côtés de Daphné. C’était le pire scénario possible. Il eut du mal à poser les yeux sur elle, et ce fut pourquoi il ne l’effleura que brièvement, même sous l’égide de sa question. Il prit pour excuse les explications de la Vargamor pour ignorer en premier lieu les interrogations légitimes de sa sœur rouge. Il fronça les sourcils de plus belle, pas certain de comprendre toutes les nuances du danger que relatait la chamane.

« Minute… Pourquoi est-ce que des arcanistes s’en prendraient à la Meute ? J'veux pas sous-estimer le danger, mais si on reste logique, des trois factions présentes à Shreveport, aucune n’aurait d’intérêt à s’en prendre au Caern. Je ne parle même pas du Juggler’s, mais il me semble évident que l’Eglise Wiccane ne tirerait aucun profit pour ce qui est de passer à l’attaque dans vos rangs. » Il tut implicitement le rôle de l’Irae qu’il incarnait dans la pièce. À moins que Daphné ne l’interroge spécifiquement sur la secte, il ne comptait pas développer une justification concernant l’absence d’implication des siens. « Alors pourquoi cette inquiétude ? Qu’est-ce qui vous fait penser que des Éveillés sont mêlés à ça ? De tous les ennemis potentiels, il me semble que les cowans, les chasseurs et plus généralement les anti-surnaturels du coin sont les plus indiqués, non ? »

Il avait beau fixer son interlocutrice, ses pensées se glissèrent tout en douceur auprès de celles d’Odelia, pression immatérielle d’abord destinée à la rassurer : il ne serait ni inquisiteur ni acide avec elle. Lui-même perturbé par la connexion qui l’unissait à d’autres, il ne voulait pas la submerger de son mental, mais ne comptait pas formuler à haute voix ce qui allait suivre. « Tu ne devrais pas rester là. Et je n’en sais pas beaucoup plus que toi à l’instant T. sur cette histoire de Meute, même si je trouve que s’affoler pour rien n’aidera personne. »

500 mots:

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Louisiana Burning

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» J'aurais préféré des diamants | Samuel & Ciaran
» Carnage • Groupe 4 : Dana, Rhys, Tsukiko, Archimède, Orihime, Wynonna
» Carnage • Groupe 3 : Elias, Elinor, Jean, Myrtle, January, Stanislas, Blanche
» A life's chance - Odelia & Anaïs
» Carnage • Groupe 2 : Aodh, Tasya, Ethan, Lilas, Caleb, Isalín, Naya, Medea

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: